Connexion  •  M’enregistrer

HIROHITO

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de Jules Lafontaine  Nouveau message 12 Déc 2005, 19:43

Les condamnés du procès de Tokyo méritaient leurs sorts, mais au dela, il est clair qu'ils ont servis de "fusibles" pour protéger l'empereur.


 

Voir le Blog de Jules Lafontaine : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 29 Déc 2005, 22:20

[
]L'empereur Hiro Hito criminel de guerre ? C'est un homme relativement isolé dont les conseillers contrôlent l'accès ; le gouvernement japonais est en butte à des luttes internes, les militaires disposent de la réalité du pouvoir ;



En lien avec cette affirmation devenue malheureusement une "vérité reçue", je rapporte ici le commentaire de Kumao Imoto, membre du quartier-général japonais en 1941, qui fut étonné du flot continu d'informations transmises constamment à Hiro Hito sur le déroulement de la guerre et qui va jusqu'à considérer le temps énorme que consacraient les généraux et hauts-dirigeants millitaires à répondre aux questions de l'empereur comme un élément déterminant dans la défaite de l'armée japonaise au cours de certaines batailles. Selon Imoto, les dirigeants devaient, par manque de temps, déléguer une grande part des activités de terrain à des subordonnés et des chefs de section qui devinrent bientôt impliqués directement dans la conduite de la guerre. Il affirme qu'une telle procédure entraîna la mise en place "d'un trou noir dans le commandement du quartier général impérial." (Imoto Kumao, Sakusen nisshi de tsuzuru Dai To'A senso Fuyo Shobo 1979)

Rappelons qu'à partir de 1937 et de façon plus régulière de 1941 à 1945, Hiro Hito bénéficiait de compte-rendus quotidiens sous forme de questions-réponses, de plan d'attaques préparatoires accompagnés de cartes, de rapports de combat sur les pertes en hommes et en armement 24 heures sur 24 et même, régulièrement, de télégrammes provenant de la ligne de front. Toute cette documentation lui était apportée par ses 8 aide-de-camp (3 terre, 5 marine) qui travaillaient en rotation.

En sus l'empereur déléguait souvent ces 8 hommes dans des tours d'inspection impromptus afin de contre-vérifier l'information qui lui était transmise. Kenichi Ogata, aide-de-camp de l'empereur de 1942 à 1945 affirme ainsi que ce dernier les envoyait "aussi près de la ligne de front que possible et choisissait les saisons au cours desquelles les troupes souffraient le plus. A leur retour, l'empereur les recevait personnellement et attribuait à leur rapport une plus grande valeur qu'à tout autre chose", puis se servait de ces rapports pour confronter les généraux.

A ces modes d'informations, s'ajoutaient bien sûr les journaux internationaux et ceux censurés par le gouvernement impérial, les films d'actualité et les rapports des ambassadeurs.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 02 Mai 2007, 17:26

Voici l'une des caricatures du magazine japonais Shinsô, dont j'ai traité à quelques reprises. Celle-ci a été publiée le 1 avril 1950. On ne voit pas bien sur la photo mais Hirohito se dresse sur un parterre de crânes humains.


Image

De 1945 à 1952, les lois d'occupation américaines interdisaient toute critique du SCAP et de ce qui se rapportait aux alliés mais, paradoxalement permettaient la caricature de l'Empereur. Ce n'est qu'avec la montée de PLD et le retour au pouvoir des criminels du régime shôwa que cette critique fut interdite.

Toutefois, dès le début de la guerre de Corée, certaines remarques n'étaient pas tolérées. Keitaro Sawa, l'éditeur de Shinsô fut ainsi incarcéré pour libelle diffamatoire en 1950 pour avoir permis la publication d'un article portant sur un adolescent de Sasebo qui clamait être le "fils secret" de l'empereur. (Hirohito o chichi ni motsu otoko).

Pourtant, entre 1945 et 1947, les média japonais avaient rapporté sans problème toutes les rumeurs concernant le fait que Shôwa n'était pas véritablement d'origine nippone mais indienne ou encore la kyrielle de prétendants au trône qui affirmaient être le "véritable empereur" : empereur Sakamoto à Okayama, empereur Nagahama à Kagoshima, empereur Sado à Niigata et surtout l'empereur Kumazawa, descendant présumé de Go-Kameyama, qui avait déclaré «Je considère Hirohito comme un criminel de guerre. Mac Arthur est le messager du ciel envoyé au Japon.» et dont les prétentions avaient même été reprises dans la presse américaine (Stars and stripe et Life) .


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Médecin urgentiste 
il y a 1 minute
par: TPE 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 10 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 42 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 16:43
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
Aujourd’hui, 13:16
par: Chef Chaudart 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 11:34
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 JANVIER 
Aujourd’hui, 11:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
Aujourd’hui, 00:28
par: Manu 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: GBW067, Semrush et 10 invités


Scroll