Connexion  •  M’enregistrer

Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Baptiste  Nouveau message 14 Oct 2015, 16:41

Bonjour à tous.

J'ouvre ce sujet pour vous faire un résumé de mon mémoire portant sur les "Blocus et embargos dans les relations nippo-américaines (1937-1945)". Je désirais partager ce résumé de mes recherches plus tôt mais je n'en avait pas pris le temps. J'espère que cela en intéressera certains. Bonne lecture :)




J'espère qu'il n'y a pas trop de fautes d'orthographe, j'ai essayé de toutes les corriger. Si vous avez des questions je peux y répondre en développant certains points. Je suis aussi à l'écoute de toutes remarques et approfondissements de votre part :)


 

Voir le Blog de Baptiste : cliquez ici


Re: Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de domlecar  Nouveau message 14 Oct 2015, 19:48

Pour ce qui est de la forme, est-il encore temps de signaler des coquilles d'orthographe ?
contexte international et l'évolution
dans le déclenchement de celle-ci par ses échanges avec Joseph Grew
la construction de navires est au plus bas et
Le blocus a été un instrument de la guerre pour la remporter
gagner la guerre aux Américains qui se souciaient de devoir débarquer au Japon
donc des matières premières manquantes il ne garantit en rien l'approvisionnement.

Pour ce qui concerne les B-29, je ne savais pas qu'ils étaient utilisés contre le trafic maritime. Il me semblait que cette tache était confiée principalement aux bombardiers moyens A-20, B-25 ou A/B-26 en plus des appareils embarqués sur les porte-avions.

Bien cordialement
Dominique
_________
Un clavier azerty en vaut deux

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1598
Inscription: 01 Fév 2009, 18:10
Région: Centre
Pays: FRANCE

Voir le Blog de domlecar : cliquez ici


Re: Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Baptiste  Nouveau message 14 Oct 2015, 20:12

Merci de m'avoir signaler les fautes mais malheureusement je ne peux plus éditer (je ferai plus attention à l'avenir).

Effectivement les B-29 entrent en service dans le Pacifique fin 1944 et s'attaquaient à la fois aux installations portuaires japonaises et aux usines mais ils étaient aussi employés contre le trafic maritime. Ils sont en grande partie utilisés pour le minage des ports japonais et coréens ou bien des détroits avec comme exemple le plus significatif le détroit de Shimonoseki, le plus emprunté en fin de guerre par les navires japonais.


 

Voir le Blog de Baptiste : cliquez ici


Re: Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 15 Oct 2015, 14:15

Sujet intéressant !

Mes réflexions suite à différentes lectures:

Le Japon est effectivement très vulnérable au blocus, une plus grande priorité accordé au blocus et l'attaque des cargos auraient permis d'affaiblir plus tôt et plus rapidement le Japon plutôt que de s'attaquer aux garnisons japonaises dans chaque ile.

Compte-tenu du retard technologique des japonais en matière de lutte ASM (radar, sonar...), et de leur moindre capacité de construction navale, ils n'auraient pu gagner la guerre de blocus contre blocus mais il est clair que c'est une erreur importante de leur part de ne pas s'attaquer plus aux cargos américains et de ne pas protéger plus leurs propres cargos.

Pendant la guerre, le Japon a coulé environ un million de tonnes de tonnage marchand (184 navires), contre 1,5 million de tonnes pour le Royaume-Uni (493 navires), 4,65 millions de tonnes par les États-Unis (1 079 navires) et 14,3 millions de tonnes pour l'Allemagne (2 840 navires), source wiki.

Aurais tu des chiffres précis sur le nombre de bateaux coulés par l'aviation et par les sous-marins ainsi que l'impact sur l'économie de guerre du Japon ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 677
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Baptiste  Nouveau message 15 Oct 2015, 18:12

Oui j'ai les chiffres que tu demandes sur les navires de la marine marchande japonaise coulés par les Etats-Unis :

Image

Les chiffres proviennent de The War Against Japanese Transportation 1941 – 1945, Transportation Division, May 1947, un rapport réalisé par le United States Strategic Bombing Survey (un rapport analogue existe pour l'Europe).

L'impact du blocus sur l'économie de guerre japonaise est très important, malheureusement je n'ai pas trouvé de chiffre l'exprimant ci ce n'est qu'en 1945, la capacité de production économique du Japon chute de 60 à 85% (si quelqu'un a plus de chiffres, je suis preneur).
En revanche, je peux dire qu'en fin de conflit le blocus est tel que les usines et les chantiers navals sont complètement à l'arrêt (manque de de fer, de bauxite, d'aluminium). Les chargés de l'enquête sur l'efficacité des bombardements aériens contre le Japon ont démontré que les frappes américaines étaient pratiquement inutiles : les usines visées ne fonctionnaient déjà plus (manque d'approvisionnement suite à la destruction pratiquement totale de la marine marchande nippone).

Le Japon manquait aussi de main d'oeuvre (impossibilité de faire venir des travailleurs forcés) donc les lycéens, les femmes et les vieillards étaient obligés de travailler lorsque les usines pouvaient tourner. Le gouvernement japonais a lancer une campagne de collecte au Japon, en Corée et à Formose de tous les objets en aluminium (boite à repas, cuillère) dès 1939 avant de l'accentuer fortement dès 1941 jusqu'en 1945.

Pour la nourriture, le riz, base de l'alimentation du peuple japonais, il est mis en place dès 1939 un système de rationnement avec interdiction de consommer du riz blanc (de meilleure qualité et réservé aux troupes). En 1940, les restaurants ne peuvent plus servir de riz. De 2 265 calories, la ration moyenne tombe à 1900 puis 1700 début 1945 soit une moyenne inférieur au niveau d'entretien.

J'espère avoir répondu à tes questions :)


 

Voir le Blog de Baptiste : cliquez ici


Re: Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 15 Oct 2015, 21:34

D'après ce que j'ai lu, des livres écrits par des Japonais, le Japon n'a quasiment pas utilisé la technique des convois,un très grand nombre de ses sous marins étaient utilisés à ravitailler les garnisons dispersées au lieu de mener une guerre à outrance contre le trafic américain.Les codes sont percés,pour une raison que je n'ai pu déterminer,ils ne forment pas d'opérateurs radars bien que la technologie soit connue et des appareils produits, Quand les commandants réclament l'installation d'appareils sur leurs navires,on leur offre en grande pompe une paire de jumelles très perfectionnées,il est vrai.......

vétéran
vétéran

 
Messages: 1340
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Baptiste  Nouveau message 16 Oct 2015, 08:26

Effectivement, le Japon n'utilise le système de convois pour protéger ces navires marchands qu'à partir de novembre 1943 (création du Commandement de la Flotte d'escorte) uniquement sur la route menant à Singapour mais avec des navires sous armés et mal équipés sur le plan technologique. Associé avec le changement de stratégie de la part du commandement américain (passage des attaques isolées à des attaques en meute), les pertes japonaises s'accroissent terriblement : aucun moyen de détecter les sous-marins, aucun moyen de communiquer la position d'un sous-marin une fois qu'il est découvert, grande difficulté à les couler et des navires voguant en groupe donc plus facile à attaquer et repérer (en plus de ça, les Américains avec Magic décodent toutes les transmission japonaises et connaissent à l'avance les itinéraires des convois).

Comme vous le dites Alfred, les Japonais utilisent les sous-marins uniquement pour du ravitaillement. J'ai essayé de trouver une explication à cela :

1) tout d'abord les Japonais ne connaissent que la victoire au travers de guerres courtes ayant connu une bataille décisive (guerre sino-japonaise en 1894-1995 et la guerre russo-japonaise en 1904-1905). Ils n'ont donc l'expérience de ce que Jean-Louis Margolin appel "l'intendance". Les généraux nippons conservent une grande influence doctrinale du théoricien naval américain du XIXe siècle, Alfred Mahan. Cette doctrine repose sur l'obtention de la maîtrise de la mer via une bataille décisive. Les Japonais ne font que chercher cet affrontement, ce qui se justifie aussi par leur armement quand on voit les cuirassés Yamato et Musashi. En plus de tout ça, les attaques sous-marines sont considérées comme "non noble". Les Allemands ont bien tenté de faire changer l'opinion des Japonais mais sans succès.

2) bien que "non noble" le Japon a été contraint d'employer les attaques sous-marines contre les navires de commerce dans l'Océan Indien. Mais dans cette emploie se trouve une bonne raison : l'espoir de gagner des territoires. Ils attaquent les navires britanniques avec l'ambition de provoquer un soulèvement de la population des Indes contre les Britanniques afin de chasser les colons et par la suite libérer les Indes et conquérir la Birmanie. Les attaques contre les navires néerlandais se font dans l'unique but d'affaiblir les Indes Néerlandaises. Mais qu'a le Japon à gagner en attaquant le commerce américain en 1942 ? Pas grand chose puisqu'ils ont déjà établi leur sphère de co-prospérité et les Américains ne possèdent plus de territoires pouvant les intéresser.

3) le Japon, allié de l'Allemagne, a aussi le sentiment d'être entré dans une nouvelle ère : la Blitzkrieg devient pour eux un modèle. L'amiral Yamamoto fait abandonner le plan d'attrition prévu par l'état-major nippon dans les années 1920 et le remplace par le plan d'attaque surprise sur Pearl Harbor. Objectif ? Détruire d'un seul coup la flotte américaine et obtenir la suprématie maritime.

PS : Je reviens sur les chiffres de Tomcat, de mon côté j'ai trouvé 250 000t de navires marchands coulés par le Japon dans tout le conflit du Pacifique. Tu aurais la page wiki de tes chiffres stp ?


 

Voir le Blog de Baptiste : cliquez ici


Re: Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 16 Oct 2015, 10:19

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_ ... rins#Japon

Petite correction: les sous-marins japonais ont d'abord un rôle offensif mais leurs cibles prioritaires sont les navires de guerre, le rôle de ravitaillement n'apparaitra qu'à la fin de la guerre du fait de l'isolation des garnisons japonaises sur les iles et de l'impossibilité de les ravitailler par un autre moyen.
D'après ce que j'avais lu, ce sont les attaques de navires de commerce qui sont considérés comme non-noble.

"Les sous-marins japonais sont utilisés dans des missions offensives à contre-emploi contre des navires de guerre, souvent avec pour principal objectif d'éclairer la flotte de surface.
En 1942, les sous-marins japonais coulent deux porte-avions, un croiseur et plusieurs destroyers, et en endommagent plusieurs autres dont un navire de ligne mais ils n'arrivent pas à soutenir ce rythme par la suite avec le renforcement des flottes alliées. À la fin de la guerre, ils sont utilisés pour le transport de ravitaillement vers les différentes îles." (source wiki)

Outre le retard technologique lié aux radars et sonars, le Japon dispose de peu de navires d'escorte (destroyer, frégate...) pour la lutte ASM au début de la guerre, de mémoire une construction en urgence d'escorteurs est lancé tardivement lorsque le nombre de cargos coulés devient très important.

Concernant l'impact économique, ça serait très intéressant d'avoir des chiffres par années...si quelqu'un peut les trouver...
Aurais tu des chiffres concernant l'impact sur le pétrole ?
J'imagine qu'il a été encore plus important que pour les métaux...

vétéran
vétéran

 
Messages: 677
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Baptiste  Nouveau message 16 Oct 2015, 13:04

Oui effectivement, lorsque je parlais de "non noble" je parlais des attaques sous-marines contre les navires de commerce. J'aurai dû mieux l'expliquer (baignant dans mon sujet, quand je me lis ça me semble évident).

Le Japon lance un plan de construction de navires marchand en priorité en 1944. Un effort bien tardif et pas vraiment efficace puisque les chantiers navals tournent au ralenti et cesse progressivement leur efficacité. Pour les convois, il est souvent utilisé des anciens navires que ni la Marine ni l'Armée n'utilisent (donc bien souvent des modèles dépassés) ou bien des navires de pêche qui sont alors armés.

En ce qui concerne le pétrole, le Japon avait entamé le conflit avec des réserves suffisantes pour soutenir deux années de combats. A partir de 1944, la pénurie se fait ressentir puisque les stocks d'hydrocarbures passent de 2,3 millions de tonnes en 1942 à 95 000 tonnes en 1944 pour chuter à 45 000 tonnes en avril 1945. Le Japon ne profite pas de la remise en état des raffineries et des puits de pétrole des Indes Néerlandaises, que les Alliés ont pris soin de détruire avant leur évacuation. Cette pénurie s'explique par le blocus américain qui coupe les voies de communication avec le sud où se trouvent le pétrole mais aussi par les rivalités entre la Marine et l'Armée. Ces deux entités gaspillent considérablement les stocks : deux navires, un de la Marine et l'autre de l'Armée, faisaient le même chemin avec l'un plein et l'autre vide à l'aller et inversement au retour.

Les chiffres sont assez difficiles à trouver concernant le Japon. Je me demande si les bombardements, donc les incendies qui en découlent n'ont pas détruits tous les registres (avec en plus de ça les destructions volontaires japonaises). C'est une question que je me pose, qu'en pensez-vous ?


 

Voir le Blog de Baptiste : cliquez ici


Re: Blocus et embargo entre 1937 et 1945

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 16 Oct 2015, 13:54

Oui il y a de fortes chances que les bombardements et incendies liés ont du détruire une partie importante des registres...

Voilà ce que j'ai trouvé aussi sur le sujet du blocus et de l'économie japonaise:
(https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardem ... e_note-250)

Opération Starvation:
À partir du milieu de l'année 1944, l'US Navy fit pression pour que des B-29 soient utilisés pour larguer des mines navales dans les eaux japonaises afin de renforcer le blocus du pays. Arnold et son état-major étaient peu enthousiastes à l'idée de devoir détacher de nombreux B-29 qui ne participeraient pas aux bombardements de précision. En réponse aux demandes répétées de la marine, Arnold décida à la mi-novembre 1944 de commencer des opérations de minage lorsque suffisamment d'appareils seraient disponibles. En janvier 1945, LeMay choisit la 313e escadre de bombardement pour devenir l'unité spécialisée dans le minage de la 20th USAAF et la marine fournit une assistance avec son entrainement et sa logistique. LeMay nomma la campagne, opération Starvation ("Famine")146. Comme les États-Unis avaient peu utilisé de mines jusqu'à ce moment, les militaires japonais s'étaient peu intéressés à leur flotte de dragueurs de mines. En conséquence, la MIJ fut prise au dépourvue par l'offensive à grande échelle de l'USAAF147.

La 313e escadre de bombardement mena sa première opération de minage dans la nuit du 27 au 28 mars en larguant des mines dans le détroit de Kammon pour empêcher les navires de guerre japonais d'emprunter ce passage pour attaquer la flotte d'invasion américaine à Okinawa101. Les opérations de minage furent interrompues en avril car l'escadre fut assignée à des missions de soutien de la campagne d'Okinawa et participa à des opérations de bombardement conventionnel. Elle reprit ses missions en mai lorsqu'elle mina des ports et d'autres points d'étranglement à Honshu et Kyushu. Les champs de mines ainsi créés handicapèrent fortement la navigation côtière japonaise148.

LeMay augmenta le nombre d'opérations de minage en juin et le 505e groupe de bombardement rejoignit la 313e escadre de bombardement. En réponse à cette offensive, les Japonais renforcèrent considérablement les effectifs de leur flotte de dragueurs de mines à 349 navires et 20 000 hommes et en déployant de nouveaux canons anti-aériens dans le détroit de Kammon. Les Japonais parvinrent à nettoyer certains champs de mines et à abattre des B-29 mais la majorité des grands ports japonais dont ceux de Tokyo, Yokohama et Nagoya furent complètement bloqués. Durant les dernières semaines de la guerre, les B-29 continuèrent à larguer de grandes quantités de mines sur les cotes japonaises et la campagne fut étendue aux eaux coréennes. La 313e escadre de bombardement perdit uniquement 16 B-29 durant les opérations de minage149. Au total, les mines larguées par les B-29 coulèrent 293 navires soit 9,3 % de tous les navires de commerce japonais détruit durant la guerre du Pacifique et 60 % des destructions navales entre avril et août 1945. Après la guerre, l'USSBS estima que la 20th USAAF aurait dû plus mettre l'accent sur la destruction du commerce maritime japonais compte tenu de l'efficacité de ces attaques

Une grande partie de l'industrie japonaise fut également détruite par les bombardements alliés. Plus de 600 complexes industriels furent détruits ou gravement endommagés et cela entraina un fort ralentissement de la production247. L'absentéisme causé par les attaques réduisit encore un peu plus la capacité industrielle. Il n'est pas possible de déterminer exactement les dégâts causés à l'économie japonaise par les bombardements car le blocus naval allié contribua également à l'effondrement généralisé qui commença à la fin de l'année 1944. Du fait des bombardements contre les infrastructures de transport et du blocus, la mauvaise récolte de riz japonaise de 1945 entraina de graves pénuries et la malnutrition aurait pu se transformer en famine généralisée si la guerre avait continué. En termes financiers, la campagne aérienne alliée et les attaques des navires de commerce détruisirent entre un tiers et un quart de la richesse japonaise.

vétéran
vétéran

 
Messages: 677
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 26 minutes
par: Didier 
    dans:  la marine Française en 1939-1945 
il y a 26 minutes
par: P. Vian 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 28 minutes
par: iffig 
    dans:  Joyeuses fêtes à vous toutes et tous 
il y a 29 minutes
par: pierma 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
il y a 52 minutes
par: P. Vian 
    dans:  Un projet de musée d'aviation à Saint-Hubert 
Aujourd’hui, 16:27
par: Marc_91 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 15:23
par: Marc_91 
    dans:  La véritable histoire de l'Orchestre rouge 
Aujourd’hui, 14:06
par: Rob1 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 13:54
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la situation désespérée de l’Allemagne 
Aujourd’hui, 12:18
par: Aldebert 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll