Connexion  •  M’enregistrer

caporal Philibert Methia

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de betacam  Nouveau message 17 Avr 2014, 15:20

Rangoon-2.jpg
Rangoon-2.jpg (68.08 Kio) Vu 1520 fois




Il y a peu, le Délégué général du Souvenir Français pour la Chine et l’Asie, Monsieur Claude Jaeck, alors en mission professionnelle à Rangoon en Birmanie, découvrait avec étonnement la tombe d’un soldat français au beau milieu du cimetière militaire anglais de la ville.



Il s’agit du caporal Philibert Methia, du 10e RIMC, mort pour la France le 27 octobre 1945 (parcelle 2 – Rangée A – Tombe n°4). Pourquoi un Français là ?





Une province de l’Empire des Indes.



En 1886, la Birmanie devient une province des Indes britanniques et sa capitale est Rangoon. Le pays se transforme en une société coloniale orientée vers son puissant voisin indien : les liens étroits entre le pouvoir civil et religieux, existants depuis des siècles, sont distendus ; l’agriculture, première économie locale, se tourne vers l’exportation et les élites se mettent à la langue anglaise. Les plus riches envoyant même leurs rejetons faire des études au Royaume-Uni. L’émancipation de 1937, avec la création d’une nouvelle constitution et une assemblée élue, distincte de l’Inde, permet de préserver une paix relative pendant quelques années. Bien entendu, comme dans chaque situation similaire, certains étudiants rentrés au pays tentent de monter des organisations de libération du joug colonial.





La Seconde Guerre mondiale.



Avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, les événements vont s’amplifier. En décembre 1941, les Japonais déclarent la guerre au Royaume-Uni. Dès le mois de janvier de l’année suivante, ils envahissent la Birmanie par le sud et expulsent les troupes anglo-indiennes qui s’y trouvent. Ces dernières reculent vers le nord et se réfugient en Chine ou en Inde. Les Japonais sont appuyés par les hommes d’Aung San, un nationaliste birman, qui a formé l’Armée pour l’indépendance birmane, avec l’appui logistique et financier de l’Empire du soleil levant. Comme en Indochine française, les Japonais cherchent à favoriser l’émancipation du peuple afin qu’il se retourne contre le colon européen.



Pour les Anglais, la défaite est cuisante : ils assistent, au fur et à mesure de leur retraite, à l’effondrement de leur administration birmane. De plus, à l’est, l’armée thaïlandaise pénètre en territoire birman et occupe en quelques semaines tout la partie orientale du pays. Les combats sont très meurtriers ; focalisés pendant la période sèche (hors du temps de la mousson), des milliers de villages sont entièrement détruits.



Les deux années suivantes sont particulièrement difficiles pour le Royaume-Uni : il doit défendre son île contre les bombardements nazis, entretenir la guerre au Moyen-Orient et en Afrique (Egypte, Territoires palestiniens, Syrie, Jordanie) et faire face à de nombreux soulèvements en Inde, qui connait une famine retentissante, notamment dans la province du Bengale. Avec l’aide d’observateurs et d’instructeurs américains (cette notion n’est donc pas récente…), les Anglo-indiens montent quelques opérations le long de la frontière birmane. Elles ont pour but de montrer que la guerre n’est pas terminée et d’entretenir la foi dans les combats pour les soldats.



Par ailleurs, pour affirmer que leurs hommes sont tout aussi capables que les Japonais de se battre dans la jungle, les Anglais envoient plusieurs milliers de commandos au cœur de la Birmanie afin d’y créer des situations de déstabilisation : dynamitage et destruction de ponts, de voies ferrées, attentats dans les villages et les villes, attaques surprises dans la jungle… Toutes ces opérations ne sont pas couronnées de succès, mais là encore, elles redonnent le moral aux hommes restés en Inde ou dans la Chine de Tchang Kaï-chek. Elles permettent aussi de démontrer une certaine insécurité : les Birmans ont bien souvent accueillis les Japonais en libérateurs. Au bout de quelques mois, ils s’aperçoivent que leur condition ne s’améliore pas forcément et qu’une insécurité permanente demeure, là où les Anglais faisaient régner un certain ordre.



A la fin de l’année 1943, les choses commencent à changer : avec un commandement nouveau et soudé autour de Lord Mountbatten (oncle du duc Philippe d’Edimbourg, futur époux de la reine Elisabeth II), commandant en chef des forces alliées en Asie du Sud-est, avec l’utilisation de moyens dus à la puissance industrielle et économique des Etats-Unis comme par exemple une aviation considérable, le cours de la guerre s’inverse réellement. De plus, les Anglais reçoivent l’appui d’unités chinoises (Force X et Force Y) et de commandos de plusieurs armées alliées (australiennes, néo-zélandaises…).



Les Japonais ne restent pas sans rien faire et décident une attaque éclair sur l’Inde orientale au début de l’année 1944. Des batailles comme celles d’Imphal ou de Kohima font des milliers de victimes. A la fin de l’offensive, on relève près de 55.000 morts chez Les Japonais et environ 17.000 chez les alliés. Pour beaucoup, les soldats sont décédés de leurs blessures auxquelles se sont ajoutées les maladies tropicales.



L’offensive victorieuse de 1945.



L’offensive victorieuse de 1945 vient de deux fronts : au nord, les divisions chinoises et anglo-indiennes enfoncent les lignes japonaises en quelques semaines. Au centre du pays, les troupes alliées provenant d’Inde immobilisent à Mandalay de nombreuses divisions japonaises. Ces derniers se battent avec une ardeur désespérée. Ils profitent de la situation pour détruire une grande partie des édifices religieux de la ville. Bientôt, à cours d’artillerie et de munitions, laissant des milliers de morts, ils se retirent vers l’est.



Une nouvelle fois avec l’appui de l’aviation américaine, Winston Churchill, Premier ministre britannique, ordonne à Lord Mountbatten d’envoyer des milliers de soldats à la reconquête de la capitale Rangoon. Des commandos, ceux de la Force 136 (principalement des Anglais, mais aussi plusieurs dizaines de Français), participent à cette offensive. Il s’agit d’être à Rangoon avant la mousson. Par ailleurs, le nationaliste Aung San change de camp et prend contact avec les alliés. Il s’agit maintenant de l’appuyer, après l’avoir combattu…



Au cours du mois d’avril 1945, les Japonais décident de quitter Rangoon. Il n’est que temps : les troupes alliées sont à 30 kilomètres de la ville. Le 2 mai, la mousson débute vraiment, rendant impossible toute manœuvre militaire d’importance.



Au total, plus de 144.000 Japonais trouvent la mort dans ces campagnes, soit deux fois plus que les Alliés. Ils sont enterrés dans de nombreux cimetières militaires, dont celui de Rangoon.


Souvenir Français 15 avril 2014

vétéran
vétéran

 
Messages: 2296
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici


Re: caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Avr 2014, 17:21

Merci pour l'info Betacam,
Cependant il y a quand même quelques questions:
Sur le blog suivant:
http://storage.canalblog.com/69/16/146638/45718921.pdf
il est stipulé que Philippe Methia est né le 29 mai 1916 à Bourbach le Haut
Et sur le site du souvenir français il est stipulé qu’il est né en 1891.
Le site suivant :
http://www.memorial-genweb.org/~memoria ... uteur=1080
reprend la même fiche que sur la page :
http://www.memorial-genweb.org/~memoria ... urce=22742

Un homonyme ?? Cela m'étonnerait car la date et le lieu de décès correspondent.

Que signifie RICM ? (Cela se trouve dans le texte sur le site du Souvenir Français, mais sur la pierre tombale on peut lire RMIC)
J'ai trouvé le 10° R.I.C. mais pas le 10° RICM.
Il existe des RICMS mais...........pas de 10°
Par contre j'ai trouvé un 10° RMIC seulement il est stipulé ceci:
10ème régiment de Marche d'Infanterie Coloniale le 1er août 1931 (HUE et VINH)
Disparaît au combat le 9 mars 1945

et que signifie BMB ?
Bien amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61552
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de brehon  Nouveau message 17 Avr 2014, 17:46

Prosper Vandenbroucke a écrit:Que signifie RICM ?

Actuellement, Régiment d'Infanterie de Chars de Marine. Anciennement, Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc.
A longtemps été en garnison à Vannes.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6856
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de lejusticier  Nouveau message 17 Avr 2014, 17:57

brehon a écrit:
Prosper Vandenbroucke a écrit:Que signifie RICM ?

Actuellement, Régiment d'Infanterie de Chars de Marine. Anciennement, Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc.
A longtemps été en garnison à Vannes.


Bonjour,

Voici le site officiel du R.I.C.M. : http://www.ricm.terre.defense.gouv.fr/

Qui sommes-nous ?

Créé en 1915 au Maroc, blindé depuis 1943 et professionnalisé depuis 40 ans, le RICM est le régiment AMX10RC de la 9ème Brigade Légère Blindée de Marine. Cité 18 fois à l’ordre de l’armée, il est le régiment le plus décoré de l’armée française.
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet . (Pierre Desproges)

Colonel
Colonel

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 257
Inscription: 29 Aoû 2013, 13:14
Région: AQUITAINE
Pays: FRANCE

Voir le Blog de lejusticier : cliquez ici


Re: caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Avr 2014, 18:37

Merci à brehon et à Le justicier, cela éclaire ma lanterne.
Seulement RICM figure dans le texte, mais sur la pierre tombale il est fait mention de RMIC
Bien amicalement
Prosper ;)
Image
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61552
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 17 Avr 2014, 21:44

Le RICM arrive à Saïgon le 4 novembre et le premier mort est à déplorer le 6 du même mois. L'appartenance de P. METHIA au 10e RMIC: 10e Régiment Mixte d'Infanterie Coloniale serait plus probable. C'est juste une hypothèse mais il peut être mort suite aux mauvais traitements en captivité.
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3992
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Avr 2014, 22:05

Merci Pierre,
Donc il s'agirait bien du RMIC et non pas du RICM ?
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61552
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 17 Avr 2014, 22:09

Prosper Vandenbroucke a écrit:Merci Pierre,
Donc il s'agirait bien du RMIC et non pas du RICM ?
Amicalement
Prosper ;)


Je n'affirme rien, c'est une probabilité, une piste de recherche. L'initiateur de ce sujet a, peut-être d'autres infos??

Un lien intéressant sur l'Indochine en 39-45:

http://www.anac-fr.com/2gm/2gm_93.htm
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3992
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Avr 2014, 22:13

Tri martolod a écrit:
Prosper Vandenbroucke a écrit:Merci Pierre,
Donc il s'agirait bien du RMIC et non pas du RICM ?
Amicalement
Prosper ;)


Je n'affirme rien, c'est une probabilité, une piste de recherche. L'initiateur de ce sujet a, peut-être d'autres infos??

Un lien intéressant sur l'Indochine en 39-45:

http://www.anac-fr.com/2gm/2gm_93.htm


Ah mais je n'ai pas écris que tu affirmais. C'est la raison pour laquelle j'ai écris "s'agirait" et pas "s'agit"
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61552
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: caporal Philibert Methia

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 17 Avr 2014, 22:41

Prosper Vandenbroucke a écrit:
Tri martolod a écrit:
Prosper Vandenbroucke a écrit:Merci Pierre,
Donc il s'agirait bien du RMIC et non pas du RICM ?
Amicalement
Prosper ;)


Je n'affirme rien, c'est une probabilité, une piste de recherche. L'initiateur de ce sujet a, peut-être d'autres infos??

Un lien intéressant sur l'Indochine en 39-45:

http://www.anac-fr.com/2gm/2gm_93.htm


Ah mais je n'ai pas écris que tu affirmais. C'est la raison pour laquelle j'ai écris "s'agirait" et pas "s'agit"
Amicalement
Prosper ;)


La précision, pour éviter tout mal-entendu, était à l'intention de l'initiateur de ce fil qui sur la base de cette possibilité à peut-être d'autres infos qui permettraient d'avancer.
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3992
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 9 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Médecin urgentiste 
il y a 11 minutes
par: TPE 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 52 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 16:43
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
Aujourd’hui, 13:16
par: Chef Chaudart 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 11:34
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 JANVIER 
Aujourd’hui, 11:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
Aujourd’hui, 00:28
par: Manu 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: GBW067, Semrush et 10 invités


Scroll