Connexion  •  M’enregistrer

les pertes des Marines dans le Pacifique

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

les pertes des Marines dans le Pacifique

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de pappy Boyington  Nouveau message 26 Juil 2010, 13:57

bonjour

en regardant une revue j'ai remarqué que les pertes des Marines était plus important en 1944/1945 (ex:Saipan,Peleliu,Iwo Jima...)quand 1942/1943(ex:Guadalcanal,Tarawa...)voici mes questions:

pourquoi se n'ai pas le contraire?

les Japonais étaient ils plus forts en 1944/1945?


merci


 

Voir le Blog de pappy Boyington : cliquez ici


Re: les pertes des Marines dans le Pacifique

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de gibraltar114  Nouveau message 26 Juil 2010, 14:00

un defenseur a globalement moins de pertes qu'un attaquant.

vétéran
vétéran

 
Messages: 554
Inscription: 21 Juil 2010, 10:11
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de gibraltar114 : cliquez ici


Re: les pertes des Marines dans le Pacifique

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 26 Juil 2010, 14:14

Bonjour,
L'acharnement de l'armee Showa est devenu de plus en plus meurtrier et dementiel au fur et a mesure des reculs et des echecs. Noter, par exemple, que les Kamikazes on ete crees en octobre 1944 seulement.

La hausse des taux de pertes chez les Japonais suivait tres probablement celle des Marines.

Cette montee des pertes a ete evidemment remarquee par les USA et fait partie des raisons qui ont justifie l'utilisation de l'arme atomique en 1945.

Pour conclure avec des informations fiables et completes, une solution : Romuald Taillon est demande au parloir.
lol


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: les pertes des Marines dans le Pacifique

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de pappy Boyington  Nouveau message 26 Juil 2010, 14:44

oui mais bon en 42 les Américain n'étaient pas entrainés au débarquement,j'ai une autre question pourquoi les Japonais n'ont pas "surfé" sur cet vague pour repoussé plus encore?


 

Voir le Blog de pappy Boyington : cliquez ici


Re: les pertes des Marines dans le Pacifique

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 26 Juil 2010, 15:09

pappy Boyington a écrit:bonjour

en regardant une revue j'ai remarqué que les pertes des Marines était plus important en 1944/1945 (ex:Saipan,Peleliu,Iwo Jima...)quand 1942/1943(ex:Guadalcanal,Tarawa...)voici mes questions:

pourquoi se n'ai pas le contraire?

les Japonais étaient ils plus forts en 1944/1945?


merci



Daniel Laurent a écrit:Bonjour,
L'acharnement de l'armee Showa est devenu de plus en plus meurtrier et dementiel au fur et a mesure des reculs et des echecs. Noter, par exemple, que les Kamikazes on ete crees en octobre 1944 seulement.
Pour conclure avec des informations fiables et completes, une solution : Romuald Taillon est demande au parloir.
lol


Présent à l'appel, officier de liaison Daniel...

Eh bien, à mon avis, un facteur considérable dans les pertes est l'emploi de la tactique du fukkaku.

Ainsi, en 1943, la «mode» au sein de l'armée shōwa est au gyokusai. Le sacrifice héroïque du colonel Yamasaki et de ses 2 650 soldats, lors de la bataille de l'île d'Attu en mai 1943 a transformé du jour au lendemain ces hommes en gunshin (dieu guerrier). Ils sont récupérés par la propagande comme des modèles à suivre pour la jeunesse. Des expositions artistiques leur sont consacrés. L'idéal du guerrier impérial passe dorénavant par le gyokusai, la charge suicide comme sacrifice ultime à l'Empereur et à la Nation.

En mai 1944, le colonel Naoyuki adopte toutefois pour défendre Biak le fukkaku , une tactique également planifiée pour la défense de Peleliu par le Daihonei , qui a réalisé les limites de la pensée magique liée au gyokusai. Cette guerre d’embuscade est une variante qui consiste à se cacher pour résister jusqu’à la mort à l’ennemi au lieu de se jeter devant lui en charge suicide. Elle sera utilisée avec succès à Iwo Jima et Okinawa, d'où les pertes effarantes au niveau américain.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Re: les pertes des Marines dans le Pacifique

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de pappy Boyington  Nouveau message 26 Juil 2010, 15:23

merci pour ses infos mais pourquoi ils ne pas fait sa a Guadalcanal ou en Nouvel Guinée pour profiter de la faiblesse des alliés en 1942?


 

Voir le Blog de pappy Boyington : cliquez ici


Re: les pertes des Marines dans le Pacifique

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 26 Juil 2010, 15:38

pappy Boyington a écrit:merci pour ses infos mais pourquoi ils ne pas fait sa a Guadalcanal ou en Nouvel Guinée pour profiter de la faiblesse des alliés en 1942?


Parce que la guerre n'est pas conduite que par le facteur rationnel... Ainsi, plusieurs décisions militaires peuvent sembler rétrospectivement absurdes, mais apparaissent sur le coup parfaitement justifiables pour les chefs de guerre : invasion de la Russie par Napoléon et Hitler, invasion de la Chine et attaque de Pearl Harbor par Hirohito...

Il ne faut pas perdre de vue que le fukkaku est une tactique strictement défensive... En 1942 et 43, le Daihonei est en mode «attaque», avec le slogan uchiteshi yamamu « continuons le combat ». Rien d'autre n'est prévu pour la défense de la sphère de coprospérité que la poussée offensive. Cela se reflète dans les tactiques de combat et le heitai est toujours lancé à l'avant car il est considéré comme protégé par les Dieux et donc invincible. S'il meurt, il deviendra de toute façon un gokokushin , un dieu protecteur de la nation.

Fait révélateur : l'armement du fantassin shōwa est en grande partie similaire à celui adopté dès le début de vingtième siècle. Deux raisons expliquent cet état de fait : d'une part la relative faiblesse de l'industrie impériale déjà mobilisée à plein par la marine, mais surtout la conviction de l'état-major de l'armée que la valeur du guerrier nippon réside avant tout dans la puissance indomptable de la seishin, la force de caractère nippone. Pour nombre de généraux, un armement trop sophistiqué ne ferait que corrompre cette force naturelle léguée par les dieux et amènerait le heitai à devenir trop dépendant de la technologie.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici



Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 6 minutes
par: iffig 
    dans:  Coup de force japonais de Langson, 22 septembre 1940 
il y a 14 minutes
par: alfa1965 
    dans:  Médecin urgentiste 
il y a 15 minutes
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 49 minutes
par: iffig 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
il y a 59 minutes
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Aujourd’hui, 22:08
par: Manu 
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
Aujourd’hui, 21:46
par: alfa1965 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 21:35
par: alain adam 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 21:10
par: kfranc01 
    dans:  recherches sur le parcours de mon arrière grand père 
Aujourd’hui, 21:09
par: brehon 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: GBW067, Manu et 11 invités


Scroll