Connexion  •  M’enregistrer

Hiroshima

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Igor  Nouveau message 10 Aoû 2008, 21:10

liberte a écrit:censure ,censure, quand tu nous tiens......

Rappeller le passé au nom du devoir de mémoire je suis pour,nier le présent à ce point, surtout quand il est si lié au passé cela commence à ressembler à de la pensée unique, dommage....Aprés on pourra toujours dire "on savait pas".


Je ne sais pas si tu as remarqué, mais ce forum s'intitule Le forum de la Seconde guerre mondiale.
Si tu souhaites discuter de l'horrible Bush et des méchants impérialistes américains, il te faudra trouver un autre endroit.
A chaque forum sa spécialité. Si je m'inscrivais sur un site dédié à l'Egypte antique ou au Moyen-Age, ce ne serait pas pour parler d'Hitler, Staline ou de Gaulle.
Merci de ta compréhension.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2048
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 12 Aoû 2008, 06:27

Voici une partie de l'article du site Le Grand soir, du site "anti-impérialiste" belge de l'ineffable Michel Collon, posté le 7 août 2008

Le mensonge le plus tenace est celui qui prétend que la bombe fut larguée pour mettre fin à la guerre dans le Pacifique et sauver des vies. « Même sans les bombardements atomiques, » conclut une étude intitulée United States Strategic Bombing Survey en 1946, « la suprématie aérienne sur le Japon aurait été suffisante pour les amener à une reddition sans conditions et évité le recours à une invasion. Basé sur une enquête minutieuse de tous les éléments, et confirmé par les témoignages des dirigeants japonais impliqués encore en vie, nous pensons que… le Japon aurait capitulé même si les bombes n’avaient pas été larguées, même si les Russes n’étaient pas entrés en guerre (contre le Japon – ndt) et même si aucun plan d’invasion n’avait été prévu ou envisagé. »

Les Archives Nationales à Washington contiennent des documents officiels du gouvernement US qui indiquent que les Japonais ont fait des propositions de paix dés 1943. Aucune ne fut suivie d’effets. Un télégramme envoyé le 5 mai 1945 par l’ambassadeur de l’Allemagne à Tokyo et qui fut intercepté par les Etats-Unis ne laisse planer aucun doute sur fait que les Japonais cherchaient désespérément la paix, y compris par « une capitulation assortie de conditions sévères. » Le secrétaire d’Etat à la Guerre étatsunien, Henry Stimson, a préféré déclarer au Président Truman qu’il « craignait » que l’aviation US ne bombarde tellement le Japon que la nouvelle arme ne pourrait plus « faire une démonstration de sa puissance ». Plus tard, il a admis qu’ « aucun effort ne fut entrepris, ni même envisagé, pour obtenir une capitulation ne serait-ce que pour ne pas avoir recours à la bombe ». Ses collègues du ministère étaient impatients « d’en mettre plein la vue aux Russes avec une bombe portée ostensiblement en bandoulière ». Le général Leslie Groves, directeur du Manhattan Project qui fabriqua la bombe, témoigna : « je n’ai jamais douté que notre ennemi était la Russie, et que le projet était mené dans cette idée ». Le lendemain de la destruction de Hiroshima, le Président Truman exprima sa satisfaction quant au « succès éclatant » de « cette expérimentation ».


1) Que les américains savaient que le Japon était perdu, en 1945, cela me semble une évidence, puisque l'Allemagne avait capitulé, en mai 1945, que la flotte nippone était quasiment détruite après la bataille du Golfe de Leyte, en octobre 1944.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_du_golfe_de_Leyte

et que les soviétiques avaient déclaré la guerre au Japon.

Mais ce n'est pas parce qu'on sait l'ennemi perdu que l'on va arrêter les hostilités et, de plus, les acteurs historiques de l'époque ne sont pas dans un espace informatif pur et parfait !
Evidemment, rétrospectivement, la supériorité américaine dans le Pacifique nous paraît une évidence, mais, à l'époque, cette supériorité militaire devait être perçue différemment par les acteurs historiques.


2) Il n'en reste pas moins que les caciques de l'armée japonaise, malgré une défaite assurée, n'était pas prêt de capituler. D'ailleurs, le recours aux kamikazes, la défense acharnée de l' île d'Okinawa, de mars à juin 1945, prouvait bien que les nippons allaient se battre jusqu'au bout.
L'Allemagne était, elle-aussi, assurée de la défaite, dès le débarquement réussie en Normandie, ce n'est pas pour ça qu'Hitler déposa les armes !

3) L'article argue que les japonais, d'après les archives américaines (Lesquelles ?), auraient fait des propositions de paix aux américains en 1943. Ici, on a, de manière typique, une opération de manipulation historique visant à rendre responsable les américains de la continuation de la guerre.

a) L'auteur de l'article parle d'une proposition de paix japonaise sans en préciser les références.

b) De plus, le contenu de cette proposition n'est pas explicitée ... Je vois bien les japonais proposer aux américains de faire la paix, en 1943, en prônant le statu quo dans le Pacifique ...style je garde la plupart des territoires conquis mais je rends aux américains leurs colonies ...
Il n'est donc pas étonnant que les américains aient pu refuser ces propositions de paix, en 1943, non par militarisme mais tout simplement par volonté de revenir au statu quo d'avant 1931.

4) La pratique des petites phrases.

L'article est truffé de petites phrases pour étayer l'argumentation. C'est une pratique assez tendancieuse de relier des bouts de phrases sorties de leur contexte pour étayer une thèse. Surtout lorsque ces phrases ne sont même pas référencées et que l'auteur ne délivre pas ses sources !
De plus, l'avis d'un acteur du conflit, fut-il important, ne présume pas de l'action globale d'un gouvernement. Certains révisionnistes parlent de la naziphilie du gouvernement américain car certains patrons américains, pro-fascistes, comme Ford, aurait sablé le champagne lors de la défaite de la France. Mais l'opinion d'un individu, fut-il un industriel puissant, ne résume pas la politique d'un pays !

5) Si la guerre était gagnée, pourquoi alors les américains ont utilisé la bombe atomique ?
Il y a plusieurs raisons à l'emploi de la bombe, et là, l'article en donne une qui est plausible.

a) Il est évident, que Truman qui était beaucoup moins philosoviétique que Roosevelt, et moins idéaliste que l'ancien président, voit dans l'URSS un prochain adversaire. L'utilisation de la bombe pourrait servir à impressionner le pays des Soviets pour mesurer ses appétits en Asie et en Europe. N'oublions pas que la Russie avait déclaré la guerre au Japon, et que devant la décomposition des troupes nippones en Chine, finir la guerre au plus vite était une nécéssité politique, pour ne pas laisser l'armée rouge contrôler des territoires immenses en Chine continentale.
Gouverner, c'est prévoir et la politique internationale ce n'est pas le monde des Bisounours, donc que Truman ait anticipé sur un futur potentiel conflit avec l'URSS me semble relever de son boulot de Président ...le contraire aurait été une faute professionnelle !

b) Le niveau des pertes américaines.

Quoique peuvent dire certains anti-américains primaires, les USA se sont toujours souciés de leur potentiel humain. L'armée américaine est une armée qui privilégie le matériel aux hommes ( Elle est d'ailleurs, à partir de 1943, l'armée la mieux équipée au monde !) et qui pour préserver ses soldats, se livre à une débauche de préparations diverses (bombardements aériens et navals massifs, opération d'intoxication et de désinformation, etc ...) avant de passer concrètement à une offensive terrestre.
Le niveau des pertes militaires, dans un régime de type démocratique, a des conséquences directes sur la popularité du gouvernement et donc peut signifier la perte ou le gain des prochaines élections. La problématique des pertes humaines n'est donc pas la même selon que le régime soit de type électif ou dictatorial. Le niveau perte soviétique, sur le front de l'est, aurait été insupportable à une démocratie de type pluraliste, mais possible dans le cadre du régime stalinien.

Aussi, la perspective de pertes américaines importantes en cas d'invasion de l'archipel nippon, confirmée par des pertes substantielles à Okinawa ( autour de 40 000 morts et blessés malgré une supériorité matérielle écrasante.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d'Okinawa )

a privilégié l'option de la bombe atomique, qui aura d'ailleurs permis de clore le conflit rapidement.

Le choix des dirigeants américains d'utiliser la bombe pour amener le Japon à la capitulation pour éviter des pertes militaires importantes en cas d'invasion de l'archipel nippon fut donc justifié par la capitulation du pays du Soleil Levant après le double feu nucléaire.
Entre les civils japonais et les militaires américains, Truman a décidé de sacrifier les premiers et de sauver les seconds, qui pourrait le blâmer pour cette décision ? Pour un dirigeant politique il est plutôt logique de préserver la vie de ses soldats même si c'est au prix de la vie de civils étrangers !

6) La décontextualisation de l'événement.

C'est une technique souvent utilisée par les historiens révisionnistes. J'avais rappelé, sur un de mes topics, la pratique de Pauwels qui était de déconnecter un événement de sa cause première. L'historien belgo-canadien avait, dans son livre Le myhe de la bonne guerre, parlé de plans anglo-français contre l'URSS, en 1940, pour démontrer que les alliés étaient plus anti-soviétiques qu'anti-nazis. En soi, la dernière assertion n'est pas spécialement fausse, en tout cas, avant le début des hostilités, mais elle ne s'applique plus vraiment après septembre 1939.
Et en effet, si il existait des plans français pour le bombardement de Bakou, Pauwels évite de dire, que ce projet fut réactivé après l'invasion de la Finlande par l'URSS, en novembre 1939 ! C'est ce que j'appelle un mensonge par omission ! On critique le fait en soi en le sortant de son contexte.
L'auteur de l'article du Grand Soir utilise la même technique en sortant l'utilisation de la bombe de son contexte historique et en oubliant soigneusement de rappeler la politique belliciste du Japon depuis 1931 et les horreurs de l'occupation japonaise en Asie.


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de liberte  Nouveau message 12 Aoû 2008, 09:17

Pour répondre au propos de Prosper fort désobligeants à mon encontre ;je tiens à préciser:

-N'étant pas trop béte ,ni inculte ,il y a longtemps que je me suis aperçue que je m'exprimais sur un site sur la 2° Guerre mondiale,mais merci quand même de me le rappeller....et que votre comparaison avec l'Egypte est franchement déplacée et hors sujet...

- en ce qui vous concerne il semble que vous "adoriez" le "gentil" Bush et les "gentils" imperialistes Américains; ceci n'engage que vous, mais est-il autorisé d'avoir une autre opinion que la vôtre et de s'inquiéter pour notre futur ? apparement pas sur le site de la DGM!!!

-Enfin, Arrétez de prendre tous les anonymes pour des C..s, cette pratique du forum est franchement élitiste et à force vous ne serez bientôt plus qu'une poignée de "grands " à vous exprimer et à vous regarder le nombril avec fierté...


Maintenant pour en revenir à l'article gravement incriminé et dont le lien a été rapidement supprimé car ,effectivement, il ramenait à une parution "non alignée" :

-,N'en déplaise à Tietie dont je ne mets pas en cause les inépuisables connaissances en matière de DGM, les" anti- impérialistes " seraient -t-il plus enclins aux mensonges et à l'intox que les autres, Permettez moi d'avoir ma propre opinion sur ce point .

- Le journaliste,PILGER John, auteur de l'article en question ,n'est ni un révisionniste, ni le premier venu (voir son Cv et ses distinctions sur Wikipedia).PILGER John est simplement un grand journaliste de guerre et de gauche ,il est vrai!
-Son article repris par "le grand soir" a été relayé par d'autres ;ex "The Guardian".

-La caricature rajoutée en tête de l' article de PILGER John et représentant effectivement Bush grimé en Hitler, n'est qu'une caricature illustrant la conclusion de l'article .
Cette conclusion améne simplement à se poser des questions sur l'utilisation du mensonge et de l'intox dans la justification de diverses interventions militaires, passées, présentes et malheureusement à venir....



En Conlusion, permettez- moi, simplement, de dire que je n'ai pas plus de sympathie pour les uns ou pour les autres;
Je déplore et continuerais toujours à déplorer, que,
la folie du pouvoir,
la puissance politique ou économique,
le racisme et toute autre forme d'intolérance ou d'extrémisme ..
conduisent encore les hommes à se comporter comme des Bétes Immondes .


 

Voir le Blog de liberte : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 12 Aoû 2008, 10:36

liberte a écrit:Pour répondre au propos de Prosper fort désobligeants à mon encontre ;je tiens à préciser:

-N'étant pas trop béte ,ni inculte ,il y a longtemps que je me suis aperçue que je m'exprimais sur un site sur la 2° Guerre mondiale,mais merci quand même de me le rappeller....et que votre comparaison avec l'Egypte est franchement déplacée et hors sujet...

- en ce qui vous concerne il semble que vous "adoriez" le "gentil" Bush et les "gentils" imperialistes Américains; ceci n'engage que vous, mais est-il autorisé d'avoir une autre opinion que la vôtre et de s'inquiéter pour notre futur ? apparement pas sur le site de la DGM!!!

-Enfin, Arrétez de prendre tous les anonymes pour des C..s, cette pratique du forum est franchement élitiste et à force vous ne serez bientôt plus qu'une poignée de "grands " à vous exprimer et à vous regarder le nombril avec fierté...


Maintenant pour en revenir à l'article gravement incriminé et dont le lien a été rapidement supprimé car ,effectivement, il ramenait à une parution "non alignée" :

-,N'en déplaise à Tietie dont je ne mets pas en cause les inépuisables connaissances en matière de DGM, les" anti- impérialistes " seraient -t-il plus enclins aux mensonges et à l'intox que les autres, Permettez moi d'avoir ma propre opinion sur ce point .

- Le journaliste,PILGER John, auteur de l'article en question ,n'est ni un révisionniste, ni le premier venu (voir son Cv et ses distinctions sur Wikipedia).PILGER John est simplement un grand journaliste de guerre et de gauche ,il est vrai!
-Son article repris par "le grand soir" a été relayé par d'autres ;ex "The Guardian".

-La caricature rajoutée en tête de l' article de PILGER John et représentant effectivement Bush grimé en Hitler, n'est qu'une caricature illustrant la conclusion de l'article .
Cette conclusion améne simplement à se poser des questions sur l'utilisation du mensonge et de l'intox dans la justification de diverses interventions militaires, passées, présentes et malheureusement à venir....



En Conlusion, permettez- moi, simplement, de dire que je n'ai pas plus de sympathie pour les uns ou pour les autres;
Je déplore et continuerais toujours à déplorer, que,
la folie du pouvoir,
la puissance politique ou économique,
le racisme et toute autre forme d'intolérance ou d'extrémisme ..
conduisent encore les hommes à se comporter comme des Bétes Immondes .


En histoire, il n'y a pas de "gentils" ou de "méchants", mais des faits ! Ce sont les conspis ou certaines mouvances radicales qui "binarisent" le monde en "bons" et "méchants", permettez-moi d'être plus nuancé ... Je n'adore ni Bush, ni Poutine, ni Sarko, ni le Dalaï Lama ni Chavez ou je ne sais qui, je m'attache aux faits et j'évite les spéculations délirantes ou les propos ridicules !

Anti-impérialiste veut tout dire et rien dire ! Tous les Etats sont impérialistes par nature, des USA à la Russie, en passant par Monaco, que ça soit les Etats dits "bourgeois" ou les Etats dits "socialistes". Aujourd'hui ce sont les USA qui attirent l'attention, car c'est la seule hyper-puissance mondiale, mais la Russie se montre impérialiste en Géorgie et la Géorgie en Abkhazie !

Quant au Grand Soir, du facétieux Michel Collon, excusez-moi, mais je doute qu'un compagnon du Parti du Travail de Belgique dont le guide spirituel est le singulier Ludo Martens, grand admirateur de Staline, qui soutenait, avant, la Corée du Nord de Kim-Jong-Il et qui s'était allié à la Ligue arabe europénne pro-Hezbollah, aux éléctions belges de 2003, véritable alliance de la carpe et du lapin (Lénine doit se retourner dans sa tombe !!), soit véritablement objectif !!


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 12 Aoû 2008, 11:11

Liberté a écrit
Pour répondre au propos de Prosper fort désobligeants à mon encontre


Bonjour Liberté, pourriez-vous m'indiquer s.v.p. où j'aurais été fort désobligeant dans mes propos envers vous??
Tout au début du fil? Certes pas, je ne tenais qu'à vous aider.
Plus loin dans le fil ??? Mis à part la suppression de votre lien, je ne vois rien de désobligeant.
Peut-être que dans votre grande colère, vous confondez les admins/modos.
Peut-être que vous pourriez vous relire car je pense que c'est vous qui tenez certains propos désobligeants, non seulement envers moi, mais surtout envers Igor.
Si toutefois vous ne vous plaisez pas ou plus ici, libre à vous. Le net est vaste, très vaste
Prosper :cool:
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61498
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de liberte  Nouveau message 12 Aoû 2008, 11:32

Juste pour signaler à Tietie que ce n'est pas moi qui ai parler d'"anti-imperialisme" mais bien lui-même, pour qualifier le" Grand Soir".

Je repéte à nouveau que l'article en question n'a pas été écris par Michel Collon mais par John Pilger et que avant d'avoir été publié par le Grand Soir ,il a été publié par d'autres.Je ne rentrerais même pas dans le débat sur le fond...


Pour répondre a Prosper, je dirais simplement qu'il est vrai qu'internet est vaste, mais ma détermination à tenter de faire évoluer les consciences est plus vaste encore.
J'assume mon coté "gros sabots"!
Lorsque vous les trouverez vraiment trop lourds ,vous aurez toujours la possibilité de me "bannir"...
Désolée de vous déplaire.


 

Voir le Blog de liberte : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de liberte  Nouveau message 12 Aoû 2008, 11:34

OUps, j'ai effectivement confondu Igor et prosper...Désolée


 

Voir le Blog de liberte : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de carlo  Nouveau message 12 Aoû 2008, 13:14

..
tietie007 a écrit:b) Le niveau des pertes américaines.

Quoique peuvent dire certains anti-américains primaires, les USA se sont toujours souciés de leur potentiel humain. L'armée américaine est une armée qui privilégie le matériel aux hommes ( Elle est d'ailleurs, à partir de 1943, l'armée la mieux équipée au monde !) et qui pour préserver ses soldats, se livre à une débauche de préparations diverses (bombardements aériens et navals massifs, opération d'intoxication et de désinformation, etc ...) avant de passer concrètement à une offensive terrestre.
Le niveau des pertes militaires, dans un régime de type démocratique, a des conséquences directes sur la popularité du gouvernement et donc peut signifier la perte ou le gain des prochaines élections. La problématique des pertes humaines n'est donc pas la même selon que le régime soit de type électif ou dictatorial. Le niveau perte soviétique, sur le front de l'est, aurait été insupportable à une démocratie de type pluraliste, mais possible dans le cadre du régime stalinien.

Aussi, la perspective de pertes américaines importantes en cas d'invasion de l'archipel nippon, confirmée par des pertes substantielles à Okinawa ( autour de 40 000 morts et blessés malgré une supériorité matérielle écrasante.



Nous nous battrons jusqu'au dernier, la liberté ou la mort, ce ne sont donc que des slogans staliniens! Les démocraties, passé un certain niveau de pertes militaires, sacrifient la survie de la nation? Pourtant en 1914, la France a fait face à l'Allemagne malgré des pertes terribles encore accentuées par des déficiences du commandement. Mais peut-être était-elle devenue une dictature sous la houlette de Clémenceau? Ce serait trop facile de dire qu'un pays supporte différemment une guerre s'il est une dictature ou une démocratie, d'ailleurs ces définitions mêmes de dictature et de démocratie sont à mon avis trop générales pour être vraiment utiles.
Si l'Amérique ne pouvait pas "s'offrir" trop de morts, c'est d'abord parce que sa population n'était pas "physiquement" impliquée dans cette guerre (à part les militaires bien entendu) et que sa survie, en tant que nation, n'était nullement menacée.
Il y a donc ici comparaison de deux choses absolument pas comparables, la situation en URSS et aux Etats-Unis, pour en arriver à une vue parfaitement biaisée et même un peu hors-sujet entre "dictature" et "démocratie".

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2036
Inscription: 13 Oct 2007, 10:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 12 Aoû 2008, 15:11

carlo a écrit:..
tietie007 a écrit:b) Le niveau des pertes américaines.

Quoique peuvent dire certains anti-américains primaires, les USA se sont toujours souciés de leur potentiel humain. L'armée américaine est une armée qui privilégie le matériel aux hommes ( Elle est d'ailleurs, à partir de 1943, l'armée la mieux équipée au monde !) et qui pour préserver ses soldats, se livre à une débauche de préparations diverses (bombardements aériens et navals massifs, opération d'intoxication et de désinformation, etc ...) avant de passer concrètement à une offensive terrestre.
Le niveau des pertes militaires, dans un régime de type démocratique, a des conséquences directes sur la popularité du gouvernement et donc peut signifier la perte ou le gain des prochaines élections. La problématique des pertes humaines n'est donc pas la même selon que le régime soit de type électif ou dictatorial. Le niveau perte soviétique, sur le front de l'est, aurait été insupportable à une démocratie de type pluraliste, mais possible dans le cadre du régime stalinien.

Aussi, la perspective de pertes américaines importantes en cas d'invasion de l'archipel nippon, confirmée par des pertes substantielles à Okinawa ( autour de 40 000 morts et blessés malgré une supériorité matérielle écrasante.



Nous nous battrons jusqu'au dernier, la liberté ou la mort, ce ne sont donc que des slogans staliniens! Les démocraties, passé un certain niveau de pertes militaires, sacrifient la survie de la nation? Pourtant en 1914, la France a fait face à l'Allemagne malgré des pertes terribles encore accentuées par des déficiences du commandement. Mais peut-être était-elle devenue une dictature sous la houlette de Clémenceau? Ce serait trop facile de dire qu'un pays supporte différemment une guerre s'il est une dictature ou une démocratie, d'ailleurs ces définitions mêmes de dictature et de démocratie sont à mon avis trop générales pour être vraiment utiles.
Si l'Amérique ne pouvait pas "s'offrir" trop de morts, c'est d'abord parce que sa population n'était pas "physiquement" impliquée dans cette guerre (à part les militaires bien entendu) et que sa survie, en tant que nation, n'était nullement menacée.
Il y a donc ici comparaison de deux choses absolument pas comparables, la situation en URSS et aux Etats-Unis, pour en arriver à une vue parfaitement biaisée et même un peu hors-sujet entre "dictature" et "démocratie".


Il me semble que la vie humaine n'avait pas le même poids pour le gouvernement des USA et le régime soviétique, d'ailleurs, les soviétiques n'avaient pas signé la Convention de Genève et le traitement des prisonniers par les deux puissances alliées n'étaient pas du tout le même !
Il est de notoriété publique que l'armée américaine était, avant tout, une armée de matériel mettant au premier plan la logistique et étant économe des vies humaines alors que l'armée rouge l'était beaucoup moins, même si elle a du supporter le principal effort de l'armée nazie. Certes, le potentiel humain de l'URSS était presque inépuisable, mais le soldat soviétique était plus mal traité, par son commandement, que le soldat américain. D'ailleurs, le luxe apporté aux camps américains sidérait les soldats alliés des autres armées !

On ne peut comparer les pertes en URSS et les pertes françaises, durant la 1ere guerre mondiale. 20 millions de morts, c'est quasiment 15 % de la population soviétique qui est passée à la trappe, ce fut beaucoup moins pour la population française, entre 3 et 4 % de pertes par rapport à la population totale, ce qui fait, quand même une différence de 1 à 5 !

Carlo, dans une démocratie, il y a des élections régulières, et si la population n'est pas contente de la politique de son gouvernement, elle le remplace par un autre. Ce n'est pas le cas dans un régime dictatorial. C'est pour ça que Roosevelt a retardé l'entrée en guerre des USA, soumis à un fort courant isolationniste de sa population. Staline n'avait pas ce genre de problème puisqu'il ne demandait pas son avis à la population soviétique.
Donc le rapport à la guerre n'est pas du tout le même dans un dictature ou dans une démocratie.


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 12 Aoû 2008, 15:14

liberte a écrit:Juste pour signaler à Tietie que ce n'est pas moi qui ai parler d'"anti-imperialisme" mais bien lui-même, pour qualifier le" Grand Soir".

Je repéte à nouveau que l'article en question n'a pas été écris par Michel Collon mais par John Pilger et que avant d'avoir été publié par le Grand Soir ,il a été publié par d'autres.Je ne rentrerais même pas dans le débat sur le fond...


Pour répondre a Prosper, je dirais simplement qu'il est vrai qu'internet est vaste, mais ma détermination à tenter de faire évoluer les consciences est plus vaste encore.
J'assume mon coté "gros sabots"!
Lorsque vous les trouverez vraiment trop lourds ,vous aurez toujours la possibilité de me "bannir"...
Désolée de vous déplaire.


Il me semble que Michel Collon se qualifie, lui-même, d'anti-impérialiste, donc je subodore que les lecteurs du Grand Soir se situe dans cette mouvance.


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
il y a moins d’une minute
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 29 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 34 minutes
par: kfranc01 
    dans:  transmission électrique / chars 
Aujourd’hui, 20:39
par: alain adam 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Aujourd’hui, 20:29
par: alain adam 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 19:16
par: kfranc01 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
Aujourd’hui, 19:12
par: Loïc Charpentier 
    dans:  1935 le traité germano britannique 
Aujourd’hui, 18:38
par: alain adam 
    dans:  Prisonniers de guerre allemands: France 1944-1949 (Les) 
Aujourd’hui, 18:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Aujourd’hui, 17:47
par: pierma 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll