Connexion  •  M’enregistrer

Seppuku à la grenade

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Seppuku à la grenade

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Seth Soldier  Nouveau message 17 Sep 2007, 14:54

bonjour

aprés avoir visionné le trés beau "Lettres d'Iwo Jima", je me pose la question de la place de la grenade dans le rituel du seppuku aprés cette scène trés forte.

Y avait-il un ordre ou un rang concernant les armes du suicide pour les hommes de troupes n'ayant pas accés au rituel avec le katana?
Quelle différence entre le fusil et la grenade ?

Etait-ce par choix ou tout simplement lorsque que la personne n'a plus de munition ?

désolé pour cettequestion morbide :oops:


 

Voir le Blog de Seth Soldier : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 21 Sep 2007, 00:48

A ma connaissance, seuls les officiers de l'armée impériale avaient droit de porter le sabre. Dès lors, eux seuls avaient la possibilité de commettre le seppuku par voie rituelle.

Les simples soldats, en revanche, ne perdaient pas pour autant au change. Ils se plaquaient la grenade contre leur poitrine ou leur abdomen, afin de respecter, à leur manière, le rituel du suicide - outre que la démarche évitait aux autres soldats d'être fauchés par l'explosion, donc leur permettaient d'accomplir tranquillement leur devoir pour l'Empereur, lequel se démenait déjà, à l'époque, pour sauver sa peau.

Le seppuku, selon les circonstances, pouvait revêtir des formes variées, selon le manque de temps (le général Saïto, à Saipan, demandera à un subalterne de l'abattre d'une balle dans la nuque), la prudence (le maréchal Sugiyama se tirera quatre balles dans la poitrine), ou un sincère remords (l'amiral Onishi, avant de se suicider selon la cérémonie classique, laissera une note d'excuse aux Kamikaze sacrifiés pour une guerre qu'il désapprouvait).

De nombreux dirigeants japonais, civils aussi bien que militaires, n'oseront ainsi survivre à la défaite. Leur Empereur, en revanche, sans aucun doute soucieux de contribuer à la reconstruction de son pays dévasté, tiendra à sauvegarder sa précieuse vie et obtiendra même des Américains de ne pas être jugé par le Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient siégeant à Tokyo.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Imperator  Nouveau message 21 Sep 2007, 10:07

Nicolas Bernard a écrit:A ma connaissance, seuls les officiers de l'armée impériale avaient droit de porter le sabre. Dès lors, eux seuls avaient la possibilité de commettre le seppuku par voie rituelle.

Les simples soldats, en revanche, ne perdaient pas pour autant au change. Ils se plaquaient la grenade contre leur poitrine ou leur abdomen, afin de respecter, à leur manière, le rituel du suicide - outre que la démarche évitait aux autres soldats d'être fauchés par l'explosion, donc leur permettaient d'accomplir tranquillement leur devoir pour l'Empereur, lequel se démenait déjà, à l'époque, pour sauver sa peau.

Le seppuku, selon les circonstances, pouvait revêtir des formes variées, selon le manque de temps (le général Saïto, à Saipan, demandera à un subalterne de l'abattre d'une balle dans la nuque), la prudence (le maréchal Sugiyama se tirera quatre balles dans la poitrine), ou un sincère remords (l'amiral Onishi, avant de se suicider selon la cérémonie classique, laissera une note d'excuse aux Kamikaze sacrifiés pour une guerre qu'il désapprouvait).

De nombreux dirigeants japonais, civils aussi bien que militaires, n'oseront ainsi survivre à la défaite. Leur Empereur, en revanche, sans aucun doute soucieux de contribuer à la reconstruction de son pays dévasté, tiendra à sauvegarder sa précieuse vie et obtiendra même des Américains de ne pas être jugé par le Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient siégeant à Tokyo.



Bonjour,
en 1945, la mort de Hiro-Hito aurait été catastrophique pour le Japon, aux yeux des japonais, il était l'équivalent d'un Dieu et le nombre de suicide chez les japonais aurait été multiplié. Si l'Empereur se serait suicidé, ce n'est pas seulement sa personne qui en serait morte, c'est tout le Japon avec lui. Et je ne pense pas que le "miracle japonais" de l'après guerre aurait existé...
Après, je ne tiens pas à polémiqué sur le fait que Hiro-Hito est responsable, ou non, de la guerre et des atrocités commises par le Japon durant le conflit.


 

Voir le Blog de Imperator : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Seth Soldier  Nouveau message 21 Sep 2007, 10:38

Merci d'avoir répondu ! :D


 

Voir le Blog de Seth Soldier : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 21 Sep 2007, 10:48

Imperator a écrit:Bonjour,
en 1945, la mort de Hiro-Hito aurait été catastrophique pour le Japon, aux yeux des japonais, il était l'équivalent d'un Dieu et le nombre de suicide chez les japonais aurait été multiplié. Si l'Empereur se serait suicidé, ce n'est pas seulement sa personne qui en serait morte, c'est tout le Japon avec lui. Et je ne pense pas que le "miracle japonais" de l'après guerre aurait existé...
Après, je ne tiens pas à polémiqué sur le fait que Hiro-Hito est responsable, ou non, de la guerre et des atrocités commises par le Japon durant le conflit.


En fait, la nécessité de maintenir l'Empereur en place était une légende fabriquée de toutes pièces par les Américains et les impériaux. En 1945, le peuple japonais avait bien d'autres préoccupations en tête, et certains membres de la famille impériale ont même été jusqu'à rallier un courant réclamant, sans être vraiment contesté (sinon par les Américains), l'abdication de Hiro-Hito.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Imperator  Nouveau message 21 Sep 2007, 11:00

Je veux bien te croire, mes connaissances sur le sujet étant limitées, mais dans ce cas, j'ai quelques questions à te poser...

Nicolas Bernard a écrit:En fait, la nécessité de maintenir l'Empereur en place était une légende fabriquée de toutes pièces par les Américains et les impériaux.


Pourquoi les américains ont voulu maintenir au pouvoir Hiro-Hito ???
Qui sont les "Impériaux" ???

Nicolas Bernard a écrit:et certains membres de la famille impériale ont même été jusqu'à rallier un courant réclamant, sans être vraiment contesté (sinon par les Américains), l'abdication de Hiro-Hito.


Pourquoi réclamait on l'abdication de Hiro-Hito et surtout pourquoi les américains ont tant voulu protéger l'Empereur ???


 

Voir le Blog de Imperator : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 21 Sep 2007, 13:03

Imperator a écrit:Pourquoi les américains ont voulu maintenir au pouvoir Hiro-Hito ???


Le gouvernement japonais avait indiqué aux Américains que le maintien de l'Empereur en place permettrait de maintenir l'ordre, et en avaient fait une condition sine qua non à leur reddition... inconditionnelle. Le général MacArthur, qui dirigera les autorités d'occupation et croyait à tort connaître les subtilité de la mentalité nippone, avait totalement adhéré à ce point de vue.



Qui sont les "Impériaux" ???


Les partisans (familiaux et autres) de l'Empereur Hiro-Hito.


Nicolas Bernard a écrit:Pourquoi réclamait on l'abdication de Hiro-Hito et surtout pourquoi les américains ont tant voulu protéger l'Empereur ???


Ceux qui réclamaient son abdication mettaient en cause sa responsabilité dans la politique expansionniste japonaise menée depuis le début des années trente. Les Américains - enfin, MacArthur et Truman -, pour leur part, étaient soucieux de ne point créer le moindre désordre qui aurait pu ouvrir la voie à une instabilité susceptible de faire le lit du communisme.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Imperator  Nouveau message 21 Sep 2007, 13:30

Ok, merci pour tes réponses...


 

Voir le Blog de Imperator : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Murdock  Nouveau message 21 Sep 2007, 22:11

Il faut peut être aussi prendre en compte qu'en cas de seppuku de l'Empereur, il ne fait casiment aucun doute que les militaires et une partie de la population japonais n'aurait eu que deux attitudes : se faire seppuku ou combattre jusqu'à la mort pour laver le déshonneur de n'avoir pas su protéger leur Empereur.

Et, pour les américains, c'est surtout ce dernier point qui les préoccupaient car un débarquement et une conquête du Japon pour finir la guerre aurait été très coûteuse en vie américaines, la population américaine n'étant pas forcément prête à subir encore de nombreuses pertes parmi ces soldats.


 

Voir le Blog de Murdock : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 23 Sep 2007, 16:36

Murdock a écrit:Il faut peut être aussi prendre en compte qu'en cas de seppuku de l'Empereur, il ne fait casiment aucun doute que les militaires et une partie de la population japonais n'aurait eu que deux attitudes : se faire seppuku ou combattre jusqu'à la mort pour laver le déshonneur de n'avoir pas su protéger leur Empereur.


L'Empereur n'avait aucune raison de se suicider tant que la guerre se prolongeait. Et après la capitulation, les militaires ont été désarmés. L'armée était discréditée. La population avait d'autres préoccupations, au demeurant, de même que les vétérans. La recherche de nourriture et d'un toit, accessoirement.


Et, pour les américains, c'est surtout ce dernier point qui les préoccupaient car un débarquement et une conquête du Japon pour finir la guerre aurait été très coûteuse en vie américaines, la population américaine n'étant pas forcément prête à subir encore de nombreuses pertes parmi ces soldats.


C'est le raisonnement qui a abouti à Hiroshima et Nagasaki, en effet.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Opération Neptune sur cartes... 
Aujourd’hui, 00:48
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 00:21
par: Marc_91 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
Aujourd’hui, 00:17
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 00:11
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 00:05
par: kfranc01 
    dans:  identification de soldats 
Hier, 23:21
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:46
par: P. Vian 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Hier, 21:57
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
Hier, 21:56
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 21:49
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Scroll