Connexion  •  M’enregistrer

LA DROGUE AU SERVICE DE L'EXPANSIONNISME SHÔWA

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

LA DROGUE AU SERVICE DE L'EXPANSIONNISME SHÔWA

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 30 Aoû 2007, 15:37

Reiji Yoshida du Japan Times affirme avoir retrouvé dans les archives de la Bibliothèque nationale de la Diète de Tokyo un document prouvant le lien direct entre une compagnie nippone de Shanghai et le directeur de la Kôa-in, l'Agence de développement de l'Asie orientale concernant le trafic de la drogue en Chine.

Le document daté de 1941 appartenait au ministre des Finances Hideoto Mori et constitue un rapport financier de la compagnie ainsi qu'un serment d'allégeance au gouvernement impérial. Il contredit le témoignage du directeur de la Kôa-in, Genshichi Oikawa, relâché sans accusation après une comparution devant le Tribunal de Tokyo.

Établie en 1939 en vertu d'un permis du régime d'occupation de Nanjing, cette compagnie aurait fait des revenus de 300 millions de yuan alors que le budget de tout le gouvernement de Nanjing pour 1941 était de 370 millions. Elle aurait contrôlé le trafic de l'opium, de l'héroïne et de la morphine en Chine centrale jusqu'à 1944. Les profits de la vente finançaient les gouvernements fantoches de Nanjing, du Manchukuo et de Mongolie. (Jusqu'à 28% du budget initial dans le dernier cas)

http://search.japantimes.co.jp/cgi-bin/nn20070830f1.html


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 10 Sep 2007, 14:04

Sur le même sujet, je fournis ici le lien à un extrait des minutes du procès de Tokyo. Le Tribunal avait déjà analysé des preuves du même type que celles découvertes par Yoshida.

http://www.ibiblio.net/hyperwar/PTO/IMTFE/IMTFE-5.html


On y affirme entre autres que le Japon a utilisé le Manchukuo comme couverture pour «un trafic de drogue mondial», qu' «En 1937, la Ligue des Nations a établi que 90% des "drogues blanches illégales"» provenaient des territoires contrôlés par le régime shôwa et que ce régime a crée, par l'intermédiaire d'agence comme la Kôa-in, des monopoles pour la vente de l'opium et des narcotiques dans des établissements contrôlés au bénéfice du régime.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Shiro  Nouveau message 10 Sep 2007, 15:04

On en parlait deja dans le Lotus Bleu de Herge. ;)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 997
Inscription: 19 Déc 2004, 15:30
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de Shiro : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 10 Sep 2007, 16:36

Shiro a écrit:On en parlait deja dans le Lotus Bleu de Herge. ;)


Il est probable d'ailleurs que le Lotus bleu ait été une source documentaire majeure pour le Tribunal... :mrgreen: :mrgreen:


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Shiro  Nouveau message 12 Sep 2007, 15:32

romualdtaillon a écrit:Il est probable d'ailleurs que le Lotus bleu ait été une source documentaire majeure pour le Tribunal... :mrgreen: :mrgreen:


Desolee :oops: mais je n'ai pas pris le temps d'expliquer ma position.

Ici, je ne parle nullement de source documentaire majeure pour le Tribunal.

Je m'explique.

En fait, je suis allee dans une librairie pour obtenir " Tintin au Congo " car dans le journal " Le Soir ", j' y avais lu qu'il y avait une polemique a propos de cette bande dessinee.

Et puis, je suis tombee sur le " Lotus Bleu " et je l'ai achete.

A la maison, j'ai relu le "Lotus Bleu ", bande dessinee que j'avais lu quand j'etais a l'ecole primaire.

Je me suis apercue qu'on y parlait de l'incident de Mukden, de l'opium etc...

J'ai montre la bande dessinee a mes connaissances et elles ont reconnu l'incident de Mukden mais a propos du trafic de l'opium, elles etaient tres sceptiques.

Et puis est arrive l'article du Japan Times du 30 Aout, article que pour ma part, je n'ai pu trouver dans les journaux japonais. J'ai verifie plusieurs journaux. Le Asahi, Yomiuri, Mainichi, Sankei, sauf erreur de ma part, je n'y ai rien trouve.

En fait, ce que je voulais dire c'est que peut-etre Herge etait bien informe et ce suite a son ami chinois.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 997
Inscription: 19 Déc 2004, 15:30
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de Shiro : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 13 Sep 2007, 14:39

Shiro a écrit:
romualdtaillon a écrit:Il est probable d'ailleurs que le Lotus bleu ait été une source documentaire majeure pour le Tribunal... :mrgreen: :mrgreen:

Desolee :oops: mais je n'ai pas pris le temps d'expliquer ma position.

Ici, je ne parle nullement de source documentaire majeure pour le Tribunal.

Je m'explique.


J'avais bien compris Shiro, il s'agissait d'une boutade de ma part...

J'ai montre la bande dessinee a mes connaissances et elles ont reconnu l'incident de Mukden mais a propos du trafic de l'opium, elles etaient tres sceptiques.

Et puis est arrive l'article du Japan Times du 30 Aout, article que pour ma part, je n'ai pu trouver dans les journaux japonais. J'ai verifie plusieurs journaux. Le Asahi, Yomiuri, Mainichi, Sankei, sauf erreur de ma part, je n'y ai rien trouve.


Et bien, dorénavant, tu pourras en plus leur citer les minutes du Tribunal de Tokyo, notament les #645, 646 et surtout 647 dont j'ai fourni le lien ci-haut... 8)


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 21 Sep 2007, 01:20

Je ne pense pas que l'implication de l'armée japonaise - et plus généralement du gouvernement japonais - dans l'organisation d'un vaste trafic de stupéfiants en Chine et en Asie du Sud-Est fasse le moindre doute. Le fait a été constaté, comme vous le signalez, par le Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient (T.M.I.E.O.). Les missionnaires étrangers en Chine, la S.D.N. avaient dénoncé ce phénomène dès 1938.

Reste à en déterminer la véritable nature : stratégie délibérée en vue d'affaiblir la volonté combative chinoise ou dérive incontrôlée mais pourtant prévisible du système d'occupation nippon ?

L'armée du Soleil levant avait certes un besoin presque vital de la pègre, pour maintenir l'ordre sur d'immenses territoires d'une part, pour engranger des bénéfices (fric, femmes, esclaves) d'autre part. Et malgré les efforts consacrés par la république chinoise au combat contre la drogue, les Japonais avaient, dès la première année de l'invasion de 1937, commencé à écouler massivement des stocks d'opium et d'héroïne, dont le prix jusque là inaccessible avait été divisé par dix.

Le T.M.I.E.O. voulut y voir une conspiration japonaise "in order to weaken the power of resistance of the Chinese" (minute 644). L'historien Jean-Louis Margolin est davantage nuancé (L'Armée de l'Empereur. Violences et crimes du Japon en guerre 1937-1945, Armand Colin, 2007, p. 372-379). Selon lui, la libéralisation rapide du marché visait surtout à satisfaire des intérêts financiers à court terme, faisant fi de la politique anti-drogue du gouvernement nippon en métropole. En conséquence, les Chinois ne furent pas les seuls à en être victimes, et "de plus en plus de Japonais, et surtout de Coréens, plongèrent dans la toxicomanie".

Mais ces dérives n'embarrassaient nullement les profiteurs de ce chaos. La drogue rapportait beaucoup à trop d'institutions de l'Empire, de certains généraux des colonies aux administrations collaboratrices, des firmes nippones aux organisations du crime sur lesquelles comptaient les Japonais. La seule source d'inquiétude de ces différentes instances résidait dans la mauvaise productivité de la Sphère de Co-Prospérité, laquelle aboutissait à ce que l'offre fût de plus en plus incapable de satisfaire la demande. Il fallut importer de l'opium iranien, et les communistes de Mao entreprirent également de remplir leur trésor de guerre en développant chez eux la culture du pavot. Par ailleurs, les pénuries alimentaires qui se firent jour dès 1942 furent aggravées par les choix économiques de l'occupant, qui avait mis l'accent sur la production d'opium et d'héroïne aux dépends des produits de première nécessité.

Bref, la politique de courte vue des Japonais aboutit à un véritable désastre sanitaire, qui fragilisa plus que jamais un continent asiatique en proie aux guerres civiles et aux décolonisations, outre de fonder la prospérité des triades et des Yakuza.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici



Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Vacances 1946 
il y a 20 minutes
par: Jumbo 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 25 minutes
par: dominord 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 06:54
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 01:59
par: carcajou 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  transmission électrique / chars 
Hier, 20:39
par: alain adam 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Hier, 20:29
par: alain adam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll