Connexion  •  M’enregistrer

L'invasion de l'Inde

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Panzerpapy  Nouveau message 10 Fév 2007, 19:04

Olaf a écrit:Bonjour à tous,

Je viens de me souvenir d'une stupéfiante chose : Hitler avait discuté avec Von Manstein de l'invasion de l'Inde. Effectivement, Hitler étant en pleine invasion victorieuse de l'URSS, il commencait déjà à penser à envoyer une division de panzers en Inde ! C'est militairement idiot, mais les Indiens ne lui avaient rien fait : ils n'étaient pas Juifs, pas quoi que ce soit. Qu'en pensez-vous ?

A+ !


Plusieurs membres du Forum ont déjà apporté des réponses particulièrement intéressantes sur l'aspect militaire d'une invasion de l'Inde.

Je voudrais juste faire part d'éléments qui, bien qu'en marge d'une intervention militaire directe, sont peu connus.

L'Inde était pendant la Seconde Guerre mondiale sous administration britannique (depuis pratiquement un siècle déjà), et le roi d'Angleterre portait parmi ses titres celui d'Empereur des Indes.
La Perle de l'Empire n'était cependant pas un "pré carré" paisible. En effet, depuis les années 1920, plusieurs mouvements prônant l'indépendance de l'Inde étaient apparus, que Ghandi était parvenu à rassembler (plus ou moins) au travers du Parti du Congrès, favorable à une action non violente en faveur de l'indépendance.
Son secrétaire particulier, Chandra Bose, individu très doué, parvint à devenir président du Parti du Congrès. Il était âgé alors d'une vingtaine d'années...
Contrairement à Ghandi qui fut pourtant - au moins au début - son maître à penser, Chandra Bose vint rapidement à penser que l'action non violente chère à son maître serait inefficace. A partir de 1938, il considère qu'il faut une armée pour l'indépendance de l'Inde, une armée nationale indienne, constituée d'Indiens, de toutes confessions (musulmans, boudhistes, chrétiens, etc.).

La Seconce Guerre mondiale vient d'éclater, et les autorités allemandes en poste à Kaboul en Afghanistan, aux portes de l'Inde, suivent avec attention les menées indépendantistes de Chandra Bose.
Les Allemands voient en Chandra Bose un instrument subservif de premier ordre, de nature à provoquer des troubles politiques et sociaux importants dans l'Inde entière. Les Anglais le savent bien, qui ont déjà envoyé plusieurs fois Chandra Bose en prison.
Les Allemands n'ont que faire de l'indépendance de l'Inde. L'intérêt est avant tout militaire : fixer sur place le maximum de troupes britanniques, occupées à lutter contre des révoltes armées, et donc indisponibles sur d'autres fronts.

Berlin, qui a bien compris l'intérêt de l'opération, autorise la délégation allemande de Kaboul à prendre contact avec Chandra Bose. Les Allemands lui expliquent qu'il peut compter sur leur appui et lui proposent de quitter l'Inde pour l'Allemagne où il lui sera enfin possible de disposer de moyens considérables. Chandra Bose, bien qu'en résidence surveillée, parvient à échapper à la vigilance des Anglais, et rejoint ses nouveaux alliés, selon l'adage les ennemis de mes ennemis sont mes amis.

Le voici en Allemagne, où il reste 2 ans. Pendant ces 2 années, les Allemands équipent et entraînent plusieurs milliers d'Indiens, qui forment la Légion indienne. Ces Indiens sont originaires de l'armée britannique et sont en fait d'anciens prisonniers de guerre, capturés pour l'essentiel dans les déserts d'Afrique du Nord par l'Afrika Korps et ses alliés italiens. Ils sont tous volontaires, et ont accepté de rejoindre le mouvement indépendantiste de Chandra Bose.

Et voilà des Indiens, portant leurs turbans et leurs barbes traditionnels et parlant l'hindoustani, revêtus de l'uniforme de la Wehrmacht, entièrement équipés en matériel allemand, et entraînés par des instructeurs allemands.

A noter au passage qu'Himmler, passant outre ses doctrines racistes, favorisa le développement de cette Légion indienne, et alla même jusqu'à la protéger, en la faisant muter sur le Mur de l'Atlantique dans la région de Bordeaux, secteur on ne peut plus calme ! Les historiens n'ont pas fini de sonder l'impressionnante complexité de ce personnage.

La Légion indienne formée en Europe ne jouera aucun rôle militaire.

Chandra Bose se tournera ensuite vers les Japonais. De furieux et sanglants combats auront lieu en territoire indien par la Légion formée avec l'aide des Japonais. Les Britanniques, mieux équipés, auront rapidement le dessus.

L'aventure indépendantiste de Chandra Bose prendra fin dans un accident d'avion en 1945.

Voilà, à défaut d'intervention militaire directe, même si les succès en Afrique du Nord et en Russie laissaient augurer fin 1941 une jonction possible des troupes de l'Axe au Moyen Orient et au-delà vers l'Inde, quelle fut la contribution allemande à une éventuelle déstabilisation de l'Inde.

(En ce qui concerne Chandra Bose, il est important de noter qu'il n'adhéra jamais à la doctrine nazie. Son unique entretien avec Hitler se passa d'ailleurs assez mal. Sa passion pour l'indépendance de l'Inde, pour laquelle il était prêt à tout, l'a conduit à conclure un pacte avec le diable.
Chandra Bose est un personnage célèbre en Inde, où des millions d'Indiens le considèrent aujourd'hui, plus encore que Ghandi, comme le père de l'indépendance).

Félicitations à ceux qui ont eu la patience de lire ces lignes jusqu'au bout. Et si celles-ci ont permis aux lecteurs d'apprendre quelque chose, j'en suis très heureux.


 

Voir le Blog de Panzerpapy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 11 Fév 2007, 15:34

Panzerpapy a écrit: Et voilà des Indiens, portant leurs turbans et leurs barbes traditionnels et parlant l'hindoustani, revêtus de l'uniforme de la Wehrmacht, entièrement équipés en matériel allemand, et entraînés par des instructeurs allemands.

A noter au passage qu'Himmler, passant outre ses doctrines racistes, favorisa le développement de cette Légion indienne, et alla même jusqu'à la protéger, en la faisant muter sur le Mur de l'Atlantique dans la région de Bordeaux, secteur on ne peut plus calme ! Les historiens n'ont pas fini de sonder l'impressionnante complexité de ce personnage.


Merci pour cet intéressant résumé mais je croyais que les turbans était portés seulement par les indiens de religion sikh et non hindoue...

Bose dans son uniforme militaire.

Image


Il était presque normal de considérer les indiens comme des êtres dignes de considération puisqu'ils étaient, selon les théories nazies, les descendants abatardis des aryens. D'ailleurs, le concept nazi d'aryen était extensible puisque, sous l'influence de Hess, le Fuhrer considérait les japonais comme les "aryens d'Asie"

La Légion indienne formée en Europe ne jouera aucun rôle militaire.

Chandra Bose se tournera ensuite vers les Japonais. De furieux et sanglants combats auront lieu en territoire indien par la Légion formée avec l'aide des Japonais. Les Britanniques, mieux équipés, auront rapidement le dessus.


Le point fort de cette poussée est la bataille d'Imphal en juillet 44. Cette manoeuvre orchestrée avec l'appui du lieutenant-général Renya Mutaguchi a été menée à la suite d'un fort travail de lobbying de Chandra Bose. Son "Armée nationale de l'Inde" s'était jointe à la 15ème armée shôwa suite à la conquête de Singapour et était sous le commandement de Mutaguchi.

Entre décembre 42 et février 43, l'armée indienne avait toutefois été démantelée suite à d'importantes dissenssions au sein des leaders indiens, dont Mohan Singh, qui avaient réalisé que les troupes indiennes servaient de "chair à canon" pour l'armée shôwa qui les utilisaient dans toutes les situations desespérées. Des 20 000 soldats indiens, le tiers redevinrent prisonniers de guerre. Bose lui-même apparaissait suspect car ils s'était prononcé publiquement en faveur de Chiang lors de l'invasion de la Chine. C'est à ce moment qu'un accord est intervenu avec l'état-major nippon pour rendre une relative autonomie à Bose. Leur cri de guerre, inspiré de Bose, était : "Donne-moi du sang et je te donnerai de la liberté."

Unis par la haine des britaniques, les indiens et les japonais masquèrent un temps leur dissension et lancèrent une campagne d'abord victorieuse en avril 44 à Moirang. Rapidement toutefois, les lignes de ravitaillement s'effondrèrent et l'armée de 40 000 hommes s'effondra devant Imphal à 400 kilomètres de la Birmanie.

Les soldats indiens capturés ont été jugés comme traîtres à la nation par le gouvernement indien. Ils ont toutefois été libérés en 1946 par le Congrès national. Bose est quant à lui officiellement mort le 18 août 45 dans un écrasement d'avion au large de Taiwan alors qu'il fuyait vers Tokyo mais on a jamais retrouvé son corps.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Panzerpapy  Nouveau message 11 Fév 2007, 17:52

romualdtaillon a écrit:
Panzerpapy a écrit:
Merci pour cet intéressant résumé mais je croyais que les turbans était portés seulement par les indiens de religion sikh et non hindoue...


Je ne suis pas un spécialiste dans ce domaine. Il m'a par contre été donné l'occasion de voir récemment un reportage sur ce sujet. Les films et les photos de l'époque montraient clairement que les soldats de la Légion indienne portaient tous sans exception le turban. On peut penser alors que le turban n'était donc pas nécessairement la marque de l'appartenance à la religion sikh, mais bien plutôt un symbole national, infiniment plus parlant que le bonnet de police ou la Mütze (casquette à visière) réglementaires allemands.


 

Voir le Blog de Panzerpapy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Panzerpapy  Nouveau message 11 Fév 2007, 18:05

Merci à Romualdtaillon pour ces précisions complémentaires sur l'action des nationalistes indiens.

La mort de Chandra Bose est entourée de mystère. De nombreux Indiens considèrent la version officielle, selon laquelle Bose a péri dans un accident d'avion, comme ne reflétant pas la réalité.
La fille de Chandra Bose, qui vit en Allemagne (sa mère était autrichienne et n'a pas suivi Bose dans son aventure asiatique), pense que la version officielle doit être retenue.
Il faut savoir qu'après le crash où périt Bose, les Japonais incinérèrent son corps, et que ses cendres sont conservées à Tokyo. Les restes qui subsistent permettraient au plan scientifique une analyse ADN, mais j'ignore si la fille de Bose, qui a été sollicitée, a donné son accord.
L'authentification des restes, de toute façon, ne résoudrait pas le mystère dont beaucoup veulent entourer les circonstances de la mort de Bose.


 

Voir le Blog de Panzerpapy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de Panzerpapy  Nouveau message 11 Fév 2007, 18:12

romualdtaillon a écrit:Il était presque normal de considérer les indiens comme des êtres dignes de considération puisqu'ils étaient, selon les théories nazies, les descendants abatardis des aryens. D'ailleurs, le concept nazi d'aryen était extensible puisque, sous l'influence de Hess, le Fuhrer considérait les japonais comme les "aryens d'Asie"


Les théories raciales nazies étaient décidément à géométrie variable.
Le fait qu'Hitler considère les Japonais comme des "aryens d'Asie" montre, en tout cas à cette époque, une volonté explicite de se partager le monde. La doctrine japonaise, en tout cas, était claire : l'Asie aux Asiatiques...


 

Voir le Blog de Panzerpapy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 12 Fév 2007, 00:19

Panzerpapy a écrit:Merci à Romualdtaillon pour ces précisions complémentaires sur l'action des nationalistes indiens.

La mort de Chandra Bose est entourée de mystère. De nombreux Indiens considèrent la version officielle, selon laquelle Bose a péri dans un accident d'avion, comme ne reflétant pas la réalité.
La fille de Chandra Bose, qui vit en Allemagne (sa mère était autrichienne et n'a pas suivi Bose dans son aventure asiatique), pense que la version officielle doit être retenue.
Il faut savoir qu'après le crash où périt Bose, les Japonais incinérèrent son corps, et que ses cendres sont conservées à Tokyo. Les restes qui subsistent permettraient au plan scientifique une analyse ADN, mais j'ignore si la fille de Bose, qui a été sollicitée, a donné son accord.
L'authentification des restes, de toute façon, ne résoudrait pas le mystère dont beaucoup veulent entourer les circonstances de la mort de Bose.


Effectivement, l'origine même de ces cendres placées au temple Renkoji est douteuse, même en laissant de côté les conclusions de la commission Mukherjee qui a conclu en 2005 sur la base de rapport archivés à Taiwan qu'aucun accident aérien n'a eut lieu à ce jour.

Les archives shôwa sont tout à fait nébuleuses et hermétiques quant aux circonstances dans lequel ce corps aurait supposément été incinéré. Il est fort problable que le vrai cadavre n'ait jamais été retrouvé.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 12 Fév 2007, 00:32

Panzerpapy a écrit:

Les théories raciales nazies étaient décidément à géométrie variable.


Oui, en ce sens le racisme nazi était moins strict que le racisme shôwa qui ne reconnaissait qu'un seul peuple élu, protégé par le descendant d'Amaterasu.

Le fait qu'Hitler considère les Japonais comme des "aryens d'Asie" montre, en tout cas à cette époque, une volonté explicite de se partager le monde. La doctrine japonaise, en tout cas, était claire : l'Asie aux Asiatiques...


Les "asiatiques" étant évidemment sous la "protection bienveillante" des japonais... conformément au hakko ichi'u..


Pour ce qui est des uniformes, je ne suis pas non plus un spécialiste de la mode indienne, il serait intéressant de faire des recherches plus poussées là-dessus. En attendant, voici une photo officielle de soldats du régiment sikh de l'armée indienne.

Image


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 12 Fév 2007, 16:45

Panzerpapy a écrit:
romualdtaillon a écrit:
Panzerpapy a écrit:
Merci pour cet intéressant résumé mais je croyais que les turbans était portés seulement par les indiens de religion sikh et non hindoue...


Je ne suis pas un spécialiste dans ce domaine. Il m'a par contre été donné l'occasion de voir récemment un reportage sur ce sujet. Les films et les photos de l'époque montraient clairement que les soldats de la Légion indienne portaient tous sans exception le turban. On peut penser alors que le turban n'était donc pas nécessairement la marque de l'appartenance à la religion sikh, mais bien plutôt un symbole national, infiniment plus parlant que le bonnet de police ou la Mütze (casquette à visière) réglementaires allemands.


En fait ce n'est pas le turban proprement dit qui est la marque de l'appartenance à la religion Sikh mais seulement la conséquence du fait que cette religion interdit de se couper les cheveux (d'où, ici en france avec la loi dite sur le voile le problème des sikh soulevé par le député-maire de Drancy Lagarde (UDF) qui compte nombre de ses ressortissants dans sa commune).

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de laverdure  Nouveau message 13 Fév 2007, 00:36

Le turban n'est effectivement pas l'apanage des Sikhs. Il est cependant noué de façon différente pour eux (et selon l'âge etc) que pour les hindoustanis qui en portent. Certains Brahmanes le revêtent également dans certaines circonstances (cérémonies...)
Pour avoir vu des défilés militaires en Inde (à Delhi, Bombay et Hyderabad à l'entraînement), j'ai vu plusieurs régiments (mais lesquels ???) avec des turbans mais tous n'étaient pas des régiments Sikhs. Je vais essayer de trouver d'autres photos pour illustrer.


 

Voir le Blog de laverdure : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de vandoos_22e_bataillon  Nouveau message 13 Fév 2007, 00:54

romualdtaillon a écrit:
Panzerpapy a écrit:

Les théories raciales nazies étaient décidément à géométrie variable.


Oui, en ce sens le racisme nazi était moins strict que le racisme shôwa qui ne reconnaissait qu'un seul peuple élu, protégé par le descendant d'Amaterasu.

Le fait qu'Hitler considère les Japonais comme des "aryens d'Asie" montre, en tout cas à cette époque, une volonté explicite de se partager le monde. La doctrine japonaise, en tout cas, était claire : l'Asie aux Asiatiques...


Les "asiatiques" étant évidemment sous la "protection bienveillante" des japonais... conformément au hakko ichi'u..


Pour ce qui est des uniformes, je ne suis pas non plus un spécialiste de la mode indienne, il serait intéressant de faire des recherches plus poussées là-dessus. En attendant, voici une photo officielle de soldats du régiment sikh de l'armée indienne.

Image


Ils ne portent pas de turban pendant la guerre Lien


 

Voir le Blog de vandoos_22e_bataillon : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 01:59
par: carcajou 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Hier, 23:18
par: Manu 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  transmission électrique / chars 
Hier, 20:39
par: alain adam 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 19:16
par: kfranc01 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
Hier, 19:12
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll