Connexion  •  M’enregistrer

USS Lexington

Moins connue que les batailles du front Européen, la guerre du Pacifique n'en reste pas moins tout autant meurtrière et décisive dans la fin de la seconde guerre mondiale.
MODERATEUR ; alfa1965

Re: USS Lexington

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de brehon  Nouveau message 22 Mar 2018, 20:28

kfranc01 a écrit:Côté horaire toutefois, cela coince: la photo que tu montres aurait été prise à 15h

Non, c'est celle que tu as montrée qui a été prise à 15h. Elle n'est pas apparue dans la citation (uniquement le nom du fichier) ce qui a sans doute conduit à cette incompréhension.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7232
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: USS Lexington

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de kfranc01  Nouveau message 22 Mar 2018, 20:50

::Merci:: Ok, merçi !
Le meilleur apéro n'est pas nécessairement le plus cher, c'est celui que l'on partage !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7261
Inscription: 04 Fév 2017, 14:27
Localisation: Picardie
Région: Oise
Pays: France

Voir le Blog de kfranc01 : cliquez ici


Re: USS Lexington

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de kfranc01  Nouveau message 22 Mar 2018, 23:01

Bonsoir ! ::chapeau - salut::

Un ami m'a communiqué ce lien par mp, j'en fait profiter tout le monde: :D
https://www.history.navy.mil/research/l ... -no16.html

Il s'agit du rapport officiel de dommage du Lex fait en 1942, donc une source de première main. ::super::

Ce rapport est passionnant, en voici un résumé "in French": ;)

L'attaque:
Les Japonais ont lancé deux attaques coordonnées, torpilleurs et bombardiers en piqué, de 11h13 à 11h32 :(
- Deux bombes ont touché le Lex, et cinq 'near-miss' à bâbord. Principalement, c'est l'artillerie AA sur un bord qui fut touché, et aussi les appartements du pacha et de l'amiral; un feu important y pris - difficile à maitriser car le mobilier qui s'y trouvait n'était pas 'ignifugé' (et oui, on sacrifie la sécurité pour le confort des huiles.... ::pipo:: ).

- Simultanément, 11 torpilles grossesurprise furent lancés, dont deux groupes atteignirent le Lex a bâbord, nombre exact inconnu, estimé à 2 à 3 par groupe, 5 probables au total.
-- Premier groupe de 2 torpilles touche au niveau des chambres des chaudières, provoquant quelques ruptures de tuyauterie avec 3 chambres inondés. Mais les machines restent opérationnel. Dégât majeur: voie d'eau noyant des réservoirs de vidange vides. Le Lex pris en quelques minutes 7° de gite, rendant toute opération avia impossible. Il fallu 1h20 pour retrouver une assiette correcte, en pompant du fuel d'un bord à l'autre. Un dégât se révéla dramatique par la suite: la rupture de la nourrice principale eau incendie, provoquant notamment la perte d'une partie des sprinkers du bord.
-- Deuxième groupe de 3 torpilles touche à bâbord, au niveau des cuves de gasoils. Les deux ascenseurs à avions et à munition son HS par perte du circuit hydraulique, des dégâts sur le circuit air HP, fuite d'huile a l'atelier méca, ect... Des trucs emmerdants, mais globalement les protections anti-torpilles ont joué leur rôle. Elles sont déformés mais pas percés ni arrachés ! ;) Une très grosse emmerde: les compartiments contenant les pompes à essence avions sont touchés; le compartiment des instruments du circuit essence inertés par injection de CO2. Mais à ce stade, pas de rapport indiquant un feu ou une fuite majeur.
-- Une autre torpille touche mais n'explose pas.

Donc à ce stade, le Lex à pris dur, mais pas suffisamment pour l'envoyer par le fond, et 1h20 après l'attaque il est opérationnel malgré le feu au deuxième pont. Les avions se posent, car à court de carburant et personne n'imagine la suite. ::content4::

Le feu qui perdit le Lex: :|
- A 12h42, des vapeurs d'essences très importantes sont détectés dans l'atelier mécanique, et il est évacué.

- A 12h47, explosion très importante à côté de l’ascenseur principal.
Les dégâts sur le système de communication sont considérable. Toutes les communications avec le centrale sont perdues. Les annonciateurs de pont, les indicateurs de gouvernail et le gyroscope avant sont HS. Le contrôle de la direction du navire a été maintenu depuis le pont en utilisant le compas gyroscopique secours et la commande d'ordre mécanique de secours.
Le feu a immédiatement éclaté dans les réfectoires au niveau du deuxième pont et dans la salle du Central Opération (et perdre le central op sur un navire, c'est une très grosse emmerde).
Le feu dans la cabine de l'amiral, longtemps maîtrisé, éclata avec une intensité renouvelée. Le souffle de l'explosion propagea le feu le long d'une coursive longitudinale sur ce pont, les portes ont été ouvertes jusqu'à la zone de la baie des malades situé dans le milieu du navire. L'effet de souffle s'étendait aussi loin que le bureau du médecin, assez éloigné de là. Le médecin a été gravement blessé. Une trappe du demi-pont a été projetée vers le haut et des incendies ont immédiatement éclaté dans les bureaux adjacents. C'est l'enfer, le feu est partout dans le deuxième pont et au dessus.
La lutte contre les incendies fut entravée par une fumée dense; par la perte de pression sur certains des colonne incendie de feu côté tribord; par non disponibilité des sprinklers; par l'indisponibilité de combinaisons d'amiante et d'appareils respiratoires de sauvetage d'intervention. :surprise2:
Le feu ravagea le second pont, dans la zone des ateliers électrique et mécanique, dans la zone de distribution des essences.
À des intervalles de quinze à vingt minutes, d'autres explosions mineures se sont produites tout au long de l'après-midi. Une explosion assez forte a été notée à 13 h 19. Après chaque explosion, les feux ont gagné en intensité.

- À 14 h 45, une deuxième explosion majeure s'est produite dans le puits d'ascenseur. Avant cela, il avait été signalé que de l'huile hydraulique recouvrait le tablier du puits d'ascenseur. Suite à cette explosion, tous les circuits d'éclairage et auxiliaires dans la partie avant du navire sont HS, avec perte des ventilations des sections avant provoquant l'évacuation totale de cette zone.
Un grand feu a immédiatement éclaté dans l'espace du hangar et le seul avion dans cet espace a pris feu. Le rideau d'eau a été allumé et a été pleinement efficace jusqu'à ce que la pression d'eau tombe après 15 h 30.

A partir de ce moment, le feu dans la partie avant du navire s'est progressivement aggravé et a commencé à se propager à l'arrière avec d'autres explosions mineures se produisant à des intervalles de plus en plus fréquents. Le navire continuait d'avancer avec la moitié de sa centrale électrique en service. La pression a chuté dans la salle des machines des deux tiers.

- A 15 h 30, une nouvelle explosion s'est produite provenant du deuxième pont. Cela peut avoir été causé par la vapeur de mazout.

- Vers 16 h 30, deux destroyers sont arrivés et ont passé deux tuyaux d'incendie jusqu'au pont d'envol. La pression dans ces lignes était faible pour être vraiment efficace.

- Il a été rapporté que les magasins à munition avaient tous été inondés. Hélas, il y avait vingt-sept torpilles sur la mezzanine de torpille le long du côté tribord du hangar à l'arrière qui ne pourrait pas être enlevé du fait qu'il n'y avait plus d'ascenseur de torpille.
Ces torpilles ont été arrosées en continu jusqu'à ce que la pression de départ soit perdue. Il y avait des bombes de 1000 livres dans l'atelier d'usinage. Il y avait des bombes de 100 livres dans la salle de maniement des bombes sur le demi-tablier intermédiaire 64.

- À 1707, ordre a été donné d'abandonner le navire. Un total de 2770 officiers et hommes ont été évacués en bon ordre, environ 200 victimes.

- À 1727, une grande explosion s'est produite au milieu du navire. Cela a été suivi d'une grande explosion plus loin à l'arrière qui aurait été causée par la détonation des ogives des torpilles. À la suite de cette explosion, l'ascenseur arrière a sauté et plusieurs avions stationnés sur le pont d'envol à l'arrière ont été projetés en l'air.

- Un peu avant 20h, un destroyer a reçu l'ordre de couler le Lex avec des torpilles. Deux coups ont été effectués du côté bâbord avec peu d'effet visible, suivi d'un coup sur tribord. Le navire a finalement coulé sur une quille égale à 20h00. :(


A noter que le feu étant parti du local des pompes essences avia, il ne fut pas possible de faire le plein des 35 coucous qui rentraient de mission réservoir vide. Bien que cela aurait pu être possible jusqu'au environ de 15h, ils ne pouvaient pas redécoller faute d'essence.


Fin de épopée du Lex. :(

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7261
Inscription: 04 Fév 2017, 14:27
Localisation: Picardie
Région: Oise
Pays: France

Voir le Blog de kfranc01 : cliquez ici


Re: USS Lexington

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de kfranc01  Nouveau message 22 Mar 2018, 23:19

Discussion sur les causes de la perte du Lex

- Des vapeurs d'essences aviation se sont répandu dans le deuxième pont via le système de ventilation du bord, depuis la salle des pompes qui fut touchés par le deuxième groupe de torpilles.

- Tout indique que l'explosion violente qui s'est produite à 12 h 47 a été causée par une accumulation de cette vapeur d'essence dans la salle des génératrices de courant, donc en présence de machines électriques en fonctionnement capables de produire des étincelles électriques.

Recommandation immédiate, appliqué dans toute les marines encore aujourd'hui:
- inertage permanente des locaux des pompes et distribution avia, des cuves de stockage essence
- séparation des réseaux de ventilation locaux manipulant de l'essence avia du reste du bord avec mise en place de ventilation naturelle pour garantir l'absence de concentration des vapeurs d'essence.

Voila ! :cheers:
Le meilleur apéro n'est pas nécessairement le plus cher, c'est celui que l'on partage !

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7261
Inscription: 04 Fév 2017, 14:27
Localisation: Picardie
Région: Oise
Pays: France

Voir le Blog de kfranc01 : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA GUERRE EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Franco 
il y a 1 minute
par: betacam 
    dans:  interrogatoire d'un PG 
il y a 2 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Tour Eiffel, avion 
il y a 16 minutes
par: dominord 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 10 AOÛT 
il y a 32 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  La Wehrmacht de Fall Gelb 
il y a 40 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 09:17
par: Marc_91 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 08:38
par: iffig 
    dans:  1e DB Polonaise 
Aujourd’hui, 08:10
par: Dog Red 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 AOÛT 
Aujourd’hui, 07:58
par: Jumbo 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 03 AOÛT 
Aujourd’hui, 07:57
par: Jumbo 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Scroll