Connexion  •  M’enregistrer

Et si Stalingrad n'avait été qu'un piège ?

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 28 Aoû 2006, 21:38

Snakealx semble avoir la vision que je possède aussi de ce qui s'est passé.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de cgiguere  Nouveau message 29 Aoû 2006, 00:11

Plus loin dans le livre "Stalingrad" d'Antony Beevor, cette théorie du piège reviens, Staline avait ordonné à Tchouikov de déféndre la ville à tout prix et alors que les Allemands se préparent à une grande offensive sur l'usine de tracteurs et ses environs :

Tchouikov eu la terrible surprise d'apprendre que la Stavka (quartier général de Staline) avait réduit l'allocation de munitions d'artillerie du front de Stalingrad. Ce fut le premier élément tendant à indiquer qu'une contre-offensive de grande envergure était en préparation. Tchouikov compris alors, avec des sentiments très mitigés, que Stalingrad était devenu l'appât d'un gigantesque piège.


 

Voir le Blog de cgiguere : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 29 Aoû 2006, 18:13

Oui de mémoire, c’est fin septembre, début octobre que Tchouïkov apprend que ses dotations en munitions (d’artillerie principalement) sont réduites au minimum alors que la situation à Stalingrad devient critique, pour ne pas dire désespérée.
En fait le sort de Stalingrad devenait totalement secondaire, la 62e armée avait parfaitement réussi la fixation du gros des forces ennemis dans la nasse, il suffisait qu’elle tienne encore quelques jours de plus, et c’est ce quelle fît. La contre offensive soviétique démarra le 19 novembre.
Il est tout à fait évident que la 62e armée n’avait pas été mise au parfum. Même Eremenko, le comandant en chef du front, ne l’apprit officiellement qu’au dernier moment.

Ceci dit, je suis tout à fait d’accord avec Snakealx, le piège soviétique ne fait qu’exploiter les ambitions d’Hitler. Il est parfaitement évident que ce ne sont pas les soviétiques qui ont attiré les allemands sur Stalingrad, vu que c’était leur objectif ! Mais par contre, ils vont savoir comment les réceptionner et surtout y attirer le gros de leur force ! C’est là où ils ont été très fort, il est là le piège soviétique : bloquer les allemands au devant de Stalingrad et maintenir un goulet d’étranglement sur les ailes, afin de laisser le temps nécessaire pour l’acheminement des réserves pour refermer la nasse. Le plan soviétique était extrêmement ambitieux, c’était tout le front sud allemand qui était visé et pas seulement la 6e armee. Seulement, ils n’auront pas les effectifs pour le réaliser, ils se contenteront d’une «petite saturne » au lieu d’une grande.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 01 Sep 2006, 07:20

Bonjour,
Mikoyan a écrit:Le plan soviétique était extrêmement ambitieux, c’était tout le front sud allemand qui était visé et pas seulement la 6e armee. Seulement, ils n’auront pas les effectifs pour le réaliser, ils se contenteront d’une «petite saturne » au lieu d’une grande.

Oui, tout le front Sud, et pas seulement la 6eme armee.
Ce qui m'emmene a penser que Hitler n'a pas fait d'erreur strategique en sacrifiant la 6eme armee. En obligeant les Sovietiques a s'acharner sur les defenseurs du Kessel pendant si longtemps, et avec des troupes tres importantes, il s'est donne le temps de permettre aux autres unites du Front Sud de retraiter.

Si Paulus avait eu l'autorisation de retraiter, la 6eme armee aurait ete sauvee mais les Sovietiques auraient referme la nasse au Sud sur des troupes allemandes bien plus importantes.

Si quelqu'un de mieux outille que moi sur ca pouvait jeter un coup d'oeil et nous dire combien d'allemands on pu retraiter du Sud grace au "verrou fixateur" de Stalingrad, je serais tres interesse, merci d'avance.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 01 Sep 2006, 15:59

Tiens, à propos de Stalingrad, le fouteur de m....e que je suis, vous rappelle également l'origine de ce désastre pour l'armée allemande, à savoir la mégalomanie de Mussolini. (pas besoin de développer, tout le monde connaît la concommitence Grèce/Barbarossa).

En déjeûnant, je viens de relire une lettre de Blum la-dessus.

Salut à tous.

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Igor  Nouveau message 01 Sep 2006, 16:49

Daniel Laurent a écrit:Ce qui m'emmene a penser que Hitler n'a pas fait d'erreur strategique en sacrifiant la 6eme armee. En obligeant les Sovietiques a s'acharner sur les defenseurs du Kessel pendant si longtemps, et avec des troupes tres importantes, il s'est donne le temps de permettre aux autres unites du Front Sud de retraiter.

Si Paulus avait eu l'autorisation de retraiter, la 6eme armee aurait ete sauvee mais les Sovietiques auraient referme la nasse au Sud sur des troupes allemandes bien plus importantes.


Philippe Masson défendait également cette idée dans son Histoire de l'armée allemande (livre dont je recommande la lecture, faut-il le préciser).
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 01 Sep 2006, 16:59

Bonsoir Igor,
Igor a écrit:
Daniel Laurent a écrit:Ce qui m'emmene a penser que Hitler n'a pas fait d'erreur strategique en sacrifiant la 6eme armee. En obligeant les Sovietiques a s'acharner sur les defenseurs du Kessel pendant si longtemps, et avec des troupes tres importantes, il s'est donne le temps de permettre aux autres unites du Front Sud de retraiter.

Si Paulus avait eu l'autorisation de retraiter, la 6eme armee aurait ete sauvee mais les Sovietiques auraient referme la nasse au Sud sur des troupes allemandes bien plus importantes.


Philippe Masson défendait également cette idée dans son Histoire de l'armée allemande (livre dont je recommande la lecture, faut-il le préciser).

Cela veut-il dire que nous sommes d'accord, Igor ?
Dis-moi vite, c'est deja week-end ici et j'ai besoin d'excuses pour lever un verre a la sante de quelqu'un, fusse-t-il de la Royale.
:lol:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 01 Sep 2006, 21:05

Bon, vous n'avez pas tilté sur mon dire, pourtant il est primordial. Ou alors j'ai tout faux! (Mais certains disent que le vrai tournant de la guerre, ce n'est pas Stalingrad mais la Grèce). Merci à François Delpla de nous éclairer.

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 02 Sep 2006, 03:56

Il me semble que M. Delpla avait déjà fait savoir son désaccord sur le fait que les Italiens avaient nui à Hitler dans les Balkans. Seul l'intéressé pourra confirmer.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 02 Sep 2006, 10:35

Daniel Laurent a écrit:Ce qui m'emmene a penser que Hitler n'a pas fait d'erreur strategique en sacrifiant la 6eme armee. En obligeant les Sovietiques a s'acharner sur les defenseurs du Kessel pendant si longtemps, et avec des troupes tres importantes, il s'est donne le temps de permettre aux autres unites du Front Sud de retraiter.

Non, pour moi il est tout à fait clair que l’enfermement de la 6e armée était une erreur grossière. En fait Hitler à voulu, le beurre, l’argent du beurre et la crémière, mais il perdra tout.
Si Dans un premier temps Hitler laisse la 6é armée dans la poche de Stalingrad, c’est pour des raisons de prestige, pire encore d’aveuglement. Il pense Ivan kaput. Il pense que l’offensive soviétique est encore une poussée de fièvre soviétique, poussée de fièvre que la Wehrmacht saura réduire, comme toutes les autres tentatives offensives des soviétiques de l’année. C’est le scenario de la poche de Demiansk qui se répète, guère plus.
Les allemands ignorent que les soviétiques on concentré dans le secteur tout leur potentiel militaire avec ce coup-ci un plan d’ensemble parfaitement au clair, et une volonté d’acier pour le réaliser. Les soviétiques jouent leur salut sur le front Sud, si le Caucase tombe entre les mains allemandes, ils ne leur reste plus que les régions ingrates de la Russie.
L’objectif premier des allemands est tout simplement de ne pas recevoir une gifle en abandonnant Stalingrad. Ce serait l’aveu d’une défaite de la Wehrmacht, encore une fois dans une offensive d’hiver.
Mais après l’échec de l’opération de dégagement et l’offensive soviétique qui se rabat sur les arrières des troupes allemandes engagées en Ciscaucasie, il est évident qu’à ce moment là le sort de la 6e armée prend un tout autre sens. La 6e armée est condamnée, elle n’a plus aucun espoir de salut, mais il s’agit de tout faire pour que la 6e armée continue la lutte et que surtout elle ne se rende pas, pour fixer un maximum de troupes soviétiques. Perdue pour perdue, la vie des hommes de la 6e armée est sacrifiée sur l’autel du salut des troupes allemandes qui retraitent pour s’échapper du nœud coulant. C’est tout à fait clair.


Daniel Laurent a écrit:Si Paulus avait eu l'autorisation de retraiter, la 6eme armee aurait été sauvee mais les Sovietiques auraient referme la nasse au Sud sur des troupes allemandes bien plus importantes.

Non, l’échappée de la 6e armée n’était plus possible à ce moment là. Si les allemands avaient disposé de la force de manœuvre de la 6e Armée, à mon avis la déroute de la Wehrmacht n’aurait pas été aussi totale. La 6e armée c’était quand même la fine fleur de la Wehrmacht.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 25 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Uniforme français 1940 à reconstituer 
il y a 43 minutes
par: jmr60 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
il y a 54 minutes
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 19:12
par: kfranc01 
    dans:  Drame de Gênes (Italie) 
Aujourd’hui, 17:52
par: betacam 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 17:17
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  F.D. Roosevelt parle aux français. Nov. 1942 
Aujourd’hui, 15:32
par: pili 
    dans:  Uniforme allemand 
Aujourd’hui, 14:32
par: RoCo 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Aujourd’hui, 11:28
par: JARDIN DAVID 
    dans:  pourquoi des bombardements inutiles ? 
Aujourd’hui, 09:35
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll