Connexion  •  M’enregistrer

Et si Stalingrad n'avait été qu'un piège ?

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Et si Stalingrad n'avait été qu'un piège ?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de cgiguere  Nouveau message 26 Aoû 2006, 15:12

Selon le livre "Stalingrad" de Antony Beevor, de nombreux survivants allemands de la bataille de Stalingrad persistent à voir en celle-ci le produit d'un astucieux piège soviétique, où ils ont été attirés par une suite de mouvements de retraites délibérés.


 

Voir le Blog de cgiguere : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de panzer5  Nouveau message 26 Aoû 2006, 15:26

Etant donné que les Allemands ont presque réussi à enlever la ville, je ne pense pas que les Russes se seraient amusés à jouer à un jeu aussi dangeureux et aussi coûteux en vies humaines et en matériel:
-du fait de l'enjeu stratégique (accés aux réserves pétrolifères caucasiennes)
-importance symbolique pour le pouvoir stalinien
Au contraire, je crois que si Stalingrad n'avait pas était Stalingrad (Odessa, kiev...), elle serait trés certainement tombée. Le pouvoir soviétique en a fait un enjeu idéologique d'où cette résistance acharnée.


 

Voir le Blog de panzer5 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de HP  Nouveau message 26 Aoû 2006, 20:03

Oui je crois difficile que Staline souhaitait abandonné "SA" ville au-dela des enjeux stratégiques et militaires. Quant à parler d'un piége délibéré des russes je ne crois pas à la chose.


 

Voir le Blog de HP : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Igor  Nouveau message 26 Aoû 2006, 20:13

L'idée est intéressante, mais elle suppose que les Soviétiques connaissaient à l'avance la tactique employée par les Allemands pour conquérir la ville (des combats de rue coûteux en hommes et en matériel).

En effet, les troupes de Paulus auraient pu mettre en place un siège en bonne et due forme, et attendre que Stalingrad tombe sans combattre.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Origfild  Nouveau message 26 Aoû 2006, 20:40

Cela m'étonne énormément que Stalingrad ait été quelque chose de prévu par les soviétiques, eut égard à l'âpreté des combats, et à la difficulté de la bataille (des deux côtés d'ailleurs). Qu'une bataille qui ait duré quelque jours soit quelque chose de prévu par un état-major, possible. Qu'une bataille de plusieurs mois (!!) ait été voulue et prévue... Je doute.


 

Voir le Blog de Origfild : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 26 Aoû 2006, 21:53

Si j’en crois Eremenko, il avait déjà envisagé la manœuvre d’encerclement pas les ailes pour défendre Stalingrad, quand il était à Moscou le 2 aout 1942, juste avant de partir à Stalingrad.
Il dit ceci dans ses mémoires : « une idée, que j’avais eue en étudiant la géographie du secteur et la situation opérationnelle de Stalingrad, me poursuivait. A cette idée l’espoir de pouvoir prendre, à notre avantage, des contremesures susceptibles de provoquer une grave défaite des hitlériens. Déjà à cette époque, il semblait évident que les hitlériens, qui avaient pour objectif d’atteindre la Volga et de la franchir à Stalingrad, seraient obligés de concentrer la masse initiale de leurs troupes de choc sur la bande étroite, qui se trouvait entre la Volga et le Don. A cet endroit les deux fleuves se rapprochent et la Volga forme presque un angle droit avant d’aller franchement vers l’est. C’est pourquoi, il fallait, lors de la réalisation partielle du plan envisagé par les allemands, que les flancs de notre front prennent en la circonstance une position dominante, par rapport aux groupements de choc ennemis. Cette remarque concernait encore plus particulièrement le côté nord ou le flanc droit de nos troupes. Là, il était facile, premièrement, de conserver les têtes de ponts appropriées pour une contre-offensive sur la rive gauche du don et deuxièmement, de maintenir des liaisons commodes avec les arrières stratégiques, ce qui permettait une meilleure concentration de troupes et assurait le ravitaillement de celles-ci. De plus la position du flanc sud (gauche) permettait une solide défense, avec la possibilité de porter ultérieurement, en partant de là, une attaque d’appoint suffisamment forte. ».
Il est clair que la 62e Armée a été sacrifiée pour attirer et maintenir le gros des forces allemandes dans la nasse. C’était elle la clé de tout le plan, les combattants ignoraient totalement qu’ils servaient d’appât, on leur avait dit de tenir la ville et ils l’on fait ! Il ne faut pas non plus négliger les combats des autres armées sur les flancs, pour tenir les fameuses têtes de ponts sur les ailes.
A Stalingrad les allemands on eu tout faux, ils n’on rien vu venir, on se demande comment d’ailleurs, trop confiant certainement. Oui Stalingrad a été sciemment un piège. On n’organise pas une puissante contre offensive en quelques jours à la sauvette, c’était prémédité.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de panzer5  Nouveau message 27 Aoû 2006, 10:00

Je ne crois pas du tout à cette théorie, Eremenko a beau jeu de dire qu'il avait anticipé les visées de Paulus aprés coup puisque la bataille a finalement été une victoire soviétique. Si Stalingrad avait effectivement été un plan préétabli par les Russes, j'ai du mal à comprendre pourquoi ils ont laissé les allemands arrivé aux quais, réduisant par la-même la présence russe à quelques poches de résistance extrêmement précaires dans la ville.
De plus, cette théorie vient en parfaite contradiction avec le décret de Staline "PLUS UN PAS EN ARRIERE", puisque cela constituerait une transgression explicite de cet ordre.


 

Voir le Blog de panzer5 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 27 Aoû 2006, 11:16

Pas du tout. Le printemps 42 a été un été noir, toutes les tentatives soviétiques se sont soldées par de lourdes pertes. La situation est gravissime du côté soviétique quand les allemands se dirigent sur Stalingrad et les champs pétrolifères du Caucase. Ils manquent de tout, de chars, de munitions, de fusils, de vivres…
La Stavka envoie au carton des armée de réserves, qui n’ont même pas terminées leur formation et sans leur dotation en armement au complet. Mais ces armées sont sûres, elles sont solidement encadrées par beaucoup de membres du Parti. La première armée de la Garde envoyée contenir l’avance allemande sur les flancs nord, dispose de très peu de matériel mais ses divisons de fusiliers sont d’anciennes brigades parachutistes.
En fait, le plan est clair pour les soviétiques, attirer le gros des forces sur Stalingrad et sa nasse toute naturelle, pour protéger les champs pétrolifères. C’est pourquoi on a ordonné la construction de trois lignes défensives à Stalingrad. L’objectif des troupes était de bloquer les allemands devant Stalingrad et de tenir les flancs. Le temps de transférer les forces nécessaires pour refermer le piège.
Mais les soviétiques ne l’on pas eu du tout facile, rien n’était gagné d’avance, si Stalingrad tombait, ou les flancs craquaient, c’en était fini pour eux. L’enjeu était capital, c’est pourquoi Staline va faire appliquer à la lettre sa prikaze « plus un pas en arrière ».
On sous estime les combats extrêmement meurtrier sur les flancs de Stalingrad. C’est sur les flancs que la victoire de Stalingrad c’est joué pas au centre, comme dans toutes bonnes tactiques militaires. Les soviétiques au centre ont été enfoncés, et les allemands sont entrés dans la ville, ce qui n’était pas prévu par contre. Mais bon, comme le disait Tchouïkov, il s‘est avéré qu’il était plus facile de battre les allemands dans le pierrier de Stalingrad que dans la steppe. Et c’est vrai que la 62e Armée à fait des prodiges hallucinants à Stalingrad.
La suite on la connaît.
Dernière édition par Mikoyan le 27 Aoû 2006, 11:20, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Snakealx  Nouveau message 27 Aoû 2006, 11:18

De la façon dont je lis le temoignage d'Eremenko donné par Mikoyan, je ne conclue pas qu'il affirme que les allemands sont tombés dans un piège russe, mais plutôt que les russes, voyant les allemands faire une erreur, l'ont exploitée.

L'offensive allemande vers Stalingrad est modifiée en juillet 1942 (plan Braunschweig) et lance la 4eme panzer armée vers le Caucase en laissant le soin à la 6eme armée de prendre la boucle du Don et Stalingrad.

Cet éparpillement des forces et le risque stratégique d'aventurer la 4eme armée si loin au sud, le tout avec des flancs si mal gardés a très bien pu sauter aux yeux des russes dès le début août.

Il est alors possible (et même probable) que le commandement russe ait fait sont possible pour encourager les allemands à avancer dans la nasse, tout en préparant la contre offensive.

Evidemment, pour que ce plan fonctionne, il fallait fixer la 6eme armée à Stalingrad et pour cela, ne pas perdre la ville avant que la contre offensive ne soit prête. C'est cela qui constitue la part aléatoire de la bataille. Si les russes perdent la ville, la 6eme armée est redéployée pour garder ses flancs. C'est pourquoi la 62eme armée dû se secrifier.

En résumé, l'erreur initiale est faite par les allemands, les russes essayant de l'exploiter.

Et comme toujours à la guerre, rien n'est écrit d'avance, le plan a fonctionné, un million de raisons auraient pu le faire foirer.


 

Voir le Blog de Snakealx : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Olaf  Nouveau message 28 Aoû 2006, 19:11

Hello à tous !

Comme un peu petit peu tout le monde, je suis aussi d'avis que ce n'était pas un piège. Effectivement, si par erreur Stalingrad était tombé, ce aurait été une catastrophe car les Allemands auraient eu accès aux puits de pétrole du Caucase, et là, ça aurait fait mal. Hitler avait dit qu'avec les champs de céréales d'Ukraine et le pétrole du Caucase, la Wermacht aurait été invincible ; il n'avait pas vraiment tort ! :shock: Et comme on l'a dit aussi, symboliquement, ça n'aurait pas été fameux. Si tout était prévu, l'état-major russe n'aurait forcément rien dit à la population est à l'Armée. Ce qui aurait donné une démoralisation générale ! Non, ce n'était pas un piège.

A+ !


 

Voir le Blog de Olaf : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  pourquoi des bombardements inutiles ? 
il y a 37 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 07:58
par: François 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 07:22
par: François 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 07:20
par: François 
    dans:  stalag XC 
Hier, 22:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  L424 et 114a 
Hier, 16:56
par: Mat02 
    dans:  A quel avion appartient cette dérive ? 
Hier, 13:51
par: Grand Murin 
    dans:  Archives de la spoliation 
Hier, 11:47
par: Alcide NITRYK 
    dans:  JAGDTI. TRACTANT UN TIGER AUSF.B 
Hier, 07:25
par: Dog Red 
    dans:  KV 
12 Aoû 2018, 18:03
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll