Connexion  •  M’enregistrer

Malnutrition

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Olaf  Nouveau message 01 Aoû 2006, 14:49

Salut à tous !

Daniel, à mon avis tu l'as sans doute déjà lu, mais je te conseille un livre d'August von Kageneck "La guerre à l'Est". Ce livre ne parle pas vraiment des horreurs de la guerre, il est centré sur la vie d'un bataillon particulier sur le front de l'Est, mais on retrouve pas mal de fois des petites anecdotes qui font bien remonter le coeur. Comme, par exemple, les Allemands (maintenant en défensif) qui se demandent comment ils vont faire quand la neige aura fondu, parce que les cadavres étalés devant eux seront libérés de la glace et vont entrer en décomposition, en libérant une douce odeur de lavande. C'était juste pour info...
En revenant aux dictatures, il est vrai qu'elles étaient "identiques" :
Comissaire politique=eintzagrupen, mauvais traitement des prisonniers, soldats=chair à canon... Bon.
Autrement, generlnico, je te remercie du conseil. Je vais bientôt en ville, j'en profiterais pour jeter un coup d'oeil en librairie. J'ai déjà acheté un livre qu'om m'avait conseillé, "le soldat oublié", qui m'a l'air pas mal du tout.

A+ !


 

Voir le Blog de Olaf : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de generlnico  Nouveau message 01 Aoû 2006, 15:22

Salut "Le soldat oublié" et un livre magnifique, je te te conseille aussi "Le soldat traqué" de Christian Malbosse.


 

Voir le Blog de generlnico : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 01 Aoû 2006, 18:21

Bonsoir Olaf,
Olaf a écrit:J'ai déjà acheté un livre qu'on m'avait conseillé, "le soldat oublié", qui m'a l'air pas mal du tout.

Excellent choix.
Bon, cedant a mon instinct primaire de base, je reponds (En toute amitie, Olaf) a la provocation et t'en remets une couche quant a ce livre :
Biographie :
Guy Mouminoux est né à Paris le 13 janvier 1927 d’un père français et d’une mère allemande. En 1940, il est avec sa famille en Alsace et est fortement impressionne par les soldats allemands. A 16 ans, en 1942, il s’engage Wehrmarcht. Il sera envoyé sur le Front de l'Est. De cette expérience traumatisante, il tirera "Le soldat oublié" publié sous le nom de jeune fille de sa mère, "Guy Sajer". Commence en 1952, ce livre sera publie en 1958.
Rentre vivant du front de l’Est, il fera une carrière de dessinateur. Après avoir dessiné pour plusieurs publications, il rentre en 1959 au sein du "Journal de Spirou" et y publie plusieurs "Oncle Paul".
En 1962, par l'intermédiaire de Benoît Gillain, Guy Mouminoux fait la connaissance de Jijé dont il devient rapidement l'ami.
De cette amitié va naître trois scénarios pour Valhardi : "Le retour de Valhardi", "Le grand rush" et "Le duel des Idoles".
"Je dessinais tout ce qui était technique, principalement les voitures, ainsi que certains décors. Jijé rajoutait les personnages. Je travaillais chez lui, parfois chez moi, et nous avons dû trop souvent nous fier à la poste. On a eu pas mal d'aventures dans ce domaine, parce qu'il y a eu des planches qui se sont perdues et qui ont été retrouvées par la suite. Entre-temps, nous les avions redessinées ! Certaines planches ont ainsi été réalisées deux fois... Mais cette collaboration a été vraiment très drôle et nous avons vécu des moments mémorables !" (interview par Henri Filippini, janvier 1978 in "Tout Jijé 1963-1964", Dupuis, 1996).
Après "Blason d'Argent" dans "Coeurs Vaillants", "Prémolaire" dans "Formule 1" et "Goutatou et Dorochaud" dans "Pilote", Mouminoux créé "Rififi" dans "Tintin" et prend le pseudonyme de Dimitri Lahache.
Sous ce nom, il dessine "Les Familleureux" dans "Le Journal de Spirou" et "Le Goulag" dans "B.D.", "Charlie Mensuel" et "L'Écho des Savanes".
Dans les années 80 et 90, il signe de nouvelles séries comme "Kaleunt", "Koursk" et des one shot comme "Sous le pavillon du Tsar".
Le Soldat oublie, notes de lecture :
Guy Sajer n’est pas un historien. Il nous raconte la vie au jour le jour du Landser sur le front de l’Est. D’abord engage dans une unité du train, la rollbahn, il est ensuite volontaire pour la Division d’élite Grossdeutschland. Chaque fois qu’il replace ce qu’il nous raconte dans un cadre plus général, il prend la précaution de dire «J’ai appris beaucoup plus tard que…» car le troufion de base n’a aucune idée de ce qu’il se passe vraiment sur le champ de bataille ou il se trouve.
Il n’est pas non plus un nostalgique du IIIeme Reich, au contraire. La première partie du livre, ou il explique pourquoi il a rejoint la Wehrmacht, est un bon compte rendu quant a l’efficacité de la propagande allemande a laquelle il a cru, comme des millions d’autres.
Il est encore moins un spécialiste de terminologie militaire. Pour lui, une MG42, c’est un F.M. voire un P.M.
Mais il est un témoin et un acteur qui est ressorti totalement traumatise de ces années sur ce terrible front de l’Est dont il nous révèle une partie. Une partie car il regrette, a plusieurs reprises, de ne pas pouvoir raconter comme il le souhaiterait, de ne pas trouver les mots et remarquant que, a part ceux qui y étaient, personne de toute façon ne peut vraiment comprendre.
La boue, le sang, l’horrible froid, le manque de sommeil, la fatigue, la faim, l’immonde crasse et les poux, la détresse quand le copain étripé agonise en hurlant sans que l’on ne puisse rien y faire, la me..., la trouille, l’ignoble trouille qui retourne les boyaux sous les déluges de fer et de feu mais aussi l’amitié, la camaraderie qui uni ses soldats. La dernière partie, qui se passe entre Memel, Dantzig et Gotenhafen, est à mon avis la plus poignante : Les débris de la Wehrmacht, composes de soldats dépenaillés, crasseux, sous-équipés, a moitié morts de froid et de faim, qui se battent sans espoir de victoire mais pour donner le temps a la Marine d’évacuer un maximum de civils vers l’Ouest.
Certains ont critique Guy Sajer, mettant en doute certains passages de son récit. Mais, en tenant compte du fait qu’il n’est ni historien, ni spécialiste militaire, ces critiques sonnent creux. De plus, son style de langage montre clairement qu’il n’est pas non plus un écrivain. Simplement un témoin qui raconte comme il peut
Au-delà du front de l’Est, ce livre est un témoignage de ce que les soldats qui doivent retraiter dans des conditions difficiles ont pu vivre, quelle que soit l’armée dans laquelle ils se trouvaient et quelle que soit l’époque.
A recommander donc a ceux qui, de temps en temps, se laisse un peu prendre au mythe de la fleur au fusil. Mais attention, âmes sensibles s’abstenir.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 01 Aoû 2006, 18:30

Olaf a écrit:Salut à tous !
Daniel, à mon avis tu l'as sans doute déjà lu, mais je te conseille un livre d'August von Kageneck "La guerre à l'Est". + !

J'ai lu.
Dans la serie des temoignages, je preferes Guy Sajer.
Mais, bon, faut que je ponde un truc au sujet de de A.v.Kageneck.
T'a fini de me filer du boulot, Olaf ?
:lol: :lol:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de Olaf  Nouveau message 02 Aoû 2006, 15:21

Hello Daniel !

T'es pas obligé de marquer une biographie de chaque auteur ! C'est déjà marqué à la fin du livre ! :D :wink: Merci quand même pour les infos concernant Guy Sajer !

A+ !


 

Voir le Blog de Olaf : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 02 Aoû 2006, 15:35

Bonsoir Olaf,
Olaf a écrit:Hello Daniel !
T'es pas obligé de marquer une biographie de chaque auteur ! C'est déjà marqué à la fin du livre ! :D :wink: Merci quand même pour les infos concernant Guy Sajer !
A+ !

Les biographies a la fin ou au debut des livres sont generalement incompletes, voire carrement pipeau (C'est le cas de l'edition du livre de Sajer que j'ai).

Les bibliographies sont egalement incompletes, surtout si l'on a en main l'un des premiers ouvrages de l'auteur en question. On ne sait rien de ce qu'il a fait apres.

Alors, je cherche ailleurs et complete autant que possible. J'aime bien le travail soigne.
:lol:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de Olaf  Nouveau message 02 Aoû 2006, 20:56

Wouah... Je ne sais pas quoi répondre :lol: . Il y a juste une question que je me pose : comment fais-tu pour trouver touts ces infos pas évidentes à trouver. Enfin bon,

A+ !


 

Voir le Blog de Olaf : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Sivoussk  Nouveau message 20 Aoû 2006, 11:02

Lors de la bataille de Stalingrad, il y avait une liaison aérienne, c'est à dire que des avions pouvaient évacuer des blessés et du personnel spécialisé du chaudron, et ce, jusqu'au 24 janvier je crois, date à laquelle les T-34 ont envahi l'aérodrome et détruit les installations, coupant ainsi définitivement les assiegés avec le reste du monde.

C'est incroyable à quel point les Allemands étaient désespérés . . . :shock:
Certains se tiraient dessus eux-mêmes à travers une couverture, essuyaient les traces de poudre et tentaient de monter à bord de l'un de ces avions en prétextant qu'ils s'étaient fait tirer dessus par les Soviétiques. D'autres allaient même jusqu'à s'accrocher aux ailes des avions . . . C'est dingue.
:roll:

Pour ceux qui parlent le polonais voici ma source:
http://pl.wikipedia.org/wiki/Bitwa_stalingradzka

C'est un article très touffu et très complet.
Dernière édition par Sivoussk le 20 Aoû 2006, 20:04, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Sivoussk : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Olaf  Nouveau message 20 Aoû 2006, 18:40

Hello Sivoussk !

Dans le livre"Stalingrad"(que je te recommande si tu ne l'as pas lu), il parle effectivement du désespoir allemand. Effectivement, les soldats qui voulaient fuir s'accrochaient aux ailes des avions, poussaient ceux qui avaient une place "officielle" dans l'avion... Et, comme tu l'as fait remarquer, les soldats se tiraient une balle dans la main pour être évacués ; mais le gouvernement allemand apprenant cela, officialisa (excuse-moi pour l'orthographe... :oops: ) la chose comme un acte de desertation, et donc, les soldats étaient fusillés...
Autrement, dans les aéroports, les Feldgendarms devaient tirer en l'air, parfois même dans le tas :shock: pour empêcher les soldats qui prenaient d'assaut un avion. C'est pas sûr, mais je crois me souvenir d'un passage d'une citation d'un allemand, qui décrivait comment il avait vu un Junker-52 bondé, s'élevait dans les airs puis s'écraser tellement il était lourd... :roll: .

A+ !


 

Voir le Blog de Olaf : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Sivoussk  Nouveau message 20 Aoû 2006, 20:45

Ce qui serait bien, c'est qu'on puisse voir un jour un film de fiction traitant de la bataille de Stalingrad. Je veux dire, un vrai film sur le chaudron, pas le navet insipide de J.-J. Annaud. Qui retracerait sans complaisance et avec réalisme la bataille telle qu'elle a eu lieu.
Avec les moyens actuels, si gros budget et réalisateur de talent il y a, on peut espérer un grand moment de cinéma.


 

Voir le Blog de Sivoussk : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Comment 75% des Juifs de France ont échappé à la mort. 
Hier, 22:42
par: Octogone 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 21:57
par: kfranc01 
    dans:  Klomino 
Hier, 21:47
par: Octogone 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 21:43
par: Lusi 
    dans:  LA BATAILLE DES HAIES VUE DU CIEL 
Hier, 21:27
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 21:26
par: François 
    dans:  L'avertissement du général Mordacq 
Hier, 21:05
par: thucydide 
    dans:  "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" 
Hier, 20:49
par: thucydide 
    dans:  Yoyo fait son show dans le Finistère. 
Hier, 17:52
par: Alfred 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 17:45
par: JARDIN DAVID 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Trendiction Bot DE et 5 invités


Scroll