Connexion  •  M’enregistrer

L'opération Bagration, 22-23 juin 1944

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Marc Binazzi  Nouveau message 23 Juin 2006, 15:17

Kelilean a écrit:
Salut Marc,

Je n'ai pas dit inconnue mais méconnue (lol).


Ou alors... sous-connue??? :D


 

Voir le Blog de Marc Binazzi : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 23 Juin 2006, 16:04

Marc Binazzi a écrit:
Kelilean a écrit:Je n'ai pas dit inconnue mais méconnue (lol).

Ou alors... sous-connue??? :D

Deconnue me semble etre le bon terme
:arrow:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 23 Juin 2006, 16:11

Ou alors... sous-connue???


Deconnue me semble etre le bon terme


Quelle surenchère (lol). L'opération Bagration aura suscité bien des émois dans cette histoire de connaissances (mdr). Je viens de rajouter des ordres de bataille pour les deux camps, tirés de l'article de Hervé Borg et remodelés à ma sauce.

:wink:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 24 Juin 2006, 15:11

Bonjour,

Comme promis, j'ai étoffé un peu plus l'article avec rajout des ordres de bataille, d'un paragraphe concernant la concentration des troupes soviétiques (avec une photo commentée), et de quelques autres détails mineurs (cf bibliographie).

Amicalement,

:wink:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 27 Juin 2006, 19:29

Oui merci pour l'article, je me suis régalé à le lire. A brûle pourpoint je ne vois pas où rajouter mon grain de sel, il faudrait que je me replonge dans mes sources.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Kelilean  Nouveau message 27 Juin 2006, 19:41

Merci Mikoyan.

Je ne suis volontairement pas trop entré dans le détail des opérations, ce que font en long en large et en travers les deux hors-série Historica de ma bibliographie (argh). En revanche, j'ai trouvé un très sympathique reportage photo d'une PK sur les blindés de la 5. Panzer-Division dans le secteur correspondant, pendant Bagration... je le rajouterai peut-être. Il est dispo en grande partie dans le dernier album photo de mon blog.

Amicalement,

:wink:


 

Voir le Blog de Kelilean : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Robin l'Amiral  Nouveau message 21 Aoû 2007, 04:36

Bonjour,
Depuis quelques semaines je lis des ouvrages sur les campagnes de Russie et réouvre ce sujet pour y faire un commentaire.
Tout d'abord, je félicité Kelilean pour son article très cmplet sur cette " grande bataille "
Dans son commentaire, il y a quelque chose qui me " choque ", c'est le terme modeste quand il parle des pertes russes.
Certe, 178.507 tués ou disparus ne représente que 8 % de l'éffèctif engagé, en y ajoutant les 587.308 blèssés, dans le jargon militaire cela nous fait 765.815 hommes mis hors de combat soit 32,8 % de l'éffèctif russe ( 2.331.700 soldats engagés ) la je ne vois plus rien de modeste !!
Je cite, une des référence donnée par Kelilean, de François de Lannoy.
L'opération Bagration a été un grand succès pour l'armée soviètique mais elle a coûté très cher, ces chiffres ( cités plus haut ) méritent d'être soulignés. Ils nous rappellent que, dans l'Armée Rouge, les vies humaines ne comptaient pas et que les chefs étaient prêts à sacrifier des centaines de milliers d'hommes pour arriver à la victoire ....
Bien à vous


 

Voir le Blog de Robin l'Amiral : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Yuri67  Nouveau message 21 Aoû 2007, 13:28

L'opération Bagration a été un grand succès pour l'armée soviètique mais elle a coûté très cher, ces chiffres ( cités plus haut ) méritent d'être soulignés. Ils nous rappellent que, dans l'Armée Rouge, les vies humaines ne comptaient pas et que les chefs étaient prêts à sacrifier des centaines de milliers d'hommes pour arriver à la victoire ....

C'est vrai, mais en meme temps la victoire signifiait la survi de tout le peuple (cf: les ambitions nazis a l'egard de l'URSS). Centaines de milliers d'hommes ou (dizaines de) millions de citoyens sovietiques... certes le prix a payer est inacceptable, mais il a mené a la victoire ...

Merci Kelilean pour toute ces precisions, beaucoup de lecteurs ont du apprendre qu'il n'y avais pas que des combats en normandie a cette epoque ...


 

Voir le Blog de Yuri67 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Robin l'Amiral  Nouveau message 22 Aoû 2007, 21:59

Bonjour Yuri67,
Ma mise au point sur les pertes au combat n'était qu'une mise au point pour dire que le soldat soviètique n'a pas lésiné sur son sang pour bouter l'ennemi hors de ses frontière.
D'ailleurs, durant toute la guerre, la Russie n'a jamais compté sur ses pertes pour mener à bien sa victoire méritée et il est vrai qu'on ne mentionne pas assez dans nos livres d'histoire l'importance de la lutte du soldat soviètique lors de la dernière guerre mondiale.
Probablement, la bataille de Bagration, qui a définitivement scellé le sort de l'Allemagne a été ignorée à cause du débarquement et de la bataille de normandie. ( comparé les pertes à l'ouest ??????)
Bien à vous


 

Voir le Blog de Robin l'Amiral : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 23 Aoû 2007, 01:18

Effectivement, Bagration a constitué une victoire éclatante pour les Soviétiques. 180.000 tués environ, oui, le sang a coulé - et de telles pertes étaient absolument inimaginables pour les Anglo-Saxons en Normandie. Mais le prix payé par les Allemands était encore plus terrible : un front enfoncé, entre 25 et 28 divisions détruites, l'U.R.S.S. libérée, les Soviétiques en Pologne et dans les Etats baltes, outre qu'ils vont faire tomber les Balkans dans leur orbite au cours de ce même été.

Outre de briser la machine de guerre allemande et de l'expulser définitivement d'Union soviétique, l'intention de la STAVKA était de répondre à la promesse de Staline faite aux Anglo-Saxons au cours de la conférence de Téhéran, selon laquelle une offensive massive serait déclenchée par l'Armée rouge à la suite du Débarquement. Le dictateur soviétique pensait alors que l'Armée rouge était en mesure de vaincre l'Allemagne hitlérienne toute seule (Jean-Jacques Marie, Staline, Fayard, 2003, p. 689). Mais il avait besoin de multiplier les sourires russes aux Occidentaux.

Bagration, à ce titre, couronne une véritable "offensive du charme" : dissolution du Komintern (mars 1943) démocratisation de façade du régime avec la réhabilitation (provisoire) de la religion orthodoxe (septembre 1943) alors que la pression policière ne se relâche pas et que des peuples entiers sont déportés, promesse destinée à Roosevelt d'attaquer le Japon une fois le Reich écrasé (30 octobre 1943), rappel à l'ordre des communistes yougoslaves pour ne pas vexer Churchill avec leurs déclarations anti-monarchistes (octobre 1943), conférence de Téhéran (novembre 1943), déclarations d'amitié aux catholiques polonais au printemps 1944...

Le Vojd ne peut en aucun cas se permettre de froisser Londres et Washington. Il redoute plus que tout un retournement d'alliance et une trahison de ses alliés capitalistes. Il ne peut manquer d'ignorer que l'avance foudroyante de l'Armée rouge, en 1943, a inquiété Roosevelt, au point que ce dernier insistera pour que Berlin soit capturé par l'armée des Etats-Unis. Non que Roosevelt se soucie des Balkans : le Président américain n'a que condescendance pour ce foyer de troubles qui ne demande qu'à être pacifié par une grande puissance. Mais pas plus lui que son conseiller Harry Hopkins ne tiennent pas à voir l'Allemagne tomber dans l'orbite communiste (Jean-Jacques Marie, op. cit., p. 687).

Dans ce contexte, Staline a intérêt à se montrer conciliant. D'où les promesses et les actes. Bagration en fait partie. Et le moins que l'on puisse dire est que ces efforts vont payer, car Roosevelt sera particulièrement séduit. Le 8 juillet 1944, Staline admet enfin que "ni Roosevelt, ni Churchill ne feront un arrangement avec Hitler". Le Second Front a levé un malentendu. Et surtout, Roosevelt ne marquera guère son opposition à la politique stalinienne en Europe, du moins pas avant la veille de sa mort. Il croit sincèrement que Staline évolue vers un allègement de la dictature. "Uncle Joe" est d'autant plus fiable et méritant que son offensive d'été va pulvériser la Heeresgruppe Mitte !

En ce sens, Staline a préparé le terrain à la satellisation des territoires que compte occuper l'Armée rouge dès l'été 1944 : pays baltes, Pologne, Roumanie, Bulgarie. Mais c'était sans compter un durcissement de la résistance allemande dans le secteur de Varsovie, outre une insurrection non-communiste (le 1er aout 1944) qu'il espérait éventuellement devancer dans la capitale polonaise. L'événement ne manquera pas de rétablir la méfiance entre lui et Churchill, Staline abandonnant délibérement à leur sort les insurgés non-communistes - voir ce fil.

Bref, lorsque l'orage Bagration éclate, Staline a d'autres idées en tête que de chasser Hitler de Russie. L'offensive a également une finalité politique.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 12 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 16 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Uniforme français 1940 à reconstituer 
il y a 45 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Drame de Gênes (Italie) 
Aujourd’hui, 17:52
par: betacam 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 17:17
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  F.D. Roosevelt parle aux français. Nov. 1942 
Aujourd’hui, 15:32
par: pili 
    dans:  Uniforme allemand 
Aujourd’hui, 14:32
par: RoCo 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Aujourd’hui, 11:28
par: JARDIN DAVID 
    dans:  pourquoi des bombardements inutiles ? 
Aujourd’hui, 09:35
par: Loïc Charpentier 
    dans:  A quel avion appartient cette dérive ? 
Hier, 21:52
par: Grand Murin 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll