Connexion  •  M’enregistrer

Les armées Roumaines, Hongroises, Italiennes, ...

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Les armées Roumaines, Hongroises, Italiennes, ...

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Dom  Nouveau message 08 Fév 2004, 21:49

Une petite question aux spécialistes :)
On ne parle la plupart du temps que de l'armée allemande, mais il y avait aussi des soldats Finlandais, Italiens, Hongrois, Roumains, sans compter les soutiens venant d'autres pays (Lituanie, ...) ; avaient-ils leur armée et ont-ils conquis des territoires sans les allemands ?


 

Voir le Blog de Dom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 09 Fév 2004, 17:27

Hello Dom
Je n'ai pas trop d'infos sur les armées italiennes et hongroises en Russie. La Roumanie fut engagée massivement sur le front sud. Ce pays voulait récupérer la bessarabie. en 1942, elle était moins "chaude" pour poursuivre le combat . Les Russes le savait et attaquèrent les divisions roumaines en premier à Stalingrad en décembre 1942 (là les Roumains étaient carrément froids :wink: ). Ils y eut également des italiens pris au piège.


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Vincent  Nouveau message 09 Fév 2004, 17:40

Il faut souligner également que les alliés du Reich étaient largement moins bien équipés que la Wehrmacht !!
Leur organisation était souvent très en retard (cela ressemblait un peu à l'armée russe pendant la première guerre mondiale).

Bref, deux bonnes raisons (à laquelle on peut ajouter un certain mépris de la part des unités allemandes) pour que les soviétiques aient concentré leurs efforts sur ces unités plus "faibles".

Lors de l'encerclement de la sixième armée de Paulus, ce sont d'abord les unités roumaines qui ont pris de plein fouet l'attaque massive soviétique. Ils avaient déjà averti les allemands qu'ils n'étaient pas assez bien équipé (armement lourd et anti-char en particulier), mais ils n'avaient pas été crus : pas d'unité allemande de soutien immédiatement disponible, et le temps de la réaction et il était trop tard !


 

Voir le Blog de Vincent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 09 Fév 2004, 17:43

ah ça c'est vrai ! on peux même dire que les Roumains étaient archaïques


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Dom  Nouveau message 18 Fév 2004, 23:42

LES UNITES BLINDEES HONGROISES

En 1938, la Hongrie achète 104 CV33 (Petits chars Italiens), elle produit également sous licence un nouveau blindé appelé Toldi ( c'est le Landsverk L60B produit par la Suède).
L'armée Hongroise (Honved) possède deux Brigades motorisées (1° et 2°) et une Brigade motorisée (la 2°), chacune de ces unités est formée d'un Bataillon blindé de reconnaissance équipé d'une compagnie de Toldi et d'une compagnie de Csabas (auto-mitrailleuses), 2 Btons d'infanterie, 2 Btons à bicyclette, un Bton d'artillerie moyenne et une compagnie antiaérienne, la numérotation de ces unités motorisées est respectivement les 9°, 11° et 3° Bataillon blindé de reconnaissance.

Le 15/06/1941, Ribbentrop (ministre des affaires étrangères) invite la Hongrie à renforcer ses frontières face aux Russes. Le 26/06/1941 les Russes bombardent la ville de Kassa, la Hongrie déclare la guerre à la Russie le 27/06/1941 en bombardant à son tour la ville de Stanislaw. L'unité mécanisée la plus moderne de la Hongrie, lors de l'invasion de l'URSS, est le Corps Gyorshadtest qui regroupe les 3 Brigades citées ci-dessus. Ce corps fait partie du groupe Karpat commandé par le Lieutenant Général Ferenc Szombathelyi qui doit repousser les Russes dans les Carpathes vers la rivière Dnistr, l'attaque débute le 1/07/1941 et se déroule avec succès.
Toutes ces unités sont sérieusement malmenées lors de cette attaque, le matériel étant loin de valoir le matériel russe qui lui est opposé. Le Corps Gyorshadtest commandé par le Général Dalnoki-Miklos est sollicité en permanence par les Allemands jusqu'au 24/11/1941, il n'existe quasiment plus, bilan 100% de perte des Ansaldo, 80% des Toldi, 90 % des voitures blindées.

La Honved créée la 1° division blindée Hongroise en octobre 1941, cette unité est constituée du 30° Bton blindé composé de 2 bataillons à 3 compagnies totalisant 89 Pzk 38(t). En novembre 1941, le 1° Bton de chars indépendant est créé. Le 19/1/1942, Keitel affirme que l'Allemagne va équiper en armement moderne la Hongrie, mais la Hongrie doit fournir 10000 hommes à la Waffen SS


En octobre 1942, la 1° division blindée est recréée en même temps que voit apparaitre la 2° division blindée ainsi qu'une 1° Division de cavalerie, ces unités sont équipées d'un bataillon de reconnaissance équipé de Csabas et de Toldi, et d'un régiment de chars à 3 bataillons équipés de Turan I, Turan II, Pzk 38 (t), d'un Régiment d'infanterie à 3 bataillons, 3 bataillons d'artillerie, 1 Bton antichars, 1 Bton de génie. Ces unités sont regroupées dans la 2° Armée Hongroise sous commandement du Colonel Général Gusztav Jany.

Le matériel lourd devant équipé ces unités manquant, l'armée Allemande fournie, des Pzk 38 (t) (102 exemplaires) Pz III (10 exemplaires) et des Pz IV ausf D, F1 et F2 (30 exemplaires en tout), ces chars équipent en priorité la 1° Division blindée. La 2° Armée Hongroise est placée sous commandement Allemand (Groupe d'armée Nord) et combat sur les bords du DON, la contre-offensive Russe destinée à encercler Stalingrad les force à se replier avec de nouvelles pertes terribles, les Hongrois n'ont pas l'armement nécessaire pour lutter à armes égales, le gouvernement Hongrois fait régulièrement pression sur l'Allemagne pour que ses troupes restent en arrière afin de combattre les groupes de partisans qui pullulent et sont très actifs. Le 24/5/1943, les troupes Hongroises quittent le front et retournent au pays.

En mars 1944, les Allemands envahissent la Hongrie devant ses signes manifestes de désengagement, les forces Hongroises ne luttent pas comtre ceux-ci ne désirant absolument pas voir les Russes dans leur pays. La priorité du réarmement passe à la 2° Division blindée qui est formée des 1° et 3° Régiments blindés, en 1944 de nouveaux panzer Allemands équipent alors ces unités, on y trouve des toujours des Pz IV (64 exemplaires) des Panther (5 exemplaires), des Stug III (40 exemplaires), des Hetzer (75 exemplaires) mais aussi quelques chars Tiger (de 9 à 14 exemplaires selon les sources), ces derniers sont livrés uniquement au 3° régiment blindé de la 2° Division blindée.

Tandis que la 1° Div Blindée combat au sein du VIII Corps Hongrois, la 2° Div Blindée (pancélos hadosztaly) combat face aux Roumains ; qui viennent de déclarer la guerre à l'Allemagne ; au sein du 2° Corps Hongrois au mois de septembre 1944. En novembre 1944, la 1° D.B recule sur le lac Balaton avec le LVII Corps allemand et retraite ensuite sur Budapest, de nombreux éléments de cette division se retrouvent encerclés et n'arriveront plus à en sortir. La 2° D.B, participe aux combats lors de l'opération "Fruhlingserwachen" en temps que réserve du IV SS PzKorps, après avoir un certain succès, les unités reculent petit à petit jusqu'en Autriche et sont capturées en grande partie par les Russes...


 

Voir le Blog de Dom : cliquez ici


Re: Les armées Roumaines, Hongroises, Italiennes, ...

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Hit917  Nouveau message 19 Fév 2004, 00:15

Dom a écrit:Une petite question aux spécialistes :)
On ne parle la plupart du temps que de l'armée allemande, mais il y avait aussi des soldats Finlandais, Italiens, Hongrois, Roumains, sans compter les soutiens venant d'autres pays (Lituanie, ...) ; avaient-ils leur armée et ont-ils conquis des territoires sans les allemands ?


A la place d'Hitler, j'aurais placé en première ligne toutes les unités roumaines, hongroises et italiennes pour vérifier leur combativité. Il aurait été sacrément surpris de constater que ses alliés étaient plus courageux pour reculer que pour avancer. Les finlandais avaient déjà prouvé leur vaillance, leur courage, leur combativité.


 

Voir le Blog de Hit917 : cliquez ici


Re: Les armées Roumaines, Hongroises, Italiennes, ...

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Dom  Nouveau message 19 Fév 2004, 00:39

Hit917 a écrit:
Dom a écrit:Une petite question aux spécialistes :)
On ne parle la plupart du temps que de l'armée allemande, mais il y avait aussi des soldats Finlandais, Italiens, Hongrois, Roumains, sans compter les soutiens venant d'autres pays (Lituanie, ...) ; avaient-ils leur armée et ont-ils conquis des territoires sans les allemands ?


A la place d'Hitler, j'aurais placé en première ligne toutes les unités roumaines, hongroises et italiennes pour vérifier leur combativité. Il aurait été sacrément surpris de constater que ses alliés étaient plus courageux pour reculer que pour avancer. Les finlandais avaient déjà prouvé leur vaillance, leur courage, leur combativité.


Les Finlandais étaient en 1er ligne quand ils ont repris le combat avec succès contre l'armée rouge en 1941, mais ont refusés de participer au siège de Léningrad avec les Allemands , je pense ?


 

Voir le Blog de Dom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Hit917  Nouveau message 19 Fév 2004, 00:42

Les finlandais ont combattu au sein de la 5ème SS panzerdivision "Wiking".


 

Voir le Blog de Hit917 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 19 Fév 2004, 13:15

Si mes souvenirs sont bons, je crois que les Finlandais de la Wiking repartirent dans leur pays en 1942 à la fin de leur engagement fixé par le gouvernement finlandais !


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de warbird  Nouveau message 23 Fév 2004, 10:53

en ce qui concerne les Italiens j'ai de modestes informations en 1939 l'armée italienne comprenait 1,5 millions d'hommes dont 0,6 millions de professionnel sa flotte comprenait 240 navire de guerre et sa force aérienne approximativement 1300 appareil que ce soit bombardiers ou chasseurs
si quelqu'un peut apporter plus de détails je l'en remerci par avance


 

Voir le Blog de warbird : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 3 minutes
par: François 
    dans:  Cuirassé Bretagne 
il y a 21 minutes
par: Didier 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 28 minutes
par: iffig 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 08:54
par: gibraltar114 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 08:46
par: NIALA 
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
Hier, 23:48
par: pierma 
    dans:  Ce que les services secrets français savaient sur l'Allemagne nazie 
Hier, 23:08
par: Eric Denis 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 22:36
par: Dog Red 
    dans:  forum 
Hier, 21:38
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
Hier, 21:24
par: jdl 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Master et 8 invités


Scroll