Connexion  •  M’enregistrer

Il y a 63 ans..... anniversaire

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Il y a 63 ans..... anniversaire

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de nad  Nouveau message 03 Fév 2006, 03:27

Zut j'ai oublié :oops:

On a "fêté" hier, 2 fevrier, dans un relatif anonymat (je n'ai rien vu sur ce point aussi bien dans les journaux tv que dans la presse écrite...certes ce n'est que les 63 ans :) ) la capitulation de la Wehrmacht.

C'était en effet le 2 fevrier 1943 que prenait fin la plus grande bataille jamais connue. Le 31 janvier le Feldmarschall Friedrich Paulus, commandant de la 6ème armée, capitulait.

Ce dernier ainsi que tout son état major avait été capturé par une patrouille, presque par hasard, le 31 janvier à 6h00 du matin dans le magasin Univermag . Les derniers combats continuèrent jusqu'au 2 février dans l'usine Octobre Rouge.

Ainsi prenait fin le martyre de la 6ème armée allemande sacrifiée sur l'autel de la bétise et de la folie de personnes se croyant stratège au dessus des stratèges à savoir hitler et goering.

Environ 200 000 morts et 90 000 prisonniers dont seulement environ 5000 retrouveront l'Allemagne quelques années plus tard.
Partout dans la monde prenait fin le mythe de l'invincibilité de l'armée allemande.
Hitler decrète 3 jours de deuil national
L'image de Paulus en train d'exhiber son carnet militaire au général Choumilov qui n'en croit pas ses yeux, fera le tour du monde par la suite et servira à la propagande russe. Elle reste l'une des images les plus fortes de la guerre, et marque le début de la fin pour l'allemagne nazie, dans un conflit qui va dorénavant tourner en faveur des alliés.
La bataille de stalingrad a fait environ 2 millions de morts. :cry:


 

Voir le Blog de nad : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Tyrex  Nouveau message 03 Fév 2006, 07:32

La bataille de stalingrad a fait environ 2 millions de morts


Ce chiffre me parait un tantinet exageré car cela voudrait dire qu'un russe sur deux qui a combattu dans la campagne de Stalingrad a trouvé la mort (par campagne je parle de la bataille dans la ville mais aussi d'Uranos et de Wintergebiet).
Et celà me parait des plus exessif en termes de pertes. 2 millions de victimes ok. Mais 2 millions de morts..non j'adhere pas


 

Voir le Blog de Tyrex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de warbird  Nouveau message 03 Fév 2006, 11:20

Concernant les pertes j'ai trouvé ces chiffres:
Soviétiques : 511 620 (tués blessés disparus malades)
Allemandes : 245 393 (tués prisonniers évacués)


 

Voir le Blog de warbird : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de -Djé-  Nouveau message 03 Fév 2006, 11:56

pourrait-on avoir un aperçu de la photo; il ne me semble pas l'avoir déjà vu...

Merci

Djé


 

Voir le Blog de -Djé- : cliquez ici


Re: Il y a 63 ans..... anniversaire

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Igor  Nouveau message 03 Fév 2006, 12:04

nad a écrit:On a "fêté" hier, 2 fevrier, dans un relatif anonymat (je n'ai rien vu sur ce point aussi bien dans les journaux tv que dans la presse écrite...certes ce n'est que les 63 ans :) ) la capitulation de la Wehrmacht.


Rectification: c'est la 6e Armée qui capitule en février 1943, pas la Wehrmacht qui ne déposera les armes qu'en mai 1945.

:)
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de nad  Nouveau message 13 Fév 2006, 16:11

d accord avec toi tyrex c est 2 millions de victimes

IGOR aussi tu as raison je me suis mal exprimé c est bien la 6eme armée qui capitulait

mea culpa :)


 

Voir le Blog de nad : cliquez ici


Re: Il y a 63 ans..... anniversaire

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 24 Fév 2006, 02:28

nad a écrit:C'était en effet le 2 fevrier 1943 que prenait fin la plus grande bataille jamais connue. Le 31 janvier le Feldmarschall Friedrich Paulus, commandant de la 6ème armée, capitulait.


Ouh là, 'tention... Contrairement à une légende tenace, Paulus n'a jamais capitulé. Au sens où il n'a pas signé le moindre acte de reddition, malgré les insistances soviétiques.

La très désintégrée VIe armée n'en avait d'ailleurs pas besoin.


Ainsi prenait fin le martyre de la 6ème armée allemande sacrifiée sur l'autel de la bétise et de la folie de personnes se croyant stratège au dessus des stratèges à savoir hitler et goering.


Au risque d'être un brin provocateur, je trouve, au contraire, que Hitler a fort bien géré la crise de Stalingrad. Qu'on le veuille ou non, la VIe armée est fichue dès que l'encerclement est consommé, le 23 novembre 1942. Toute retraite, en plein hiver, au milieu des T-34 et des fantassins soviétiques, est impossible. Il faut tenir sur place.

Hitler le sait, mais il ne peut se permettre de perdre la bataille qui, dès lors, devient prioritaire : celle de l'opinion publique. Pour convaincre cette dernière de passer de l'ère des succès faciles à celui de la guerre totale, il lui faut un sacrifice susceptible de provoquer un effet de choc qui dopera la mobilisation des masses. Et ce choc, c'est la mort d'une armée dans une ville qu'elle aura tenu jusqu'au bout. De fait, le Führer 1) ne peut se permettre de laisser tomber les assiégés, au risque de passer pour un salopard, 2) a tout de même besoin de montrer que la bataille était sans espoir. Donc, il lance un "pont aérien" pour le principe, et dépêche sur le Don son meilleur officier, Von Manstein. L'objectif est également de convaincre Paulus de tenir sur place, de ne tenter aucune percée. Pourquoi ? D'un point de vue médiatique, une armée qui se fait dégommer en pleine retraite n'est pas aussi belle qu'une armée disparaissant dans les ruines d'une forteresse. C'est bien à cette rhétorique du sacrifice que Hitler fera appel, et sur laquelle la Propagande va insister.

Car le désastre, et il faut le noter, ne sera pas minimisé, bien au contraire. Le message s'adresse au Volk, mais également aux Alliés. Il s'agit de leur montrer, d'une part que l'obsession de l'Allemagne reste la lutte contre le bolchevisme, d'autre part que ledit bolchevisme est bien parti pour gagner la guerre et déferler sur l'Europe. Donc, que l'arrêt des hordes rouges passe par l'alliance avec le Reich.

Stratégie coûteuse, certes. La VIe armée a payé le prix fort, et la Luftwaffe a été saignée. Mais le Führer ne se préoccupe pas des vies humaines. Au moins depuis la fin 1942, seul compte pour lui son espoir de renversement des alliances, à la manière du fameux Miracle de la Maison Brandebourg qui avait sauvé Frédéric II de l'anéantissement 180 ans auparavant.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Tyrex  Nouveau message 24 Fév 2006, 07:44

Qu'on le veuille ou non, la VIe armée est fichue dès que l'encerclement est consommé, le 23 novembre 1942. Toute retraite, en plein hiver, au milieu des T-34 et des fantassins soviétiques, est impossible. Il faut tenir sur place


Ce n'est pas tout a fait vrai. Les troupes sovietiques ne sont pas si nombreuses que celà lors de leur jonction à Kalach.
En prime elles connaissent des problemes enormes de ravitaillement qui fait qu'elles auraient été incapables de resister elles meme. Lors du contre de Manstein certains corps blindés russes n'aligneront plus qu'une dizaine de blindés le plus souvent abandonné au combat...par manque de carburant.
D'ailleurs Manstein avec de faibles moyens va quasiment percer le rideau en decembre alors que les russes ont eu un repit pour s'enterrer, se ravitailler et se renforcer. Une poussée ferme avec les PzD detachés aupres de la VI.Armee aurait pu sauver pas mal de monde (peut etre pas le materiel lourd mais le materiel se remplace pas les hommes).

celle de l'opinion publique. Pour convaincre cette dernière de passer de l'ère des succès faciles à celui de la guerre totale, il lui faut un sacrifice susceptible de provoquer un effet de choc qui dopera la mobilisation des masses


Alors pourquoi Hitler va-t-il occulter la reddition en masse des troupes coincées en Tunisie? Il eut autant de prisonniers là bas qu'à Stalingrad pourtant


 

Voir le Blog de Tyrex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 24 Fév 2006, 10:42

Tyrex a écrit:Ce n'est pas tout a fait vrai. Les troupes sovietiques ne sont pas si nombreuses que celà lors de leur jonction à Kalach.
En prime elles connaissent des problemes enormes de ravitaillement qui fait qu'elles auraient été incapables de resister elles meme. Lors du contre de Manstein certains corps blindés russes n'aligneront plus qu'une dizaine de blindés le plus souvent abandonné au combat...par manque de carburant.


Possible, mais l'Armée rouge n'est pas en si mauvais état. Les forces de l'Axe, si. Les armées roumaines ont été pulvérisées, le front allemand est éventré - c'est déjà tout juste si le Heeresgruppe Don ne va pas craquer à son tour. La réserve mobile du 48e Panzer Korps de Ferdinand Heim a été si mal utilisée qu'elle a perdu une grande partie de ses tanks.

Une division - je n'ai plus le numéro en tête, mais c'est relaté par Paul Carell - de la VIe armée a d'ailleurs décroché pour se rendre à l'ouest. Dans sa retraite, elle a été saccagée - et le mot est faible.

Un repli de toute une armée, alors que le désordre total y règne (Paulus manque d'être capturé, les Soviétiques sont signalés partout, le 48e PzK se fait laminer), ce par un froid polaire et sous des bourrasques de neige, était absolument inconcevable, aussi bien lors de l'encerclement soviétique qu'à l'issue de l'offensive Manstein trois semaines plus tard.



D'ailleurs Manstein avec de faibles moyens va quasiment percer le rideau en decembre alors que les russes ont eu un repit pour s'enterrer, se ravitailler et se renforcer. Une poussée ferme avec les PzD detachés aupres de la VI.Armee aurait pu sauver pas mal de monde (peut etre pas le materiel lourd mais le materiel se remplace pas les hommes).


Les hommes se seraient faits décimer par le froid, comme en 1812, et comme l'année précédente. D'ailleurs, avec quel carburant auraient roulé les derniers blindés de Paulus, pour rejoindre Von Manstein ? La distance minimale à parcourir était de 50 km, et lesdits blindés n'en disposaient que pour 20 à 30...

Dans tous les cas, un risque certain d'annihilation existait. Et Hitler ne pouvait se le permettre. Encore une fois, pour sa stratégie médiatique, une armée détruite en s'enfuyant n'a pas la même valeur morale qu'une armée périssant héroïquement dans les ruines d'une ville qui a été le thème majeur de la Propagande à l'automne 1942.

Et surtout, n'oublions pas l'essentiel : si la VIe armée se replie, les Soviétiques s'ouvrent un boulevard sur Rostov, et sont en mesure d'isoler les forces allemandes du Caucase.



Alors pourquoi Hitler va-t-il occulter la reddition en masse des troupes coincées en Tunisie? Il eut autant de prisonniers là bas qu'à Stalingrad pourtant


A Stalingrad aussi, Hitler occulte la reddition en masse. C'est à dire que la Propagande n'a pas causé des 91.000 prisonniers. Non, le thème retenu est celui du sacrifice, genre l'Aiglon : la VIe armée a conquis Stalingrad, y a été encerclée, et y est morte. D'où le concept de "deuil national", d'ailleurs.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 24 Fév 2006, 11:55

Nicolas a dit:

Non, le thème retenu est celui du sacrifice, genre l'Aiglon : la VIe armée a conquis Stalingrad, y a été encerclée, et y est morte. D'où le concept de "deuil national", d'ailleurs


Exact, confère l'entrevue Hitler/Paulus au nid d'aigle en décembre 1942 racontée par J. Benoist-Méchin lors d'un dîner à l'Ambassade d'Allemagne en France en 1944. (A l'épreuve du temps, tome II, période 40-47 de ses mémoires).

St Exact


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  gabardines 
il y a 37 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  André Lemaire, Un marin du ciel n'est plus 
Aujourd’hui, 10:29
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 10:24
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 10:17
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Aujourd’hui, 10:16
par: Cécile Desprairies 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Aujourd’hui, 10:11
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 10:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Uniforme français 1940 à reconstituer 
Aujourd’hui, 08:14
par: Patrie 
    dans:  Uniforme allemand 
Aujourd’hui, 07:55
par: Lotsky 
    dans:  Drame de Gênes (Italie) 
Hier, 17:52
par: betacam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Léon Juno et 10 invités


Scroll