Page 1 sur 2

l'urss en 1945

Nouveau messagePosté: 11 Sep 2005, 20:05
de tachy
je n'ai pas trouve d'autres post pour ce sujet.
apres la guerre à l'est quelle etait la situation internationale et interieure de l'urss?
à l'interieur d'apres certaines sources l'urss est un pays ravagé. 23 millions de morts(10% de la population), le peu d'usines de biens de consommation a été detruit, presque toute les usines du pays sont pour la production de guerre, l'agriculture est ravagée(grande famine après la guerre): je cite quelques chiffre de mon livre d'histoire(source que j'espere fiable):70000 villages detruits, 1700 villes, 70% des usines,32000 entreprises en moins, 60% de tous les vehicules se sont evanouis, 65000 km de voies ferrées ont été liquidés....................
l'urss a cependant gagné la guerre: son prestige est immense(autant que lses sacrifices) sa victoire est eclatante, il fait encore figure de liberateur dans beaucoup de pays. son armée est la 2eme plus puissante malgré des capcités de projection très reduites.il a les moyens de pencher lourdement sur la paix.
cependant il faudra de nombreuses années à ce pays veritablement traumatisé pour se reconstruire au moins en partie.

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2005, 14:25
de Origfild
L'URSS a, à la fin de la guerre, le triste record de pertes (civiles et militaires confondues) dans l'absolu. Le début de Barbarossa du côté russe est effrayant au niveau pertes : des encerclements de 300 000 hommes... L'URSS ne détient en revanche pas le triste record de pertes relatives (relativement à sa population) du fait que la population russe était nombreuse. Ce record est détenu par la Pologne avec près de 16% de pertes (en général civiles, d'ailleurs).

L'URSS est effectivement ravagée à la fin de la guerre, du moins en ce qui concerne la partie du territoire sur laquelle se sont situés des combats : en effet, lors de la retraite russe d'abord et allemande ensuite, ont été pratiqué la politique de la "terre brûlée" qui consistait à tout brûler dans sa retraite pour que l'ennemi ne puisse pas se ravitailler grâce aux ressources sur place.

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2005, 15:28
de panzer5
L'état humain de l'urss aprés la guerre a provoqué des débats houleux chez les historiens.
On a longtemps cru que Staline avait gonflé le nombre de morts pour avoir des indemnités de guerre plus importantes. Récemment Nicolas Werth dans "Histoire de l'urss" a montré qu'il serait possible que Staline ait en fait annoncé des pertes inférieures au chiffre réel pour ne pas apparaître trop affaibli lors des négociations de paix et surtout face au nouvel ennemi que sont Les USA.
Quant à l'économie, n'oublions pas que les complexes industriels ont été transféré à l'est de l'Oural aprés 1941, ils ont donc moins souffert que les réseaux de transports qui sont, eux, complétement anéantis. De plus, l'urss démontera systématiquement les grandes fabriques d'Allemagne de l'est et de Pologne pour les remonter en Russie dans les années 1940 d'où un rétablissement relativement rapide.

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2005, 17:16
de Filippov Ilitch Obrisky
panzer5 a écrit:De plus, l'urss démontera systématiquement les grandes fabriques d'Allemagne de l'est et de Pologne pour les remonter en Russie dans les années 1940 d'où un rétablissement relativement rapide.


Oui, mais le gaspillage était énorme. Antony Beevor parlait de cette opération comme un fiasco: pillage, destruction volontaire...

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2005, 17:44
de Grand Slam
Lse Russes n'ont pas seulement pris des usines et machines outils, mais aussi les ingénieurs nottament ceux en conception des moteurs à réaction ou l'URSS est très en retard...

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2005, 17:49
de blackdeath
Grand Salm a écrit:Lse Russes n'ont pas seulement pris des usines et machines outils, mais aussi les ingénieurs nottament ceux en conception des moteurs à réaction ou l'URSS est très en retard...

Je crois que nous avons ouvert un post sur le sujet il n'y a pas très longtemps...
Mais lequel ?... :wink:

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2005, 17:50
de Grand Slam
blackdeath a écrit:
Grand Salm a écrit:Lse Russes n'ont pas seulement pris des usines et machines outils, mais aussi les ingénieurs nottament ceux en conception des moteurs à réaction ou l'URSS est très en retard...

Je crois que nous avons ouvert un post sur le sujet il n'y a pas très longtemps...
Mais lequel ?... :wink:


Bon ok j'avoue...j'ai oublié la recherche... :oops:

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2005, 18:15
de tachy
bref un pays très durement touché, tout de meme(remarque en europe de l'est ce n'est pas mieux).
voici un extrait de la treve de primo levi(ça se passe en juillet 1945 en bielorussie):
"tous les edifices avaient été soumis à une devastation et à un pillage methodique bien allemands:les armées teutonnes en deroute avaient arraché tout ce qui etait arrachable, les ferrures,les grilles,les rampes,les installations electriques et de chauffage, les conduites d'eau et jusqu'aux pieux de la palissade. des murs ils avaient arraché jusqu'au dernier clou. d'un raccord ferroviaire voisin, ils avaient enlvé les rails et les traverses; avec une machine speciale, nous dirent les russes.
plus qu'une mise à sac: le genie de la destruction, de l'anti-creation, ici comme à auschwitz: la mystique du vide au dela de tout imperatif guerrier ou desir de butin"
qu'en pensez vous? :shock:

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2005, 18:53
de Grand Slam
Patriotique...si les Allemands prenaients totu ce qu'il y avait à prendre c'est aussi parce qu'ils n'avaient plus grand chose chez eux...

Nouveau messagePosté: 12 Sep 2005, 19:37
de tachy
primo levi n'etait pas russe, c'etait un juif turinois deporté à auschwitz et qui a transité pendant l'ete 1945 en bielorussie.
rappellons quand meme que les allemands ont reussi a tout detruire alors que les russes avancaient à un rythme d'enfer lors de operation bagration.