Connexion  •  M’enregistrer

Général Hiver

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Général Hiver

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 10 Sep 2005, 05:38

Petit coup de gueule de ma part !

Trop souvent, l'Italie est blâmée pour avoir causé le retard de Barbarossa. On donne aussi toutes sortes de raisons pour expliquer le piétinement de la Wehrmacht sur le front de l'Est avec Hitler comme bouc émissaire. Il me semble que l'Armée Rouge devrait recevoir le crédit qu'elle mérite pour avoir causé les premières grandes défaites aux bataillons de panzers du IIIe Reich.

Les généraux allemands en ont pourtant rapporté des preuves indéniables comme par exemple Blumentritt:
"Dès la bataille de Minsk, le comportement des soldats russes en face de la défaite offrit un contraste saisissant avec celui des Polonais et des Alliés occidentaux. Même encerclés, ils défendaient leurs positions et se battaient pied à pied. Et voilà que ces soldats russes se multiplient dans une mesure jugée impensable par nous. Des divisions soviétiques dont nos services de renseignement ne soupçonnaient même pas l'existence, toutes fraîches, bien équipées, sont jetées encore et encore dans la bataille."


Blumentritt ne sera pas le seul à s'exprimer ainsi comme en témoigne Halder dans son journal en date du 10 août:
"Je m'aperçois aujourd'hui que nous avons dangereusement sous-estimé la puissance du colosse russe dans le domaine économique et, par-dessus tout, militaire... Nous avions basé nos calculs sur une force armée d'environ 200 divisions. Au bout de trois mois de combat, nous en avons déjà identifié 360 ! Aussitôt qu'une douzaine est exterminée, une autre douzaine la remplace. Notre front est trop mince et de profondeur insuffisante en proportion de son étendue. À cause de cela, les attaques répétées de l'ennemi remportent quelques succès."


Blumentritt parla pour la première fois de terreur blindée quand les généraux se heurtèrent aux T-34 russes dont ils ignoraient l'existence et sur lesquels les obus anti-chars ricochaient sans entamer le blindage.

Au procès de Nuremberg, von Rundstedt déclara:
"Dès les premiers combats, je me suis aperçu que tout ce qu'on nous avait raconté sur la Russie n'était que bourrage de crâne."


Pour expliquer les premiers cafouillages des blindés à l'Est, von Kleist dit:
" À plusieurs reprises, l'insuffisance de couverture aérienne a entravé l'action de mes colonnes blindées."

La raison en est simple, les avions de chasse soviétiques se multipliaient à la même cadence que le nombre de divisions d'infanterie et la rapidité de l'avance allemande entraînait l'éloignement des bases aériennes par rapport au front. Les aérodromes russes utilisables se faisaient rares du fait que ceux-ci pratiquaient la politique de la terre brûlée.

Au niveau politique, les nazis croyaient s'attirer des alliés et c'eut été probablement le cas s'ils n'avaient pas commis autant de crimes contre les populations slaves et juives des territoires soviétiques. Voici ce que von Kleist avait à dire à ce sujet:
"Nos espoirs de victoire s'appuyaient en grande partie sur l'éventualité d'un renversement de Staline par son propre peuple saturé de défaites. Les conseillers politiques du Führer entretenaient cette illusion."


Et Hitler se mit un doigt très profondément dans l'oeil en déclarant:
"Un coup de pied dans la porte et tout cet édifice pourri s'écroulera."


Avant même l'hiver, la saison de la boue ou Rasputitza s'installa. Témoignage de Blumentritt:
"Les fantassins pataugent, glissent, et tous les véhicules s'embourbent jusqu'au moyeu. Chaque pièce d'artillerie doit être tirée par un attelage de plusieurs chevaux. Même les tracteurs à chenilles n'avancent que difficilement. Une grande partie de l'artillerie lourde est restée enlisée dans cet océan de boue gluante... L'état d'épuisement de nos troupes s'imagine sans peine."


Il ajoute:
"Alors que Moscou est presque en vue, le moral des officiers et des hommes commence à baisser. La résistance ennemie s'accentue et les combats deviennent plus féroces. Plusieurs de nos compagnies sont réduites de 60 à 70 hommes. L'hiver vient à grands pas, et nous n'avons pas encore reçu d'équipements chauds... Derrière les lignes, les forêts et les marécages se peuplent de partisans dont l'action se fait durement sentir. À chaque instant, nos colonnes de ravitaillement sont attaquées."


La retraite de Rostov fut la première défaite importante du Troisième Reich, comme l'admit plus tard Guderian. Elle coûta le poste de commandement à von Rundstedt qui déclara à Nuremberg:
"Alors que nous battions en retraite, le Führer m'intima l'ordre de tenir bon: "Restez où vous êtes, ne reculez pas d'un pouce." Je répondis: "Essayer de tenir est une folie. D'une part mes troupes ne le peuvent plus. D'autre part, si elles ne se replient pas, elles seront anéanties. Annulez votre ordre ou trouvez un autre chef pour l'exécuter." La réaction du Führer me fut transmise dans la nuit: "J'accède à votre requête et vous prie d'abandonner votre commandement." Je rentrai alors en Allemagne.


Hitler remplaça alors Rundstedt par Reichenau qui demanda l'autorisation de poursuivre la retraite, ce qui lui fut accordé.

L'entêtement de Hitler à tenir la position fut salutaire au début quoiqu'en pensent les généraux, mais elle conduisit au désastre de Stalingrad et à l'effondrement final par la suite.

Donc l'idée que le général Hiver est le seul responsable de la débâcle allemande est totalement injustifiée. Il ne fut qu'un facteur aggravant du désastre qui avait déjà commencé plus tôt.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de blackdeath  Nouveau message 10 Sep 2005, 09:42

Excellent post Audie....! :wink:

Qui remet quelques mythes à leur place concernant le facteur primordial accordé très souvent à l'hiver au détriment de la combativité des troupes soviétiques...
Comme tu le dénotes avec précision, l'hiver fut un facteur important, mais n'a été qu'un des " maillons faibles" des manquements du commandement allemand...

Entre nous, se lancer en fin d'automne en uniforme d'été à l'assaut d'objectifs russes relève quasiment du meutre et de l'incurie de la part de gens qui ont préparés cette guerre... Ils savaient pertinemment les conditions météos qui règnent sur l'Est de l'Europe et qu'ils n'allaient pas attaquer les Baléares....
( eux aussi ont des hivers rigoureux dans l'est de l'Allemagne non ? )
Quand ils sont allés en Afrique du Nord, ils ont prévus des tenues adéquates à la vie dans le désert....et pas en Russie ?!

J'ai lu quelque part que ce choix pouvait avoir été une forme d'intox des allemands pour tromper l'espionnage russe quand à la date de leur offensive...
Une sorte de "Fortitude" à l'allemande.


 

Voir le Blog de blackdeath : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 10 Sep 2005, 12:49

J'y vois aussi une forme d'arrogance du Haut-Commandement (Hitler en tête) qui croyait en finir en quelques semaines. Il me semble que les Américains ont eu aussi sous-estimé l'hiver européen d'après un reportage que j'avais vu sur la bataille des Ardennes.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Jules Lafontaine  Nouveau message 10 Sep 2005, 14:54

Très bon article ! Un peu d'objectivité ne nuit a personne !
Pour ce qui est des erreurs d'appréciations du commandemant allemand et de Hitler sur l"Armée Rouge, l' "Histoire de la Seconde Guerre Mondiale" de Pierre Miquel en donne une vision qui me semble proche de la réalité !


 

Voir le Blog de Jules Lafontaine : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Filippov Ilitch Obrisky  Nouveau message 11 Sep 2005, 13:59

Le "Général Hiver" a été une nouvelle surprise pour les allemands. Et une nouvelle sous-estimation de ces derniérs. Ce n'est pas la premiére sur ce front.


 

Voir le Blog de Filippov Ilitch Obrisky : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Narduccio  Nouveau message 11 Sep 2005, 20:37

Le problème des tenues hivernales pour la campagne de Russie me met mal à l'aise. j'ai du mal à comprendre en quoi cela indique que les allemands pensaient à une campagne très courte. Pensaient-ils qu'ils n'auraient pas à tenir le pays ? Que durant la mauvaise saison, ils seraient bien à l'abri au chaud. Qu'ils auraient réussi à vider la Russie Occidentale de sa population en quelques semaines ? Pas de patrouilles à réaliser ? Pas de gardes ? Rien, absolument rien à faire dehors ?
Bref, à partir du moment ou ils partaient à l'assau de l'URSs, ils savaient pertinnement quel temps ils allaient rencontrer et même si toutes les opérations guérrières auraient été finies, ils avaient quand même besoin de ces tenues pour tenir et envahir le pays.


 

Voir le Blog de Narduccio : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de tachy  Nouveau message 11 Sep 2005, 20:54

narduccio tu parles comme ci les allemands voulaient un dispositif parfait a toute epreuves ou comme ci le commandement allemand voulaient tout prevoir:
il est possible(je n'ai aucune preuve) que les allemands n'aient pas eu la capacite industrielle de produire du materiel d'hiver(contrairement aux russes qui etaient habitués).
de toute façon il est certain que le commandement avait sous-estimé le probleme.

ensuite le genral hiver fut aussi psychologique. dès la raspoutitsa le" le spectre de la grande arméee detruite par le "genral hiver" devint obsedant" minant le moral des soldats et des officiers.
la sous-estimation du genral hiver peut en tout cas etre considéré comme une (grande erreur) allemande à classer avec la decision de ne pas prendre malte, la directive n°45 qui couterent aux allemands la victoire alors qu'elle etait "peut etre " encore possible


 

Voir le Blog de tachy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de blackdeath  Nouveau message 11 Sep 2005, 21:44

Je suis comme Narduccio :
sceptique quand à cette fameuse erreur...
( je dis d'ailleurs dans mon post précédent qu'ils n'allaient pas attaquer les Baléares, mais l'URSS....c'est une image )

Comment à ce niveau là oublier de prévoir les conditions climatiques d'un pays qu'on attaque ? ( et qui n'est pas à l'autre bout du monde ) D'ailleurs les techniciens militaires allemands y faisaient de nombreux stages avant Barbarossa.
En tant qu'initiateur d'une guerre, la surprise n'a pas lieu d'être, c'est l'agressé généralement qui est victime de lacunes... Hitler avait programmé Barbarossa dès " Mein kampf "... La Russie ( et son climat, et son réseau routier...) était depuis longtemps en ligne de mire et devait avoir été programmé de longue date..

A mon avis l'hiver a fait plus que miner le moral ( même si cela compte )
des tas de soldats ont du être retirés du front pour de graves gelures et beaucoup d'autres en sont morts...
( voir la LVF ou plus de 50 % de ses effectifs ont été rapatriés du front à cause du froid dès leurs premiers engagements )
Quand à la production, je ne pense pas que les allemands aient eu à cette époque de la guerre à souffrir de pénuries de la sorte.
Quand il y eut plus tard dans la guerre un "appel au peuple" allemand pour envoyer des vêtements chauds au front, des centaines de wagons ont du être mobilisés pour leur acheminement...


 

Voir le Blog de blackdeath : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 12 Sep 2005, 05:54

Blackdeath et Narduccio, une fois le pays mis au pas, le ravitaillement devient plus facile et on pensait peut-être fournir les vêtements chauds dès que la Russie aurait été sous contrôle, ce qui ne s'est pas produit dans le temps voulu (ça n'a même jamais été le cas).
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de tachy  Nouveau message 12 Sep 2005, 10:29

mis a part le probelme des vetements chauds ily eut le probleme des moteurs: ceux des allemands avaient une forte tendance a geler en hiver rendant la blitzkrieg inoperante... la le probleme de capacite industrielle joue peut etre un plus grand role: les allemands n'ont pas pris la peine de prduire des moteurs speciaux;

en fait je pense que le commadement allemand(et hitler en premier) a gravement sous estime les capacite humaine et industrielles de l'armée rouge et de l'urss( les declarations du genre; fondamentalement un allemand vaut dix russes, les russes sont finis le prouvent) et pensait que la guerre serait fini avant l'hiver.........


 

Voir le Blog de tachy : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
il y a 35 minutes
par: pierma 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
il y a 45 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:49
par: kfranc01 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:49
par: Eric Denis 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 22:50
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:40
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Hier, 18:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  RAF 1916 - 2016 
Hier, 17:10
par: facecachee5 
    dans:  NAUFRAGE du LAMORICIERE 1942 Départ d'ALGER 
Hier, 16:51
par: brehon 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 16:40
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll