Connexion  •  M’enregistrer

les carences de l'armée rouge

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de tachy  Nouveau message 23 Sep 2005, 17:53

exacte blackdeath; en fait l'agriculture russe si elle etait moins arrierée qu'en 1930(avant les kholkoze etait decimée et la productivité etait a peine superieure!!!
je me demande coment les russes ont pu tenir car meme la guerre et avec 23 millions de bouches de moins a nourrir une nouvelle famine a ravagé l'urss avec des centaines de milliers voir des millions de victimes!!!


 

Voir le Blog de tachy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de Grand Slam  Nouveau message 23 Sep 2005, 20:13

Etant d'origine essentiellement rural, le peuple russe s'est "débrouillé" pour subvenir tant bien que mal à ses besoins...


Le gouvernement a donné un lopin de terre à chaque famille pour subvenir à ses propres besoins.


 

Voir le Blog de Grand Slam : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de Grand Slam  Nouveau message 18 Oct 2005, 15:19

Tient une question qui me vient comme ça : l'Armée rouge avait elle une police militaire ? ou même des tribunaux ?


 

Voir le Blog de Grand Slam : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 19 Oct 2005, 02:23

N'est-ce pas le NKVD qui servait de police militaire ??
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de Thierrybulle  Nouveau message 19 Oct 2005, 13:01

Blairojunior a écrit:
Pour revenir sur un point , heureusement que L'URSS était aussi grande si elle avait fait la taille de la france et ben elle n'aurait pas tenu car étant trop petite ... combien de km de frontière on t'ils perdus en profondeur a l'apogé de Barbarossa ? :roll: :roll:




Evidemment, ils n'auraient jamais combattu comme ils l'ont fait en 41 si le pays avait été plus petit.
Ils avaient déjà combattu de cette manière devant napoléon, cela avait été payant.

Par contre en 14, ils ont mené des offensives sur les frontières, on sait ce que ça leur a couté.


 

Voir le Blog de Thierrybulle : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de blackdeath  Nouveau message 19 Oct 2005, 13:27

Audie Murphy a écrit:N'est-ce pas le NKVD qui servait de police militaire ??


L'organisation de la police militaire soviétique était assez complexe.
3 organismes différents la régentait : NKVD, SMERSH et NKGB.
Au départ chacun avait ses attributions, mais souvent la " zône " d'influence de l'un débordait sur l'autre.... et il arrivait qu'ils travaillent également ensemble.

Voir article lu sur axishistory sur un essai d'explications :

SMERSH was responsible for uncovering spies, saboteurs, and subversives in the military, for ensuring the protection of military factories, military goods and shipments, for interviewing and screening all liberated Soviet POWs and any Soviet citizens liberated by the Red Army, and for weeding out all Nazis, German spies, and collaborators in areas "liberated", or occupied, by the Red Army. They were responsible for finding and eliminating opposition to the Red Army or Soviet rules in areas of military operations. They carried out many special tasks for the Red Army and Soviet leadership. For example, it was SMERSH personnel who searched HITLER's bunker and examined the famous Nazi corpses. They performed the autopsies, combed the area, interviewed witnesses, etc. (Incidentaly the conclusions of the SMERSH investigation, that HITLER was murdered by his henchmen with the use of cyanide, is now accepted as the most likely story of the final days of the Reich. The later NKVD investigation, which gave the world the "proof" that HITLER had shot himself, is now known to be full of flaws and forensic errors.) Many doctors, pathologists, historians, and scientists worked under SMERSH. SMERSH also led the Soviet groups which idenitified, dismantled, and transported to the Soviet Union German factories, indutries, and art treasures.

SMERSH, the NKVD, and the NKGB worked closely together to perform military counter-intelligence functions during this period. SMERSH was in charge of work in all areas under military jurisdiction, generally area from the front lines back to the rear of Soviet Frontal zones. The NKVD/NKGB was responsible for all actions behind that. In many cases SMERSH, NKVD, NKGB personnel, actions, and jurisdiction is hard to distinguish. In occupied East Europe SMERSH was the legal military counter-intelligence entity as it was an arm of an occupying military force. NKVD/NKGB personnel were relegated to "advisor" roles.

SMERSH became famous, or infamous, in the west for its actions in occupied East Europe. (SMERSH continued to exist long after the war as a sinister foreign intelligence service in Ian Fleming's world of James Bond!) SMERSH's hunt to find Nazis and Nazi collborators, to acquire German materials and valuable, and to receive Soviet POWs and repatriated citizens brought it into frequent contact with western military and civilian government leaders and the survining officials of East Europe.

SMERSH headquarters in occupied Germany were in Magdeburg. In addition to the Soviet General Staff there were SMERSH units in Fronts (led by Lieutenant-Generals or Major-Generals), in Armies (led by Colonels), in Corps (led by Lieutenant-Colonels), and in Divisions (led by Majors). Individual SMERSH personnel were often stationed at unit headquarters below Divisional level. There were SMERSH platoons to carry out SMERSH activities and SMERSH worked very closely with, and often had operational control over (in the later war period), Red Army reconnaissance units.

There were no official distinct SMERSH uniforms, badges, or insignia! They wore uniforms of General Staff personnel or of the units they were attached to. Thus, they generally wore uniforms of rifle troops (the same as worn by administrative personnel) except when attached to specific specialist units (air force, armour or artillery divisions, etc.). In reality the only known SMERSH collectibles are SMERSH related documents: SMERSH IDs, award documents with a SMERSH unit given as the awarding unit, or other such papers.


Sachant que tu maîtrises l'anglais comme personne, cher Audie, je te l'ai laissé " brut de décoffrage " en anglais.

:wink:


 

Voir le Blog de blackdeath : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de Tyrex  Nouveau message 12 Nov 2005, 09:05

Cela n'a rien à voir avec une police militaire.

Les russes n'ont pas de MP comme on l'entend. Ils ont en fait des unites dependant du NKVD qui en assument la fonction.
Mais contrairement aux autres polices militaires qui dependent des armées le NKVD ne depend pas de la Stavka mais de Staline directement (via Beria).

Le Smersh est avant tout chose une division anti espions et n'avait aucun pouvoir de police sur le front.

Quand aux tribunaux militaires ils existaient. Et la peine etait souvent la mort ou pire encore la mise à dispostion dans les unites de straf (bataillon disciplinaire pour les officiers, compagnies disciplinaires pour les sous off et les hommes du rang).


 

Voir le Blog de Tyrex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de blackdeath  Nouveau message 12 Nov 2005, 10:50

Tyrex a écrit :
Cela n'a rien à voir avec une police militaire.


C'est bien pour cela que j'ai mis cet article qui montre la confusion des structures et leur " territoires " qui s'imbriquaient dans leurs actions.

Le SMERSH, par exemple, comme indiqué dans le texte que j'ai cité, pouvait assurer en plus de ses fonctions la garde des dépôts investis par l'Armée rouge, les usines et aussi la chasse aux saboteurs.
Dans le livre de A Beevor, il est écrit dans la bataille de Berlin que des unités du SMERSH suivirent les frontoviks pour empêcher certains de s'adonner au pillage plutôt que de combattre l'ennemi. ( tout en continuant son activité de recherche d'espions, de saboteurs ou d'éventuels " casseurs de moral " )

Mais tu as raison néanmoins sur le rôle éclectique et vague entre police, contre-espionnage et investigations qu'eurent ces différentes organisations.
Elles étaient intrinsèquement politiques et agissaient souvent de concert, pour la surveillance des espions et saboteurs, interrogatoire des prisonniers soviétiques libérés et maintes autres attributions... ( comme d'éviter le contact par exemple des soldats du front avec les soldats alliés comme c'est arrivé parfois )

Ces structures n'avaient pas d'équivalent similaire dans les armées occidentales et c'est le fait de la politisation à outrance de l'Armée soviétique qui générèrent leur existence. ( due à la paranoïa de Staline )


 

Voir le Blog de blackdeath : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de Jules Lafontaine  Nouveau message 12 Nov 2005, 14:17

Et le GRU dans tout ça ?


 

Voir le Blog de Jules Lafontaine : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de Tyrex  Nouveau message 13 Nov 2005, 09:55

Le GRU est l'organe militaire de renseignements une sorte de 2eme Bureau.
Il etait chargé de collecter, d'analyser et de repercuter les renseignements d'ordre militaire( quelle unite de l'Axe se trouvait à quelle endroit etc etc)


 

Voir le Blog de Tyrex : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Cuirassé Bretagne 
Aujourd’hui, 03:14
par: Tri martolod 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 01:56
par: Signal Corps 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 23:55
par: Richelieu 
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
Hier, 23:48
par: pierma 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Hier, 23:11
par: Benoît Rondeau 
    dans:  Ce que les services secrets français savaient sur l'Allemagne nazie 
Hier, 23:08
par: Eric Denis 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 22:36
par: Dog Red 
    dans:  forum 
Hier, 21:38
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
Hier, 21:24
par: jdl 
    dans:  266 Infanterie Division 
Hier, 20:57
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Scroll