Connexion  •  M’enregistrer

Armées de Choc VS Armées de la Garde

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de Tyrex  Nouveau message 05 Mar 2006, 12:41

Il est normal qu'une armée blindée puisse ne pas avoir de blindés. Il en existe des exemples ailleurs.
Durant Zvesdia la 5eme Armee blindée par exemple n'avait pas non plus le moindre corps blindé dans son effectif.

Eremenko est désigné comandant des deux fronts de Stalingrad


Tu dois vouloir dire les deux armées constituant le Front de Stalingrad je pense non?



Sinon le souci de l'Armée Rouge à l'epoque est que des tas d'unites sont en formation et vont etre acheminés sur le front à l'epoque. Il n'est pas toujours evident de savoir où se trouve telle ou telle unité. Par exemple au debut de l'offensive allemande il y a peu de corps blindés en premiere ligne. La plupart se trouve dans la region de Moscou pour recomplement ou bien en reserve general (normal les sovietiques pensaient que les allemands allaient attaquer au centre). Rajoute à celà les unites leves hativement dans le Caucase...et celà complique affreusement le tableau


 

Voir le Blog de Tyrex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 05 Mar 2006, 16:10

Ok pour ton avis. Il est clair que la situation de l'Armée Rouge est tres difficle en 1942, elle manque de tout, d'officiers et de sous-officers formés, de materiel, de munitions, de vivre...
Ce qui m'épate c'est que ces troupes se sont fort bien battues contre des troupes leurs étant bien supérieures.

Tyrex a écrit:Tu dois vouloir dire les deux armées constituant le Front de Stalingrad je pense non?

Non, le 13 août, la Stavka nomme A.I. Eremenko comandant en chef des deux fronts de Stalingrad (Front de Stalingrad et Front Sud-Est) avec pour commissaire politique N.S. Khrouchtchev. Quant à V.N. Gordov il demeure comandant en second pour le front de Stalingrad et F.I. Golikov est nommé comandant en second pour le front Sud-Est de Stalingrad. Pour remplacer ce dernier à la tête de la 1e Armée de la Garde, on y permute K.S. Maskalenko qui quitte donc le commandement de la 1e Armée blindée, les unités de celle-ci sont alors reversées au profit de la 4e Armée blindée.
Parallèlement, on nomme le colonel A.A. Saraëv de la 10e Division du NKVD comandant de la garnison de Stalingrad.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de Tyrex  Nouveau message 07 Mar 2006, 07:47

C'est bien ce que je dis. Il n'y a qu'un seul Front de Stalingrad. L'autre s'appelle le Front du Sud Est.
Je joue peut etre sur les mots mais c'est important pour bien tout comprendre.

Il me semble bien d'ailleurs que ces deux Fronts ne vont avoir qu'une vie assez courte (de l'été 42 à l'hiver 42-43). Par la suite ils vont etre renommés (mais je ne me rappelle plus comment. Je crois que le Front de Stalingrad va etre renommé Front de la Steppe puis 1er Front d'Ukraine...mais je n'en suis pas tres tres sur)


 

Voir le Blog de Tyrex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 07 Mar 2006, 13:34

En fait c’est très simple, une fois que l’on a reconstitué le puzzle :

- A la mi-juillet 1942, le front Sud-Ouest qui était sous le commandement de S.K. Timonchenko, est démantelé en plusieurs fronts. Le secteur de Stalingrad est baptisé Front de Stalingrad, son commandement est transféré à V.N Gordov.
- Début août, la Stavka divise le front de Stalingrad en deux secteurs délimité par la ligne Kalatch/riveire Tsarista : un baptisé front de Stalingrad, l’autre front Sud-Est. Donc la ville de Stalingrad est pratiquement partagée en deux entre les deux fronts.
Le front de Stalingrad demeure sous le commandement de V.N. Gordov et de son commissaire politique N.S. Khrouchtchev. Quant au front front Sud-Est, il doit être complètement créé de toute pièce, cette tache est confiée au lieutenant-général A.I. Eremenko dépêché exprès de Moscou.
- Le 13 août, la Stavka relève de ses fonctions V.N. Gordov et nomme A.I. Eremenko comandant en chef des deux fronts de Stalingrad, avec N.S. Khrouchtchev pour commissaire politique. V.N. Gordov demeure cependant comandant en second pour le front de Stalingrad et F.I. Golikov est nommé comandant en second pour le front Sud-Est de Stalingrad.
- Le 28 septembre, la Stavka en préparation de la contre offensive redéfinie l’ensemble des fronts. Elle crée un nouveau front, le « front Sud-Ouest » tandis que le secteur nord du « front de Stalingrad » est désigné « front du Don » et le front « Sud-Est » récupère en conséquence l’appellation « front de Stalingrad ».
Le front de Stalingrad demeure sous le commandement de A.I.Eremenko avec N.S. Krouchtchev pour commissaire politique.
Le front du Don sous le commandement de K.K. Rokossovsky avec Jeltov pour commissaire politique.
Le front Sud-Ouest sous le commandement de N.F Vatoutine.


Et à propos des chars de la 1e et 4e Armées blindées. Je suis en train de lire les mémoires de Tchouïkov, et lui indique qu’au mois de juillet ces armées avaient un potentiel de 600 chars !
Je me demande s’il n’y a pas erreur de frappe tant le chiffre me parait énorme. Constantini qui puise à d’autres sources, indique 220 chars au mois de juin et Eremenko, quant à lui, indique dans des récits du mois de septembre que la 4e Armée blindées n’avait jamais eu de char !
Je sais que ce genre d’indication contradictoire est typique du front de l’est, mais bon ce n’est peut-être pas si contradictoire que cela au fond.
En juin les unités se forment avec une base de 200 chars, en juillet elles sont au complet, mais deux moi plus tard, à Stalingrad, elles n’avaient plus un seul char. C’est plausible. D’ailleurs il est indiqué qu’après leur contre attaque en juillet la 1e et 4e Armées blindées ont été jointe pour combler les pertes.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de Thierrybulle  Nouveau message 08 Mar 2006, 13:42

Pour revenir à la différence entre armées de choc et armée de la garde.

Est-ce qu'une armée de choc n'est pas le nomp officieux d'une armée qui sert à ouvrir une brèche dans un front ? Le genre d'armée qu'on envoie contre le front de toutes ses forces et qu'on retire une fouis qu'elle est complètement épuisée (quand il en reste encore quelque chose) ?


 

Voir le Blog de Thierrybulle : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de Tyrex  Nouveau message 08 Mar 2006, 16:02

C'est en theorie le cas. Mais ce n'est vraiment vrai que durant la contre attaque de l'hiver 41-42. Par la suite c'est plus une designation d'une armée dotée de moyens lourds plus importants. Puis celà deviendra vite un titre honorifique


 

Voir le Blog de Tyrex : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 6 minutes
par: dominord 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 33 minutes
par: François 
    dans:  "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" 
il y a 55 minutes
par: Beogles 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 13:10
par: kfranc01 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Aujourd’hui, 12:41
par: orpo57 
    dans:  FR3 20/08 
Aujourd’hui, 12:27
par: betacam 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 07 SEPTEMBRE 
Aujourd’hui, 11:38
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Francais dans l armée allemande 
Aujourd’hui, 11:20
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Uniforme français 1940 à reconstituer 
Aujourd’hui, 09:06
par: jmr60 
    dans:  Un petit texte version numérique 
Aujourd’hui, 09:01
par: Gerard LAIB 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll