Connexion  •  M’enregistrer

L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Re: L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Nouveau message Post Numéro: 191  Nouveau message de Finril56  Nouveau message 20 Fév 2019, 18:08

L'inversion de la norme politique militaire est la seule difference entre les deux. On est loin de vrais antipodes...sauf sur un point.
Sur le phénomène conduite militaire de la guerre (comme je l'ai indiqué) il n'y a pas de différence.

Major
Major

 
Messages: 218
Inscription: 03 Nov 2017, 17:17
Région: Grenoble
Pays: France

Voir le Blog de Finril56 : cliquez ici


Re: L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Nouveau message Post Numéro: 192  Nouveau message de alias marduk  Nouveau message 20 Fév 2019, 23:46

alias marduk a écrit:
Finril56 a écrit:
François Delpla a écrit:quant à la guerre totale hitlérienne, elle est aux antipodes de celle de Ludendorff.

Aux antipodes? vraiment?
Pour le coeur du phénome guerrier en lui même c'est du copier-coller.
Ludendorff prone une guerre rapide et courte pour ne pas être écrasé sous le nombre, la masse industrielle et le blocus naval. IL faut obtenir des gains immédiats pour renforcer l'économie et amener l'ennemi à composition dans les plus brefs délais. Bref la simple copie de la vision allemande de la guerre depuis le XIXeme.
La vision d'Hitler....ben la même chose en fait quand on y regarde de plus près
Hitler a juste ajouté des dimensions politiques à la guerre qui n'existe pas chez Luddendorff (et pour cause ce dernier n'est pas un politique et n'y comprend pas grand chose).
Plus "complet" donc. Mais pas aux antipodes.

Ca ne correspond pas à mes lectures sur Ludendorff, vous vous basez sur quelles sources ?


Finril56 a écrit:Plusieurs articles parus dans Guerre et Histoire (un sur Clausewitz et son interpretation par les generaux allemands, un autre sur l'armée allemande du XXeme siécle et ses grandes erreurs stratégiques).
Et plus récement par le suivi de EPHE Cours de stratégie de l'École de Guerre (que l'on peut retrouver dans le livre "la mesure de la force" d'ailleurs)


Il vaut mieux utiliser les sources directes ( c’est-à-dire Ludendorff ) pour le comprendre.

Ce qu’écrit Ludendorff dans « La guerre totale », c’est ça ( page 184 ) :
Supposons que l’on ait effectivement réussi à provoquer à l’endroit voulu une bataille vraiment décisive, puis à organiser la poursuite de l’ennemi et à amener rapidement une issue victorieuse de la guerre : alors le peuple ( chez ludendorff cette notion a une connotation raciste ) et l’armée pourront se féliciter de leur victoire, surtout s’ils n’ont que cet unique adversaire à vaincre. Mais il n’est guère actuellement possible actuellement de terminer la guerre dès les premières victoires car les armées à vaincre sont formidables, et une fois les premières troupes vaincues, elles ont encore à leur disposition d’énormes effectifs prêts à les remplacer immédiatement ; le déplacement et la concentration de ces nouveaux effectifs peuvent être réalisés très vite, si l’on pense à l’extension du réseau de voies ferrées stratégiques. La guerre continuera donc, même lorqu’on aura remporté des victoires, même si l’adversaire a subi une lourde défaite, et surtout si un autre adversaire doit être encore vaincu.

J’ajoute que l’essentiel du livre ( 3 chapitres sur 7 mais ils sont essentiels ) est basé sur une analyse politique ( très teinté par les idées politiques de l’auteur ) et économique du phénomène.
Synthétiquement Ludendorff explique que la guerre a changé de nature depuis le XIXème siècle et est devenu totale non seulement dans ses moyens mais surtout dans sa finalité : la guerre est devenue une épreuve qui engage la survie même du peuple ce qui implique l’implication totale de celui-ci.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 451
Inscription: 24 Avr 2015, 20:07
Région: picardie
Pays: france

Voir le Blog de alias marduk : cliquez ici


Re: L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Nouveau message Post Numéro: 193  Nouveau message de thucydide  Nouveau message 21 Fév 2019, 01:44

alias marduk a écrit:Synthétiquement Ludendorff explique que la guerre a changé de nature depuis le XIXème siècle et est devenu totale non seulement dans ses moyens mais surtout dans sa finalité : la guerre est devenue une épreuve qui engage la survie même du peuple ce qui implique l’implication totale de celui-ci.


Il y a deux acceptions au terme de "guerres totales":
-la 1er découle de la guerre de 30 ans où la guerre fut mené tout autant contre les populations, avec une notion aussi économique , faire la guerre au territoire ennemi pour lors d'opération de saccages détruire son système économique. Mais la population fait parti de ce tissu économique, essentiellement agricole mais avec des villes comme lieux de productions de biens et d'armement.

-la 2e vient de la pensée de Ludendorff mais a aussi un embranchement avec les dirigeants du nord lors de la guerre de sécession. Il s'agît de penser la guerre comme un phénomène qui va intégrer toute la société, de l'enfance (voire la propagande qu'ils subissaient dés 1914) à la femme travaillant en usine, l'ingénieur qui va devoir trouver le moindre moyen pour économiser de la matière première, produire mieux... tout comme le technicien ou l'ouvrier.
Et bien sûr le paysan ou le scientifique.

Mais quand Goebbels fait son discours après la défaite de Stalingrad et qu'il parle de guerre totale pour emmener la population derrière lui vers les buts de guerre et l'intégrer à l'économie de guerre, là il s'agît des deux.
L'allemagne est sous les bombes et son discours parle autant de la guerre débridée contre toutes les populations ennemies ( Au passage, comme il s'agît selon lui d'une réponse à l'agression ennemi, cela lui permet de porter la responsabilité sur l'ennemi) que de l'intégration de tous les éléments de la société dans l'effort de guerre.
Ce qui est un phénomène inédit, qui combine les deux acceptions. D'autres suivront l'allemagne sur ce chemin.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1314
Inscription: 05 Fév 2016, 00:15
Région: paca
Pays: france

Voir le Blog de thucydide : cliquez ici


Re: L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Nouveau message Post Numéro: 194  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 21 Fév 2019, 06:14

Hitler est un pur-sang (c'est le cas de le dire ! ou du moins il y prétend) et Ludendorff un cheval de labour.

vétéran
vétéran

 
Messages: 6251
Inscription: 22 Mai 2005, 19:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Nouveau message Post Numéro: 195  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 21 Fév 2019, 13:37

thucydide a écrit:Ce qui est un phénomène inédit, qui combine les deux acceptions. D'autres suivront l'allemagne sur ce chemin.


Je suis d'accord mais j'irais jusqu'à voir la seconde acceptation comme l'évolution naturelle de la première.

Il est très juste de rappeler l'origine de la guerre totale à la guerre civile américaine et à la stratégie de l'Union qui introduit 2 nouvelles notions dans l'art de la guerre :
1. l'implication majeure de l'industrie et par voie de conséquent de larges pans de la société dans la victoire finale ;
2. la guerre jusqu'à la capitulation inconditionnelle de l'ennemi auquel est imposé la politique du vainqueur.

Ces dimensions industrielles et politiques deviendront le modèle des guerres entre états-nations au XXe siècle.
Des dimensions que le III Reich ne prend vraiment en compte qu'après Stalingrad.

Et puisqu'il est ici question de la volonté d'HITLER : là où LUDENDORFF prônait une guerre totale du peuple voué corps et âme à une dictature militaire (qui aurait évité la défaite de 1918 selon lui ; il faut s'intéresser également au radicalisme de sa femme, ils forment un couple d'un conservatisme sans concession si j'ai bon souvenir), HITLER retourne le principe avec une armée vouée corps et âme à une dictature politique plébiscitée par le peuple.

Il était quand même fort ce tyran ! (à qui je ne voue aucune admiration pour les naïfs qui interprétaient mal cette dernière phrase :D )
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10228
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Nouveau message Post Numéro: 196  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 21 Fév 2019, 15:01

Dog Red a écrit:Il était quand même fort ce tyran ! (à qui je ne voue aucune admiration pour les naïfs qui interprétaient mal cette dernière phrase )


il est très utile que des courageux (au sens à la fois de brave et de travailleur) assument ce risque. Il n'y a que comme cela que nous désembourberons l'historiographie de cette guerre, en mettant à sa place celui qui l'a voulue, et menée de main de maître jusqu'au pied de l'obstacle churchillien.

vétéran
vétéran

 
Messages: 6251
Inscription: 22 Mai 2005, 19:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Nouveau message Post Numéro: 198  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 21 Fév 2019, 16:20

thucydide a écrit:Il y a deux acceptions au terme de "guerres totales":
-la 1er découle de la guerre de 30 ans où la guerre fut mené tout autant contre les populations, avec une notion aussi économique , faire la guerre au territoire ennemi pour lors d'opération de saccages détruire son système économique. Mais la population fait parti de ce tissu économique, essentiellement agricole mais avec des villes comme lieux de productions de biens et d'armement.

-la 2e ... a aussi un embranchement avec les dirigeants du nord lors de la guerre de sécession. Il s'agît de penser la guerre comme un phénomène qui va intégrer toute la société, de l'enfance (voire la propagande qu'ils subissaient dés 1914) à la femme travaillant en usine, l'ingénieur qui va devoir trouver le moindre moyen pour économiser de la matière première, produire mieux... tout comme le technicien ou l'ouvrier.
Et bien sûr le paysan ou le scientifique.



Ces deux "acceptations" sont des analyses modernes formulées bien après les deux conflits cités et, décortiqués, bien souvent, au travers de loupes "déformées" par la 1ère et 2ème Guerre Mondiale.

En ce qui concerne la Guerre de Sécession, il est de bon ton, chez les historiens américains modernes, de saucissonner le territoire des Etats-Unis, en "Théâtre Est", "Théâtre Ouest", "Théâtre Trans-Mississipi" et "Guerre de Côte". mais, dans les faits, la zone de guerre avait été circonscrite aux états de Pennsylvanie, Maryland, Virginie, Caroline du Nord & du Sud, Géorgie, Missouri, Kentucky, Tennessee, Arkansas, Mississipi, Alabama, Louisiane et Floride., soit moins d'un tiers du territoire, sachant que, un, les zones de combats - pas nécessairement les plus décisifs - avaient évolués selon le déroulement du conflit et, que, en gros, les affrontements les plus nombreux s'étaient concentrés en Virginie, Tennessee, Arkansas (limite ouest), Missouri (limite nord), Mississippi et Louisiane (limite sud). Compte-tenu de la configuration des USA de l'époque, les effets directs de la guerre, s'étaient fait ressentir sur son "poumon" économique et humain oriental, mais il n'y a, par exemple, aucun affrontement militaire répertorié au Texas, de loin le plus grand des états américains.

Sauf erreur, il n'y avait pas de conscription, l'enrôlement étant exclusivement volontaire, à grand renfort de primes d'engagement et de belles promesses. Au tout début du conflit, certains régiments avaient, même, plié bagages, sur le champ de bataille, pour rentrer chez eux, car ils avaient accompli le temps de service pour lequel ils s'étaient engagés! ... Durant la Guerre de Cent Ans, l'Ost, levée pour 40 jours, avait été confrontée au même problème! ::mal-a-la-tete::

Les états de l'Union, comparativement aux états sécessionnistes sudistes, avaient très peu souffert des effets du conflit, déjà, parce qu'ils avaient, dès le départ, la maitrise de l'outil industriel - à l'abri des batailles -, alors que les infrastructures dédiées à l'armement, au Sud, étaient l’indigence même, et que la population ouvrière "spécialisée" était, essentiellement, concentrée au Nord. On ne fait pas d'un planteur de coton, un tourneur-fraiseur en deux coups de cuiller à pot!

Ils en avaient fait des caisses, au Nord, à propos de leurs avancées technologiques militaires durant le conflit, mais, en réalité, celui-ci avait débuté avec une majorité de pièces d'artillerie rayées et s'était fini avec une majorité de pièces à âme lisse (véridique!), les mitrailleuses avaient connu plus de pages dans les médias que d'emploi sur le terrain, l'armement du fantassin était de médiocre qualité et pour l'essentiel se résumait, au mieux, à un fusil "à tabatière"! Leurs "Monitors" sombraient dès qu'il y avait deux mètres de creux - j'exagère à peine! - etc. Les "enseignements" glanés par les nombreux observateurs militaires occidentaux, une fois l'Océan franchi, avaient fini à la poubelle!

Quant à la Guerre de Trente Ans, elle avait été un affrontement entre mercenaires et les dégâts collatéraux - comme on dirait de nos jours - faisaient partie de la bataille, depuis la nuit des temps, les troupes se "ravitaillant" sur le terrain conquis (pillages, vols, etc.) et passant, par le fil de l'épée, les locaux qui n'avaient pas eu la chance ou la possibilité de se "casser" avant la bataille. Il faudra attendre les années 1860 et l'action du suisse Dunand, pour que les "civils" - sous certaines conditions! - ne soient plus considérés, systématiquement, comme un exutoire du vainqueur ou, même, du vaincu retraitant.

Historiquement, c'est la Guerre de Sept Ans (1756-1763) qui est considérée comme la référence de la "Guerre Totale", mais, vue sous le seul aspect de la multiplicité des Fronts (Europe, Canada, Inde).

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3789
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Nouveau message Post Numéro: 199  Nouveau message de Finril56  Nouveau message 21 Fév 2019, 18:10

Dog Red a écrit:Ces deux "acceptations" sont des analyses modernes formulées bien après les deux conflits cités et, décortiqués, bien souvent, au travers de loupes "déformées" par la 1ère et 2ème Guerre Mondiale.

En ce qui concerne la Guerre de Sécession, il est de bon ton, chez les historiens américains modernes, de saucissonner le territoire des Etats-Unis, en "Théâtre Est", "Théâtre Ouest", "Théâtre Trans-Mississipi" et "Guerre de Côte". mais, dans les faits, la zone de guerre avait été circonscrite aux états de Pennsylvanie, Maryland, Virginie, Caroline du Nord & du Sud, Géorgie, Missouri, Kentucky, Tennessee, Arkansas, Mississipi, Alabama, Louisiane et Floride., soit moins d'un tiers du territoire, sachant que, un, les zones de combats - pas nécessairement les plus décisifs - avaient évolués selon le déroulement du conflit et, que, en gros, les affrontements les plus nombreux s'étaient concentrés en Virginie, Tennessee, Arkansas (limite ouest), Missouri (limite nord), Mississippi et Louisiane (limite sud). Compte-tenu de la configuration des USA de l'époque, les effets directs de la guerre, s'étaient fait ressentir sur son "poumon" économique et humain oriental, mais il n'y a, par exemple, aucun affrontement militaire répertorié au Texas, de loin le plus grand des états américains.

Sauf erreur, il n'y avait pas de conscription, l'enrôlement étant exclusivement volontaire, à grand renfort de primes d'engagement et de belles promesses. Au tout début du conflit, certains régiments avaient, même, plié bagages, sur le champ de bataille, pour rentrer chez eux, car ils avaient accompli le temps de service pour lequel ils s'étaient engagés! ... Durant la Guerre de Cent Ans, l'Ost, levée pour 40 jours, avait été confrontée au même problème! ::mal-a-la-tete::

Les états de l'Union, comparativement aux états sécessionnistes sudistes, avaient très peu souffert des effets du conflit, déjà, parce qu'ils avaient, dès le départ, la maitrise de l'outil industriel - à l'abri des batailles -, alors que les infrastructures dédiées à l'armement, au Sud, étaient l’indigence même, et que la population ouvrière "spécialisée" était, essentiellement, concentrée au Nord. On ne fait pas d'un planteur de coton, un tourneur-fraiseur en deux coups de cuiller à pot!

Ils en avaient fait des caisses, au Nord, à propos de leurs avancées technologiques militaires durant le conflit, mais, en réalité, celui-ci avait débuté avec une majorité de pièces d'artillerie rayées et s'était fini avec une majorité de pièces à âme lisse (véridique!), les mitrailleuses avaient connu plus de pages dans les médias que d'emploi sur le terrain, l'armement du fantassin était de médiocre qualité et pour l'essentiel se résumait, au mieux, à un fusil "à tabatière"! Leurs "Monitors" sombraient dès qu'il y avait deux mètres de creux - j'exagère à peine! - etc. Les "enseignements" glanés par les nombreux observateurs militaires occidentaux, une fois l'Océan franchi, avaient fini à la poubelle!

Quant à la Guerre de Trente Ans, elle avait été un affrontement entre mercenaires et les dégâts collatéraux - comme on dirait de nos jours - faisaient partie de la bataille, depuis la nuit des temps, les troupes se "ravitaillant" sur le terrain conquis (pillages, vols, etc.) et passant, par le fil de l'épée, les locaux qui n'avaient pas eu la chance ou la possibilité de se "casser" avant la bataille. Il faudra attendre les années 1860 et l'action du suisse Dunand, pour que les "civils" - sous certaines conditions! - ne soient plus considérés, systématiquement, comme un exutoire du vainqueur ou, même, du vaincu retraitant.

Historiquement, c'est la Guerre de Sept Ans (1756-1763) qui est considérée comme la référence de la "Guerre Totale", mais, vue sous le seul aspect de la multiplicité des Fronts (Europe, Canada, Inde).


je vais corriger quelques approximations.

Les theatres existent bel et bien. On parle de Departement dans l'Armée de l'Union. Mc Pherson et Bruce Catton parle de guerre navale...pas de guerre des côtes.

un tiers du terroire de l'Union....mais 100% du territoire de la Confédération.

Perdu pour le Texas
Opérations du blocus de la côte du Texas :
1re Sabine Pass · Corpus Christi · Galveston Harbor · Galveston · Action contre le phare de Galveston · 2e Sabine Pass

Opération contre Galveston :
Bataille de Galveston Harbor · Bataille de Galveston · Action contre le phare de Galveston

Expédition de Brazos Santiago :
Bataille de Palmito Ranch

Alors certes ne sont pas des combats ultra importants ni meme de grande ampleur

Il y a eu conscription durant la guerre.
Conscription Act passé le 1er Avril 1862 par le Congres des Etats du Sud. A la fin de la guerre on parle meme un temps de conscription pour la population escalve.
L'Union signera en mars 1863 un loi nommé Enrolement Act qui declenchera des emeutes. Ce n'et pas une vraie conscription ceci dit car elle comporte des clauses d'exemption et que l'on peut y echapper via l'envoir d'un remplacant.

Il y a eu peu de combat en Arkansas (de mémoire une seule bataille d'importance dans l'Etat). Dans le departement Trans-Missisipi les combats vont surtout avoir lieu au Missouri
Meme chose pour la Lousiane. Il y la prise de la Nouvelle Orleans, une bataille mineure et une petite campagne sur la Red River
La Géorgie est etonamment non presente alors que vont s'y dérouler beaucoup de combats autour d'Atlanta (au moins trois batailles majeures qui vont tuer la Confedération en lui faisant perdre son principal arsenal.

L'abandon des pièces rayés (qui n'est pas totalement vrai. Il en reste encore pas mal) mérite d'etre expliqué. Elle est lié à l'absence de détonateurs de contact dans les obus. Les piéces rayés posaient aussi souci pour faire du tir à mitraille qui étaient, du fait des faibles outils pour faire du tir indirect, était la facon la plus efficace pour causer des pertes.

Pas au mieux. Ils restent certes des armes à platine. On en trouve en 1961 dans les deux camps. Mais elles disparaissent pratiquement en 1863 dans l'armée de l'Union (c'est moins le cas dans l'arme confédéré mais le fusil a tabatières est devenu lui aussi majoritaire.
Les fantassins ont certes des fusils à tabatière. Mais c en'est pas le cas de la cavalerie. Les unités de cavalerie de l'Union ont recues des armes à répition (la carabine Sharp). Les cavaleries occidentales en sont encore loin.
On verra aussi apparaitre des armes à chargement par la culasse mais qui ne vont pas être mise en oeuvre (sauf chez les Sharpshooter US). A noter aussi que les armées occidentales de l'époque utilise encore massivement les armes à tabatières.

Les Monitors coulent vite oui....mais parce que ce sont des batiments cotiers et/ou fluviaux. A noter que les batailles navales les plus importantes de l'époque auront lieu à des embouchures de fleuve, devant des ports ou sur des rivières. Nul besoin donc de batiments cuirassées de haute mer.
petit plus des Monitors et qui va faire ecole....la tourelle. L'armement est en effet mis sous tourelle sur ce type de batiments (et plus en rangée de sabord comme c'est encore le cas dans la plupart des marines).

Les enseignements ne furent pas tous jetés à la poubelle. Les rapports sur l'utilisation du télégraphe ou du chemin de fer furent au contraire lu attentivement par certains Etat Majors. Il y eu aussi des erreurs de faites dans le dédain des armées occidentales. En effet les campagnes de 1864-65 en Virginie vont voir apparaitre des systèmes de tranchées élaborées qui préfigurent les futures boucheries de 14-18.

Guerre de Trente ans guerre de mercenaires? absolument pas. Certes c'est vrai pour les armées impériales. Mais ce n'est pas le cas de l'Espagne, la Suède, de la France ni de la Bavière (les quatres autres acteurs majeures de cette guerre) ni même de beaucoup de petites principautés allemandes.
il est aussi faux de penser que les armées ne vivent QUE sur le terrain. Les trains logistiques existent déjà. Ils sont souvent défaillants mais ils existent.

Henry Dunant est celebre pour la mise en place de la Croix Rouge. Cela ne concerne que le traitement des blessés (via la premiere convention de Geneve). Rien sur les civils dans cette convention. il faut attendre la convention de 1949 pour que les populations civiles soient incluses.

Pourriez vous citer les sources qui font de la guerre de 7 ans la premiere guerre totale? La premiere guerre mondiale oui. Beaucoup d'historiens la qualifient comme telle. Mais je n'ai jamais entendu parler de guerre totale pour celle ci. Elle ne remplit d'ailleurs que peu les critères politiques d'une guerre totale. Ainsi à aucun moment en particulier il ne fut question de detroner Frederic II ou de faire disparaitre le royaume de Prusse.
Le monde historien voit plus dans la guerre du Péloponèse (431-404 avant JC) la première guerre totale.

Major
Major

 
Messages: 218
Inscription: 03 Nov 2017, 17:17
Région: Grenoble
Pays: France

Voir le Blog de Finril56 : cliquez ici


Re: L’OPÉRATION BARBAROSSA, UNE VOLONTÉ HITLÉRIENNE ??

Nouveau message Post Numéro: 200  Nouveau message de Finril56  Nouveau message 21 Fév 2019, 19:32

J'ai retrouvé une de mes sources principales sur les batailles de la guerre de Secession.
Il s'agit de
"The atlas of the Civil War" de James M. McPherson

Ce dernier recense donc
1 bataille au Kansas
1 bataille au Texas
2 batailles sur le territoire du Nouveau Mexique
5 batailles en Louisiane (il me manquait une bataille en fait....le franchissement des forts defendants l'embouchure du Mississipi)
3 batailles en Arkansas (j'en avais oublié deux :? )
7 batailles au Missouri
14 batailles au Tenessee
1 bataille au Kentucky
Près d'une soixantaine en Virgine (pas eu vraiment le courage de toute les compter je l'avoue)
9 en Caroline du Nord
4 en Virginie Occidentale (c'est là d'ailleurs que McClellan et Lee se rencontreront sur un champ de bataille pour la premiere fois pour l'anecdote
3 en Alabama
3 en Caroline du Sud
5 au Maryland (dont Antietam)
2 en Pennsylvanie (dont Getysburg)
14 dans le Mississipi
13 en Georgie (qui en concentre du coup plus que l'Arkansas et le Missouri)
1 en Floride

La bataille la plus à l'ouest c'est Valverde dans le territoire du Nouveau Mexique
La bataille la plus au nord c'est Chambersburg en Pennsylvannie
La bataille la plus au sud c'est Galveston au Texas
La plus à l'est, vous allez rire, c'est à Cherbourg. Si si c'est le théatre du combat naval entre le CSS Alabama et l'USS Kearsage


Petite précision aussi sur les régiments qui font leur bagage sur le champ de bataille. Ce n'est pas sur le champ de bataille de Bull Run mais un jour avant que cela se produisit. Et cela toucha un régiment d'infanterie et une batterie d'artillerie (sur environ 50 régiments et une cinquantaine de batterie) (Mc Pherson, la guerre de secession, chapitre XI)

Major
Major

 
Messages: 218
Inscription: 03 Nov 2017, 17:17
Région: Grenoble
Pays: France

Voir le Blog de Finril56 : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le Goliath réapparaît 
il y a 4 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
il y a 6 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  La bourde écossaise! 
il y a 9 minutes
par: dominord 
    dans:  [DU 31 août 2019 au 31 octobre 2019]:Chemin de fer allemands pendant la SGM 
il y a 20 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Photos inédites durant la "Drôle de guerre" 
il y a 26 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  La Tondue de Chartres, par Robert Capa 
il y a 43 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
Aujourd’hui, 19:09
par: brehon 
    dans:  80° ANNIVERSAIRE - LA DRÔLE DE GUERRE 
Aujourd’hui, 18:48
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  VAINS ESPOIRS POLONAIS ENVERS LA FRANCE ET LE ROYAUME-UNI ? 
Aujourd’hui, 18:09
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Aujourd’hui, 16:34
par: le pitaine 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Rob1 et 56 invités


Scroll