Connexion  •  M’enregistrer

Eté 1941 - Leningrad ou Moscou ? - OKH contre HITLER ?

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURs: Marc_91, alfa1965

Re: Eté 1941 - Leningrad ou Moscou ? - OKH contre HITLER ?

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de alias marduk  Nouveau message 20 Mar 2017, 22:14

Toute idée de guerre économique est totalement absente de la directive 21 que Hitler a pourtant fait retravaillé : l'idée principale consiste à écraser l'armée rouge entre la frontière et la ligne Dvina occidentale-Dniepr ( au pire sur cette ligne ) et de là à exploiter vers les cibles économiques majeures ( Leningrad, Moscou et l'Ukraine orientale ) lors de l'occupation de l'URSS

La directive 21 indique ainsi comme mission au GA Centre "aura pour tâche de disperser les forces ennemies en Russie Blanche ( Biélorussie ) avec des unités blindées et motorisées particulièrement fortes qui attaqueront depuis le secteur situé autour et au nord de Varsovie. Les conditions seront ainsi créées pour faire exécuter un mouvement tournant par de fortes unités des troupes rapides en direction du nord afin d'anéantir, en collaboration avec le groupe d'armée du nord opérant à partir de la Prusse orientale dans l'axe général de Leningrad, les troupes ennemies combattant dans la région de la Baltique. Seulement après l'exécution de cette tâche d'extrême urgence, qui doit être suivie par l'occupation de Leningrad et de Kronstadt, on pourra continuer les opérations offensives pour s'emparer de l'important centre d'armement et de transit de Moscou."

Pour le groupe d'armée sud, celui-ci a pour mission "d'obtenir l'anéantissement complet des forces russes se trouvant en Ukraine et encore à l'ouest du Dniepr"

Il est ensuite précisé :" dès que les batailles au sud et au nord des marais du Pripet auront été gagnées, il y aura lieu de s'efforcer, dans le cadre de la poursuite :
au sud : de s'emparer rapidement de l'important bassin d'industrie de guerre du Donetz
au nord : d'atteindre rapidement Moscou. La prise de cette ville signifiera un succès politique et économique important et, en outre, la saisie du plus important embranchement ferroviaire"

En gros il s'agit d'écraser l'armée rouge en Biélorussie, dans les états baltes et en Ukraine occidentale avant d'exploiter vers les objectifs économiques majeurs durant la poursuite de l'ennemi battu

Edit : c'est Halder qui sabote le plan de Hitler en attribuant au GA Centre la mission d'effectuer un double encerclement de Minsk et de Smolensk lors de la directive de concentration

Le refus d'une guerre économique est encore renforcé par la part de la directive attribuée à la Luftwaffe puisque celle-ci reçoit l'ordre expresse de ne pas attaquer les industries d'armements ( contrairement à sa doctrine de guerre aérienne opérative )

Rappelons aussi que l'essentiel des ressources ukrainiennes se trouvent en Ukraine orientale et que l'exploitation à court terme des ressources ukrainiennes promet d'être compliqué compte tenu du faible réseau ferroviaire ukrainien ( c'est un des motifs de la concentration au nord des marais du Pripet de l'Ostheer ) et de la probable destruction des ponts du Dniepr

Enfin, il faut rappeler que Hitler dans sa directive n° 32a du 14 juillet 1941 interdit toute nouvelle fabrication au profit de l'armée de terre ( sauf blindés et anti-chars lourds ), refuse d'appeler sous les drapeaux la classe 1922 ( elle ne rejoindra le front qu'en février/mars 1942 ) et par des ordres annexes refuse l'envoi de chars de remplacement et de pièces de rechanges au bénéfice de l'Ostheer ( tout en retirant en plus les 2iè et 5iè divisions blindées ) : difficile de faire pire comme guerre économique que d'organiser soit même la pénurie future de ses troupes

Au final 2 points importants sont à noter dès la phase de planification :
- l'optimisme du haut commandement allemand ( de Hitler à Halder )
- le caractère dysfonctionnel du haut commandement allemand puisque si Hitler "sabote" le plan de Halder ( surtout en Ukraine d'ailleurs ), Halder sabote ouvertement le plan de Hitler de son côté en engageant dès la phase de planification la bataille de Smolensk qui empêchera tout engagement du PzGruppe 3 dans les pays baltes

Major
Major

 
Messages: 210
Inscription: 24 Avr 2015, 20:07
Région: picardie
Pays: france

Voir le Blog de alias marduk : cliquez ici


Re: Eté 1941 - Leningrad ou Moscou ? - OKH contre HITLER ?

Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 21 Mar 2017, 13:00

alias marduk a écrit:Toute idée de guerre économique est totalement absente de la directive 21 que Hitler a pourtant fait retravaillé : l'idée principale consiste à écraser l'armée rouge entre la frontière et la ligne Dvina occidentale-Dniepr ( au pire sur cette ligne ) et de là à exploiter vers les cibles économiques majeures ( Leningrad, Moscou et l'Ukraine orientale ) lors de l'occupation de l'URSS

La directive 21 indique ainsi comme mission au GA Centre "aura pour tâche de disperser les forces ennemies en Russie Blanche ( Biélorussie ) avec des unités blindées et motorisées particulièrement fortes qui attaqueront depuis le secteur situé autour et au nord de Varsovie. Les conditions seront ainsi créées pour faire exécuter un mouvement tournant par de fortes unités des troupes rapides en direction du nord afin d'anéantir, en collaboration avec le groupe d'armée du nord opérant à partir de la Prusse orientale dans l'axe général de Leningrad, les troupes ennemies combattant dans la région de la Baltique. Seulement après l'exécution de cette tâche d'extrême urgence, qui doit être suivie par l'occupation de Leningrad et de Kronstadt, on pourra continuer les opérations offensives pour s'emparer de l'important centre d'armement et de transit de Moscou."

Pour le groupe d'armée sud, celui-ci a pour mission "d'obtenir l'anéantissement complet des forces russes se trouvant en Ukraine et encore à l'ouest du Dniepr"

Il est ensuite précisé :" dès que les batailles au sud et au nord des marais du Pripet auront été gagnées, il y aura lieu de s'efforcer, dans le cadre de la poursuite :
au sud : de s'emparer rapidement de l'important bassin d'industrie de guerre du Donetz
au nord : d'atteindre rapidement Moscou. La prise de cette ville signifiera un succès politique et économique important et, en outre, la saisie du plus important embranchement ferroviaire"

En gros il s'agit d'écraser l'armée rouge en Biélorussie, dans les états baltes et en Ukraine occidentale avant d'exploiter vers les objectifs économiques majeurs durant la poursuite de l'ennemi battu

Edit : c'est Halder qui sabote le plan de Hitler en attribuant au GA Centre la mission d'effectuer un double encerclement de Minsk et de Smolensk lors de la directive de concentration

Le refus d'une guerre économique est encore renforcé par la part de la directive attribuée à la Luftwaffe puisque celle-ci reçoit l'ordre expresse de ne pas attaquer les industries d'armements ( contrairement à sa doctrine de guerre aérienne opérative )

Rappelons aussi que l'essentiel des ressources ukrainiennes se trouvent en Ukraine orientale et que l'exploitation à court terme des ressources ukrainiennes promet d'être compliqué compte tenu du faible réseau ferroviaire ukrainien ( c'est un des motifs de la concentration au nord des marais du Pripet de l'Ostheer ) et de la probable destruction des ponts du Dniepr


Bonjour,

Je ne suis pas sûr de comprendre votre phrase "toute idée de guerre économique est totalement absente de la directive 21". Ce n'est pas le cas et vous en convenez vous-même: la campagne fixe des objectifs économiques, tendant à l'acquisition de la Russie d'Europe, où gît le gros du potentiel industriel et agricole soviétique (le "dernier refuge industriel russe sur l'Oural", lui, sera détruit par la Luftwaffe).

Il est fait allusion à Moscou, "centre important de communications et de fabrications d'armement", "noeud ferroviaire important", de même qu'au "bassin du Donetz, capital au point de vue de l'industrie de guerre". Cependant, l'urgence consiste d'abord à conquérir la région baltique, puis Leningrad, de même que l'Ukraine: sur ce dernier point, effectivement, la directive n°21 reste dans le vague s'agissant du pourquoi de cette priorité, et ne fait allusion qu'à des explications militaires (anéantir le gros de l'Armée rouge, etc.), mais il est inexact d'en déduire que lesdites explications seraient exclusives de toute autre.

Et pour cause, la directive n°21 n'est qu'un plan d'opérations, qui fixe les grandes lignes de l'invasion, tant sur le plan stratégique qu'opérationnel. L'ensemble des calculs économiques, diplomatiques et raciaux qui fondent son calendrier n'ont pas à y être exposés. Ils n'en existent pas moins. A titre d'exemples:

- la région baltique est destinée à être annexée par le Reich, tandis que Leningrad, la "Ville Sainte du Bolchevisme", est vouée à disparaître;

- de gigantesques projets de pillage industriel, notamment supervisés par Hermann Göring, sont également à l'étude, et il est évident qu'ils imprègnent la campagne ;

- parallèlement, les plus hautes instances dirigeantes du Reich, incluant ceux de la Wehrmacht conviennent, d'une part que la population allemande conserve la priorité en termes d'approvisionnement alimentaire, d'autre part que l'armée allemande devra, elle, se nourrir à partir des territoires soviétiques occupés, ce qui entraîne deux conséquences, parfaitement assumées comme telles: tout d'abord, faire rapidement main basse sur le grenier à blé ukrainien; ensuite, laisser crever de faim une trentaine de millions de Soviétiques, ce qui inclut les prisonniers de guerre. Une telle "politique de famine", qui n'apparaît évidemment pas dans la directive n°21, vise également à faciliter la dépopulation de "l'espace vital" pour en assurer la colonisation.

Il est impossible d'analyser le déroulement de la campagne militaire allemande sans en rappeler ce qui la fonde: cette campagne n'est autre qu'une guerre d'extermination du judéo-bolchevisme, tendant à l'annexion de l'espace vital, aux fins d'assurer à l'Allemagne l'auto-suffisance énergétique, industrielle et alimentaire qui la placera en position de force sur l'échiquier mondial - et accessoirement tenir tête aux Anglo-Américains. Quant à son volet économique (qui se confond, comme je le montre, avec son volet racial), il échappera manifestement, et constamment, aux généraux, au point que Hitler se désolera à plusieurs reprises que ces derniers "ne comprennent rien aux aspects économiques de la guerre"...



Enfin, il faut rappeler que Hitler dans sa directive n° 32a du 14 juillet 1941 interdit toute nouvelle fabrication au profit de l'armée de terre ( sauf blindés et anti-chars lourds ), refuse d'appeler sous les drapeaux la classe 1922 ( elle ne rejoindra le front qu'en février/mars 1942 ) et par des ordres annexes refuse l'envoi de chars de remplacement et de pièces de rechanges au bénéfice de l'Ostheer ( tout en retirant en plus les 2iè et 5iè divisions blindées ) : difficile de faire pire comme guerre économique que d'organiser soit même la pénurie future de ses troupes


Hitler n'agit pas par caprice, ni par crétinisme. Il doit, en effet, tenir compte d'un détail qui n'a rien de mineur: le manque de ressources essentielles. La production de charbon s’est heurtée à des obstacles liés aux rivalités bureaucratiques, nonobstant le pillage des mines belges et françaises. La production d’acier n’a cessé de baisser depuis le début de la guerre. Plus grave encore, l’or noir fait de plus en plus défaut, et les Allemands doivent importer chaque année entre une et deux millions de tonnes de pétrole malgré les efforts frénétiques de l’industrie chimique en matière de carburants synthétiques. Cette épée de Damoclès empêche l’Allemagne de procéder à une motorisation totale de ses troupes, à un point tel que le général Adolf Von Schell, responsable militaire de la production des véhicules à moteur, suggère un mois avant le déclenchement de Barbarossa une « "démotorisation" partielle de la Wehrmacht ! Le rationnement sera tel que des usines devront, dès novembre 1941, réduire leur cahier des charges. C'est ce qui rend d'autant plus urgent la conquête de l'Ukraine et du Caucase.




Au final 2 points importants sont à noter dès la phase de planification :
- l'optimisme du haut commandement allemand ( de Hitler à Halder )


Halder est infiniment plus optimiste que Hitler. Ce dernier a multiplié les mises en garde, notamment lors d'un discours tenu le 30 mars 1941, au cours duquel le dictateur a indiqué que les forces soviétiques étaient puissantes, quoique mal commandées et pourvues d’un matériel obsolète malgré la présence de chars lourds, qui se révéleront être les modèles K.V. (sur ledit discours, lire Ewan Mawdsley & Jürgen Förster, « Hitler and Stalin in perspectives. Secret speeches on the eve of Barbarossa », War in History, 2004, vol. 11, n°1, p. 61-103, notamment p. 73-74).



- le caractère dysfonctionnel du haut commandement allemand puisque si Hitler "sabote" le plan de Halder ( surtout en Ukraine d'ailleurs ), Halder sabote ouvertement le plan de Hitler de son côté en engageant dès la phase de planification la bataille de Smolensk qui empêchera tout engagement du PzGruppe 3 dans les pays baltes


Yeap.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1057
Inscription: 22 Fév 2006, 15:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  L'homme qui a sauvé Londres 
il y a 15 minutes
par: Christian27 
    dans:  27 personnes reçoivent en Belgique une rente de l'Allemagne après avoir collaboré pendant la guerre 
il y a 16 minutes
par: quovadis 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 11 
il y a 27 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Décès du sdt Médard Pelletier (ret) 
il y a 36 minutes
par: Fredmarsgend 
    dans:  Industriels allemands dans le IIIème Reich 
il y a 50 minutes
par: orpo57 
    dans:  Le quiz histoire - suite - 15 
Aujourd’hui, 07:46
par: dominord 
    dans:  Les rapports Göring-Hitler 
Aujourd’hui, 07:08
par: François Delpla 
    dans:  Le Haltbefehl 
Aujourd’hui, 06:19
par: François Delpla 
    dans:  Guadalcanal 
Aujourd’hui, 00:51
par: Soxton 
    dans:  Photos colorisées 
Hier, 23:23
par: Fisher 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll