Connexion  •  M’enregistrer

Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Re: Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Nouveau message Post Numéro: 62  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 01 Fév 2017, 14:58

Soxton a écrit:L'anéantissement de la 6e armée, révélée au début de l'année 1943, n'a-t-il pas eu un effet encore plus dévastateur qu'un "retrait" ?


Si bien sûr. Mais comme vous l'écrivez vous-même ci-dessous, le 8 novembre, HITLER est bien loin de se douter du sort funeste qui attend son armée.
Et pourtant... au 8 novembre, s'il ne reste que 10% de la ville à conquérir, la 6.Armee est au bout du rouleau et on racle les fonds de tiroirs pour enlever ce qui reste.

Mais à cette date, HITLER est acculé au bout d'un processus politiquo/diplomatico/propagandiste qui a débuté en septembre comme l'analyse Jean LOPEZ dans son "Stalingrad - La bataille au bord du gouffre" (pp.288-93) :
- "A partir du 15 septembre, quand Paulus donne le premier coup de reins contre la cité, les yeux du peuple allemand sont rivés sur Stalingrad. Au grand dam de Goebbels, qui voit sa propagande déraper en annonçant chaque jour une victoire totale sur la Volga. Hitler s'inquiète de cette 'nervosité impatiente' de son peuple à voir la ville tomber." Dommage que LOPEZ ne précise ici sa source (le journal de Goebbels qui figure dans la bibliographie ?) ;
- "30 septembre, HITLER déclare au Sportpalast de Berlin devant les fidèles du parti nazi : "l'épreuve fatidique pour notre peuple est déjà derrière nous (...) Nos troupes dominent Stalingrad et la prendront (...) et aucun être humain ne pourra nous en déloger." ;
- le 2 octobre, ZEITZLER et JODL essaient de persuader HITLER d'allouer les forces engagées dans Stalingrad à d'autres secteurs du front. HITLER refuse pour "raisons politiques" ;
- "10 octobre, devant Zeitzler et Jodl, Hitler déclare, pour la première fois, que la prise de Stalingrad est motivée par des raisons non seulement opérationnelles mais aussi "psychologiques". Il s'agit selon lui de montrer au monde la force de la Wehrmacht et de remonter le moral des alliés de l'Axe." ;
- le 8 novembre à la réunion annuelle au Bürgerbaükeller de Munich, le discours de HITLER affirme entre autre : "Je voulais l'avoir et, savez vous, car nous sommes modestes... nous l'avons ! Il reste juste quelques petits coins à enlever !".

S'ajoute le contexte militaire défavorable au Reich avec l'échec dans le Caucase et la défaite d'El Alamein. HITLER ne peut se dédire aux yeux de son peuple mais surtout de ses satellites, il lui FAUT terminer l'année 1942 sur une victoire et pas sur une nouvelle retraite, pendant de celle devant Moscou l'hiver précédent.

Et puis, l'hiver précédent, l'ordre de ne plus reculer avait "sauvé" la Wehrmacht. Dans l'esprit d'HITLER, pour quoi en serait-il différemment aujourd'hui ?

J'en conçois que HITLER compte bien laisser la 6.Armee dans Stalingrad.

Soxton a écrit:Le 8 novembre 1942 Hitler est bien loin de se douter du sort funeste qui attend Paulus et ses hommes. La question est de savoir ce qu'il a pensé lorsque Goering a déclaré que l'aviation est capable de ravitailler la 6e armée. Sans oublier Manstein qui a cru, dans un premier temps, que l'opération "wintergewitter" pouvait réussir. Si Manstein y a cru, peut-être que Hitler y a cru aussi


GOERING apporte de l'eau au moulin de son Führer. C'est bien pratique... a-t-elle point que la connivence entre les 2 hommes soit envisageable à d'autres moments clé comme à Dunkerque, comme dans le déroulement de la bataille d'Angleterre.

MANSTEIN c'est peut-être même le bonus ! Dans la relation HITLER/ZEITZLER/JODL voilà une solution venant de la Heer elle-même !

Soxton a écrit:L'historien François Delpla semble hésiter entre deux explications :

- Hitler a peut-être espéré une victoire retentissante, au cas où la Providence ferait un gros effort (N° 19).
- Une mise en scène à grand spectacle d'une résistance allemande héroïque à la marée rouge menaçant l'Europe servait à merveille les visées de Hitler (N° 28).

Mon avis est que l'opportunité d'exploiter l'héroïsme des soldats a germé dans l'esprit d'Hitler quand il a constaté que l'Armée rouge a neutralisé le "wintergewitter".


C'est une autre supputation. Mais pourquoi pas. Pour ma part, je crois qu'HITLER était plus pragmatique que cela. Il tient ce qui est à lui et pendant qu'il le tient, il gène son adversaire dans l'attente d'une opportunité (fut-elle la Providence). Sur le front Ouest en 44, Cherbourg, Brest, les ports de la Manche sont autant de "Festungen", de mini Stalingrad qui gênent les Alliés. N'y a-t-il pas là une volonté similaire à la situation de l'hiver 42/43 ?
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8214
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Nouveau message Post Numéro: 63  Nouveau message de Chef Chaudart  Nouveau message 01 Fév 2017, 15:18

GOERING apporte de l'eau au moulin de son Führer. C'est bien pratique...

Si l'on en croit Nicolas Bernard en page 1 de ce sujet, post 5, c'est plutôt Hitler qui force la main à son dauphin ! Cela signifie qu'il a pris sa décision de tenir sur place sans tenir compte des possibilités de la Luftwaffe. Les "rodomontades" forcées de Goering sont donc là pour mobiliser son aviation et comme un argument destiné à convaincre les indécis.
...never give in, never give in, never, never, never, never-in nothing, great or small, large or petty - never give in except to convictions of honour and good sense. Never yield to force; never yield to the apparently overwhelming might of the enemy.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 812
Inscription: 13 Oct 2009, 17:06
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de Chef Chaudart : cliquez ici


Re: Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Nouveau message Post Numéro: 64  Nouveau message de Tarpan  Nouveau message 01 Fév 2017, 15:23

@ Chaudart +1

vétéran
vétéran

 
Messages: 4365
Inscription: 28 Mar 2016, 22:45
Région: maine et loire
Pays: France

Voir le Blog de Tarpan : cliquez ici


Re: Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Nouveau message Post Numéro: 65  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 01 Fév 2017, 16:00

Chef Chaudart a écrit:Les "rodomontades" forcées de Goering sont donc là pour mobiliser son aviation et comme un argument destiné à convaincre les indécis.


Même "forcé" (en l'occurrence "utilisé" si je lis bien le post de la page 1) GOERING apporte bien de l'eau au moulin de son patron face aux indécis (au moins ZEITZLER, JODL et autres pontes qui argumenteraient, ne fut-ce que du bout des lèvres, contre le Führerprinzip de tenir Stalingrad).

C'est que, comme l'hiver précédent, c'est "l'ambiance" à l'OKH. :roll:
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8214
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Nouveau message Post Numéro: 66  Nouveau message de MOSCA  Nouveau message 01 Fév 2017, 17:02

RoCo a écrit:Concernant le tableau d'Ehrengardt:
16,5 millions de litres de carburant me paraissent beaucoup ?????


Un petit peu :oops: CJE étant toujours fâché avec les maths aurait du mettre 1648 m^3, comme dans la source originale: А.Заблотский "Воздушные мосты Третьего рейха" ...

Cdt
Quand même!

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 355
Inscription: 02 Sep 2008, 22:06
Localisation: Paname

Voir le Blog de MOSCA : cliquez ici


Re: Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Nouveau message Post Numéro: 67  Nouveau message de quovadis  Nouveau message 01 Fév 2017, 19:25

Avec toutes les restrictions que ce genre de témoignage appelle, il s'agit de témoigner à charge contre les accusés présents, Hitler étant mort.... Extrait du témoignage de Friedrich Paulus au tribunal de Nuremberg:

" Les criminels de guerre Keitel et Jodl sont coupables d'avoir refusé mes demandes insistantes et permanentes d'échapper à l'encerclement dans mes télégrammes des 22; 23, 25 novembre 1942 et quasi quotidiens pour la période du 8 décembre jusqu'à la fin de l'année, qui a transformé Stalingrad en zonde de déstruction ou se trouvait la population civile russe. Ils portent également la responsabilité de l'interdiction de capituler faite aux troupes qui se trouvaient dans une situaton désespérée, en particulier de ma demande impérieuse de m'autoriser à capituler du 20 janvuer 1943. Les conséquences de ce refus ont été la mort et les terribles souffrances des combattants russes et de la population civile se trouvant là. Les criminels de guerre Keitel, Jodl et Goering sont coupables de ne pas avoir rempli leur promesse de fournir par voie aérienne le ravitaillement aux troupes de la 6eme Armée encerclée à Stalingrad. Goering porte une responsabilité toute particulière parce que non seulement il n'a pas réalisé sa promesse de fournir parvoie aérienne le ravitaillement, les médicaments, les denrées alimentaires, mais de plus par sa promesse irréfléchie de faire parvenir le ravitaillement par voie aérienne il a poussé Hitler à envoyer la 6eme Armée vers son destin. Les conséquences en ont été la faim, et la mort de nombreux soldats russes et des populations civiles. Les accusés Keitel, Jodl et Goering sont notamment coupables de ne pas avoir tiré les conséquences militaires et politques de la tragédie de Stalingrad. Pour cela ils sont particulièrement fautifs pour toutes les pertes, en particulier de celles du peuple russe, comme de la poursuite de la guerre. Je porte personnellement la responsabilité de n'avoir pas contrôlé l'application de mes ordres du 14 janvier 1943 pour le transfert des prisonniers russes ce qui a entrainé de nombreuses morts, et pour ne pas m'en être soucié."

Sergeant Major
Sergeant Major

 
Messages: 82
Inscription: 23 Nov 2016, 08:59
Région: bretagne
Pays: france

Voir le Blog de quovadis : cliquez ici


Re: Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Nouveau message Post Numéro: 68  Nouveau message de Tarpan  Nouveau message 01 Fév 2017, 19:35

On apprennait vite et bien ses leçons dans les écoles Staliniennes ...

vétéran
vétéran

 
Messages: 4365
Inscription: 28 Mar 2016, 22:45
Région: maine et loire
Pays: France

Voir le Blog de Tarpan : cliquez ici


Re: Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Nouveau message Post Numéro: 69  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 01 Fév 2017, 20:40

Il n'est nullement certain que Paulus ait été "rééduqué" par des staliniens. Lorsqu'il témoigne au procès de Nuremberg, c'est un homme à l'évidence brisé par la défaite et la captivité, ayant lentement pris conscience de la dimension malfaisante du nazisme (ce n'est qu'en août 1944 qu'il a publiquement appelé le peuple allemand à se révolter contre Hitler).

Du reste, son témoignage (1ère partie, 2ème partie) est globalement fiable, et Paulus a victorieusement tenu tête aux avocats des accusés nazis.

Deux circonstances indépendantes ont pu faciliter son "retournement":

1/ Paulus souhaitait revoir sa famille en Allemagne (mais cette demande a été rejetée).

2/ Les Soviétiques prévoyaient de poursuivre pour crimes de guerre les généraux allemands capturés à Stalingrad, notamment du chef de mise à mort de plusieurs dizaines de milliers de civils dans la bataille. Les subordonnés de Paulus se sont déchargés sur ce dernier, si bien que l'intéressé avait peut-être intérêt à offrir un gage de soutien à la Sécurité d'Etat stalinienne. Il est manifeste que, tant sur Stalingrad que d'autres sujets, Paulus a tenté, à Nuremberg, de s'exonérer de toute responsabilité en accablant les accusés nazis à Nuremberg, notamment Göring, Keitel et Jodl... L'extrait cité plus haut par quovadis est, sur ce point, des plus éloquents!

A la suite de sa déposition à Nuremberg, ses conditions de détention ont été sensiblement améliorées: absence de poursuites judiciaires, domiciliation dans une datcha, accès à une bibliothèque, correspondance (surveillée) avec sa famille... Mais il ne s'est jamais relevé de Stalingrad, et a traversé jusqu'à sa mort en 1957 maints passages dépressifs.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 15:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Re: Ravitailler la 6e armée à Stalingrad ?

Nouveau message Post Numéro: 70  Nouveau message de thucydide  Nouveau message 01 Fév 2017, 21:40

Nicolas Bernard a écrit:Il n'est nullement certain que Paulus ait été "rééduqué" par des staliniens. Lorsqu'il témoigne au procès de Nuremberg, c'est un homme à l'évidence brisé par la défaite et la captivité, ayant lentement pris conscience de la dimension malfaisante du nazisme (ce n'est qu'en août 1944 qu'il a publiquement appelé le peuple allemand à se révolter contre Hitler).

De ce que je lis non, il critique comme criminels de guerre ses anciens supérieurs, par ce qu'ils ont conduit à l'échec et puis à la perte de la 6ea, visiblement et non pas pour les crimes qu'ils ont commis pour la guerre, ou tout au moins sur les arrières de la 6ea, rien que dans son périple vers Stalingrad et à Stalingrad même.
De plus, cela ressemble plus à un plaidoyer devant le peuple allemand que tout autre chose.

Mais c'est encore là hypocrite, car il a participé et entériné ces décisions, combien de fois a t-il rencontré Hitler à Vinitsa ?
Mettre en flanc garde des unités faibles alliées, ensuite placé en combat de rue des unités motorisées pour ensuite les placer en flanc garde aussi une fois étrillées au lieu de les placer en réserve.
Foncer sur Stalingrad, ne pas prendre les abords nord et sud de la ville pour se protéger, confondre vitesse et précipitation, attaquer du fort au fort sans voir les manoeuvres possibles par le centre et les isolements comme feront les soviétiques quand ils prendront la ville à leur tour et ensuite s'acharner plus que de raison sur la ville, tout cela il l'a ou décidé ou participé au choix.

vétéran
vétéran

 
Messages: 817
Inscription: 05 Fév 2016, 00:15
Région: paca
Pays: france

Voir le Blog de thucydide : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  266 Infanterie Division 
il y a 11 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 26 minutes
par: Aldebert 
    dans:  Troupes coloniales avant 1939. 
il y a 26 minutes
par: Belchasse 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 45 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 47 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 09:18
par: Dog Red 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 02:00
par: Signal Corps 
    dans:  Uniformes Finlandais 
Aujourd’hui, 00:37
par: iffig 
    dans:  Hitler 
Hier, 23:41
par: thucydide 
    dans:  L'ennemi silencieux 
Hier, 23:20
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll