Connexion  •  M’enregistrer

Le siège d'Odessa

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Le siège d'Odessa

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 09 Oct 2013, 21:55

le siège d'Odessa fait parti du dossier Histomag 71 sur Barbarossa.;

Le siège d’Odessa (8 aoùt-16 octobre 1941)

La 4e armée roumaine du général Ciùperca se voit attribuer la mission (directive n°31) de prendre la ville portuaire d’Odessa au bord de la mer Noire. C’est une ville puissamment fortifiée (POO : district de Défense d’Odessa), protégée par 3 lignes de défense : la première, longue de 80 km à 25/30 km du centre d’Odessa, la seconde longue de 25 km à 6/8 km et la troisième à l’intérieur de la ville. Le général Safronov est le commandant de l’armée du Littoral regroupant la 25e et 91e division de fusiliers, la 9e division de cavalerie, la 421e division d’infanterie de marine, 1 régiment du NKVD soit 35000 hommes et 140 pièces d‘artillerie. Lors du siège, des renforts seront acheminés par la mer, la garnison atteindra alors 800000 à 90000 hommes.
La base navale est dirigée par le contre-amiral Joukov . Le croiseur Komintern sert d’appuie feu avec d’autres navires de la Flotte de la Mer Noire.
L’attaque frontale
2 corps d’armée doivent s’emparer de la ville portuaire : le 3e Corps (3e D.I., 7e D.I. et 11e D.I.) venant par l’ouest et le 5e Corps (15e D.I.,1e Brigade de Cavalerie et la 1e Division Blindée). L’état de siège est proclamé à Odessa. Le 10 août la 1e DB réussit à s’approcher de la 2e ligne de défense mais est stoppée par la résistance acharnée des défenseurs . Le 13,l’encerclement complet est réalisé.
Après avoir marqué une pause, l’offensive reprend le 15 août, mais les assiégés réussissent à repousser les assauts de la Garde et se permettent de mener des contre-offensives. Le GAL (Grupul Aerian de Lupta : groupe aérien de combat) avec l’aide de la Luftwaffe, va opérer en soutien des troupes au sol.

L’attaque sur les flancs.
Une nouvelle offensive le 18 août permet un gain de positions assez important sans toutefois entamer les défenses soviétiques. Le 28, les 1e, 4e et 11e Corps repartent à l’assaut mais ne peuvent perforer le rideau défensif et doivent à leurs tours repousser des contre-attaques.
Début septembre, malgré l’ampleur des moyens mis en œuvre, le siège s’éternise et des renforts sont acheminés. Du côté des assiégés, la flotte de la Mer Noire ravitaille la ville et convoie des troupes également.

Le Conducator prend les affaires en main.

Le nouveau et autoproclamé maréchal Antonescu arrive sur place pour superviser les opérations le 17 septembre. Le général Ciuperca est limogé et remplacé par le général Iacobici. Une opération amphibie permet de faire débarquer la 157e division de fusiliers. L’artillerie roumaine s’étant rapprochée des défenses commence à bombarder le port. Le GAL et la Luftwaffe s’en prennent aux dépôts de munitions, aux réservoirs d’eau et d’essence. L’aviation roumaine ne dispose plus que de 91 appareils en état de vol en raison du manque de pièces de rechange pour des avions provenant de divers horizons.
Mi-septembre, l’armée roumaine n’est toujours pas en mesure de prendre la ville.

La fin du siège.


En raison de l’avancée de von Manstein en Crimée, la STAVKA décide d’évacuer Odessa. Une opération de diversion va permettre l’évacuation de la garnison. L’ordre d’évacuation commence le 6 octobre au nez et à la barbe des Romains. Pendant une dizaine de jours 86000 combattants sont exfiltrés,ainsi que 150000 civils. L’aviation roumaine manquant d’avions torpilleurs ne peut empêcher leur embarquement. Le 16 octobre, les troupes roumaines pénètrent dans Odessa.
La défense héroïque durant 73 jours valut à Odessa la médaille d’or et la médaille de l’Ordre de Lenine.
Les pertes des deux camps s’estiment à 17729 morts, 63345 blessés et 11471 disparus pour les Roumains et 16578 morts ou disparus dans les rangs soviétiques et 24600 blessés.
Image
La carte copiright ALEX !
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.

Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7849
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  recherches 86 RI Stalag XII B / XII F 
Hier, 23:56
par: zozlouboy 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 17 
Hier, 23:42
par: iffig 
    dans:  Couvre-feu 
Hier, 23:33
par: Alfred 
    dans:  Je n'arrive pas à trouver à qui appartient cette casquette 
Hier, 23:18
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Bastogne 
Hier, 22:32
par: tistou48 
    dans:  80° Anniversaire - L'EXODE 
Hier, 22:23
par: luc-luc 
    dans:  [DU 1er mai au 30 juin 2020]:Visages de combattants 
Hier, 21:12
par: Dog Red 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
Hier, 21:00
par: coyote 
    dans:  Trajets de PG 
Hier, 18:31
par: xmeneboode 
    dans:  Sur LCP 25/05/20 à 20h30 - De Gaulle, premières batailles 
Hier, 17:49
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Scroll