Page 29 sur 30

Re: Barbarossa suscite l'euphorie

Nouveau messagePosté: 01 Oct 2013, 18:45
de fbonnus
ulysse57 a écrit:Avis aux operatuers du forum : des messages " poppent " en boucle , il n'y a que l'ordre des phrases qui changent..
a mon avis il doit y avoir un bug de script quelque part

Effectivement, comme tu dis, phénomène étrange d'autant qu'il n'apparait que sur le compte du dit Puyol ...
M'en vais de suite dans les entrailles fabriquer un script pour éviter ce genre de choses, pas sûr que Puyol résiste alors à la puissance du dit script en cours de mise en production : ::tank::

::pipo::

Amicalement

PS. revenons en au sujet et à cette discussion passionnante et passionnée

Re: Barbarossa suscite l'euphorie

Nouveau messagePosté: 01 Oct 2013, 19:01
de ulysse57
D'un ce n'est pas très bien d'emmener ses camarades qui jouent le jeu dans son trou. De deux ce n'est pas Audie mais Tolland la source , qui reprends Hadler.

Donc pour vous Hitler joue franc jeu , laisse éclater sa joie dans les premiers temps de Barbarossa ( malgré l'ensemble des risques que cette campagne induit ainsi que les remarques de Nicolas Bernard ).
Dans ce cas pourquoi n'est il pas non plus euphorique an aout , septembre .. en fait jusqu'à ce que Typhoon plante ?



L'exemple du D-Day n'est pas si saugrenue que cela. car en plus du choc initial ( le débarquement en soit ) , l'angoisse et les craintes des alliés continuaient par rapport à l'exploitation de la tête de pont ( en gros ce qui sera appelé plus tard la Bataille de Normandie ) et la prise d'un port majeur.
Les trois premières semaines de barbarossa ressemblent à un couteau tiède qui rentre dans une motte de beurre : ca va tout seul , trop "tout seul " même. il n'y a pas encore de rencontre réelle , de résistance affirmée. Hitler comptait éclater les russes en Russie blanche , encore fallait il que l'Armée rouge se batte en Russie blanche et ne recule pas au fur et à mesure de l'avancée des allemands.

En gros Hitler qui a dormit très peu lors de Fall gelb , le nez sur les cartes en redoutant une éventuelle contre attaque alliée ( qui n'est jamais venue , du moins pas une de grand style ) sauterait de joie au départ de Barbarossa. SA guerre idéologique , SA raison de vivre ? ::dubitatif:: Ce serait Hussein Bolt qui ferait la fête la veille du 100 m Olympique ( rien à faire , de toute façon je suis le meilleur ).

Le but du jeu et de ce débat n'est pas de vous convaincre ( je ne puis me battre contre un ego ) mais de vous faire comprendre qu'Hitler joue une multitudes de rôles en fonction des personnes et des événements. Et c'est bien à nous , lecteurs bibliophages , de compiler nos connaissances sur le personnage pour tenter de lever le voile sur ses agissements. et dans ce cas d'espèce Messieurs Delpla et Bernard ont apportés des éléments particulièrement interressants ( ces deux hommes étant des auteurs , on peut les citer nommément ).

Re: Barbarossa suscite l'euphorie

Nouveau messagePosté: 05 Nov 2013, 19:39
de Puyol
ulysse57 a écrit:Donc pour vous Hitler joue franc jeu, laisse éclater sa joie dans les premiers temps de Barbarossa

Oui.
J'aurais l'occasion de revenir prochainement sur ce sujet.

Re: Barbarossa suscite l'euphorie

Nouveau messagePosté: 05 Nov 2013, 19:48
de fbonnus
Ce sera un plaisir de vous lire ....

Re: Barbarossa suscite l'euphorie

Nouveau messagePosté: 08 Nov 2013, 19:18
de Puyol
ulysse57 a écrit:il faudrait arrêter avec la légende d'une URSS à genoux à l'été 1941. C'est fermer les yeux sur le potentiel humain de ce pays, la profondeur strategique, l'âme slave et grosse moustache.

Quelqu'un a fait une remarque similaire. Je n'ai pas manqué d'y répondre. C'était en septembre 2013 si ma mémoire est bonne.
J'aurais l'occasion de revenir prochainement sur ce sujet.

Re: Barbarossa suscite l'euphorie

Nouveau messagePosté: 08 Nov 2013, 19:30
de ulysse57
Le dernier teasing du même style c’était pour le Seigneur des anneaux ... vivement la suite !!

Re: Barbarossa suscite l'euphorie

Nouveau messagePosté: 08 Nov 2013, 21:06
de alberto
Ou le saigneur des agneaux ? :mrgreen:

Re: Barbarossa suscite l'euphorie

Nouveau messagePosté: 08 Nov 2013, 23:33
de Puyol
ulysse57 a écrit:vivement la suite !!

La suite ? Vous n'avez pas compris ; je viens de vous dire que j'ai déjà répondu en septembre. Je vais probablement retrouver le post. Ce n'est pas une "suite".

Re: Barbarossa suscite l'euphorie

Nouveau messagePosté: 12 Nov 2013, 16:00
de ulysse57
Puyol a écrit:
ulysse57 a écrit:Donc pour vous Hitler joue franc jeu, laisse éclater sa joie dans les premiers temps de Barbarossa

Oui.
J'aurais l'occasion de revenir prochainement sur ce sujet.


Je me languis terriblement. Mais il faudra alors nous servir des éléments nouveaux.

Surtout apres lu nombres d'ouvrages sur la remilitarisation de la Rhénanie , le lancement de Fall Gelb , Weserubung .. le dénominateur commun des ces opérations à grande importance stratégique reste une énorme fébrilité de la part du Führer. Il n'est pas non plus le grand malade mental qu'on a décrit durant des lustres ( sauf si bien sûr ce genre d'ouvrages restent " references " pour certains ) , au contraire même.

De même j'ai recherché les identités des " experts militaires " cités auparavant. Sans aucuns succès malheureusement , peut être que vous pourriez éclairer ma lanterne. Je reviens brièvement sur ces experts pour les dédouaner de leur erreur de jugement. Oui je sais c'est faire thèse / antithèse dans un même cerveau , cela vous dépasse peut être , mais c'est mon coté schizophrène qui m'y aide :)
Concernant ces experts il y a un facteur très particulier que ces derniers , occidentaux et imbibés de democratie , n'ont pas pris en compte. Par contre cet élément lui est bel et bien intégré chez les deux dictateurs : cet engagement sera sans pitié , car c'est une guerre idéologique qui va s'engager entre eux.
Un peu comme l'oracle qui délivre sa prophétie : une nation sera anéantie. Mais quid de laquelle ...