Connexion  •  M’enregistrer

Barbarossa

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Barbarossa

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 20 Déc 2003, 14:03

Si la guerre en Europe occidentale fut empreinte d'une certaine "retenue" (les conventions de Genève furent à peu près respectées), il en alla très différemment lors de l'invasion de l'U.R.S.S. Cette guerre prit sans conteste un caractère génocidaire. Cette quête du "Lebensraum" - espace vital - conduisit les forces allemandes à commettre les pires exactions sur le peuple russe. En retour, les hommes de l'Armée rouge se livrèrent également à des atrocités sur les hommes de l'armée allemande tombés entre leur main - particulièrement sur les pilotes et sur les hommes des Waffen SS. -

Pour cette conquête, les Allemands avaient engagés 3 groupe d'armées, qui rassemblaient 145 divisions, dont 19 blindées et 12 motorisées qui formaient 4 groupes de Panzers, 3 flottes aériennes (soit 5 000 avions),
3 550 chars, soit au total environ 4 000 000 de soldats allemands, finlandais, hongrois, roumains et italiens.

Les Russes, quant à eux, disposaient de 132 divisions, dont 34 blindées (environ 24 000 chars).

Le Groupe d'armée Nord, sous les ordres de von Leeb, devait attaquer à partir de la Prusse-Orientale. La mission de son armée était de s'emparer des Etats Baltes puis de se diriger vers Leningrad. Au centre, le Groupe d'armée Centre, sous les ordres de von Bock, devait effectuer une avance massive sur les positions russes de la Pologne septentrionale. Ce groupe devait mener l'assaut principal en Biélorussie, au nord des marais de Pripet, en direction de Minsk, Smolensk et Moscou. Au sud, le Groupe d'armée Sud, sous les ordres de von Rundstedt, devait s'emparer de Kiev, de l'Ukraine, de la Moldavie et de la Crimée.

L'Armée rouge subit un véritable désastre (mais elle pouvait mobiliser 12 millions d'hommes et de femmes (réservistes, milices...). Ce désastre résultait des purges effectuées dans l'Armée rouge en 1937 où des milliers d'officiers expérimentés furent emprisonnés ou fusillés. Les actes d'accusations étaient de grotesques affabulations. Après les purges, la plupart des officiers avaient été remis en place mais l'effet psychologique fut dramatique. Les officiers de l'Armée rouge fuyaient les responsabilités et vivaient dans la crainte du N.K.V.D. C'est durant cette période d'hystérie que furent jetées les bases de la réorganisation de l'Armée rouge.

Le matin du 22 juin, les forces d'invasion s'engouffrèrent à travers les frontières, en 3 vagues parallèles entre la mer baltique et les Carpates.
Vilnius fut prise le 24, et Lvov le 30. Le 1er juillet 1941, Guderian arriva sur la Berezina, tandis que Hoeppner entrait dans Riga. Les Allemands progressaient d'environ 30 kilomètres par jour. Le 15 juillet, les troupes allemandes avaient conquis les Etats Baltes, la République de Biélorussie, la Moldavie et une partie importante de l'Ukraine. Partout, les armées russes battaient en retraite. Staline demanda alors la mobilisation totale du peuple russe, et ordonna l'application de la guerre de partisans et de la politique de la "terre brûlée", sans aucun égard pour la population civile (cette politique eut des conséquences dramatiques lors de l'arrivée de l'hiver). Minsk tombait le 30 juin. Les Allemands s'emparaient de 4 500 chars, de 3 000 canons et faisaient 500 000 prisonniers, après la chute de Smolensk le 16 juillet, les Panzerdivisions de von Bock se trouvaient à moins de 300 kilomètres de Moscou. Au sud, le groupe d'armées de von Rundstedt était arrêté devant Kiev, les Soviétiques offrant une résistance étonnante. Hitler, craignant une percée soviétique au nord ou au sud, qui aurait pris à revers les forces de von Bock, ordonna le 22 août - contre l'avis de l'état-major allemand (et particulièrement de Guderian) - à une partie du Groupe d'armées Centre d'obliquer vers le sud. Il voulait que la conquête de Kiev soit achevée pour prendre Moscou.
Cet arrêt de l'offensive sur Moscou fut lourd de conséquences.
Le 19 septembre Kiev tombait enfin, offrant aux Allemands 600 000 prisonniers soviétiques de plus. En 10 semaines de combats, les Soviétiques avaient perdus 1 300 000 soldats, des milliers de chars et d'avions.

La Wehrmacht, qui avait perdu son élan initial, déplorait la perte de presque 500 000 hommes.
Une sourde inquiétude commençait à s'immiscer dans les esprits des généraux : la Wehrmacht avait détruit la plupart des divisions soviétiques répertoriées avant Barbarossa mais de nouvelles divisions soviétiques apparaissaient...


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Le Char T35

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 20 Déc 2003, 22:45

Un monstre au pieds d'argile que le blindé soviétique T 35 ....Ce char apparut pour la première et dernière fois au début de Barbarossa, une trentaine d'exemplaires furent engagés en juin 1941 sur un total de 61 exemplaires construits ... Malgré une alluré impressionnante avec ses cinq tourelles et un équipage d'une dizaine d'homme, le T35 connaitra un destin peu glorieux : pannes d'essences, incidents techniques à répétition ponctueront la participation du monstre d'acier.... A l'image du char Français D1, aussi impressionnant, il aura un impact pratiquement nul sur l'issue des combats.
Image

Pour en savoir plus :
http://perso.wanadoo.fr/histoire-militaire/infanterie/t35.htm


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de larry  Nouveau message 21 Déc 2003, 02:21

exact comme beaucoup d appareilles a l epoque qui ont ete concu pour impressioner l adversaire et detriment de l efficacite


 

Voir le Blog de larry : cliquez ici


Barbarossa

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Lille  Nouveau message 21 Déc 2003, 15:05

Le pire dans cette histoire c'est que Staline avait eu par son espion Sorge un plan détaillé de Barbarossa ainsi que la date précise de l'attaque, mais il n'en tenu pas compte. La précision des détails fournie lui paraissant suspecte.
Il faut également préciser qu'à cause de l'intoxication (montage de fausses preuves) menée par les services secrets allemands en 1937 contre les principaux généraux soviétiques qui aboutirent à tort à leurs exécutions sommaires, la tête de commandement avait été décapitée. Les généraux les plus compétents dont le fameux tchoukasewski (réhabilité dans les années soixante) n'étaient plus là pour contrer les forces allemandes.

Lille

First Lieutenant
First Lieutenant

 
Messages: 178
Inscription: 09 Sep 2003, 23:19
Localisation: lille
Région: Nord
Pays: France

Voir le Blog de Lille : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 22 Déc 2003, 22:11

on vit la conséquence de la purge des meilleurs chefs soviétiques en 1939: l'attaque des soviétiques contre les Finlandais faillit tourner à l'humiliation. Les généraux soviétiques restant étaient sûrs politiquement mais dépassés dans le domaine militaire.....


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de beny  Nouveau message 23 Déc 2003, 22:41

C'est pour ça qu'il n'y a pas eu d'apparition de grands stratèges dans le camp soviètique pendant cette guerre, ils étaient sûrs de compter sur un réservoir en hommes gigantesque. Comme l'exemple de la guerre de finlande ils étaient beaucoup plus nombreux que les forces finlandaises, et de stalingrad aux grandes offensives ou les victoires étaient assurées par leur grand nombre, face à une armée allemande fatiguée.
Ils eurent des pertes presque aussi lourdes que les allemands à koursk mais cela ne les empêcha pas de continuer, tandis que la défaite allemande de stalingrad fut irréversible quant au sort du 3eme reich.


 

Voir le Blog de beny : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Origfild  Nouveau message 24 Déc 2003, 11:20

Pierre Chaput a écrit:on vit la conséquence de la purge des meilleurs chefs soviétiques en 1939: l'attaque des soviétiques contre les Finlandais faillit tourner à l'humiliation. Les généraux soviétiques restant étaient sûrs politiquement mais dépassés dans le domaine militaire.....


Comme nous l'a dit mon éminent professeur d'Histoire :
- L'armée rouge a été saignée à blanc lors des grandes purges Staliniennes de... ? de... ?
- 1936-1938.
- Excellent !! :)

:wink: :lol: :wink:


 

Voir le Blog de Origfild : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 24 Déc 2003, 11:31

Je ne suis pas d'accord avec toi beny, Joukov, Koniev, Rokosovski étaient de superbes stratèges


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Hit917  Nouveau message 24 Déc 2003, 14:24

Pierre Chaput a écrit:Je ne suis pas d'accord avec toi beny, Joukov, Koniev, Rokosovski étaient de superbes stratèges


Oui, des grands stratèges qui n'avaient rien à dire. Tout était décidé par Staline.

Les maréchaux allemands pouvaient encore décider de la conduite à tenir, pas les soviétiques.


 

Voir le Blog de Hit917 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de beny  Nouveau message 24 Déc 2003, 15:03

Ces généraux et maréchaux étaient peut être des stratèges mais seulement quand ils pouvaient compter sur la supériorité numérique. Il y a eu en tout à peu prés 13 600 000 soldats soviétiques tués pendant la guerre. ce nombre regroupe aussi les soldats victimes des exactions nazies mais en ne les comptant pas, les morts tombés sur le champs d'honneur sont trés trés nombreux. En tout cas je ne vois pas en quoi cela fait d'eux des stratèges.


 

Voir le Blog de beny : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 30 minutes
par: Didier 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 48 minutes
par: coyote 
    dans:  Pauvre Histoire ! La promo LOUSTAUNAU-LACAU à St-Cyr 
Aujourd’hui, 14:18
par: Alcide NITRYK 
    dans:  Blindés belges vs panzers 
Aujourd’hui, 14:01
par: alfa1965 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 13:58
par: NIALA 
    dans:  Identification LIEUX 
Aujourd’hui, 11:56
par: RoCo 
    dans:  L'énigme Pierre Pucheu 
Aujourd’hui, 08:59
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Maimont 
Hier, 22:01
par: de.rene 
    dans:  antichar belge? 
Hier, 21:34
par: de.rene 
    dans:  Malgré-elles:les Alsaciennes et Mosellanes incorporées de force dans la machine de guerre nazie. 
Hier, 17:40
par: de.rene 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll