Connexion  •  M’enregistrer

L'insurrection de Varsovie

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de MENATOR  Nouveau message 07 Oct 2004, 17:18

Il y a un très bon dossier sur le mag "l'histoire" de Septembre 2004.

Je rajouterai qu'il est dommage que cet anniversaire n'ait pas trouvé plus d'écho dans la presse nationale car cela aurait permit à nos compatriotes et peut-être à certain d'entre nous de bien faire la distinction entre la révolte du ghetto du printemps 1943 et celle de l'"armée interieure" polonaise d'automne 1944. Les deux restent tout aussi tragique.

Je tiens personnellement à dire que j'ai un profond respect pour ce peuple qui fut tant de fois abandonné face à des tyrans russes ou allemands. La révolte des habitants de Varsovie en 1944 n'est hélas pas la seule qui fut réprimée aussi durement durant la longue histoire de cette ville.


 

Voir le Blog de MENATOR : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Snakealx  Nouveau message 25 Oct 2004, 00:55

comme cela à été dit dans les post précédents, lors de l'insurrection de Varsovie, les troupes russes reculèrent de quelques Km et staline interdit ses aérodromes aux forces alliées qui pourraient ravitailler la ville.

Churchill ordonna néanmoins des missions de soutien depuis l'angleterre l'Italie ou l'Afrique du nord. (avec vol aller et retour)
Après quelques jours, ces missions furent interdites, le taux de perte atteignait 85%.

A partir de ce moment, l'escadrille spéciale n°138 du transport command (qui était constituée de polonais et basée en Italie) et 2 escadrilles sud-africaines basées au moyen orient continuèrent les vols vers Varsovie.

Durant les 2 mois que dura l'insurrection, l'escadrille polonaise décolla 23 nuits, et perdit 32 avions "hallifax" (234 tués) soit un taux de perte de 90%.
Les formations sud-africaines perdirent 24 Liberators sur les 33 qui leurs étaient affectés.

Les forces de l'AK de Varsovie reçurent environ 40 tonnes de matériel.

D'après "Feux du ciel" de pierre Closterman

slt

Alx


 

Voir le Blog de Snakealx : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 25 Oct 2004, 09:55

Igor Geiller a écrit:Tandis qu'à Varsovie ils furent considérés comme des prisonniers de guerre, et traités comme tel. Le statut de "belligérant" leur avait été en effet accordé.

.


J'ai egalement lu ceci, ici ou là, mais je suis septique la dessus .
J'ai lu egalement des choses terribles sur la repression qui a suivi.

Alors qu'en est-il exactement, dans les faits ?!!


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Yves  Nouveau message 25 Oct 2004, 10:29

Je rejoins les interrogations de Larminat d'autant que dans l'exemple précis du soulèvement du ghetto, de nombreux combattants polonais (plus de la majorité je crois) étaient juifs, ce qui primait par rapport à un éventuel statut de P.G. A fortiori lorsque l'on sait qu'en face il y avait principalement des SS.

Pour en revenir à la question d'origine, je crois qu'au delà de l'antagonisme russo-polonais, il y avait chez Staline une réelle volonté de réduire par tous les moyens possibles les mouvements de résistance nationaux au sein des pays libérés, et ce afin de s'assurer plus facilement le contrôle de ces mêmes pays. L'exemple de la yougoslavie en est l'illustration a contrario.
Ne pas bouger pour Varsovie permettait de faire souffler la machine de guerre soviétique tout en laissant soin aux allemands de réduire le soulèvement (et éventuellement en y laissant des plumes) de Varsovie, ce qui débarrassait les soviétiques d'un éventuel embryon de parti indépendant puisant sa légitimité dans ses combats contre l'occupant nazi.
Enfin, n'oublions pas les relents antisémites de la politique de Staline dans l'immédiat après-guerre : procès, négation de faits de résistance des juifs, persécutions en tous genre etc.


 

Voir le Blog de Yves : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 25 Oct 2004, 12:00

Un cessez-le-feu est signé dans la nuit du 2 au 3 octobre. 15 000 insurgés survivants rendent leurs armes et sont emmenés en captivité, avec un statut de prisonniers de guerre accordé in extremis par Hitler. Les civils sont chassés de la capitale, regroupés au camp de Pruszków puis déportés ou, pour les plus faibles, abandonnés sans soins.

http://www.beskid.com/armia-krajowa.html

Sinon , Basil Liddell Hart met en doute la these de l'armée rouge s'arretant volontairment aux portes de Varsovie.
D'abors , parce qu'il souligne que le front de l'est est en arret partout a cette date (etirement des lignes de ravitaillement, etc...)
Et il y a l'exemple des Americains ne souhaitant pas liberer Paris, craignant les combats de rue.
(Moi, je n'ai pas d'avis.)
Dernière édition par Laurent Pépé le 25 Oct 2004, 13:17, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Yves  Nouveau message 25 Oct 2004, 12:32

Intéressante cette info sur la redition avec les "honneurs" de la guerre, je ne le savais pas.
Mais si je comprends bien cela concernait surtout les membres de l'AK et pas forcément ceux des mouvements juifs de lutte armée non ?
Certes c'était calme sur le front de l'Est à cette période et très clairement les premières lignes avaint de gros problèmes de ravitaillement + nécessité de marquer une pause.
Mais la coincidence, mise en parallèle avec le fait que Staline et les soviétiques d'une façon générale n'appréciaient pas les polonais, est suffisamment troublante pour que l'on en tire pas des conclusions, à voir si elles hatives ou non.


 

Voir le Blog de Yves : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Erich Von Kluger  Nouveau message 26 Oct 2004, 01:55

Le but de Staline étant de se débarasser des éventuels futur opposants à la "communisation" de la Pologne, il laissera ces malheureux là subir les assauts de la plus éffroyable division SS de la WWII : La Dirlewanger.
Est-ce que quelqu'un a des détails sur les circonstances exactes de cette répression, je veux dire, quels types d'executions etc.
Il paraît que ce fut atroce, mais je ne connais pas les détails...


 

Voir le Blog de Erich Von Kluger : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Igor  Nouveau message 27 Oct 2004, 09:08

En ce qui concerne la division SS Dirlewanger:

http://test01163.sivit.org/phpBB2/viewt ... irlewanger
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 15:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 9 minutes
par: iffig 
    dans:  Documentaire sur le F6F 
il y a 37 minutes
par: gherla 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
il y a 40 minutes
par: Benoît Rondeau 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 42 minutes
par: Didier 
    dans:  Ligne Maginot vs mur de l'Atlantique 
Aujourd’hui, 08:56
par: Dog Red 
    dans:  Ce que les services secrets français savaient sur l'Allemagne nazie 
Aujourd’hui, 08:18
par: gibraltar114 
    dans:  Hitler sur table d'écoute 
Aujourd’hui, 00:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Aujourd’hui, 00:08
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 22:56
par: Tomcat 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
Hier, 22:13
par: François 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 53 invités


Scroll