Connexion  •  M’enregistrer

L'insurrection de Varsovie

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

L'insurrection de Varsovie

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de shifty 101st  Nouveau message 22 Juil 2004, 10:17

Il y a bientôt 60 ans maintenant commencait l'un des épisodes les plus tragiques de l'histoire polonaise. En effet le 1er août 1944,sentant la libération proche et pensant que les Russes allaient intervenir en leur faveur, 40000 hommes et femmes s'insurgent contre l'occupant allemand (en effet des éléments russes se trouvaient dans des faubourgs de Varsovie de l'autre côté de la Vistule).Cependant les Russes n'interviennent pas et les pertes des insurgés deviennent vite effroyables. Pire encore ils refusent que des avions alliés venus d'angleterre ou de Brindisi ravitaillent les insurgés et ils vont meme jusqu'à leur tirer dessus :shock: !!!Des quartiers entiers sont rasés et "débarrasés" de leur population. Dans la seconde moitié de septembre les chefs insurgés polonais négocient une redition acceptée par les allemands. Au total 20 000 SS et 200 000 polonais ont péri en 1 mois et demi. En janvier 1945 les troupes russes entrent a Varsovie sans difficultés.

source:Magazine "Le monde 2"

Je me demandais pourquoi les Soviétiques ne sont ils pas intervenus en Pologne. Est ce parce que les combattants polonais n'étaient pas communistes?
Imaginez un peu si les américains avaient fait de même pour la libération de Paris en n'autorisant pas la 2ème DB à aller porter secours aux FFI ( en effet les américains ne considéraient pas Paris comme un objectif militaire et voulaient directement continuer vers le Nord de la France)

Amicalement :wink:


 

Voir le Blog de shifty 101st : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de NiCeOn3-_`  Nouveau message 22 Juil 2004, 10:34

Il y'a eu aussi un scénario du même ordre en France, dans le Vercors. Les Alliés disaient qu'ils allaient porter soutien aux résistants mais il n'en a été rien.

Pour ne pas oublier
6 juin 1944, les Alliés prennent d'assaut les plages de Normandie et percent le mur de l'Atlantique.
Dans le Vercors, où sont établis plusieurs camps de maquisards, le débarquement est le signal de la mobilisation contre l'occupant allemand. Les résistants, de plus en plus nombreux, rêvent maintenant de lutte ouverte.


-> Le combat
Le 6 juin 1944, l'excitation est à son comble en France et dans le Vercors, l'ordre de Londres est le signal de l'action générale. Les entrées du massif sont verrouillés. On ne laisse "monter" que les volontaires qui affluent. Ils sont 4 000, début juillet, et ils proclament la République, faisant flotter le drapeau tricolore sur un territoire déclaré "libre".
Ce massif en armes est un défi à l'ennemi. A Grenoble, le général allemand Karl Pflaum décide d'en finir. Après quelques offensives destinées à mesurer la résistance effective du maquis, notamment à Saint Nizier les 13 et 15 juin 1944 et aux Ecouges le 21 juin 1944, il lance le 21 juillet 15 000 hommes de troupe à l'assaut du Vercors. L'attaque est générale, par les routes, par les "pas", ces cols escarpés que l'on ne franchit qu'à pied, et par les airs puisque sur Vassieux se posent les planeurs à croix noires de la Waffen SS là où auraient dû atterrir les alliés. Après une semaine d'un combat acharné mais inégal, le Vercors est à genoux. Plus de 600 résistants et une centaine d'Allemands sont tués.
Quant à la population, exposée à la sauvagerie des assaillants, elle paie un lourd tribut : 201 personnes meurent dans des conditions souvent atroces, 41 autres sont déportées, 573 maisons sont détruites.


-> Refuge et refus
A partir de 1940 le Vercors, situé en zone libre, est un lieu de refuge en particulier pour les victimes des mesures de discriminations politiques ou raciales du gouvernement de Vichy.
Avec l'occupation de la zone sud en novembre 1942, la montagne du Vercors devient également site de résistance pour ceux qui refusent l'idée d'une France soumise. Les réfractaires au STO, le Service de Travail Obligatoire qui envoie les jeunes Français travailler en Allemagne, viennent grossir les rangs des maquis.
Le Vercors, visible de très loin, depuis les portes de Lyon, ressemble à une forteresse naturelle de soixante kilomètres de long sur trente de large. Les résistants s'y sentent à l'abri de la répression qui sévit dans la région.


-> Le "Plan Montagnards"
Mais il manque un plan, une stratégie, à ces maquisards et à ces réfractaires qui savent le combat inéluctable.
En fait ce plan existe depuis mars 41. il a jailli dans l'esprit de deux hommes fascinés par les falaises gigantesques du Vercors. Pierre Dalloz et son ami l'écrivain Jean Prévost ont l'idée de transformer le massif en "Cheval de Troie pour commandos aéroportés".
Cette idée prend corps en janvier 1943 : le Vercors interviendrait au moment d'un débarquement allié attendu en Provence et les troupes aéroportées iraient immédiatement porter le combat sur les arrières de l'ennemi. Le projet, accepté par Jean Moulin et le Général Delestraint, devient le "Plan Montagnards". Il est approuvé par le Général de Gaulle et les Alliés à Londres comme à Alger.
Ce Plan est mis en oeuvre par Alain Le Ray puis par François Huet,chefs militaires du Vercors en liaison avec Eugène Chavant, chef civil du Maquis.


-> Les camps
Dés 1943, la Résistance s'organise dans le massif.
Au coeur de forêts, une douzaine de camps existent.
Début 1944, ils rassemblent 400 à 500 civils et militaires, souvent très jeunes, ravitaillés par une population généralement favorable, approvisionnés en armes et en médicaments par les parachutages alliés.

Image

®www.ac-grenoble.fr

Dans cet article, il est écrit « se posent les planeurs à croix noires de la Waffen SS ». J'ai entendu dire sur un documentaire que les idées reçus étaient fausses. Les soldats allemands qui ont attaqué le Vercors n'étaient pas des SS mais des soldats de l'armée régulière, la Wehrmacht. Qu'en est-il?


 

Voir le Blog de NiCeOn3-_` : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Yves  Nouveau message 22 Juil 2004, 12:08

Les troupes de Choc (pour autant que je saches) étaient SS, et beaucoup d'entre eux venaient d'europe / asie centrale, d'où les affirmations que la plupart des massacres avaient été commis par des SS "mongols".
Mais il n'y avait pas que des SS d'engagés dans ces combats, les gros des forces ceinturant le massif était de la Wehrmacht.


 

Voir le Blog de Yves : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de DeGaulle  Nouveau message 22 Juil 2004, 15:57

Sans oublier 5000 miliciens.


 

Voir le Blog de DeGaulle : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Battler  Nouveau message 22 Juil 2004, 17:02

Heuuuu on devait parler de l'insurection de Varsovie non ?

Pour répondre à la question, oui, les sovietiques ont laissé faire ce massacre car la résistance polonaise n'était pas communiste.
Les russes voyaient loin... et se sont préparés une Pologne plus facilement domptable en eliminant par le billet des allemands la résistance polonaise qu était susceptible de refuser, apres la guerre, le communisme sovietique dans leur pays.

Un autre exemple de cette volonté sovietique d'éliminer l'opposition polonaise: le massacre de Katyn en 1940 ou plusieurs milliers d'officiers de l'armée polonaises furent fusillés par les sovietiques.
La propagande russe fit d'ailleurs porter le chapeau aux allemands..


 

Voir le Blog de Battler : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Igor  Nouveau message 22 Juil 2004, 17:55

Battler a écrit:Pour répondre à la question, oui, les sovietiques ont laissé faire ce massacre car la résistance polonaise n'était pas communiste.
Les russes voyaient loin... et se sont préparés une Pologne plus facilement domptable en eliminant par le billet des allemands la résistance polonaise qu était susceptible de refuser, apres la guerre, le communisme sovietique dans leur pays.


Les Allemands surent d'ailleurs en profiter. En effet, les insurgés qui se rendirent auraient du normalement être traités en tant que franc-tireurs ( ce qui leur aurait valu la mort ou la déportation). Tandis qu'à Varsovie ils furent considérés comme des prisonniers de guerre, et traités comme tel. Le statut de "belligérant" leur avait été en effet accordé.

Une façon pour Hitler d'accentuer la rupture entre la résistance non communiste et Staline.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 15:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de shifty 101st  Nouveau message 23 Juil 2004, 08:36

A propos du masacre de Katyn les alliés savaient que Staline en était le coupable mais faisaient semblant de croire que c'étaient les Allemands pour ne pas "vexer" Staline :roll:


 

Voir le Blog de shifty 101st : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Lulubeerlu  Nouveau message 23 Juil 2004, 12:49

Une façon pour Hitler d'accentuer la rupture entre la résistance non communiste et Staline.


Très sérieusement, on peut penser que pour Hitler les relations entre l'Armée de l'Intérieur - Armia Krajowa - et Staline étaient le cadet de ses soucis. Ces relations n'étaient du reste pas des plus cordiales, les Soviétiques traquant et déportant tous membres de l'A.K. refusant de s'engager dans leur Armée Populaire (Berling), armée créée du reste dès 1943 suite à "l'incident" de Katyn.
De plus, précisons bien que ce n'est pas sur ordres de Hitler que les honneurs de la guerre purent être rendus, mais tout simplement du fait que le 30 août, Londres et Washington publient une déclaration commune garantissant les droits des combattants de l'A.K. Inutile de préciser que les Soviétiques ont refusé de ratifier cette convention...

Pire encore ils refusent que des avions alliés venus d'angleterre ou de Brindisi ravitaillent les insurgés et ils vont meme jusqu'à leur tirer dessus


Depuis le 4 août, Staline refuse à Churchill et Roosevelt tout atterrissage d'avions occidentaux sur ses aérodromes. Les bombardiers lourds américains attendent donc en Grande-Bretagne, les vols à partir de Brindisi étant trop onéreux.
A la surprise générale, Moscou accepte enfin d'ouvrir ses aérodromes; nous sommes le 10 septembre... Les bombardiers de la 8e Air Force décollent enfin, parachutant vivres, armes et soins. Environ 30% seulement des containers atteindront les insurgés.
Notons qu'à cette date, les Soviétiques - appuyés par les Polonais de Berling - ont lancé une attaque sur la tête de pont de Praga et qu'ils ont établis le contact avec les insurgés. Le contact sera coupé dès le lendemain, suite à une contre-attaque allemande...

@Nimitz: merci d'avoir verrouillé "Des attaques révisionnistes sur des forums", ça devenait plutôt "Règlements de comptes à la récré"...


 

Voir le Blog de Lulubeerlu : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Igor  Nouveau message 23 Juil 2004, 18:59

Lulubeerlu a écrit:
Une façon pour Hitler d'accentuer la rupture entre la résistance non communiste et Staline.


Très sérieusement, on peut penser que pour Hitler les relations entre l'Armée de l'Intérieur - Armia Krajowa - et Staline étaient le cadet de ses soucis. Ces relations n'étaient du reste pas des plus cordiales, les Soviétiques traquant et déportant tous membres de l'A.K. refusant de s'engager dans leur Armée Populaire (Berling), armée créée du reste dès 1943 suite à "l'incident" de Katyn.
De plus, précisons bien que ce n'est pas sur ordres de Hitler que les honneurs de la guerre purent être rendus, mais tout simplement du fait que le 30 août, Londres et Washington publient une déclaration commune garantissant les droits des combattants de l'A.K. Inutile de préciser que les Soviétiques ont refusé de ratifier cette convention...


Merci pour ces précisions.
Ce que j'ai voulu dire, c'est que jusqu'au bout Hitler s'est raccroché à un ultime espoir: celui d'une rupture entre les Occidentaux et l'URSS. Il me semble donc que l'attitude plutôt bienveillante des Allemands vis-à-vis des prisonniers peut être rattachée à cela. D'autant plus que rien n'obligeait les forces allemandes à respecter la déclaration commune de Londres et Washington.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 15:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de sandro  Nouveau message 07 Oct 2004, 14:55

il me semble que cette Resistance Interieure polonaise etait tres mal vu par Staline (mais Staline a-t-il jamais vu quelque chose de maniere positive ?) et que sa destruction par les allemands tombait a point nommé...D un autre cote, l armee sovietique vient de parcourir plusieurs centaines de kilometres en detruisant le Groupe d Armee Centre et en faisant egalement reculer le Groupe d Armee Nord. les pertes ont ete enormes, les corps blindes et mecanises sont saignes a blanc (les sovietiques etant rarement avares du sang de leurs hommes), les lignes de ravitaillements sont etires au point de craquer, sans compter les operations en Ukraine en 1943/1944 qui ont couté chers aussi. De plus des renforts blindés allemands sont arrivés (enfin....) afin d endiguer la ruée rouge: a cote des panzerdivisionnen de la Heer, on trouve la 3eme SS "Totenkopf", la 5eme SS "Wiking" et la "Hermann Goering" equipée avec de nombreux "Tiger II"; Autrement dit en face d allemands qui ont repris du poil de la bete, les sovietiques sont au bout du rouleau et la prise de Varsovie semble tres difficile pour eux et donc ils s arretent pour regonfler leurs effectifs....pour Staline ca tombe bien pour ce qui est de se debarasser "gratuitement" de gens qui auraient pu etre genant politiquement apres guerre. Personnellement, je pense que les sovietiques n auraient pas pu venir "en aide" aux insurgés; ils auraient subis un sanglant echec...


 

Voir le Blog de sandro : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
il y a 41 minutes
par: Dog Red 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 13:41
par: NIALA 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 13:26
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 11:19
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Aujourd’hui, 11:01
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 10:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Des négatifs retrouvés, besoin d'identifier l'époque, le pays et le rang 
Aujourd’hui, 10:14
par: marine 
    dans:  NAUFRAGE du LAMORICIERE 1942 Départ d'ALGER 
Aujourd’hui, 08:35
par: Alcide NITRYK 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Aujourd’hui, 00:29
par: iffig 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Hier, 18:30
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll