Connexion  •  M’enregistrer

Colonels Ludvinov et Roudintzev

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Re: Colonels Ludvinov et Roudintzev

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Signal  Nouveau message 22 Déc 2009, 14:29

Bien pour ça que j'ai dit qu'il existe l'héroïsme :D !
Mais la plupart n'ont pas été aussi héroïques : si l'Union Soviétique a tenu et fini par gagner la guerre, c'est parce qu'elle avait des ressources en hommes quasi illimitées...


 

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Colonels Ludvinov et Roudintzev

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Shrapnels  Nouveau message 22 Déc 2009, 18:23

Jojo IV a écrit:Si, Rodimtsev était général, mais je ne suis pas certain que Rodimtsev et Roudintsev soient les mêmes.

Tout ce que je sais, c'est qu'ils firent tous deux partie des principaux acteurs soviétiques à Stalingrad. Et bien que le nom de Ludvinov sonne familièrement à mes oreilles je suis incapable de retrouver un document où il figure. :(

Jojo IV


Le Colonel Ludnikov figure dans le documentaire 'les grandes batailles' d'Henri de Turenne et Daniel Costelle.

"C'est comme ça que nous défendons notre terre.Comme ça!"


 

Voir le Blog de Shrapnels : cliquez ici


Re: Colonels Ludvinov et Roudintzev

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 22 Déc 2009, 19:23

Je regrette que l'on puisse polémiquer ainsi. Les pauvres bougres qui se sont entretués ne le méritent pas, pour la plupart d'entre eux. Il ne s'agit pas de faire de l'apologie sur qui était le plus efficace en matière de tuerie.
Je suis également lassé de constamment entendre les mêmes propos méprisant sur les soviétiques. S'il y a une bataille dans laquelle on ne puisse pas accuser les soviétiques d'avoir gagné par le poids du nombre, c'est à Stalingrad, je parle des combats dans la ville.
Les soviétiques dans la ville ont combattu en infériorité numérique totale. En nombre, et en matériel, sauf à partir d'une certaine date en artillerie. Et je ne ne parle pas des munitions ou des rations alimentaires.
En ce qui concerne le sacrifice des soldats, les officiers allemands à Stalingrad n'ont pas à rougir de leurs homologues soviétiques, les témoignages des rescapés allemands sont éloquents sur ce sujet. Mais il faut bien reconnaître que ce sont les officiers soviétiques qui ont payé d'exemple. La proportion d'officiers soviétiques supérieurs morts au combat, reste sans égal.
Il ne faut pas oublier non plus que la propagande allemande fonctionnait aussi à plein régime et quelle fut relayée par la propagande anticommuniste de la guerre froide. A croire même qu'elle fut bien plus efficace que celle des soviétique, puisqu'elle demeure dans les esprits.
Je ne comprends pas que l'on ne puisse pas, encore aujourd'hui, aborder l'histoire de l'Armée rouge au moins de manière dépassionnée à défaut d'être objective.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Re: Colonels Ludvinov et Roudintzev

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 22 Déc 2009, 19:48

Revan a écrit:Pour ce qui est de la résistance héroïque des Soviétiues, on peut évoquer le chiffre de 50 000 allemands tués sur les 1500 derniers mètres à Stalingrad.


Signal a écrit:Et combien en face ?


Début décembre la 62e Armée comptait 17000 hommes à la mi-décembre elle n’en comptait plus que 8300 hommes… le chiffre est facile à faire, la Volga était infranchissable, on pouvait plus passer.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Re: Colonels Ludvinov et Roudintzev

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Signal  Nouveau message 22 Déc 2009, 23:54

Ok merci pour les chiffres ! Sacrée inferiorité numérique en effet...
Il n'en reste pas moins que les Soviétiques ont une certaine tendance à utiliser leurs hommes en masse. Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est juste que c'est comme ça.
Ca n'enlève rien au fait que les défenseurs de Stalingrad ont été plus qu'héroïques (dans le cas de la maison Pavlov ça frise l'inhumain, voir la folie pure).


 

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Colonels Ludvinov et Roudintzev

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Jojo IV  Nouveau message 23 Déc 2009, 00:04

Signal a écrit:Ok merci pour les chiffres ! Sacrée inferiorité numérique en effet...
Il n'en reste pas moins que les Soviétiques ont une certaine tendance à utiliser leurs hommes en masse. Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est juste que c'est comme ça.
Ca n'enlève rien au fait que les défenseurs de Stalingrad ont été plus qu'héroïques (dans le cas de la maison Pavlov ça frise l'inhumain, voir la folie pure).

Oui, je n'ai jamais compris comment ils avaient pu tenir. :shock:

Dans le thème "résistance héroïque à Stalingrad", on peut aussi citer les gigantesques silos à grain en périphérie de la ville. Les Soviétiques parvinrent, avec cinquante hommes seulement, à bloquer trois divisions allemandes pendant plusieurs jours !!!

Jojo IV


 

Voir le Blog de Jojo IV : cliquez ici


Re: Colonels Ludvinov et Roudintzev

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 23 Déc 2009, 14:52

Jojo IV a écrit:je n'ai jamais compris comment ils avaient pu tenir.


Pour moi cela tient essentiellement à deux facteurs :
La force de l'armée allemande reposait sur son excellence tactique interarmes. La coordination, infanterie-panzer-aviation était remarquable. La mobilité des troupes allemandes et la supériorité aérienne était leur point fort. En face, l'Armée rouge avait des unités que l'on pouvait déplacer uniquement par train ou à pied, sans ou presque de couverture aérienne.
La coordination interarmes des soviétiques était exécrable, par manque de matériel adéquat et de formation tactique des officiers. Je ne parle pas des problèmes insolubles de la logistique soviétique, qui avait peu à fournir aux troupes et peu de moyens pour l'acheminer. On parle souvent des problèmes logistiques de l'armée allemande, mais jamais de celle des soviétiques qui comparativement pourtant était autrement bien plus critique.
En rase campagne l'Armée rouge, ne pouvait pas rivaliser même si elle avait une supériorité numérique. Les lentes unités soviétiques étaient condamnées face aux unités allemandes beaucoup plus mobiles qui pouvaient les déborder et les couper de leur arrières.

À Stalingrad, cette excellence tactique allemande a été neutralisée. Les soviétiques avaient enfin réussis a fixer l'armée allemande. À Stalingrad, la bataille reposait essentiellement sur les valeurs combatives des troupes. Or les troupes allemandes n'avaient pas été préparées au combat de corps à corps, mais aux combats tactiques. Remarquons que les troupes soviétiques n'étaient pas mieux préparées, mais les soviétiques envoyèrent dans Stalingrad, leurs unités les plus sûres, les plus combatives, les divisions de la Garde qui étaient en réalités des unités parachutistes transformées en urgence en division d'infanterie : la 13e, mais surtout la 37e et 39e, et les vielles unités expérimentées de l'Armée rouge: la 138e du Drapeau rouge, l'illustre 45e dite de Chtchors ou encore la 95e qui n'était que l'ex 13e MsD du NKVD.
N'oublions pas non plus les brigades qui étaient formée quasi entièrement de marins, les éléments d'élites en quelques sorte chez les soviétiques : 42e, 49e, 92e, 115e, 124e, 149e.
Il faut encore ajouter la 10e SD du NKVD qui perdit ses 7000 hommes dans les combats cruels de septembre et pas par le ricoché des balles qu'ils sont censés avoir tirés dans le dos de leurs camarades !
Ces unités étaient composées en quasi majorité de communistes et de komsomols. La 45e Chtchors par exemple avait 70000 membres encartés au parti et 2500 appartenaient au komsomol, sur les 10000 hommes de la division, la 37e de la Garde s'était 8000 communistes et 800 komsomols…
L'ardeur combative était extraordinaire côté soviétique, ce sont ces hommes qui ont fait la différence, ils ont défendu leur patrie, tout simplement. Alors que côté allemand, mourir pour les ruines de Stalingrad, n'avait certainement pas du tout la même nécessité impérieuse. C'est ça qui à fait la différence. Je ne vois pas d'autres explications.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 36 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Identification Photos 
Hier, 22:19
par: Marc_91 
    dans:  La "Queen" of Soul" vient de tirer sa révérence. 
Hier, 22:17
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 22:06
par: François 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 21:45
par: kfranc01 
    dans:  Francais dans l armée allemande 
Hier, 21:40
par: breizh350 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Hier, 20:58
par: tistou48 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 20:21
par: dominord 
    dans:  Les légionnaires allemands du détachement Chenel 
Hier, 19:06
par: alfa1965 
    dans:  L424 et 114a 
Hier, 18:38
par: Patrick.Fleuridas 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll