Connexion  •  M’enregistrer

LVF à Kruszyna : les refus de prestation de serment

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

LVF à Kruszyna : les refus de prestation de serment

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 22 Avr 2009, 09:40

.... Toujours pour essayer de comprendre la situation en 1942 pendant leur entrainement à Kruszyna; qui étaient ces légionnaires ayant refusé de prêter serment ?. Quelle a été leur influence dans la bonne marche de l'I.R. 638 ?

Le 4 juin 1942, à Kruszyna, a lieu une cérémonie de prestation de serment. Les volontaires français, apres avoir endossé le "Vert de Gris", se doivent d'assurer leur fidélité au Reich allemand en prononçant "Je le jure" apres lecture du serment : "Je fais le serment solennel devant Dieu d'obéir strictement au chef des armées allemandes et alliées, Adolf Hitler, dans sa lutte contre le bolchévisme et d'être prêt à tout instant à faire en brave soldat le sacrifice de ma vie"

Ce jour là, 16 légionnaires ne léveront pas le bras. S'enclenche alors une procédure interne à la LVF qui transmettra aux autorités judiciaires allemandes à Breslau des rapports circonstanciers.

1° étape : le 8 juin 1942, un rapport de cinq pages est transmis, sans commentaire, répondant, pour chaque légionnaire à :
- son identité (zur Person)
- ses dires (zur Sache) à la question : pourquoi avez vous refusé de prêter serment ?
On note que :
- zur Person :
.... 3 affectations (1°, 2° et compagnie de commandement)
.... les noms sont, pour certains, tres farfelus (manifestement des pseudos)
.... ils sont nés entre 1910 et 1921 (dont 5 en 1918)
.... ils avaient tous des métiers dans le civil (dont un professeur et 3 militaires de carriére)
.... ils sont en majorité célibataires ( 3 sont chargés de famille)
.... 14 sont français (2 sont de nationalités étrangéres), dont 2 fréres.
.... ils se sont engagés à la LVF entre novembre 1941 et avril 1942 (la majorité en fin 1941)
- zur Sache : (parfois plusieurs motifs pour un cas)
.... 5 X manque de camaraderie
.... 4 X inapte physique (cardiaque, entrainement trop dur)
.... 3 X punitions
.... 2 X politique (prestation de serment pas signalée dans les conditions d'engagement en France)
.... mal du pays
.... absence de permissions
.... injustice
.... pas envoyé au front
.... affectation (veut rejoindre une autre compagnie)
.... soutient de famille (pére décédé)
.... nourriture insuffisante
2° étape : le 9 juin, autre rapport de deux pages fournissant une analyse générale et des appéciations sur les 16 légionnaires :
- 11 reviennent sur leur décisions en signant un formulaire, véritable lettre d'intention, assurant une volonté de prêter serment ultérieurement. Le rapport demande qu'il ne faut pas "mettre la pression" sur ces hommes.
- 5 persistent à ne pas prêter serment . Ces 5 hommes, individuellement, sont l'objet d'une évaluation tres poussée, dont :
.. 4 tres critiques : "Dickkopf", pas d'idéal, simulateur (syphilis), pas courageux, manipulateur, mauvaise volonté, intentions critiques vis à vis de la LVF, pas de morale.
.. 1 compréhensive : bon caractére mais "politiquement" inadapté (le légionnaire explique que, s'il prête serment, peut être un jour, il sera obligé de combattre, apres les bolchéviques, les communistes français, )
En conclusion , ce rapport demande au Président du Tribunal Militaire allemand de ne pas laisser ces 5 hommes quitter la LVF sans être sanctionnés (1 doit même être rendu inoffensif)
3° étape : une succession de courts rapports donnant l'évolution, cas par cas, des signatures des lettres d'intention (formulaire)
Le 16 juin 1942, un rapport final fournissant les noms des 3 (trois) légionnaires réfractaires définitifs à la prestation de serment

Notes :
- je n'ai pas trouvé les jugements allemands concernant ces 3 hommes
- je ne veux pas divulguer les identités des légionnaires "réfractaires" et rédacteurs des rapports

Commentaires :
- En définitive, lors de la cérémonie du 4 juin 1942, 3 légionnaires seront réfractaires à la prestation de serment. 3 , cela représente moins de 1% des prestataires. Bien sûr, il est impossible de généraliser cet acte aux 4 années de présence de la LVF (ou Légion Tricolore) à l'est. Toutefois, ce 1% représente que quelques dizaines de légionnaires sur toute cette durée, loin des centaines de cas annoncés dans les livres références en France . On peut se demander sur quoi les auteurs ont basé leurs calculs.
- Ces "contestataires" :
... sont restés longtemps, plusieurs mois, au dépôt et leur influence sur le moral des "arrivants" est incontestable ("Radio Kruszyna"). La LVF aurait du les exclure immédiatement.
... si il y bien eu "autovidange" en décembre 1941 (des centaines de rapatriés sanitaires, vrais ou faux, pour seulement une quarantaine de KIA); en juin 1942, la LVF accepte dans ses rangs le "Tout venant", possédant même des critéres douteux, morale ou honnêteté. Cela peut en partie expliquer le comportement criminel de la LVF en Pologne et en Bielorussie. Ces "salopes" (terme de l'époque) seront une des causes de la médiocrité de l'IR 638. Le manque de cadres, la politique sont certainement des éléments à prendre en compte, mais, dés leur arrivée au camp d'entrainement, les "bleus" seront confrontés et conditionnés à ces "rats de dépôt". La suite ne pouvait être que médiocre.
... ces Français n'étaient pas aptes à supporter la discipline allemande. Plusieurs réfractaires se plaignent des punitions (2 jours d'arrêt pour un appel manqué, 8 jours pour une arme pas nettoyée, bastonnade pendant les arrêts de rigueur). Si ces plaintes ne peuvent être un motif de desobéissance, ne pas prêter serment, elles en disent long sur l'adaptation des légionnaires au réglement militaire en vigueur dans la Wehrmacht. Les livres références en France "politisent" au maximum le phénoméne des refus, mais, ne peut-on pas dire que, en réalité, c'est le caractére "français" , éternel raleur et contestataire, qui est insoluble dans la mentalité prussienne ? . Alors, avec un "tirage" faussé en France (propagande), un "grattage" à Krsuzyna (forcé, en plusieurs étapes) l'historique de la LVF à l'est ne pouvait qu'être désastreux.

Cordialement

(on peut débattre de ces refus avec des stats solides, les "Mabire" ou autres tocards, s'abstenir)
Dernière édition par Borovic le 22 Avr 2009, 13:07, édité 2 fois.

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 19:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Re: LVF à Kruszyna : les refus de prestation de serment

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Loup Gris  Nouveau message 22 Avr 2009, 10:40

J'ai lu avec attention cet exposé que j'ai trouvé très intéressant, au cours de mes lectures sur la LVF j'avais déjà eu connaissance des fameux "réfractaires" au serment. J'en ai retenu que certains ne voulaient pas preter serment à Adolf Hitler indépendament du fait qu'ils étaient d'accord pour combattre dans l'armée allemande.
L'idée que je me suis fait des motivations de ces "réfractaires" est que ces hommes qui ont maintenus leur refus, meme apres leur mise à l'écart, montre que ce ne sont pas des indécis arrivés là par hasard. ils devaient etre des hommes de conviction pour résister à la pression terrible qui n'a pas manqué de peser sur leures épaules apres leur refus. Le fait que ces hommes n'aient pas été "éliminés" tout de suite par les cadres de la LVF pourrait inpliquer une certaine sympatie envers ces hommes.
C'est du moins mon sentiment, et je pense que le vieux débat sur "le caractère français" chère aux allemands de cette époque (qui ne voulaient pas de français dans leurs rangs car ils étaient considérés comme de piètres combattants de par leur origine raciale), ce débat donc me semble tout à fait hors de propos aujourd'hui.
Preter serment à Adolf Hitler pour pouvoir combattre le bolchévisme fut le choix de nombreux légionaires, mais existait-il une frange de ces français "patriotes" qui espéraient pouvoir le faire en pretant serment à Pétain?


 

Voir le Blog de Loup Gris : cliquez ici


Re: LVF à Kruszyna : les refus de prestation de serment

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 22 Avr 2009, 12:23

Bonjour,
Interessant, Borovic, merci.
Ou nous as-tu deniche ces faits ?
Ceci n'est pas une expression de doute, mais une simple demande de renseignement pour "officialiser" l'affaire, je sais bien que tu n'ecris pas ce genre de choses sans biscuits.

Au sujet de Mabire, le mot "tocard" ne me semble pas adapte. Il y a d'autres noms d'oiseaux qu'il merite tout a fait, que je ne citerais pas, mais s'il etait veritablement un tocard, ses romans n'auraient pas eu autant de succes. Au contraire, il s'est tres bien debrouille et a ete dangereux.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: LVF à Kruszyna : les refus de prestation de serment

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 22 Avr 2009, 13:00

Bonjour Daniel,

.... ces infos (tres court concentré) proviennent de documents allemands (scannés et authentifiés) que j'ai retrouvé dans les archives polonaises. Ils n'intêressent personne içi et ne sont pas simples à remettre dans l'ordre (tout ce qui concernait la LVF - finances, déces, punitions, enquêtes, requêtes, plaintes ect.. ) en France (eh voui!) ou sur le front est, était renvoyé sur Breslau, leur centre de gestion. Il serait instructif de reprendre tous les cas de refus, mais je pense que c'est inutile. Le mieux serait les actes du Tribunal Militaire allemand, ... et encore !! Le traitemant des cas du 4 juin 1942 permet d'en déduire que tout est faussé : les identités comme les motifs personnels ou attribués aux rapporteurs français, sans parler des erreurs de traduction. Par contre, le plus important est le % réel de réfractaires sanctionnés (rien à voir si on compte les bras non levés le jour de la cérémonie) et les tres longues périodes passées par ces hommes au dépôt de Kruszyna.
.... Tocard : j'écris Mabire et autres tocards, c.a.d. CEUX qui ont pondu des mémoires "aménagées". Pour mémoire, le dénommé Jean Louis LEROY et son livre "Histoire d'un marin alcoolique engagé volontaire dans la LVF", qui était présent à Kruszyna le jour des crimes de décembre 1942. Qu'écrit-il ? . Donc inutile de débattre avec de telles références. Quand au succés des romans ..... ce ne sont que des romans falsifiant la réalité, dont le succés est du à leur bonne réception en France. On aime bien entendre ce que l'on a envie d'entendre. Non ?
Bon, oublions "tocards", disons "négationistes", Ok ?

Cordialement

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 19:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Re: LVF à Kruszyna : les refus de prestation de serment

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 22 Avr 2009, 13:16

Bonjour,
Il est a la fois passionnant et excitant de decouvrir, grace a toi, que si les archives francaises au sujet de ces gens sont toujours fermees (cas judiciaires), il y a des trouvailles a faire en Pologne. Enfin moyen de parler de ces gens avec autre chose que des Memoires-gruyere...
Borovic a écrit:Bon, oublions "tocards", disons "négationistes", Ok ?

Le terme negationniste etant deja reserve a une tres particuliere categorie de falsificateurs de l'Histoire (qui sevissent ce jour-meme en Suisse sous l'etendard abuse de l'ONU), je te suggere "fieffe menteur" avec l'envie d'y rajouter "neo-nazi" mais cela ferait un peu pleonasme.
:mrgreen:
Bon courage et bonne chance pour la suite de tes peregrinations dans ces vieux papiers jaunis, poussiereux et mal classes. Que vas-tu nous sortir la prochaine fois ?


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: LVF à Kruszyna : les refus de prestation de serment

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 22 Avr 2009, 16:51

Sujet intéressant, Borovic.

Quant à moi, je trouve que nostalgique est le mot le plus approprié dans le cas de Mabire.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: LVF à Kruszyna : les refus de prestation de serment

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 22 Avr 2009, 20:21

"Que vas-tu nous sortir la prochaine fois ?"

1° : les crimes de décembre 1942 sont toujours d'actualité
2° : pourquoi pas le plan et le descriptif des installations militaires à Kruszyna ? (ils permettront de constater que la LVF dormait pendant un an, à moins de 500 métres du Zwangarbeitslâger des internées juives)
3° : mais je penche plutôt pour deux sujets :
.... l'école de formation de l'Abwehr à Radom où étaient instruits les "francophones" envoyés en mission d'infiltration et destruction de la Résistance en France et en Afrique du Nord. Qui sont ces "francophones" ?
.... l'école de formation à la lutte anti-partisans à Kruszyna a/o du Général Halm. Un "village décors de cinéma " existait et j'aimerai bien mettre la main sur le programme des cours, cela ouvrirait bien des perspectives à la compréhension du procédé "Oradour sur Glane".
Va falloir être patient !

Note : pour expliquer mon ignorance de la LVF, je n'ai jamais lu entiérement les livres références français. J'en posséde 4 (Brunet, Delarue, Giolitto et Amouroux) où je plonge ponctuellement, histoire de comparer, quand je trouve un sujet içi, en Pologne dans les archives officielles. C'est là que je constate que les auteurs n'ont jamais mis les pieds en Pologne (style, marche forcée dans les marais à Kruszyna, alors que le camp est construit sur une plaine sableuse) et utilisent la documentation française faisandée (toujours la même, d'où répétition des lacunes) du genre, articles de presse LVF, mémoires et autres romans d'aventures.

Cordialement

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 19:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Re: LVF à Kruszyna : les refus de prestation de serment

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 23 Avr 2009, 11:00

Bonjour,
On sera patient
Borovic a écrit:l'école de formation à la lutte anti-partisans à Kruszyna a/o du Général Halm. Un "village décors de cinéma " existait et j'aimerai bien mettre la main sur le programme des cours, cela ouvrirait bien des perspectives à la compréhension du procédé "Oradour sur Glane".

Mais commence par ca, si c'est possible, car tu pourrais y trouver des revelations "explosives"...


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici



Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 11 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
il y a 51 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Ligne Maginot vs mur de l'Atlantique 
il y a 58 minutes
par: Jumbo 
    dans:  Histoires d'une nation 
il y a 58 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Réseau SSMF-TR 
Aujourd’hui, 16:01
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 15:36
par: iffig 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 14:08
par: NIALA 
    dans:  Polices des temps noirs 
Aujourd’hui, 13:36
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sous uniforme allemand 
Aujourd’hui, 13:33
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Villefranche : base opérationnelle Ouest de la Xa MAS 
Aujourd’hui, 13:15
par: NIALA 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Semrush et 11 invités


Scroll