Connexion  •  M’enregistrer

Wolyn : Massacres polonais/Ukrainiens

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Wolyn : Massacres polonais/Ukrainiens

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 17 Aoû 2008, 11:52

:? Je n'en ai pas trouvé de traces ici ...

En 1919, la Pologne est re-crééé. Bien évidemment, cet état empiète à la fois sur l'Allemagne, la Russie et l'Ukraine.
A la frontière de cette dernière, co-habitaient des populations de cultures et de religions différentes.
Le nouveau gouvernement polonais facilite l'installation d'immigrants dans ces territoires, aux dépens bien sûr des populations locales, mais sans user de la force.

En 1939, ces territoires sont annexés par les soviétiques :

Image
Souce = http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Kart ... eilung.png

En 1941, ils furent envahis par les allemands.

En 1943, profitant de l'absence de réaction des autorités allemandes, l'Armée de Libération Ukrainienne
massacra les polonais, faisant de 50 à 500.000 morts ...

En 1945, après quelques petites rectifications, la frontière de 1939 fur "officialisée".
J'ai essayé de situer ci-dessous les lieux de ces massacres :
Image
Image
Source = Google Earth

Une très bonne page en Français de Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacres_ ... n_Volhynie

Un document comportant des photos à en faire des cauchemars cette nuit :
http://translate.google.com/translate?u ... l=ru&tl=fr
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8057
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de greg ace  Nouveau message 19 Aoû 2008, 14:13

Merci pour ce sujet, je ne connaissais pas cette tragédie.
GREG.

Sergeant Major
Sergeant Major

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 88
Inscription: 16 Déc 2006, 16:45
Localisation: Calais
Région: Pas de Calais
Pays: france

Voir le Blog de greg ace : cliquez ici


Re: Wolyn : Massacres polonais/Ukrainiens

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de quovadis  Nouveau message 26 Jan 2017, 17:10

Un site ukrainien (112.ua) a eu l'idée de confronter les points de vue de deux historiens, l'un polonais, l'autre ukrainien sur ce sujet. L'affaire est très complexe, passionnée. De plus peu de documents existent, tout du moins en Français. On ne trouve quasiment que des articles ukrainiens ou polonais.

La tragédie de Vohlynie ou les massacres de Vohlynie? (22 juillet 2016)

Nous avons essayé de confronter les différents points de vue sur cette tragédie avec du côté polonais l'historien Gjegov Motyka et du côté ukrainien l'historien Vladimir Vyatrovich. Une des pages les plus controversées de l'Histoire ukrainienne refait surface . Les deux chambres polonaises ont décidé en relation avec la tragédie de Volhynie d'instaurer le 11 juillet comme date nationale du Souvenir des victimes du Génocide commis par les nationalistes ukrainiens contre les citoyens de la République Polonaise. Cet déclaration désigne les crimes de l'UPA en Volhynie en 1943 comme un génocide. En Ukraine on est catégoriquement opposé à cela, accusant les Conservateurs Polonais de Révisionnisme. Que c'est-il réellement passé? Jusqu'à présent il n'y a pas de réponse qui fasse unanimité. Actuellement les avis sur les événements sanglants de 1943-1945 entre Polonais et Ukrainiens sont diamétralement opposés. Beaucoup d'Ukrainiens considèrent qu'il ne s'agissait que d'un conflit Polono-Ukrainien au cours de laquelle les parties en présence ont commis de nombreux crimes. Pour les Polonais il s'agit d'un Génocide. En Ukraine ces événement sont appelés la Tragédie de Volhynie tandis qu'en Pologne on parle des Massacres de Volhynie. Nous avons tenté de présenter les points de vue opposés sur cette tragédie (hormis celui des nationalistes). Pour le côté Polonais nous nous sommes appuyé sur le travail de l'Historien Gjegov Motyka, et pour les Ukrainien celui de Vladimir Vyatrovich: En ce qui concerne Motyki l'historien Olya Gnyatuk écrit: " Une partie de la Droite polonaise considère Motyka comme un nationaliste ukrainien et leurs opposants de la Droite ukrainienne le considère comme un Polonais chauvin." Pourquoi? Il fait remarquer que les Polonais ont également tuer des Ukrainiens, mais il appelle l'action de l'UPA comme un Génocide. Cependant tous s'accordent pour dire que ses travaux sont les plus sérieux existants à ce jour sur le sujet.

Motyka: Ce qui a principalement divisé Polonais et Ukrainiens au cours de la seconde guerre mondiale a été la question de la Terre et des Frontières. Les uns comme les autres voulaient que Galicie et Volhynie fassent partie du même Etat. La recherche du Compromis n'a pas été rendue possible par les politiques nationalistes. La minorité ukrainienne n'était pas satisfaite de sa situation politique et culturelle dans un Etat Polonais, ce qui a été le terreau de l'extrémisme.
A cette époque les discours nationalistes extrémistes étaient très populaire dans toute l'Europe. Tout particulièrement l'idéologie qui était professée par l'OUN qui non seulement voulait une Ukraine indépendante mais aussi ethniquement pure. Bien sûr cela ne signifie que lors de la création du mouvement nationaliste ukrainien en 1929 cela signifier exterminer tous les Polonais. Déjà en 1941 le Gouvernement de Yaroslav Stesko voulait exterminer l'intelligentsia en Galicie Orientale et chasser le reste de la population polonaise de la Région ou les assimiler de force. Ils ont suivi l'exemple de la politique Nazie menée dans les territoires polonais annexés au Reich. Selon moi, le Génocide des Juifs a amené les membres de l'OUN a penser que l'on pouvait faire un nettoyage ethnique et tout simplement exterminer les groupes de population indésirables. En 1943 le Gouvernement a été tenté de soutenir la branche de l'OUN de Bandera. En dehors de l'exemple Nazi il y avait également la situation provoquée par le pouvoir soviétique. J'ai à l'esprit non seulement la répression des années 1939-1941, mais également la propagande communiste et ses appels à combattre les "Maîtres" et les "Kulaks", dans les faits la société polonaise. Fréquemment dans les journaux les propriétaires terriens étaient assimilés aux Polonais.

La rédaction: Motyga indique qu'au cours de l'année 1942 il y a eu des discussions entre Résistance Polonaise et Ukrainienne mais les positions radicales des deux bords n'ont pas permis une entente tactique. Pour un bord comme pour l'autre, l'essentiel était la reconnaissance de ses droits sur la Région. L'OUN attendait la reconnaissance du droit de la Nation Ukrainienne a dirigé le territoire de l'Ouest Ukrainien et proposait de lutter contre le chauvinisme polonais, dans les faits la restauration des frontières d'avant-guerre. Dans le meilleur des cas, la Résistance polonaise comme le gouvernement Polonais n'ont proposé au mieux qu'une Autonomie Limitée.
Les déclaration du Gouvernement Polonais en exil du 31 mars 1943 comme les documents de l'OUN de 1942/1943 ne laissent aucun doute que malgré la situation terrible des populations des deux bords, aucune partie n'était prête à une quelconque entente mutuelle. Les Historiens justifient cette position par le sentiment national polonais et ukrainien. Une des questions historiques les plus discutées de cette période est le nettoyage ethnique de la population ukrainienne par les Polonais , à Kholmiscschin et Lublinshschin. Les divergences consiste dans la manière de traiter ces évènements, ont ils débuté avant ou après les évènements de Volhynie? Pour les chercheurs ukrainiens la question ne doit pas seulement être traitée à partir de l'année 1943.

Vyatrovich: La conception polonaise étudie intentionnellement les événement de Volhynie de 1943 séparément des autres évènements. Se concentrer sur une seule région et une seule année n'est pas une méthode de travail convenable. Pour discuter des causes et des conséquences du conflit Polono-Ukrainien cela nécessite un cadre beaucoup plus large. L'affrontement armé a commencé dès 1942 à Kholmishschin, s'est prolongé en Volhynie en 1943 et début 1944 En 1944 le théâtre des évènements se situait principalement en Galicie où se trouvaient les Résistances polonaises et ukrainiennes. De 1945 à 1947 la guerre sort du cadre de la Seconde Guerre Mondiale et se prolonge sur le territoire de l'Ancienne Pologne sur les terres que les Ukrainiens appelaient "Zakerzone"

Motyga: Jusqu'à présent il n'existe pas de preuve que jusqu'en février 1943 il y ait eu des attaques dans les villages de Lublinshschin, tant que l'UPA n'avait pas commencé sesactions en Volhynie. Déjà en mai 1943 les attaques contre les Ukrainiens ne visaient pas seulement les dirigeants mais tous les villages. Déjà dans quelques cas des groupes de personnes étaient visés, des meurtres de plusieurs dizaines de personnes. Mais cela était la conséquence des explusions de Polonais organisés dans cette région par les Allemands. Les actions anti-ukrainiennes de la Résistance polonaise du côté de Zamostya cessèrent avec la fin des expulsions organisées par les Allemands, ce qui n'est pas le cas dans la deuxième moitié de l'année 1943.Sur ces terres ont commencé à arriver des milliers de réfugiés de Volhynie et la Résistance Polonaise a décidé d'attaquer plus intensivement les Ukrainiens pour répondre à la menace qu'un nouveau nettoyage ethnique ne se reproduise. Au début 1944 cela prit une tournure tragique avec des dizaines de villages ukrainiens brûlés et des centaines d'habitants tués. Je le répète: Cela s'est passé après les actions anti-polonaises de l'UPA en Volhynie mais pas avant. C'est confirmé et par les documents polonais et Ukrainiens. D'un autre côté la théorie de "la Vohlynie en réponse à Lublinshschin" était déjà largement répandue dans la population ukrainienne de Galicie. Mais il s'agit d'une illusion collective répandue par des fausses informations. La propagande de Bandera avait déjà commencé à justifier les actions de l'UPA.

La Rédaction: Les Historiens ukrainiens indiquent qu'au sein de l'OUN au début de 1943 des divergences étaient apparues en Galiciens et Volhyniens et que leurs actions futures furent différentes. Les actions débutèrent sans l'accord de la direction. Vraisemblablement la décision de Dmitri Klyachivsky d'entreprendre une lutte à grande échelle et des actions anti-polonaises a été liée à la désertion de plusieurs milliers de policiers ukrainiens qui se sont joints aux partisans ukrainiens tout en augmentant leurs forces. On ne sait pas exactement comment on en est arrivé là mais certains historiens considèrent que l'intervention de partisans soviétiques à joué. En particuliers les unités commando de partisans du Colonel Anton Brinskiy qui dépendait du renseignement de l'Armée Rouge qui avait réussi à établir des contacts avec les partisans ukrainiens pour les pousser au combat contre les Allemands: "J'ai réussi à démontrer que dans quatre districts les Allemands avaient arrêté et fusillé des policiers. Alors les policiers ont commencé à fuir en forêt... Cela a mené en Volhynie à une révolte contre les Allemands." Brinskiy reconnu également que les partisans soviétiques espéraient que les policiers les rejoignent mais ils avaient joint l'UPA. En complément un rapport polonais publié par l'Instytut Polski i Muzeum im. gen. Sikorskiego (IPMS) indique:
"On peut supposer que des provocations soviétiques ont eu lieu parmi les policiers ukrainiens. Le soulèvement des policiers ukrainiens n'était synchronisé avec aucune action à l'Ouest où à l'Est. De ce fait les actions des policiers ukrainiens paraissaient davantage comme désordonnées, avec un caractère de banditisme qui ont pu mener à une situation de chaos et d'anarchie dans le territoire profitable aux bolcheviks. Les partisans de Bandera et les autres, conformément au programme de l'OUN ont commencé à s'organiser en vraie armée mais au printemps 1943 rien ne laisser supposer qu'ils allaient déclarer une guerre en considération des intérêts ukrainiens. Il semble que les provocations soviétiques aient servi de ferment au sein de l'OUN, la haine des membres de cette organisation pour les Polonais, l'attitude hostile des partisans de Bandera contre les Allemands en Volhynie et dans la Petite Pologne Orientale, et compte tenu des intérêts soviétiques ont enclenché les désordres.

Motyka: A ce jour il n'y a aucune preuve que les Allemands ou bien les Soviets ont provoqué les nettoyages ethniques. Il n'est pas plus juste de dire qu'aux premières attaques sur les Polonais ont suivi des attaques de partisans soviétiques se faisant passer pour des partisans de Bandera (dans l'espoir de provoquer une réaction en chaîne entre polonais et UPA). Dans tous les cas d'attaque de village polonais où les attaquants ont été identifiés, il s'agissait de partisans de Bandera. Le plus important c 'est que cela concerne Parosli, le premier village concerné par des attaques anti-polonaises en février 1943. Et autant que nous le sachions, par manque d'accès aux archives soviétiques, la participation soviétique aux décisions des dirigeant de l'OUN de mener des nettoyages ethniques est absurde.

Vyatrovich: Si l'on considère l'avis de la Résistance polonaise pour qui les détachements de "Tarass Bulba" Borovets sont les initiateurs du conflit, il ne faut pas perdre de vue qu'ils ne disposait pas d'un commandement, d'une structure pointue, de la discipline comme les organisations du Sud de l'Ukraine des années 20. Vraisemblablement leur pratique des guerres paysannes leur a conféré une "efficacité" supplémentaire. A l'automne 1943 les partisans de Bandera ne contrôlaient pas entièrement la Volhynie. Là opéraient (du moins jusqu'à l'été) les détachements de Klubni, les "Melnikhovetsy". Il y avait encore au sein du mouvement ukrainien des divergences d'opinion qui influaient sur les actions. Pour comprendre le pourquoi d conflit de Volhynie du printemps/été 1943, il faut considérer les participants. Des axes anti-polonais se sont développés avec une participation massive des populations. Il y avait des contacts avec les mouvements de Résistance. Cela a provoqué des pertes importantes des deux côtés. Pour résumer, le conflit a commencé par une participation massive de la population suivie par l'action des détachement de "Tarass Bulba" Borovets, puis de l'UPA. Il est évident que la décision de participation des détachements de l'UPA a été prise par Dmitriy Klyachkivskiy. Quand les combats ont débuté, les détachements de l'UPA ne pouvaient pas rester sans défendre la population polonaise.

Motyka: Au printemps 1942 le commandement central de l'OUN prit la décision au moment du déclenchement de la révolution nationale de chasser les Polonais sous peine de Mort des terres que les nationalistes considéraient comme ukrainiennes. En Volhynie ce plan fut remplacé par un plan d'extermination. (en grande partie sous l'influence de Dmitriy Klyachivskiy, leader de l'OUN et UPA à cemoment là. Il est connu qu'en mai 1943 "Klim Savour" donna l'ordre à un détachement de l'UPA d'exterminer tous les Polonais dans l'ouest de la Volhynie. Dans l'entourage de Klim il y avait également dans le secteur de Serna Ivan Litvinchuk qui prit des mesures identiques. Il n'y a aucune preuve de la participation de Roman Shukhevin mais ce que l'on sait, c'est qu'à l'été et l'automne 1943 il a approuvé les actions de Klyachivskiy et leur élargissement à tout le territoire. Il porte également une responsabilité personnelle dans le nettoyage ethnique anti-polonais en Galicie. Quant à Stepan Bandera qui se trouvait dans un camps à Sachsenhausen de 1941 à 1944 ne pouvait pas répondre des nettoyages ethniques en Volhynie et Galicie, même s'ils avaient été effectués par les unités de l'OUN qu'il avait créé.

Vyatrovich: En Vohlynie ont dès aout 1943 été capables de s'organiser avec des bases de défense, des détachements armés. La Résistance ukrainienne raconte qu'en septembre/ octobre des districts étaient intégralement contrôlés par les Polonais et les Ukrainiens étaient obligés de fuir dans les forêts. La Volhynie allait brûler jusqu'à l'arrivée du front germano-soviétique début 1944. Dans le même temps en 1943 la Galicie était calme, avec une occupation allemande ayant une position plus forte, et des Résistances polonaise et ukrainiennes capables de contrôler les débordements.

La Rédaction: Le Commandement de la Région de Vohlynie pour contrer l'UPA a commencé à créer des détachements de partisans, ainsi qu'envoyer des officiers et des cadres de l'AK pour organiser les bases polonaises d'autodéfense. Au cours de 1942/1943 apparurent une dizaine de ces bases. Les représailles débutèrent. Selon les souvenirs des participants, ces actions concernaient les villages proches de ceux des Polonais attaqués, qui étaient soupçonnés d'y avoir participé. Bien que le Commandement polonais avait souligné que les représailles ne devaient pas concerner les populations, ces ordres n'étaient pas respectés. A ce sujet, il y a le témoignage du représentant du gouvernement de Volhynie, Kazimej Banach, qui dans un de ses rapports à Varsovie accuse certains détachements de partisans d'opérer une terreur aveugle.

Motyka: D'après les connaissances nous pouvons parler de la mort d'environ 100000 Polonais. Ce pourrait être moins, aussi je préconise d'employer la formule "autour de 100000 morts". Il est possible que des recherche ultérieures indiquent que le nombre de morts soit supérieur de plusieurs milliers. L'expression "autour de " indique que les recherches ne sont pas terminées. Du côté ukrainiens, il y aurait 10 à 15000 morts, essentiellement sur le territoire de l'actuelle Pologne.

La Rédaction: Le nombre de morts est sujet à variation. Selon les comptes polonais au moment de cette tragédie, le nombre de morts du côté polonais est d'au moins 35000 morts et de quelques milliers du côté ukrainien. Certains historiens polonais les estiment au double ou au triple. Le nombre de victimes ukrainiennes sur l'ensemble des territoires, y comrpris la Volhynie, atteindrait 21/24000 morts. Les Polonais utilisent les chiffres de Vladislav et Eva Semashko, basés sur les récits de Polonais qui ont été témoins de massacres ou bien ont participé à des massacres de population ukrainienne dans différentes formations polonaises, dont la 27eme Division AK. Cependant les Semashko ont ignoré les récits des témoins ukrainiens.


Motyka: Le conflit Polono-Ukrainien de 1943/1947 se divise en deux parties. La première commençant par le meurtre des Polonais du village de Paroslya et se continuant jusqu'au printemps 1945. A l'heure actuelle ce sont l'UON et l'UPA qui ont dicté les évènements. La deuxième intervient avec l'intervention de l'Armée Rouge pendant la période des nettoyages éthniques staliniens. Pour garantir les nouvelles frontières Stalin a ordonné des déplacements de population. Les Polonais devaient abandonner la Volhynie et Galicie et les Ukrainiens les terres de l'actuelle Pologne. Les actions de déplacement eurent lieu dans les deux sens en 1944/1946. Elles prirent de plus en plus un caractère obligatoire. Si les Polonais n'abandonnaient pas "volontairement" Lvov, ils partiraient dans les mines du Donbass. A partir de l'automne 1945 les populations ukrainiennes abandonnèrent la Pologne sous escorte armée de l'Armée Polonaise.
Après la relocalisation en Ukraine en 1947au Sud-Est des terres de l'ancienne Pologne restaient environ 140/150000 Ukrainiens et Lemsks encore actifs dans la Résistance de l'UPA. Après le 29 mars 1947 quand mourra le Général Karol Sverchevskiy de l'UPA le Politburo du parti des travailleurs polonais décida de déplacer la population ukrainienne du Sud-Est de la Pologneet les transférer vers l'Ouest et le Nord. Le résultat de cette opération dénommée 'Visla", déplaça 140000 personnes. Ceci s'accompagne de mesures anti-partisans qui menèrent à la disparition de la Résistance ukrainienne. Le but principal de cette opération n'était pas seulement la liquidation de la Résistance mais aussi l'assimilation de la minorité ukrainienne qui devait être arrachée à son identité ethnique. C'est pour cela il a été décidé de déplacer tout le monde indépendamment de leur appartenance à l'UPA. Y compris les gens qui avaient donné des garanties au pouvoir communiste. Il faut s'efforcer d'atteindre la vérité même si elle est tragique ou terriblement lourde. Il est toujours plus facile d'honorer une histoire où les nôtres sont les "bons" et les autres les "méchants". C'est pourquoi actuellement dans l'évaluation des actions anti-polonaises de l'UPA on rencontre des points de vue diamétralement opposés. Pour beaucoup d'Ukrainiens il ne s'est agi que d'une guerre entre Polonais et Ukrainiens, où les deux côtés ont commis des crimes. ils estiment la qualification de génocide extrême et non-objective. Tandis qu'en Pologne on rejette la qualification de crime commis par les Polonais, voire, on les justifie.
S. Zviglyanich

Sergeant Major
Sergeant Major

 
Messages: 82
Inscription: 23 Nov 2016, 08:59
Région: bretagne
Pays: france

Voir le Blog de quovadis : cliquez ici


Re: Wolyn : Massacres polonais/Ukrainiens

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de thucydide  Nouveau message 28 Jan 2017, 07:46


vétéran
vétéran

 
Messages: 821
Inscription: 05 Fév 2016, 00:15
Région: paca
Pays: france

Voir le Blog de thucydide : cliquez ici


Re: Wolyn : Massacres polonais/Ukrainiens

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 28 Jan 2017, 10:35

Ces exactions ne furent que la suite de la campagne de "dépolonisation" commencée avant la guerre en URSS. Déportations en 1939-41, à l'Est du Bug, puis actions de groupes des deux côtés à partir de 1943.
Il faudrait creuser pour découvrir d'innombrables charniers.
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1055
Inscription: 18 Nov 2015, 22:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici



Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Armée Royale Yougoslave 
il y a 5 minutes
par: iffig 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 14 minutes
par: iffig 
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
il y a 23 minutes
par: pierma 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 20:02
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 19:33
par: iffig 
    dans:  Une lettre adressé au père d'Anne Frank vendue 9500 euros. 
Aujourd’hui, 18:46
par: carcajou 
    dans:  Ce que les services secrets français savaient sur l'Allemagne nazie 
Aujourd’hui, 17:49
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 16:18
par: Dog Red 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens Titre de son film 
Aujourd’hui, 15:11
par: betacam 
    dans:  forum 
Aujourd’hui, 14:57
par: betacam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités


Scroll