Connexion  •  M’enregistrer

Ravitaillement

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Ravitaillement

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 19 Mai 2008, 20:48

Chacun sait que la seconde guerre mondiale à aussi été le théâtre des logisticiens et du ravitaillement, dernièrement j'ia pu lire ceci
De temps en temps, je rencontre des copains en corvée. Je croise ainsi Antoine, Duvinage (il est toujours 4 h 20 7) et Lulu-Ia-Patate qui transportent des sacs de farine d'un quai à un camion. « C'est la soupe ! » Tiens, cela m'ouvre des horizons! En effet, cette soupe de farine que -l'on nous sert provient d'un des camions arrêtés là¬bas. J'observe, « mine de rien », et découvre un curieux manège.
Il passe ici, descendant des trains venant d'URSS, des troupes qui montent vers le nord, le plus souvent en camions, ou même parfois à pied (Soldau doit-être un terminus ferroviaire). Tous ces hommes, dans une apparente pagaille, sortent de la gare comme si l'on ouvrait la porte d'un chenil: une ruée en désordre. Près du camp, j'ai déjà dit que des camions stationnent. Je comprends maintenant à quoi ils servent. L'un des camions distribue de la soupe à ceux qui en veulent. L'autre est un camion-douches. Un autre distribue des munitions, et ainsi de suite. Quand un camion est vide, un autre le remplace. CQFD. C'est simple, efficace, sans paperasseries ... Quand je pense que « chez nous », on comptabilisait les douilles des balles tirées, qu'il n'était pas question d'aller hercher quoi que ce soit à une « roulante» qui n'était pas celle de votre compagnie, et qu'il ne fallait pas « louper» l'heure de la soupe, sans quoi, ceinture ... Cela laisse rêveur. Ici, c'est du permanent! A n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, si l'on a faim, on s'arrête ! Si l'on est sale, on se lave ! En panne de munitions 7 Idem ... C'est une conception qui en vaut bien une autre. Je ne sais si « ailleurs » c'est la même chose, mais ici, c'est ce que j'ai constaté. (Henri Laloux Liberé par l'armée rouge)

C'ets la première fois que j'entends parler de ces camions quelqu'un a-t-il une idée de ce que c'est, et si tout le ravitaillement etait organisé de cette manière.


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 29 Mai 2008, 10:16

Bonjour Hilarion,

..... Nord Berlin, le 14/4/1945, la logistique de la 1ère Armée Polonaise a/o du Général de Division Stanislaw Poplawski (russe déguisé en polonais ..Lol) .
L'organisation était bien sûr soviétique.
Le ravitaillement et l'approvisionnement en munitions, essences ect ... arrivait par train (460 wagons/jour).
Il était divisé en deux : une partie pour l'arrière, une autre pour le front, avec des pourcentages variables suivant le type d'intendance (farine, sucre, patates, sel, ......... ou wodka).
A l'arriére, de tres nombreuses femmes travaillaient sous des tentes dans tous les secteurs : hôpitaux de campagnes, cuisines, laveries, ect ....
Pour le front, le ravitaillement était embarqué, à la gare, sur des camions appartenant au parc auto (ADS) (.... lieu dont parle ton témoin). Dans ce cas précis, pour Berlin, deux lignes de routage :
- ADS N° 1 : (45 kms du front) : Mysliborz, Row, Trzcinsko, Zdroj, Chojna, Moryn.
- ADS N° 2 : (25 kms du front) : Trzycinsko, Narost, Moryn.
Ces deux ADS possédaient 258 camions ZiS-5 et "Studebaker", 30 citernes de 70 tonnes, 48 "légers" et 47 ambulances.
Les roulantes étaient les modéles : KP-340, KP-200 ect ....(K.P. pour Cuisines de Campagne)
Dans le cas de ton témoin, la 1ère Armée polonaise récupérera 9060 prisonniers de guerre "libérés" durant les 25 jours devant Berlin.
Dans ma doc, j'ai tous les ratios (nourriture et munitions) .... c'était du "flux tendu" avec une moyenne de 1,2 unité de feu / jour pour les munitions (tous calibres) et 1,5 pour les lubrifiants et essences.

Pour l'anecdote : si vous roulez à l'Est, vous trouverez, jour et nuit, au bord des routes, des roulantes KP et des tentes militaires sous des filets de camouflage. Ce sont les restos pour routiers où vous pourrez apprécier pour pas cher, soupes , saucisses, haricots à la bretonne et jarets de cochon (plats uniques). Ambiance assurée.

Cordialement

Un site avec des photos de matériels : http://audiovis.nac.gov.pl/haslo/224/page:5
(des ZiS-5 en 8 )

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 19:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici



Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 00:40
par: pierma 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Aujourd’hui, 00:29
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:49
par: kfranc01 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:49
par: Eric Denis 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 22:50
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:40
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Hier, 18:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  RAF 1916 - 2016 
Hier, 17:10
par: facecachee5 
    dans:  NAUFRAGE du LAMORICIERE 1942 Départ d'ALGER 
Hier, 16:51
par: brehon 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 16:40
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 49 invités


Scroll