Connexion  •  M’enregistrer

Recherche témoignages allemands sur Stalingrad,

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de pt109  Nouveau message 26 Avr 2008, 03:38

salut mikoyan, dit, es ce que tu pourrait m'indiquer sur la carte, ou se trouve ton fameux silo à grain?

Image

ou plutôt sur celle ci, ainsi je pourrait mieux cibler mes recherches!

Image

mais si je ne me trompe pas, ou autant que je me rappelle bien, le silo doit se trouver quelque parts après les usines barricade et octobre rouge, ou dans leurs secteurs.

et ce secteur comme il est montrer sur ses cartes, était attaquer par les 71è, 76è infanterie division, tandis que la 94ème elle avait pour mission l'attaque en direction de la gare, QG du général de la 62ème Armée.

donc si tu pouvait déjà me montrer avec exactitude (enfin, le secteur) comme celà je pourrait mieux rechercher dans les récits régimentaire de ses divisions là.


 

Voir le Blog de pt109 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de pt109  Nouveau message 26 Avr 2008, 03:53

erreur


 

Voir le Blog de pt109 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 29 Avr 2008, 20:03

Oui bien sur mais il m’est difficile de te l’indiquer, par écrit sur tes croquis !
Prenons le deuxième qui est le plus précis.
Sur cette carte est indiqué un N° 5 bleu entouré qui marque la gare centrale, il suffit de redescendre la voie ferrée (en vert sur la carte) vers le sud. Tu vas tomber sur la gare II (elle aussi marqué par un petit rectangle. Le silo à grain se trouvait approximativement dans le secteur de ce rectangle orange à l’est de cette gare.
Qui doit correspondre au cercle rouge de la premiere carte.

Tu peux faire le parallèle avec la visualisation de la ville de Volgograd ici : http://wikimapia.org/653637/ru/

Le silo se trouve donc tout au sud et non au nord comme tu le supposais.
Il s'agit bien de la 94e ID.

Sinon, je viens de lire un témoignage d’un officier allemand de Stalingrad Joachim Wieder, très bon, remarquable même. Mais hélas il ne donne aucune info exploitable pour les combats dans la ville.
Wieder a eut également la bonne idée de donner la liste des ouvrages parus sur la bataille de Stalingrad. Le nombre de mémoires allemands est très faible et ceux édités en français encore plus.

J’ai aussi malheureusement lu le bouquin « les sacrifiées » de Schroter, c’est une daube marqué du sceau propagandiste. C’est aussi pire que le pire ouvrage d’apologie propagandiste soviétique que j’ai lu sur Stalingrad, le talent en moins.


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Recherche témoignages allemands sur Stalingrad

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de J.Claude  Nouveau message 29 Avr 2008, 20:37

Bonjour !

Peut-être que cette référence de livre pourra vous aider ?
Stalingrad choses vue de Vassili Grossmann éditions France d'abord.1945.
Le père d'une de mes cousines avait fait Stalingrad comme soldat allemand (11e panzerdivision) Je me rapelle qu'il m'avait dit que la première consigne qu'il avait reçu était de ne pas suivre de trop près les vétérans qui n'aimaient pas les bleus, car ces derniers à force de les "coller" les faisaient repérer par l'ennemi.
Cordialement
J.Claude


 

Voir le Blog de J.Claude : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Nicki le Bousier  Nouveau message 30 Avr 2008, 10:39

Editions France d'abord.

Image

Attention ! le FRONT NATIONAL en question n'a rien à voir avec l'appellation d'aujourd'hui... ;)


 

Voir le Blog de Nicki le Bousier : cliquez ici


Recherche témoignages sur Stalingrad

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de J.Claude  Nouveau message 30 Avr 2008, 11:31

Merci Niki pour cette précision importante. Comme on dit "ça va s'en dire mais c'est mieux en le rappelant."
L'amalgamme est malheureusement souvent faite entre les anciens FTP et l'organisation qui leur a "usurpé" cette appelation..
Je viens de faire un tour dans la biblio et voici ce que j'ai trouvé.. En espérant que cela pourra peut-être aidé.
Stalingrad ou la responsabilité du soldat - J.Wieder.Albin Michel.1983.
Stalingrad- T.Pliever. J'ai lu .1958.
Vaincre ou mourir à Stalingrad-W.Craig, poket.1973.
Stalingrad- A.Beevor, livre de poche 1999;
Stalingrad-Collectif, éditions Crémille 1972.
Cordialement
J.Claude


 

Voir le Blog de J.Claude : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Schwarze Kapelle  Nouveau message 30 Avr 2008, 12:14

Salut Ruben,

Etant donné que ne sont rentrés que 6 000 des 150 000 hommes fait prisonniers, on n'est pas surpris du manque de témoignages....

Cependant, à mon avis, tu devrais trouver ton bonheur dans l'ouvrage suivant :
"Dernières lettres de Stalingrad" - Editeur : Buchet Chastel (1994) - ISBN-13: 978-2702013137.

Lettres, des combattants allemands, saisies par la censure. Attention cependant c'est une édition d'il y a 14 ans...

Les coordonnées de l'éditeur :
BUCHET CHASTEL
7, rue des Canettes
75006 Paris
FRANCE
Tél : +33 (0)1 44 32 05 60
Fax : +33 (0)1 44 32 05 62
http://www.editions-libella.com

Au plaisir de te lire à nouveau sur l'HistoMag.

SK


 

Voir le Blog de Schwarze Kapelle : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Mikoyan  Nouveau message 30 Avr 2008, 20:21

J.Claude a écrit: Stalingrad choses vue de Vassili Grossmann éditions France d'abord.1945.

Oui j’ai lu, c’est une compilation de témoignages très anecdotique. Sans grand intérêt pour mes recherches.

J.Claude a écrit:Stalingrad ou la responsabilité du soldat - J.Wieder.Albin Michel.1983.

Ça c’est très bon, aussi objectif et véridique que le roman de Gerlach. Mais bon le problème des témoignages allemands c’est qu’ils tournent tous autour de la question de l’encerclement.

J.Claude a écrit:Stalingrad- T.Pliever. J'ai lu .1958.

Ça c’est un roman écrit pas un allemand (communiste) qui s’était refugié à Moscou. Il a rédigé ce bouquin après la bataille avec les documents et témoignages soviétiques ainsi que les entretiens avec ses compatriotes prisonniers des camps soviétiques.

J.Claude a écrit: Le père d'une de mes cousines avait fait Stalingrad comme soldat allemand (11e panzerdivision) Je me rapelle qu'il m'avait dit que la première consigne qu'il avait reçu était de ne pas suivre de trop près les vétérans qui n'aimaient pas les bleus, car ces derniers à force de les "coller" les faisaient repérer par l'ennemi.

J’ai lu également que les vétérans ne voulaient pas non plus se mêler aux bleus pour ne pas s’attacher à eux, ils avaient tendance à trépasser vite…

Schwarze Kapelle a écrit:"Dernières lettres de Stalingrad" - Editeur : Buchet Chastel (1994) - ISBN-13: 978-2702013137.

J’hésite à acheter et lire, pour l’instant en tous cas, parce que – si je ne confonds pas- ce recueil de lettres a été choisi par Schroter, auteur des « sacrifiés ». Pour info il était le responsable de la propagande au sein de la VI. Armee et il fut mandaté par Goebbels pour rédiger l’histoire de la bataille de Stalingrad qui a donné le livre sus-cité !
Par ailleurs les lettres ont été apparemment remaniées sur la forme…

Schwarze Kapelle a écrit:Au plaisir de te lire à nouveau sur l'HistoMag.

C’est gentils, merci, je suis en train justement de terminer un petit article sur la 92e Brigade de fusiliers-(marins) à Stalingrad. Je vais le proposer à la rédaction pour voir si ça les intéresserais.


Sinon quelqu’un aurait-il le bouquin de Grams Rolf : « la 14e Division blindée 1940-45 » ?


 

Voir le Blog de Mikoyan : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de pt109  Nouveau message 30 Avr 2008, 21:12

ok, donc moi pendant ce petit laps de temps, il m'a été suffisant pour trouver et donné déjà ses infos!

Et comme tu voulait uniquement avoir des infos sur le secteur du silo à grain, je vais juste te traduire ses petits fragment de récit.

16 Sep 1942
A battalion of 267th Regiment 94th (Saxon) Division with tanks in support attacked the defenders in the Grain Elevator in the south of the city (Chuikov, 1963; Fowler, 2005). The grain was already burning. The battalion suffered heavy losses and by the end of the day there were at most 60 men in each company. Fighting continued in and around the elevator until 22 Sep. The defenders were a "battalion" from 35th Guards Rifle Division (Dubyanski), although on the evening of 17 Sep there were only 30-35 left alive.


A la date du 16 Septembre 1942. Un bataillon du 267ème Infanterie Regiment de la 94ème Infanterie Division (Saxe)avec le support de blindés, on attaqué les défenseurs du secteur du silo à grain, secteur qui est situé dans le quartier Sud de la ville.Le silo était déjà entrain de brûlé. Le bataillon à subit de lourde perte, et en fin de journée il ne resta plus que 60 hommes par compagnie. Les combats dans le secteur on continué jusqu'au 22 septembre. les défenseurs du silo à grain était un bataillon de la 35ème Division des fusiliers de la garde (Dubyanski), qui au soir du 17 Septembre ne comptait plus que 30 à 35 hommes.

17 Sep 1942
The 92nd Naval Infantry Brigade was involved in fierce fighting (Chuikov, 1963; Clark, 1965; Erickson, 1993, claimed they landed on the night of 17 Sep). During the night of 17-18 Sep a machine gun platoon of 18 men was sent to join the Guardsmen in the Grain Elevator (Fowler, 2005). By that time there were only 30-35 Guardsmen still alive. The navy men brought two Maxim machine-guns and two anti-tank rifles.


A la date du 17 septembre 1942
la 92ème Brigade de fusilier marin, engage son premier combat. Pendant la nuit du 17 au 18 septembre une section de 18 hommes à été envoyé en renfort dans le bataillon des fusiliers de la garde qui ne comportait plus que 30 à 35 hommes. Les fusiliers marin apportèrent avec eux 2 mitrailleuse Maxim's et 2 fusils anti-char.

18 Sep 1942
At dawn the Germans demanded the surrender of the Grain Elevator, but the defenders declined and promptly disabled the tank carrying the German envoys with their anti-tank rifles (Chuikov, 1963; Clark, 1965). That day the defenders saw off 10 attacks by tanks and infantry from the south and west.


A la date du 18 septembre 1942
à l'aurore les Allemands on demander aux défenseurs du silo de ce rendre, mais les défenseurs leurs on décliné leurs offres, et en réponse le bataillon à détruit le véhicule blindé qu'il leurs on envoyé pour effectuer la demande avec leurs fusils anti-chars.
Et pendant cette journée le bataillon à dût se défendre contre 10 attaques de blindés et de l'infanterie allemande, et celà sur deux front, front Sud et front de L'ouest.

20 Sep 1942
At 1200 hours 12 German tanks and supporting infantry attacked the Grain Elevator (Chuikov, 1963; Clark, 1965). The defenders had already run out of anti-tank rifle ammunition and grenades allowing the German tanks to approach to within point-blank range. A shell destroyed the last two Maxim machine guns, reducing the defenders complement of automatic weapons to a single light machine gun. 150-200 German sub-machine gunners attacked cautiously from behind the tanks, throwing grenades as they advanced. The defenders caught and throw back some of the grenades, but the enemy managed to enter the building from the west. The fight continued in the interior.

Paulus halted major German attacks and requested reinforcements (Fowler, 2005).


A la date du 20 septembre 1942
A midi 12 blindés ainsi supporté par l'infanterie on attaqué le secteur du silo. Du coté du bataillon russe qui défendait ce secteur, ils commençais à leurs manqué des munitions pour leurs fusils anti-chars, ainsi que des grenades.Permettant aux blindés allemand de s'approcher assez près de la zone. Un coup d'obus détruisis les dernière mitrailleuses maxim's, ramenant les armes à 1 mitrailleuse légère. Les Allemands 150 à 200 hommes, on attaqués prudemment en se faufilant derrière les chars, et après qu'ils eurent lancé des grenades, où les russes on pu renvoyé certaines grenades aux allemands, et malgré celà les allemands on tout de même réussis à pénétrer dans le silo où les combats au corps à corps continua.

Paulus stoppa par la suite la majeur partie des attaques, où il demanda des renforts.

22 Sep 1942
The battle in the Grain Elevator raged overnight, but with little ammunition remaining the handful of surviving defenders decided to break out (Clark, 1965). They chose to head south toward Beketovka, thus avoiding the German tanks to the north and east. They passed through a gully, crossed a railway embankment, then stumbled into and destroyed a German mortar battery. After that we know one of them was seriously wounded and captured, but the rest were killed in the retreat. When the Germans finally occupied the Grain Elevator they found about 40 Soviet dead. This brought the south of the city under their control. The Soviets were restricted to the northern landing stages, and then only at night.


désolé pour cette partie je n'arrive pas à comprendre les phrases, en particulier quand ils parles de la retraite vers le Sud.


 

Voir le Blog de pt109 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Schwarze Kapelle  Nouveau message 30 Avr 2008, 21:39

pt109 a écrit:
22 Sep 1942
The battle in the Grain Elevator raged overnight, but with little ammunition remaining the handful of surviving defenders decided to break out (Clark, 1965). They chose to head south toward Beketovka, thus avoiding the German tanks to the north and east. They passed through a gully, crossed a railway embankment, then stumbled into and destroyed a German mortar battery. After that we know one of them was seriously wounded and captured, but the rest were killed in the retreat. When the Germans finally occupied the Grain Elevator they found about 40 Soviet dead. This brought the south of the city under their control. The Soviets were restricted to the northern landing stages, and then only at night.


désolé pour cette partie je n'arrive pas à comprendre les phrases, en particulier quand ils parles de la retraite vers le Sud.


Voici pour le dernier texte :
La bataille du silo à grains fit rage toute la nuit, mais avec peu de munitions restantes la poignée de défenseurs survivants décida de faire retraite (Clark, 1965). Ils décidèrent de se diriger vers le Sud vers Beketovka, évitant ainsi les chars allemands au Nord et à l’Est. Ils passèrent un ravin, croisèrent un remblai de voie ferrée, puis butèrent sur une batterie de mortiers allemande qu’ils détruisirent. Après cela nous sûmes qu’un d’entre eux fût sérieusement blessé et capturé ; mais le reste d’eux fût tué lors de la retraite. Quand les allemands finirent par occuper le silo à grains, ils trouvèrent 40 cadavres soviétiques. Cela mit le Sud de la ville sous leur contrôle. Les soviétiques furent cantonnés au Nord des sites de débarquement, limitant ces derniers à la nuit.

SK


 

Voir le Blog de Schwarze Kapelle : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 25 minutes
par: iffig 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
il y a 59 minutes
par: gibraltar114 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 10:52
par: iffig 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Aujourd’hui, 02:00
par: pierma 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:06
par: François 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 20:37
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Hier, 19:30
par: iffig 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 18:45
par: Signal Corps 
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
Hier, 18:27
par: Loïc Charpentier 
    dans:  La visite du petit moustachu dans les Flandres, 1 et 2 juin 1940 
Hier, 17:59
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Seznam [Bot] et 7 invités


Scroll