Connexion  •  M’enregistrer

les raisons d'un echec

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

les raisons d'un echec

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de raca  Nouveau message 28 Mar 2004, 16:41

de l'impossibilité d'envahir la russie :

Facteur espace : l’énormité des distances:

Depuis Berlin jusqu’aux bases de départ de l’invasion, il y avait environ 600 km pour le GA Nord ; 500 pour le GA Centre, et 750 pour le GA Sud. mais le "cœur", le "barycentre", de l’activité industrielle allemande était vers 250 km plus à l’ouest que Berlin.
- l’exécution de la seule première phase nécessitait une avance, en combattant durement, de 650 à 800 km, à vol d’oiseau ; on serait alors à plus de 1 500 km de ce "cœur" industriel ;
- la seconde phase - exploitation/poursuite - si elle avait été pleinement réalisée, aurait conduit la Wehrmacht à s’enfoncer encore de : 800 km au nord, (région d’Arkhangelsk)
1 100 km au centre (Volga vers Kouibichev)
600 km au centre-sud (Volga de Stalingrad)
1300 km au sud (zone pétrolifère de Bakou)
- enfin, s’il avait fallu établir le "cordon sanitaire" de l’Oural (au bas du versant Est, puisque le centre de la chaîne est particulièrement riche en mines de cuivre, nickel, tungstène, etc.), il aurait fallu le créer encore 1 000 km plus à l’est.
Ce "limes" aurait donc été à plus de 3 000 km de Berlin, distance à parcourir pour apporter un carburateur, un patin de chenille ou un obus.

Facteur temps : les conditions climatiques

Pluie du début du mois de juillet.
L’automne transformant à nouveau le pays en plaine de boue, puis l’hiver, arrivent en 1941 en avance d’une quinzaine de jours au moins sur les dates habituelles.

Le facteur terrain : l’état des communications:

Les routes qui figuraient sur les cartes de l’opération Barbarossa se révélèrent dans la plupart des cas n’être que des pistes se transformant en fondrières sous l’effet de l’humidité.
En période sèche, après le passage d’un certain nombre de véhicules, de chenillés surtout, plus "agressifs", elles se transformaient aussi, mais en une couche de fine poussière pouvant atteindre plusieurs dizaines de cm d’épaisseur où les véhicules, souvent enfoncés jusqu’aux essieux.
Pendant la saison froide :
- au début et à la fin de la saison, les engins roulent dans la boue pendant la journée ; mais avec des nuits à -10, -15° au matin. Si l’ensemble des galets et chenilles n’a pu être nettoyé la veille au soir, il forme un bloc qu’il faut fissurer et dégeler, (ou attendre le réchauffement en fin de matinée).
- au cœur de l’hiver, vers -40°, si un chenillé est arrêté pour la nuit sur une surface d’où la neige a presque été balayée par le vent, au matin, l’engin est "soudé" au sol.
_ le probleme des diesels qui doivent fonctionner par -20° voir -40°

Facteur rapport de forces : les hordes rouges

A partir de 1942 des nuées d’hommes et de chars submergèrent irrésistiblement les défenses allemandes : tout simplement, il ne restait plus assez d’armes et d’hommes, pour résister aux fantastiques poussées d’une armée qui paraissait disposer de réserves humaines inépuisables, Elle pratiquera donc la technique du "rouleau compresseur", en procédant par des poussées irrésistibles sur de larges fronts ;


source : http://www.stratisc.org/_search/phpdig/ ... russie#ici


qu’en pensez vous ?


 

Voir le Blog de raca : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de webmastersignal  Nouveau message 29 Mar 2004, 08:33

Toutes ces raisons sont bien sur exactes mais les vraies raison ne se trouvent elles pas à Berlin : l'offensive était pensée comme celles des années précédentes victoires rapides, écroulement de l'ennemi. Rien n'avait été prévu pour l'hiver, les troupes n'étaient ni vetues ni equipées en fonction de ce paramètre.

La cause : très certainement l'enlisement italien dans les balkans qui du recevoir l'aide des allemands pour sortir de ce mauvais pas. Du coup l'offensive contre l'URSS du être retardée de plusieurs semaines.

La sous estimation des forces soviétiques : par exemple ignorance du T34 et du nombre de blindé, de l'importance de l'aviation (même si celle ci perd un nombre incroyable d'appareils). La capacité des russes à transferer leur industrie au delà de Moscou....

Autre facteur : aucune aviation stratégique allemande qui ne dispose d'aucun bombardier lourd capable d'intervenir en profondeur sur les industrie en particulier, c'est pourtant ce facteur qui causa en partie l'échec sur la Grande Bretagne en 1940

On peut aussi souligner le peu de soutien fourni par le Japon, si celui ci avait entretenu une certaine tension aux frontières, les troupes sibériennes auraient été toutes ou en partie retenu en orient.


 

Voir le Blog de webmastersignal : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Igor  Nouveau message 29 Mar 2004, 09:17

webmastersignal a écrit:La sous estimation des forces soviétiques : par exemple ignorance du T34 et du nombre de blindé (...)


En effet, l'OKH estimait à 5 000 le nombre de chars dans l'Armée rouge, alors qu'en fait il y en avait 20 000, soit quatre fois plus ! Seul Guderian était proche de la réalité, puisqu'il avait évalué à 17 000 le nombre de chars. Il avait en effet effectué des visites en 1934 dans les usines de blindés en URSS, ce qui fait qu'il appréciait mieux le potentiel de l'industrie soviétique d'armement.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 15:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 29 Mar 2004, 16:20

Le brutalisme et la barbarie des einsatzgruppen ont aussi nui puisque les Russes anti-bolchéviques qui auraient pu s'allier aux Allemands joignirent plutôt la résistance et causèrent de nombreux ennuis sur les arrières de la Wehrmacht et nuisirent considérablement au ravitaillement.

On raconte que les Allemands allumaient des feux sous les chars pour aider au démarrage par grand froid.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Camerone  Nouveau message 08 Mai 2004, 12:14

Hitler était mu par un desir morbide important.
De plus il avait une vénération pour les conquistrador espagnols.
Il a ordonné de brulé les effets d'hiver destinés a la 6 eme armée "pour lui donner du coeur au ventre". Incroyable quand meme.


 

Voir le Blog de Camerone : cliquez ici


Les causes de l'echec allemand en russie.

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 10 Mai 2004, 17:46

Bonjour à tous ! Il me semble que l'Allemagne nazie n'avait tout simplement pas les moyens d'attaquer et de vaincre la Russie, tout en restant en guerre contre l'angleterre ! Si on compare à la campagne de France, Les effectifs pour attaquer les russes sont légérement supérieurs en ce qui concerne les divisions blindées et les troupes d'infanterie, mais infèrieurs en ce qui concerne l'aviation ! De plus, cette attaque est un coup de poker, les renseignements allemands ont été, comme pendant tout la guerre d'ailleurs, inexistants ! La réalité de l'armée rouge est inconnue ! Or même si la qualité opérationnelle des soviétiques est faible au début de la guerre, l'URSS est un gigantesque usine d'armements et son potentiel humain est inépuisable !
Sur le fameux retard pris par les allemands en allant au secours de l'Italie dans les Balkans, qui serait la cause de l'échec allemand, cela relève du mythe ! Les conditions climatiques en mai en Russie, ne permettent pas de lancer une grande offensive terrestre !
Le seul espoir pour faire vaciller l'ours russe aurait été d'avoir une politique favorisant les différentes nationalités composant la mosaïque soviétique. Création d'un Etat ukrainien et biélorusse notamment ! Clausewitz en avait déjà eu l'intuition. Mais celà reste de l'anticipation, car je vois mal les nazis, avec leur idéologie raciste et leur mépris des slaves, traiter avec des "sous-hommes" ....ukrainiens et biélorusses ! D'ailleurs par la suite, la tentative de Vlassov n'a jamais vraiment été soutenue par les nazis ! Seul Rosenberg, ministre pour les territoires à l'Est, prônait des actions positives envers les nationalités, mais il n'avait aucun poids auprès d'Hitler ! Les Gauleiters comme Lohse pour la Biélorussie et Koch (appelé "Le petit Staline" par Himmler) pour l'Ukraine furent de véritables calamités !
Cette campagne était donc vouée à l'échec ! Humainement et matériellement, les nazies n'avaient tout simplement pas les moyens de vaincre Ivan !


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de babou  Nouveau message 10 Mai 2004, 19:10

Alan a écrit:Ce que vous dites n'est pas faut mais tout ce joue a Berlin et dans les dessisions de Hitler.
Premiere fase de l'ope Barborossa
avait fonctionner a merveille
(je n'ai pas mes livres sous les yeux donc les nom des armees je ne sais pas)
le groupe du nord avance rapidement celui du sud aussi, legere ressistance au centre mais une division de ss du nord vient renforcer le centre, puis arrive moscou
et la tout ce joue ,l'hiver tombe mais les allemands sont toujours tres fort
et moscou est prete a tomber (comme berlin a la fin de la guerre)
mais hitler est omnubile par par stalingrad qui porte le nom de son adversaire et qui ce trouve dans une region interressante pour le petrole.
Donc il refuse d'envoyer des renforts au centre pour prendre moscou et focalise toute son energie sur stalingrad la comme tout le monde le sait
elle fut en partie assiegee par les allemands laisant le temps au reste de la russie de reformer une grande armee commende par ??? je ne sais plus je crois que c'est celui qui a conquit berlin.



T'es sur de pas mélanger les années ? :? la bataille pour Moscou, c'est fin 1941, la bataille de Stalingrad c'est fin 1942


 

Voir le Blog de babou : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de mant37  Nouveau message 12 Mai 2004, 10:27

Hitler a attaqué l'URSS pour des raisons irrationnelles car basées sur une idéologie raciste car l'Allemagne n'avait aucune chance de battre l'URSS et de tenir le pays même si Moscou avait été prise, ce qui n'a pas été le cas ! L'Allemagne réagit tardivement en fait : son économie est certes militariste mais ne se tourne totalement vers la guerre qu'à la fin 1942 ; son industrie et ses productions ne sont pas standardisées (voire le nombre de modèles de char produit), beaucoup de programmes d'armement sont en retard (Tigre et Panthere par exemple) alors que les Britanniques ont militarisé la société et l'industrie dès 1940 !!!! Quant aux Russes et aux Etats-Unis, ils réagissent encore plus vite ! Exemples : en 1942 l'URSS produit 25436 avions et 12553 T34 malgré les défaites et les pertes de territoire; l'Allemagne seulement 15 400 avions et 3 000 chars moyens (F.Rousseau (dir.) Guerres, paix et sociétés 1911-1946 p.273, Atlante, 2004). Sans compter les livraisons non négligeables d'armes par les Anglo-Saxons. Et ce n'est que le début de la bataille de la production !


 

Voir le Blog de mant37 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de jenisais  Nouveau message 23 Mai 2004, 00:41

Je suis "pour" la theorie Suvorov. Fin 2003 je viens d'ecrire plusieurs post soutennant cette idée. Viens de re-lire Pilote de Stuka, de Hans U Rudel, il cite qq chose comme ça: Heureusement nous avons attaqué les premiers (en voyant, des l'air, les inmenses vagues de tanks et de trains avec de provisions beliques) Tout ça dans les premier jours de Barberousse


 

Voir le Blog de jenisais : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Igor  Nouveau message 23 Mai 2004, 11:34

jenisais a écrit:Je suis "pour" la theorie Suvorov. Fin 2003 je viens d'ecrire plusieurs post soutennant cette idée. Viens de re-lire Pilote de Stuka, de Hans U Rudel, il cite qq chose comme ça: Heureusement nous avons attaqué les premiers (en voyant, des l'air, les inmenses vagues de tanks et de trains avec de provisions beliques) Tout ça dans les premier jours de Barberousse


Gorodetsky a démontré le contraire dans son ouvrage, Le grand jeu de dupes, publié en France en 2000.

Cet ouvrage, d’une remarquable précision, est basé sur les fichiers du ministère russe des Affaires étrangères, de l’Etat-major, des forces de sécurité, sur les archives des Services secrets militaires de l’époque. Il remet en cause la version que le Brise-glace de V. Souvorov avait diffusée selon laquelle Staline et le régime soviétique préparaient une invasion de l’Allemagne et de l’Europe centrale, ce qu’aurait empêché Hitler par l’opération Barbarossa du 22 juin 1941, telle une attaque préventive. En fait, selon l’auteur, Staline entendait mener une politique étrangère "classique" de défense des intérêts extérieurs de son régime en préparant un nouvel ordre européen par des négociations de paix dans le cadre d’une conférence internationale qui lui aurait permis la révision d’anciens accords imposés à la Russie. Ce furent ses erreurs de jugement tant à l’égard des Anglais que des Allemands qui firent s’éloigner le chef suprême de l’Etat totalitaire de la réalité de ce qui se préparait en Europe. Avec talent, Gabriel Gorodetsky nous fait entrer de plain pied dans les négociations et intrigues diaboliques et le cynisme qui présida les relations germano-soviétiques d’août 1939 à juin 1941. Au cœur d’une période très étudiée, l’auteur semble nous mener au plus près de la vérité historique concernant les doutes, les erreurs et les certitudes de Staline ainsi que des circonstances particulières précédant l’apocalypse guerrier.


http://www.conflits-actuels.com/article ... rticle=131
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 15:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 00:40
par: pierma 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Aujourd’hui, 00:29
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:49
par: kfranc01 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:49
par: Eric Denis 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 22:50
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:40
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Hier, 18:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  RAF 1916 - 2016 
Hier, 17:10
par: facecachee5 
    dans:  NAUFRAGE du LAMORICIERE 1942 Départ d'ALGER 
Hier, 16:51
par: brehon 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 16:40
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 49 invités


Scroll