Connexion  •  M’enregistrer

Varsovie, des nouveaux documents

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 91  Nouveau message de MOSCA  Nouveau message 02 Oct 2008, 20:04

Borovic a écrit:

Rapport du 8 août 1944 des Commandants des 1er et 2iéme FB au Haut Commandement pour avis sur le projet opérationnel sur le secteur de Varsovie.
Au Commandant en chef d'Union Soviétique, le Camarade ..........
Rapport concernant les opérations du 1er FB et le projet tactique pour Varsovie



1°/ Le front des opérations "Varsovie" pourra démarrer lorsque les armées de l'aile droite seront sur les berges de la Narew et lorsque elles auront installé une tête de pont sur la rive ouest dans les secteurs de Pultusk, Serok. Ces armées sont actuellement à 120 kms de la Narew; 10 jours seront nécessaire pour parcourir cette distance. Les opérations des armées de l'aile droite pourront avoir lieu du 10 au 20 août 1944 avec comme objectif la Narew.
2°/ Actuellement, l'aile gauche du front a engagé ses forces, les 69 armée, 8 armée de la Garde, 7 corps de cavalerie de la Garde et 11 corps blindé, dans des opérations locales avec comme objectif l'élargissement des têtes de pont sur la Vistule en vue de perçées à Warka, Stroniec, Radom et Wierzbica.
Pour réaliser cette opération, la 1 armée blindée de Katukow sera transférée du 1er Front Ukrainien au 1er FB et fera mouvement depuis le secteur Opatow vers Ostrowiec, Sienno dans un mouvement vers le nord avec comme objectifs : Zwolen, Radom, dans le but de soutenir les 69 armée, 8 armée de la Garde, 7 corps de cavalerie de la Garde, 11 corps blindé et de percer les défenses ennemies
Au sud, les 1er FB et 1er FU définiront comme ligne de séparation les secteurs : Krasnystaw, la riviére Ilzanka, Opoczno, Piotrkow. Cette opération aura comme objectif l'écrasement des forces ennemies qui font face à l'aile gauche du 1er FB et de renforcer celui-çi dans son offensive sur
Radom.
3°/ Sitôt que l'aile droite du Front Bielorusse aura atteint le secteur de la Narew et que les forces de l'aile gauche seront à Warka, Sromiec, Radom, Wierzbica, les armées auront besoin de 5 jours pour transférer l'aviation, les tracteurs d'artillerie et l'arriére-garde ainsi que les stocks de munitions, les charges propulsées et les carburants.
4°/ Conscient du temps nécessaire à leur réalisation, les opérations autour de Varsovie devront débuter au plus tard le 25 août 1944 afin que toutes les forces puissent établir une ligne de front : Ciechanow, Plonsk, Wysogrod, Sochaczew, Skierniewice, Tomaszow "et occuper Varsovie"*.
Au nord de la Vistule, l'aile droite sera composée des 3 (trois) armées, 1 corps blindé et 1 corps de cavalerie; au sud de la Vistule, l'aile gauche sera composée des 69 armée, 8 armée de la Garde, 1 et 2 armées blindées, deux corps de cavalerie, un corps blindé et une armée détachée de l'aile droite du 1er FU
Durant cette opération, la 1 armée polonaise progressera rive ouest de la Vistule avec comme objectif la maitrise de Varsovie en étant associée aux troupes de l'aile droite et du centre
5°/ Le rapport çi-dessus, s'il convient, nécessite l'approbation de nos réflexions sur les opérations futures de l'offensive du 1er FB et du calcul du temps nécessaire pour les exécuter.
Signé : Zarow**, Rumiancew***
8 août 1944, 20h05, nr 00806/op
(Archive op. 2307,vol.233, doc.34, page 1 et 2)


* "et occuper Varsovie" : a été rajouté sur le document original
** Zarow est le pseudonyme de G. Zacharow
*** Rumiancew est le pseudonyme de K. Rokossowski





La question de l'aide à apporter aux insurgés passera sous la responsabilité du général Siergiej Sztemienko, de l'Etat-Major de l'Armée Rouge . Les premiers largages n'auront lieu que mi-septembre ............


Ce plan n'est pas une invention de la Polonia de Londres. Je l'ai trouvé dans une doc de 1988, une étude réalisée par un officier de l'armée populaire polonaise.


M'enfin Borovic qui a dit le contraire? J'ai exactement le même en russe d'après les mémoires de Chtemenko justement. :D

«...1. Варшавскую операцию фронт может начать после того, как армии правого крыла выйдут на рубеж р. Нарев и захватят плацдарм на его западном берегу на уч. Пултуск, Сероцк. Боевые порядки этих армий удалены от р. Нарев на расстояние 120 км. Для преодоления этого расстояния потребуется 10 дней.
Таким образом, наступательную операцию армиями правого крыла фронта с выходом их на рубеж р. Нарев необходимо провести в период с 10 по 20 августа с. г.
2. За это же время на левом крыле фронта силами 69-й армии, 8-й гвардейской армии, 7-го гвардейского кавалерийского корпуса и 11-го танкового корпуса необходимо провести частную операцию с целью расширения плацдарма на зап. берегу р. Висла с выходом этих армий на рубеж Варка, Стромец, Радом, Вежбица.
Для проведения этой операции необходимо из состава 1-го Украинского фронта передать 1-го танковую армию Катукова в состав 1-го Белорусского фронта и направить ее из района Опатув через Островец, Сенно с задачей ударом в северном направлении выйти на фронт Зволень, Радом и этим оказать помощь 69-й армии, 8-й гвардейской армии, 7-му кавалерийскому корпусу и 11-му танковому корпусу в разгроме противостоящего противника.
Наряду с этим необходимо существующую разгран. линию между 1-м Белорусским фронтом и 1-м Украинским фронтом поднять на север до линии: Красностав, р. Илжанка, Опочно, Пиотркув. Это уплотнит боевые порядки армий левого крыла 1-го Белорусского фронта и усилит ударную мощь наших войск на радомском направлении.
3. После проведения этих операций и с выходом армий правого крыла фронта на рубеж р. Нарев, а армий левого крыла — на фронт Варка, Радом, Вежбица войска будут нуждаться во времени минимум пять дней для перебазирования авиации, для подтягивания артиллерии и тылов, а также для подвоза боеприпасов и горюче-смазочных материалов.
4. Учитывая необходимое время на подготовку, Варшавскую операцию можем начать с 25 августа 1944 г. всеми силами фронта с целью выхода на рубеж Цеханув, Плоньск, Вышогруд, Сохачев, Скерневице, Томашув и занятия Варшавы.
В этой операции для наступления севернее р. Висла использовать три армии, 1-й танковый и 1-й кавалерийский корпуса, а для наступления южнее р. Висла использовать 69-ю армию, 8-ю гвардейскую армию, 1-ю танковую армию и 2-ю танковую армию, два кавалерийских корпуса, один танковый корпус и одну армию за счет правого крыла фронта.
1-я польская армия в этой операции будет наступать по западному берегу р. Висла с задачей во взаимодействии с войсками правого крыла и центра фронта овладеть г. Варшава». [325]

Nettement plus fainéant que vous, je voulais le traduire plus tard...Merci de m'avoir oté cette peine. ;)


Par ailleurs il doit exister en français:

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOO ... 32491.aspx

Cordialement
Quand même!

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 355
Inscription: 02 Sep 2008, 22:06
Localisation: Paname

Voir le Blog de MOSCA : cliquez ici


Re: Varsovie, des nouveaux documents

Nouveau message Post Numéro: 92  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 17 Oct 2008, 16:40

Bonjour,

.... L'anti-char de 45mm :

- j'ai enfin trouvé la réponse concernant la livraison de ce canon aux insurgés de Varsovie, dans les souvenirs du Lt.Col. Walentin Siemionowicz Mitin qui était à la direction des opérations de la 16 ALot soviétique (coordination des 3 unités : 9DNB, 2DLS et 198DLS).
Le 45mm sera démonté en plusieurs parties : canon, affût, roues et bouclier. Ce sont des P-5 (R-5 à l'ouest) qui se chargeront du canon et de l'affût, trop lourds pour les Po-2. Les Po-2 se chargeront du reste. Les différents morceaux, accrochés à l'extérieur seront emballés et largués avec un petit parachute de freinage.
W. S. Mitin ( devenu Ministre des sports parachutistes en URSS apres la SGM ) et le Cpt K. F. Michajlenko (997 vols de guerre) racontent les 14 nuits de largage/parachutage (2243 en tout) soviétiques au-dessus de Varsovie (OdB, plans de vol, charges, pertes ect ...)

Cordialement

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 19:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Re: Varsovie, des nouveaux documents

Nouveau message Post Numéro: 93  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 18 Oct 2008, 17:29

Grace à la nouvelle plateforme, 2 courtes vidéos d'instruction tournées en 1944 par le Groupe Cinématographique du NII des VVS :

  • Polikarpov R-5 :


  • Polikarpov U-2 :

;) Par chance, elles étaient en ligne avant le 1er Janvier 2008, date de changement de la loi russe sur les (c) ...
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8057
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Varsovie, des nouveaux documents

Nouveau message Post Numéro: 94  Nouveau message de MOSCA  Nouveau message 28 Oct 2008, 10:52

Bonjour,

Effectivement, d'après Mikhaïl Maslov, le canon de 350 kg ( fût sans accéssoires) fut emporté puis largué sans encombres par le pilote LP Chidlin du 62e régiment de la Garde des GVF. Or à l'époque ce régiment n'en comportait aucun aux états de l'unité, bien que les GVF en utilisaient encore une petite centaine aux opérations.
Il doit s'agir d'un avion d'emprunt appatenant à une autre unité, les régiments de combat (NBAD VVS) ayant céssé à l'époque de comptabiliser ces vieilles bouzines, qui pourtant vont se montrer irremplaçables au dessus de Wawa en raison de leur propension à tourner court et voler lentement: 90-100 km/h.

Le bilan de l'activité du 62e GvTAP GVF au dessus de Varsovie n'a pas été établi à ce jour. Les insurgés auraient donc "perçu" un peu plus de charges qu'il n'en est déclaré de manière officielle.

Amitiés
Quand même!

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 355
Inscription: 02 Sep 2008, 22:06
Localisation: Paname

Voir le Blog de MOSCA : cliquez ici


Re: Varsovie, des nouveaux documents

Nouveau message Post Numéro: 95  Nouveau message de MOSCA  Nouveau message 28 Oct 2008, 16:39

Effectivement, d'après Mikhaïl Maslov, le canon de 350 kg ( fût sans accéssoires) fut emporté puis largué sans encombres par le pilote LP Chidlin du 62e régiment de la Garde des GVF.

Effectivement par biplan Polikarpov R-5, ou bien P-5 sa version civile.


Le bilan de l'activité du 62e GvTAP GVF au dessus de Varsovie n'a pas été établi à ce jour.

Il existe au RGVF un bilan d'activité mensuel, qui ne fait pas la distinction entre les missions sur Varsovie et les autres. Pour plus de précisions faut se pencher sur le JMO quotidien de l'unité. Ce que personne n'a encore jamais fait, à ma connaissance...
Quand même!

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 355
Inscription: 02 Sep 2008, 22:06
Localisation: Paname

Voir le Blog de MOSCA : cliquez ici


Re: Varsovie, des nouveaux documents

Nouveau message Post Numéro: 96  Nouveau message de Borovic  Nouveau message 26 Nov 2008, 00:04

Bonsoir,

... toujours dans l'esprit de comprendre cette derniére semaine de juillet 1944, 3 informations notées dans une étude de 1972 réalisée à l'Académie Militaire et Politique "F. Dzierzynski" de Varsovie


26 juillet 1944 :

..... A Lublin, apres la libération de la ville, un entretien entre le Maréchal Konstantin Rokossowski et le journaliste russo-britannique Alexander Werth :

- Rokossowski : "Sans entrer dans les détails, je peux dire qu'apres plusieurs semaines d'une longue marche en Biélorussie et Pologne de l'Est, nous serons finalement dans la banlieue de Praga pour le 1er août. En ce moment, l'Allemagne a engagé quatre divisions blindées qui, toutes, ont été repoussées"
- Werth : "Repoussées jusqu'où ?"
- Rokossowski : "Je ne peux pas, Monsieur, le préciser exactement, mais on peut dire 100 kms, 65 miles"
- Werth : "Et si vous battez en retraite ?"
- Rokossowski : "Non, actuellement nous progressons, mais lentement"
- Werth : "Monsieur, comme le laissent entendre les correspondants de la Pravda, vous pourriez prendre Varsovie le 1er août ?"
- Rokossowski : "Même si l'Allemagne n'a pas perdu toutes ses forces blindées, nous avons 50% de chance de prendre Varsovie, mais pas dans une attaque frontale. Une contre-offensive allemande à Praga ne peut être exclue, même si nous le savons maintenant que l'arrivée de ces divisions blindées allemandes s'est faite dans l'urgence et dans une organisation trop hative"
- Werth : "Alors, dans ces circonstances, l'insurrection de Varsovie n'est pas justifiée ?"
- Rokossowski : "Non, cela est une grave erreur. Les insurgés agissent pour leur propre compte, sans nous consulter"
- Werth : "Les émissions de Radio Moscou incitent à l'insurrection !"
- Rokossowski : "C'est normal. L'appel est similaire à celui de Radio Swit*, et celui des Polonais de la BBC qui le soutiennent mais que personnellement je n'ai pas entendu. Soyons sérieux. L'insurrection armée dans un lieu comme Varsovie ne peut être victorieuse que si elle se produit en étroite collaboration avec l'Armée Rouge. La question de la date est de la plus haute importance. Les insurgés de Varsovie sont dans l'erreur et l'apparition d'une lutte armée n'aurait de sens que si elle se produisait au moment de notre entrée à Varsovie. En ce moment, cette étape n'est pas atteinte. Je pense que certains correspondants soviétiques sont trop optimistes pour donner le 1er août comme date d'entrée dans la capitale. Cela sera seulement repoussé. Nous ne pourrons pas prendre la moitié de Varsovie avant le mois d'août dans le meilleur des cas. Et si les circonstances sont mauvaises, ce sera pire"

* Radio Swit = Radio AK


28 juillet 1944

Directive nr 22O162 du Haut Commandement en date du 28 juillet 1944, 24h00
Au Commandement du 1er Front Biélorusse

..... L'Etat Major du Haut Commandement ordonne :
1/ Apres l'occupation de Brzesc et Siedlce, l'aile droite du Front développera son offensive dans la direction générale de Varsovie avec comme objectifs la prise de Praga au plus tard entre le 4 et le 8 août apres l'implantation de têtes de pont sur la rive ouest de la Narew à Pultusk et Serok. L'aile gauche du Front installera des têtes de pont sur la rive ouest de la Vistule dans les secteurs de Deblin, Zwolen et Solec.. Ces têtes de pont serviront pour la mise en oeuvre d'une offensive en direction du nord/ouest, le débordement des défenses ennemies le long de la Vistule et de la Narew, avec l'aile gauche du 2iéme Front Biélorusse formant une force de sécurité sur la Narew et les armées centrales sur la Vistule. Ensuite, je pense à une offensive vers Torun et Lodz.
2/ Le 29 juillet à 24h00, les lignes de démarcations avec le 2iéme Front Bielorusse seront de Rozan vers Ciechanow, Brodnica et Grudziadz, objectif du 1er Front et avec le 1er Front Ukrainien de Konskie vers Piotkow et Ostrow, objectif du 1er Front.
3/ La responsabilité de la sécurité des démarcations entre les Fronts reste inchangée
4/ Les ordres émis sont soumis à rapport

Staline
Antonov


29 juillet 1944

Directive nr 220166 du Haut Commandement en date du 29 juillet 1944, 24h00
Aux Commandements du 1er Front Biélorusse et du 1er Front Ukrainien

L'objectif de la création des têtes de pont assignées aux armées doit être compris différemment, les unités doivent s'immobiliser sur leurs positions et ne pas franchir les cours d'eau.
Les Commandements des Fronts devront mettre en place un maximum de mesures de soutient pour les unités ayant traversé et dont les positions sur la Vistule seront conformes aux ordres du Haut Commandement
Le Haut Commandement attache une grande importance au Front sur la Vistule et vous engage à sensibiliser tous les hommes du Front, les soldats et les officiers, sur la possibilité d'obtenir, pour ceux qui se distingueront au combat, des primes spéciales, des décorations, et le titre d'Héros de l'Union Soviétique.

Staline
Antonov


...... Cette date du 29 juillet 1944 est largement cohérente et n'a rien à voir en une quelconque menace allemande ou un manque de logistique russe, c'est la réponse politique de Staline à une insurrection de Varsovie armée contre les Allemands et idéologique contre les Soviétiques.

Bonne soirée

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 382
Inscription: 18 Sep 2006, 19:36
Localisation: Varsovie

Voir le Blog de Borovic : cliquez ici


Re: Varsovie, des nouveaux documents

Nouveau message Post Numéro: 97  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 17 Déc 2008, 12:52

2 photos que je ne connaissais pas, apparuehier soir sur http://forum.exler.ru/index.php?showtopic=69561 :

Image

Image

Sur la première, notez l'empilement de casiers de fusées vides !!!
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8057
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: Varsovie, des nouveaux documents

Nouveau message Post Numéro: 98  Nouveau message de MOSCA  Nouveau message 27 Juil 2011, 18:53

Varsovie , des nouveaux documents?

Image
Bonjour,
Si Borovik ou quelqu'un d'autre ayant lu le bouquin, est dans la parages, je souhaiterais votre avis sur le livre.
Cordialement
Quand même!

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 355
Inscription: 02 Sep 2008, 22:06
Localisation: Paname

Voir le Blog de MOSCA : cliquez ici


Re: Varsovie, des nouveaux documents

Nouveau message Post Numéro: 99  Nouveau message de MOSCA  Nouveau message 22 Aoû 2011, 14:23

Bon , ben je l'ai!

Effectivement, l'auteur rejoint un peu ce qu'à dit Borovik. Plus quelques précisions intéréssantes.

Au 1.08.44 la 2eAB dispose de 387 blindés sur les 810 qu'elle avait au 17.07.44.
Au 8.08.44 après l'abandon de Radzymin et de Wolomin par la 3e brigade blindée soviétique, il lui en reste encore 374.

Pas de quoi supposer une victoire allemande décisive dans le secteur. On comprend dès lors pourquoi Roko voudrait bien encore tenter sa chance contre Praga le 10.
A l'étude des plans, ni Praga, ni Varsovie n'ont jamais été une priorité pour la STAVKA, mais la capture des têtes de pont du Narew. C'est pourquoi les chars soviétiques de la 3e BB sont enfoncés en file indienne et discontinue dans le dispositif allemand.

On a du mal également à voir le recul des soviétiques de 50 à 100 km claironné par Nicolas Bernard. L'axe Radzymin Wolomin Zergze éloigne plutôt les chars soviétiques qu'il ne les approche de Varsovie. D'ailleurs au même moment et dans l'absolu la 15DI et la 107e BB du 16e CB gagnent un peu sur les allemands dans la région de Wawer - Medzylesie au sud. C'est là que la distance avec Praga est la plus courte.

http://en.wikipedia.org/wiki/File:Wolom ... efield.png

Corollaire: Varsovie est donc à portée de l'artillerie de campagne soviétique d'un calibre > 100mm.

Effectivement, Staline n'a certainement pas les moyens au 01/08/44 de faire jonction de ses troupes (Nicolas Bernard Dixit) avec celles des insurgés polonais. Pour autant, ceci ne veut aucunement dire qu'il n'a pas les moyens de les aider tout court!

J'adhère aux problèmes logistiques de l'armée rouge, mais le coup des Po-2 ravitailleurs -bombardiers, il aurait très bien pu le réaliser en août, non pas en septembre!

Cordialement
Quand même!

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 355
Inscription: 02 Sep 2008, 22:06
Localisation: Paname

Voir le Blog de MOSCA : cliquez ici


Re: Varsovie, des nouveaux documents

Nouveau message Post Numéro: 100  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 12 Oct 2011, 17:49

A titre purement anecdotique, sachant que je manque de temps pour m'attarder ici, il me semble nécessaire d'insister sur un ou deux points. Contrairement à ce qui est insinué dans le message ci-dessus, ma thèse ne consiste nullement à prétendre que Staline se serait abstenu d'aider l'insurrection parce qu'il n'en aurait pas eu la possibilité militaire ou matérielle. J'avais, à l'inverse, résumé ce qui s'était passé dans mon avant-dernier message de ce fil, que je reproduis intégralement :

Nicolas Bernard a écrit:Voici à mon avis comment les choses se sont passées.

Staline veut satelliser la Pologne. Dès lors, l'A.K. est désarmée, ses cadres arrêtés, au fur et à mesure de la "libération" du territoire, ce qui prouve qu'il ne se gêne pas pour liquider benoîtement ses opposants sans l'aide des nazis. Dans ces conditions, a priori, il peut s'emparer de Varsovie, et procéder vis-à-vis de l'Armée de l'Intérieur de la capitale de la même manière qu'à Lublin ou Wilno.

Cependant, il ne néglige pas l'aspect symbolique de Varsovie. C'est la capitale, le coeur politique, historique, culturel de la Pologne. Si les gens ignorent l'existence des autres cités polonaises (hormis Dantzig...), il n'en est pas de même ici.

Or, l'armée allemande semble en déroute, et de toute évidence Rokossovski lui a assuré que Varsovie allait bientôt tomber.

D'où l'idée qui lui vient à l'esprit : pas question de gâcher une victoire militaire contre les Allemands en donnant l'ordre d'arrêter ses troupes, mais pousser la branche communiste de la Résistance de Varsovie à prendre les armes, de manière à faire passer la prise de la capitale, débordée au nord et au sud, pour un coup d'éclat desdits communistes, ce qui leur donne une immense légitimité politique à l'échelle nationale, et même internationale.

En soi, c'est habile, dans la mesure où le plan évite les conséquences néfastes, sur le plan militaire voire politique, d'un ordre d'arrêt. Le gouvernement en exil à Londres et l'A.K., dans la mesure où ils ont été devancés, subissent une atteinte de trop à leur prestige : les véritables héros de la guerre seront leurs rivaux "rouges".

Et dès lors, Staline peut procéder tranquillement au désarmement et à l'arrestation des cadres de l'A.K., tandis que les membres de la Résistance communiste, appuyés par le N.K.V.D., quadrillent les rues libérées de Varsovie.

Mais deux imprévus interviennent : d'une part, l'armée allemande tient solidement la zone de Varsovie ; d'une part, l'A.K. prend les armes le 1er août 1944. L'Armée rouge est stoppée, les communistes locaux devancés.

Staline est pris de court. Mais il profite de l'arrêt - purement involontaire - de ses troupes pour concrétiser leur pause. Alors que Rokossovski lui signale qu'il peut reprendre l'offensive au 25 août 1944, il repousse la suggestion, et se contente d'envoyer au casse-pipes des soldats polonais dans une action parfaitement inutile sur le plan militaire le mois suivant, alors qu'il est déjà trop tard. Il attend cinq semaines pour envoyer des armes aux insurgés, et dans des conditions telles qu'elles devenaient inutilisables ou tombaient aux mains des Allemands.

En ce sens, Staline n'est pas à l'origine de l'arrêt de ses forces devant la capitale polonaise, mais il les a sciemment clouées sur place par la suite.


Il est constant qu'aucun des éléments produits à la suite de ces observations par d'autres intervenants n'a remis en cause cette thèse, qui a été précisément référencée dans ce thread.

MOSCA écrivait notamment, pour répliquer à mon affirmation selon laquelle Staline aurait repoussé une suggestion du Maréchal Rokossovski (commandant en chef du 2ème Front de Biélorusse) selon lequel il pouvait reprendre l'offensive vers Varsovie au 25 août 1944 : "C'est faux, Rokossovski propose le 8, de passer à l'offensive le 10, jusqu'au 20. Je pensais pourtant l'avoir déjà signalé...

Or, c'est effectivement l'assertion de MOSCA qui est inexacte, dans la mesure où le rapport de Rokossovski du 8 août 1944 à Staline indique noir sur blanc : "Compte tenu du temps nécessaire pour la préparation [de l'offensive], les opérations autour de Varsovie pourraient débuter le 25 août 1944, avec pour objectifs : Ciechanow, Plonsk, Vyshogrud, Sochaczew, Skierniewice, Tomaszów, et l'occupation de Varsovie" (Archives russes. La Grande Guerre Patriotique, vol. 14 (3-1), 1994, "L'U.R.S.S. et la Pologne", Chap. III, Doc. 29, p. 219).

MOSCA prétend également que j'aurais "claironné" (sic) que l'Armée rouge aurait reculé de 100 km, ce qui constitue un singulier raccourci de mon argumentation : c'est Rokossovski lui-même qui l'a "claironné" à un journaliste occidental, Alexander Werth. J'en avais produit la référence, et Borovic a reproduit l'extrait pertinent de l'interview à partir d'une source polonaise ou russe. Le fait est que Rokossovski exagère considérablement l'ampleur de son échec, peut-être sur ordre de Moscou. Ce qui ne remet pas en cause le fait qu'échec il y a eu.

Enfin, certains contributeurs (notamment Carlo et MOSCA) s'étaient étonnés de mon affirmation selon laquelle Rokossovski aurait assuré à Staline que Varsovie allait bientôt tomber. Le fait est que les messages échangés entre Staline et Rokossovski ne laissent pourtant aucun doute sur le fait que les plans soviétiques consistaient à "développer une offensive dans la direction générale de Varsovie" et prévoyaient même de conquérir Praga aux environs du 5 août (directive du GQG soviétique du 27 juillet 1944 - ibid., Doc. 7, p. 201-202), quoique il ne s'agisse pas de s'attaquer à la capitale frontalement (cf. infra). Un tel ordre n'a aucun sens si Staline n'espère pas s'emparer rapidement de Varsovie, et s'il n'a reçu aucune donnée nourrissant ce qui sera une illusion. Je peux néanmoins admettre que la formulation de mon affirmation est trop directe, même si je n'entends pas revenir sur sa signification.

Pour revenir plus précisément à la thèse de l'ordre d'arrêt antérieur à l'insurrection, que défendent Borovic et apparemment MOSCA, rappelons que le premier a reproduit trois autres documents soviétiques pour en déduire qu'une telle directive aurait été formulée le 29 juillet 1944, c'est à dire avant le déclenchement de la contre-offensive allemande. En fait, un seul document tendrait à l'indiquer, à savoir la Directive n°220166 du Haut Commandement en date du 29 juillet 1944 (24h00) aux Commandements du 1er Front de Biélorussie et du 1er Front d'Ukraine :

L'objectif de la création des têtes de pont assignées aux armées doit être compris différemment, les unités doivent s'immobiliser sur leurs positions et ne pas franchir les cours d'eau.

Les Commandements des Fronts devront mettre en place un maximum de mesures de soutient pour les unités ayant traversé et dont les positions sur la Vistule seront conformes aux ordres du Haut Commandement.

Le Haut Commandement attache une grande importance au Front sur la Vistule et vous engage à sensibiliser tous les hommes du Front, les soldats et les officiers, sur la possibilité d'obtenir, pour ceux qui se distingueront au combat, des primes spéciales, des décorations, et le titre d'Héros de l'Union Soviétique.

Staline
Antonov


Pour rappel, Staline, fin juillet, ne veut pas d'une offensive frontale sur Varsovie, mais cherche à déborder la capitale, au nord comme au sud. Le 27 juillet, le 2ème Front de Biélorussie reçoit notamment l'ordre de se constituer une tête de pont à l'ouest de la rivière Narew (ibid., Doc. 8, p. 201-202). Le jour même, Rokossovski se voit ordonner de conquérir Praga, mais comme le souligne avec pertinence MOSCA dans son dernier message, "à l'étude des plans, ni Praga, ni Varsovie n'ont jamais été une priorité pour la STAVKA, mais la capture des têtes de pont du Narew. C'est pourquoi les chars soviétiques de la 3e BB sont enfoncés en file indienne et discontinue dans le dispositif allemand."

La directive stalinienne du 29 juillet 1944 précitée s'adresse tout d'abord au 1er Front d'Ukraine, qui vient de franchir la Vistule près de Sandomir. Elle n'empêche nullement Rokossovski, l'autre destinataire en sa qualité de chef du 1er Front de Biélorussie, d'ordonner le lendemain à ses forces de se préparer, à leur tour, à franchir le fleuve (ibid., Doc. 10, p. 202-203), sachant que le Maréchal indique expressément agir en conformité avec ladite instruction.

Bref, l'ordre n°220166 du 29 juillet 1944 ne saurait constituer le fameux "ordre d'arrêt" que Staline aurait imposé à l'Armée rouge aux portes de Varsovie. Il implique une sécurisation des têtes de pont obtenues ou à venir, et s'intègre dans une stratégie de contournement de la capitale polonaise.

En revanche, dans ce même laps de temps, Rokossovski confirme, le 31 juillet 1944, qu'il rencontre de considérables difficultés logistiques : "L'éloignement permanent des troupes de leurs bases d'approvisionnement et le retard dans la reprise des chemins de fer crée des difficultés dans l'approvisionnement en carburant." De manière à les atténuer, il demande la formation en urgence d'une unité spéciale affectée au ravitaillement (ibid., Doc. 14, p. 207).

Par ailleurs, dès le 30 juillet, le 1er Front de Biélorussie constate l'existence de lignes de défense fortifiées devant Varsovie, ainsi que l'intervention de la Panzerdivision Hermann Göring (ibid., Doc. 12, p. 204-205). Le 1er juillet 1944, face à la "résistance obstinée" des forces allemandes, qui comprennent en outre les divisions S.S. Wiking et Totenkopf, la 2ème armée blindée soviétique s'installe provisoirement sur la défensive (ibid., Doc. 16, p. 209-210). Les documents soviétiques qui suivent établissent tous l'extrême dureté des combats, et mettent en lumière les insuffisances logistiques de l'Armée rouge qui facilitent les succès locaux remportés par les Allemands. C'est pourquoi Rokossovski estime-t-il le 8 août 1944, compte tenu de l'ensemble de ces difficultés, qu'une offensive majeure ne peut reprendre qu'à compter du 25 août.

Proposition qui sera rejetée par Staline, qui abandonnera les insurgés de Varsovie à leur sort. En ce sens, il a profité de cette déconfiture militaire russe, somme toute provisoire, pour laisser les Allemands anéantir ses rivaux politiques. Mais l'interruption de l'avance de l'Armée rouge résulte d'abord et avant tout de la résistance allemande et des difficultés d'approvisionnement. Staline ne l'a pas préméditée.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 15:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 00:19
par: Margont 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 00:00
par: Margont 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:23
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 21:49
par: kfranc01 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Hier, 21:39
par: iffig 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 20:20
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Organisation du Gross-Paris 
Hier, 19:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 17:01
par: Signal Corps 
    dans:  SOLDATS TCHÉCOSLOVAQUES 
Hier, 15:51
par: betacam 
    dans:  Des négatifs retrouvés, besoin d'identifier l'époque, le pays et le rang 
Hier, 10:14
par: marine 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll