Connexion  •  M’enregistrer

Panthers polonais lors du soulèvement de Varsovie

Après l'opération Barbarossa, les forces de l'Axe contraignent l'URSS au repli.
Après une série de succès, l'Allemagne s'enlisera progressivement puis cédera à Stalingrad et à Koursk.
MODÉRATEURS: Marc_91, alfa1965

Re: Panthers polonais lors du soulèvement de Varsovie

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 02 Aoû 2019, 17:11

Bonjour,
Rien à voir avec le soulèvement de Varsovie, je suis désolé, mais l'engin est sans doute similaire à celui qui fut utilisé par les Allemands -et explosa le 7 septembre 1944 - lors de la Libération de Liège (par les troupes U.S. en septembre 1944).
Il doit certainement s'agir d'un Borgward IV (Funkpanzer)
http://quartiersaintemarguerite.blogspo ... -1944.html

Image

Bien amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 73138
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Panthers polonais lors du soulèvement de Varsovie

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 02 Aoû 2019, 17:38

C'est bien un Borgward B IV Traduction expresse http://www.info-pc.home.pl/whatfor/baza ... 1_b_iv.htm
13 août
Vers 19h00 devant le campement [rue Kiliński], un char capturé ce jour-là par des garçons arrive. Tout le monde est devant sa porte, penché par les fenêtres et les balcons. C'est à qui peut sauter sur le char pour entrer dans les quartiers. Parmi les cris: "Hourra !!!", "Longue vie !!!", le char se heurte à des barricades sur le chemin. Et tout à coup ... Un éclair, une détonation et des centaines de lambeaux sanglants de personnes s'envolent. Le char a explosé. Il s'est avéré qu'il contenait une bombe à retardement, qui a éclaté ponctuellement à sept heures. Les victimes sont en masse. Environ deux cents personnes. En ce qui concerne les militaires, les pertes en morts sont relativement faibles (l’officier cadet Michał Światopełk-Mirski décède), mais les blessures sont nombreuses. [...]
Après l'explosion du tank, les locaux de la compagnie ont été transférés dans une dépendance située au rez-de-chaussée. [...] À partir de cette journée mémorable, la vie de l'unité se déroule de manière relativement sereine.
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1319
Inscription: 18 Nov 2015, 22:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: Panthers polonais lors du soulèvement de Varsovie

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 03 Aoû 2019, 08:39

Bonjour,
Je me trompe, peut-être, mais il devait pas s'agir d'une "bombe à retardement", au sens propre; par contre, sous le plancher du BIV, il y avait deux "contacteurs" qui déclenchaient l'explosion de la charge contenue dans la benne, quand le véhicule, en mode radio-commande, faisait exploser une mine sur son passage - c'était prévu pour faire péter le champ de mines environnant -. "le char se heurte à des barricades sur le chemin"... pourrait laisser entendre que le plancher du BIV, ayant heurter un ou des obstacles sur son passage, aurait "enclenché" l'un ou les deux contacteurs, toujours, armés. Il y avait, probablement, une sécurité pour les neutraliser, quand le véhicule était, éventuellement, récupéré et remis en contrôle manuel par l'opérateur, mais le conducteur polonais, à l'évidence, ne pouvait pas connaitre la manip.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3523
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Panthers polonais lors du soulèvement de Varsovie

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 03 Aoû 2019, 11:35

Loïc Charpentier a écrit:Bonjour,
Je me trompe, peut-être, mais il devait pas s'agir d'une "bombe à retardement", au sens propre; par contre, sous le plancher du BIV, il y avait deux "contacteurs" qui déclenchaient l'explosion de la charge contenue dans la benne, quand le véhicule, en mode radio-commande, faisait exploser une mine sur son passage - c'était prévu pour faire péter le champ de mines environnant -. "le char se heurte à des barricades sur le chemin"... pourrait laisser entendre que le plancher du BIV, ayant heurter un ou des obstacles sur son passage, aurait "enclenché" l'un ou les deux contacteurs, toujours, armés. Il y avait, probablement, une sécurité pour les neutraliser, quand le véhicule était, éventuellement, récupéré et remis en contrôle manuel par l'opérateur, mais le conducteur polonais, à l'évidence, ne pouvait pas connaitre la manip.

Question fort judicieuse. J'ai dû voir ça, sans y prêter attention. Je vérifie.
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1319
Inscription: 18 Nov 2015, 22:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: Panthers polonais lors du soulèvement de Varsovie

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 03 Aoû 2019, 12:41

Cette histoire de contacts détonants, disposés à l'avant de "l'habitacle", sous le plancher, ne figure que dans un rapport d'expertise US, établi 3 mars 1945... et, encore, il convient de bien le lire jusqu'au bout, car rédigé en 10 points, elle ne figure qu'en dixième et dernière position! :D Sinon, je n'ai trouvé aucun écrit "commercial", rédigé après-guerre, relevant ce dispositif.

L'équipement de l'habitacle du B IV, quelque soit sa version, était, tout à la fois, relativement, sommaire et "bourré" de manettes et de leviers, dont la fonction restait assez mystérieuse pour un non-initié. Ici, celui d'un B IV Ausf. C - il s'agit d'une partie des photos jointes au rapport US de mars 1945 -. Les techniciens US, eux-même, n'avaient pas été capables d'identifier la fonction de certains voyants - une douzaine de petits panneaux "lettrés", qui venaient se positionner devant une fenêtre, quand on appuyait sur une série des boutons-poussoirs, disposés sur le boitier de contrôle de la radio-commande. ::mal-a-la-tete::

Image
Image

Il se pourrait que la détonation de la charge à 19H00 "pétant", le 13 août 1944, dans une rue de Varsovie, ne soit, en fait, qu'un funeste effet du "hasard".
Quand on dispose d'un 'engin de petite taille, trimbalant jusqu'à 500 kg d'explosifs - on remarque sur ton lien, la photo, juste au-dessus du tableau d'organisation de la StuG-Abt. (Fkl) 302, d'une des charges explosives, "posée" sur le haut de la benne du B IV de droite -, on n'a pas vraiment besoin de lui coller un dispositif détonant à retardement, la bestiole ayant, déjà, un profil de "bombe ambulante " assez prononcé comme-çà. En plus, si une équipe allemande qui , après avoir repris le terrain, s’apprête à récupérer un B IV, apparemment, encore, en bon état, et que la charge pète à ce moment-là, çà risque de ne pas le faire! :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3523
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Panthers polonais lors du soulèvement de Varsovie

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 03 Aoû 2019, 14:43

Drescription technique. Traduite du polonais.
En 1939, Borgward fut chargé de réaliser un véhicule télécommandé à chenilles, destiné à nettoyer les champs de mines ennemis à l'aide d'une remorque à rouleaux. Le véhicule portait la marque B I, pesait 1,5 t et était entraîné par un moteur de 29 CV. En mai 1940, 50 véhicules étaient officiellement nommés "Minenräumwagen" (véhicule de déminage). Sa version développée avec la marque B II pesait 2,3 tonnes et possédait un moteur de 49 ch. La commande de 100 articles a été annulée, car lors des tests, il est apparu que les véhicules eux-mêmes sautaient sur des mines ...
En 1942, un "transporteur de charges lourdes" a été développé à partir de ces véhicules, désigné par Borgward comme "B-IV Ausf. A". Les nouveaux engins, pesant 3,45 t, d'une longueur de 3650 mm, d'une largeur de 1 800 mm et d'une hauteur de 1185 mm, étaient également entraînés par un moteur de 49 CV. Le réservoir de carburant d'une capacité de 130 L permettait une autonomie d'environ 120 km sur le terrain. Les premiers véhicules de ce type ont été reçus par le Waffenamt en avril 1942. Leur introduction au combat a eu lieu en novembre 1942 sur le front oriental. En juin 1943 (livrés), un total de 613 véhicules de ce type avaient été produits. Plus tard, une version améliorée de "B" a été ajoutée aux livraisons. Les véhicules de cette version avaient des plaques de blindage supplémentaires, de sorte que le poids passa à près de 4 tonnes. Au total, jusqu'en novembre 1943, 230 exemplaires de cette version ont été produits.
Image
La deuxième version était la soi-disant Sprengstoffträger ou Schwerer Ladungsträger Fernlenkeinheit ["Un transporteur lourd d'explosifs guidé par radio"]. C'était un engin chenillé monoplace, propulsé par un moteur à combustion interne.
Image

Paramètres La version finale "C" : longueur 4850 mm, largeur 1830 mm, hauteur 1250 mm. Les véhicules étaient équipés d'un moteur Borgward 6 cylindres de 78 ch, qui permettait de développer une vitesse de 40 km / h. La protection de l’armure à l’avant, sur les côtés et à l’arrière du véhicule était encore plus renforcée et s’élevait à 20 mm, l’armure du poste de conduite avait une épaisseur de 15 mm, la partie inférieure et la protection 6 mm. La portée du dispositif radio EP-3 utilisé pour guider le véhicule était de 2 km.
Le poids du véhicule est donc passé à 5 tonnes. Au total, 305 véhicules de ce type ont été produits. On a également tenté d’équiper ces véhicules de caméras de télévision afin de mieux les contrôler sur de longues distances. Ces tentatives ne furent toutefois pas complètement achevées avant la fin de la guerre. Le véhicule de la version "C" était également dépourvu d’armes, alors qu’il y avait devant la cabine du conducteur un dispositif fixant la coque à une mine spéciale à très haute puissance de feu. Cette charge contenait une boîte cubique, inclinée et effilée vers l’avant. La boîte contenait 500 kg de TNT. La charge avait un allumeur à retardement ou électrique et, si nécessaire, un allumeur mécanique à action immédiate.
Si le conducteur ne pouvait s’approcher suffisamment de l'objetif en raison d'un feu nourri, la deuxième option était activée : le contrôle à distance du véhicule. Dans ce cas, le véhicule - comme les "Goliath" - devenait un véhicule sans pilote.
La charge était placée à l'aide d'un levier spécial placé dans la paroi avant de l’engin. Après avoir manœuvré, le pilote plaçait la charge sur le pan incliné du blindage et faisait marche arrière.
La charge était déclenchée à l'aide d'un émetteur radio fonctionnant dans la bande des ondes ultra-courtes [VHF]. Une explosion se produisait lors d’une tentative d'ouverture du capot de la cargaison – par action mécanique instantanée.
Le B-IV a été construit sur la base du convoyeur de munitions VK-302. Les modèles des séries individuelles ne différaient que légèrement par les dimensions et l'épaisseur du blindage. De 1942 à la fin de la guerre, un total de 1148 unités de toutes versions ont été produites [Ausfuhrüng A = 613, B = 230, C = 305 pièces].
Le poids du véhicule est donc passé à 5 tonnes. Au total, 305 véhicules de ce type ont été produits. On a également tenté d’équiper ces véhicules de caméras de télévision afin de mieux les contrôler à distance. Ces tentatives ne furent toutefois pas complètement achevées avant la fin de la guerre. Le véhicule de la version "C" était également dépourvu d’armement, alors qu’il y avait devant la cabine du conducteur un dispositif fixant la coque à une mine spéciale à très haute puissance de feu. Cette charge contenait une boîte cubique, inclinée et effilée vers l’avant. La boîte contenait 500 kg de TNT pressé. La charge avait un allumeur temporisé électrique et, si nécessaire, un allumeur mécanique à action immédiate.
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1319
Inscription: 18 Nov 2015, 22:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: Panthers polonais lors du soulèvement de Varsovie

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 03 Aoû 2019, 14:51

Mince, Prosper va nous dire que nous nous égarons ...
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1319
Inscription: 18 Nov 2015, 22:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LE FRONT DE L'EST




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 17 
il y a 6 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Site et unité d'entrainement près de Nimègue - Market Garden 
il y a 22 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 16 
Aujourd’hui, 16:32
par: François 
    dans:  LIBERATION DES PORTS DE TOULON ET MARSEILLE 
Aujourd’hui, 15:49
par: NIALA 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 20 
Aujourd’hui, 15:00
par: Aldebert 
    dans:  Identifier un débris d'avion 
Aujourd’hui, 14:33
par: jcp66 
    dans:  CALAVADOS 1944 
Aujourd’hui, 14:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  [DU 1er JUILLET 2019 au 30 AOÛT 2019] Les véhicules militaires à croix rouge 
Aujourd’hui, 13:38
par: Signal Corps 
    dans:  Il y a 75 ans………..le centre-ville de Namur fut bombardé par erreur. 
Aujourd’hui, 11:11
par: Haddock 
    dans:  Recherche douille de 88 mm 
Aujourd’hui, 10:52
par: MAG98 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Scroll
cron