Connexion  •  M’enregistrer

80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940


80° Anniversaire de la Seconde Guerre Mondiale
---- ANNÉE 1940 -----

Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 30 Mai 2020, 13:22

Je rajoute quelques pages venant du "journal de guerre" du cousin de ma belle-mère, en
mai 1940 adjoint du commandant du III./1. D.T.C.A et ses réflexions concernant la capitulation .
Dans les années 80, j'ai eu l'occasion de discuter avec lui mais j'avoue que ce n'était pas le centre
de mes intérêts . Il m'a "légué" une copie de son journal et ses conclusions ne sont sûrement pas
en concordance avec les conclusions des historiens, mais ils ont été écrit sur le vif .

28 mai 40 au 10 juin 40
Image
Image
Image

Roger

vétéran
vétéran

 
Messages: 1164
Inscription: 13 Avr 2013, 11:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 30 Mai 2020, 22:14

Témoignage touchant je trouve, de l'attachement d'un officier à son roi tout d'abord.

Dans les causes de la défaite je retiens dans l'ordre plusieurs éléments qui me semblent avoir été bien relativisés depuis :
4. la défection de certains régiments flamands (déjà citée par Dynamo… est-elle avérée à ce point ??) ;
6. … le rôle des parachutistes et de la 5e colonne sur les arrières.
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12449
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 30 Mai 2020, 22:48

Je voudrais revenir brièvement (peut être avec plus de questions que de réponses) sur la personnalité du roi Léopold III en cette année 1940.

Léopold est le fils d'un mythe national, "Le Roi chevalier", Albert Ier qui, contre toute attente, tint tête aux Allemands, accroché bec et ongles à un lambeau de Belgique, derrière l'Yser 4 années durant et se trouva à la table des vainqueurs le 11 novembre 1918. Convaincu qu'autrement son royaume aurait disparu au prix d'un énième traité de remaniement européen. Lourd héritage ce jour de février 1934 lorsqu'Albert se tue dans un accident d'escalade.
A une époque où les nuages noirs viennent à nouveau d'Allemagne.

L'année suivante, Léopold pers sa femme, la reine Astrid dans un accident de voiture… le roi conduisait la voiture. La mort de la reine Astrid, adulée du peuple belge, est un drame national.

Question : n'est-ce pas un homme déjà blessé qui reçoit le choc du 10 mai 1940 ?

En tous les cas, Léopold III est obsédé par l'image paternelle et se forge des opinions qui ne sont pas forcément réfléchies sur des bases stratégiques seines :
. résister à tout prix en Belgique, à la tête de l'armée, quoi qu'il arrive (replis stratégique dès lors vers un réduits national Anvers/Ostende certes alimenté depuis la mer… ...mais isolé à la gauche du dispositif allié) ;
. l'obsession de n'abandonner ni son armée ni le peuple belge… pas d'exil (à Londres) pour poursuivre la lutte dès lors ;
. être à la hauteur du Roi chevalier plutôt que d'être lui-même dans les circonstances qui sont celles de son temps.

A travers les historiens, on assiste à l'effondrement progressif du moral du souverain :
. le 13 mai, la percée de Sedan hypothèque les certitudes en la victoire ;
. le 15 mai, le roi est persuadé de la défaite à très court terme contre un ennemi supérieur ;
. le 25 mai la rupture avec un premier ministre et une gouvernement qui conseille le repli en France, voire à Londres et la promesse à l'armée de partager son sort ;
. le 27 mai la lassitude l'emporte et de cesser le supplice de l'armée par la capitulation…

Destin tragique qui s'achèvera 11 ans plus tard par l'abdication dans un pays au bord de la guerre civile autour de ce que l'on a appelé "La question royale".
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12449
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de professeur fromage  Nouveau message 31 Mai 2020, 08:40

sur la défection des régiments flamands, j'ai trouvé ceci (source : Mai-juin 1940 : les causes de la défaite De Dominique Lormier)

Image

et ceci :

Les défections des troupes flamandes ont été très diverses. Voici comment les décrivent la plupart des autorités militaires de l'armée en 40 (Léopold III, Michiels, Van Overstraeten, l'histoire officielle de l'armée belge), et de nombreux historiens (Bernard, Hasquin, Destatte, Balace, Simon, Taghon). Dès le 13 mai, la 14e DI s'avéra inapte au combat. Le 23 mai, une grande partie de la 16e division d'infanterie (DI) se livra à l'ennemi à Gand)14. Le 24 mai la 13e DI qui, la veille, n'a pas pu contenir une attaque allemande sur le canal de Terneuzen (que la 11e DI repousse un peu plus tard) est jugée inutilisable en bataille.15 Le 25 mai au matin, à l'endroit du front tenu par la 4e DI, le 15e régiment de ligne se rendit aux Allemands, organisant même la pénétration des lignes de la DI par l'ennemi pour provoquer volontairement la déroute de toute la division16. C'est la 1re division de chasseurs ardennais qui colmata la brèche ainsi créée. L'énergie de la riposte ardennaise qui fit 1 500 morts et blessés dans le 225e RI allemand est à l'origine du Massacre de Vinkt, qui a des analogies avec ceux des atrocités allemandes commises en 1914. Les unités de la 12e DI et de la 9e DI s'effilochèrent les jours suivants17. Sur les 9 DI flamandes, six connurent des défaillances graves. Tous les auteurs opposent à cela le comportement courageux des régiments flamands d'artillerie et de cavalerie. Hervé Hasquin a montré que 51,3 % des soldats morts lors des opérations étaient domiciliés en Wallonie, 39,9 % en Flandre et 8,8 % à Bruxelles, alors que la population wallonne ne représentait alors qu'un peu plus d'un tiers de la population globale18. Il est à noter que certains auteurs mettent en cause l'idée de la reddition de régiments entiers, comme l'indique le comte Capelle, secrétaire de Léopold III, dans ses Notes inédites19. Jean Vanwelkenhuyzen pense que ce sont seulement des bataillons flamands qui ont fait défection et non des divisions entières. Ces désertions ont pesé certainement dans la décision du roi. Il voulait éviter que de tels agissements n'incitent les Allemands à généraliser l'image des Flamands sans patriotisme, ce qui pouvait encourager les chefs du Reich à reprendre la politique de division de la Belgique qu'ils avaient déjà entreprise pendant la première guerre mondiale

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Capitulat ... _militaire

(bon c'est du wiki mais ça à l'air correctement sourcé)

Colonel
Colonel

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 250
Inscription: 27 Jan 2020, 19:28
Région: Nord
Pays: France

Voir le Blog de professeur fromage : cliquez ici


Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 31 Mai 2020, 09:15

Bonjour,

Dog Red a écrit:
Dans les causes de la défaite je retiens dans l'ordre plusieurs éléments qui me semblent avoir été bien relativisés depuis :
4. la défection des régiments flamands (déjà citée par Dynamo… est-elle avérée à ce point ??) ;
6. … le rôle des parachutistes et de la 5e colonne sur les arrières.


Le point 6 a été écrit "à chaud" . L'auteur parle d'une véritable "parachutomania" qui s'est emparé de la troupe,
tout en avouant que lui-même, il n'en a jamais vu pendant ces 18 jours . Quant à la 5ième colonne, elle a toujours bon
dos pour expliquer une défaite .
Point 4 : l'auteur des ces lignes a été fort marqué par la défection de bataillons de la 12. DI, officiers en tête, puisqu'il a été témoin direct . Les batteries
du groupe étaient déployés à Ursel, Zomergem,Knesselaere et 2 batteries de C40, attachés, à Oostwinkel et Ronsele .
En même temps, il décrit également la contre-attaque d'un bataillon flamand à Ronsele, le 25 mai . Difficile de dire
qu'elles étaient les motivations des uns et des autres . Je dois d'ailleurs te corriger : l'auteur écrit "la trahison de certains
régiments flamands" .
A lire le journal, je pense que le point 5, l'abandon de la ligne KW était un coup très dur pour le moral . Autant la retraite vers
la ligne KW était prévu et organisé, autant la retraite vers la Lys et l'Escaut était désorganisé et improvisé .

Roger

vétéran
vétéran

 
Messages: 1164
Inscription: 13 Avr 2013, 11:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 31 Mai 2020, 09:53

C'est corrigé Roger. Merci de m'avoir fait la remarque.

L'abandon de la ligne KW est effectivement un coup dur, après le repli sur cette même ligne sous le harcèlement permanent de la Luftwaffe, le repli vers la Lys devient un calvaire qui avait fortement marqué mon grand-père. Son régiment n'a fait que reculer pendant la campagne.

C'est du moins le souvenir amer qu'il en avait gardé.
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12449
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 31 Mai 2020, 14:09

Bonjour, je ne veux certes pas verser dans une polémique communautaire stérile mais il est un fait pratiquement certain que la défection des régiments flamands a hâté la capitulation belge.

S.M. le Roi Léopold III a confié à son secrétaire particulier le Comte Capelle et à son conseiller militaire Van Overstraeten, la démoralisation causée chez lui et à l'intérieur de l'Etat-Major de l'Armée par les défections de régiments flamands. C'est une des raisons avancées par Léopold III dans son livre blanc pour hâter la capitulation
https://www.larevuetoudi.org/fr/story/r ... n-mai-1940

Par contre, et Dog Red nous parle de la retraite de son grand père, les diverses retraites de l'Armée Belge ont également joué un rôle, tout comme le fait par exemple que lors de cette campagne dite "des dix-huit jours" rien de concret n'avait été prévu et en cela SM le Roi Léopold III n'est en rien responsable, lui qui avait, en même temps que les Britanniques, accepté dès le 12 mai, à la conférence de Casteau (près de Mons), un haut commandement français pour les opérations à venir.(Ce qui ne doit pas justifier tel ou tel décision prise)
Il est également exact, du moins à mon avis, que vu le repli de la BEF en vue d'un ré-embarquement à Dunkerque, toute l'Armée Belge se retrouvait seul sur les positions de la Lys.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 80161
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 31 Mai 2020, 21:06

Prosper Vandenbroucke a écrit:
Par contre, et Dog Red nous parle de la retraite de son grand père, les diverses retraites de l'Armée Belge ont également joué un rôle, tout comme le fait par exemple que lors de cette campagne dite "des dix-huit jours" rien de concret n'avait été prévu et en cela SM le Roi Léopold III n'est en rien responsable,.

ça c'est un élément intéressant et le "rien de concret n'avait été prévu" doit être expliqué ainsi que son irresponsabilité .
Il faut également expliquer aux mécréants de français pourquoi Léopold commande l'armée.
Il a des prédispositions de naissance ?
il a étudié dans les grandes académies militaires ?

Je suis d'accord sur les mouvements désastreux de retraite que l'armée belge doit effectuer, c'est démoralisant et destructeur.
Je me demande d'ailleurs s'il ne fallait pas laisser les belges défendre le territoire national et rapatrier au plus vite les G.U pour couper le corridor des panzers.
Au pire, on se retrouvait derrière la Somme dans la situation de 1914.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 4219
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 31 Mai 2020, 23:53

Pourquoi SM le Roi Léopold III commandait-il l’Armée Belge ??
Pour la simple et bonne raison que de par l’article 68 de la Constitution Belge de 1831, c’est le Roi qui commande les Forces de ter et de mer.
SM le Roi Léopold III a suivi des cours à l’Ecole Royale Militaire à Bruxelles (66e promotion Infanterie et Cavalerie)
L’Ecole Royale Militaire est l’équivalent de l’Ecole polytechnique militaire française.

Pourquoi les reculs :
Le roi et son état-major s’étant placés sous le commandement du général en chef français Gamelin, l’armée belge, en recul devant la percée de la Meuse, et aussi menacée sur son flanc gauche par le vide laissé par les Hollandais, lie ses mouvements à ceux des Français qui reculent au sud.
Finalement, après des reculs successifs en liaison avec les alliés franco-anglais auxquels elle ne pouvait que lier son sort, l’armée belge se trouva acculée sur la Lys après deux semaines de combats.

En ce qui concerne le "rien n'avait été prévu" je crois que le terme est peut-être mal choisi, car il ne faut quand même pas passer sous silence que le Corps de Cavalerie de Prioux est monté en Belgique plein d'allant. A mon avis c'est la manœuvre Breda et la percée de Sedan (traversée de la Meuse) qui ont engendrés une désorganisation quasi complète des Armées Alliées en Belgique. Il y à également le fait que des positions d'accueil n'avaient pas été parfaitement organisés par l'Armée Belge (je parle de la ligne K-W (Koningshooik-Wavre) Il y eut sans doute également le manque de communication entre Armée belge , Armée française et Armée britannique qui à joué un rôle important.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 80161
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: 80° Anniversaire – Capitulation Belge du 28 mai 1940

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 01 Juin 2020, 08:35

Prosper Vandenbroucke a écrit:Finalement, après des reculs successifs en liaison avec les alliés franco-anglais auxquels elle ne pouvait que lier son sort, l’armée belge se trouva acculée sur la Lys après deux semaines de combats.


Ces reculs successifs sont dramatiques pour le moral et la cohésion de l'armée belge (le témoignage du cousin éloigné de RoCo en atteste tout comme la frustration de mon grand-père et d'autres).
Le premier : position de couverture canal/Albert Meuse > KW (Dyle) est prévu (quoi qu'il arrive très tôt, la position canal Albert étant percée dès le 11 mai) ;
Le second : de KW vers Lys/Escaut est dramatique pour le moral dès lors qu'il mène à l'abandon de la ligne principale de résistance sans guère combattre ; ajoutons-y la fatigue de ce nouveau bon en avant sans s'être remis du premier et ajoutons-y la pression de la Luftwaffe semant pertes et désorganisation, c'est un repli stratégique qui prend un goût amer de retraite. Nos alliés sont à la même enseigne.

La suite est compliquée par la personnalité de Léopold III que j'ai évoquée plus haut. Je ne désire pas mettre en cause la formation militaire du roi. Elle est ce qu'elle est comme pour son père qui prit les bonnes décisions 26 ans plus tôt (on notera pour le côté people que la princesse héritière, commencera son cursus militaire à l'Ecole Royale Militaire en septembre prochain). Le roi à la formation militaire nécessaire et suffisante pour être conseillé par le chef de l'Etat-Major Général et il a son conseillé militaire (en l'occurrence MICHIELS et VAN OVERSTRAETEN qui ont les qualités de leurs fonctions).

Mais il n'empêche, Léopold III décide que l'armée se repliera sur un "réduit national" adossé à la côte et appuyé sur les ports (cordons ombilicaux avec les Alliés) d'Anvers et d'Ostende. Or ce "réduit national" tient plus de la vision de l'esprit que de la réalité stratégique dès lors qu'il ne s'appuie sur rien. L'exemple hollandais était patent. Jouant de la même stratégie, l'armée hollandaise capitulait après 5 jours. C'est selon moi le poids de l'héritage du Roi chevalier qui mène à un utopique "réduit national", comme en 1914/15. Encore fut-il placé derrière l'Yser, en relation avec les Britanniques et les Français (et comme ceux-ci le souhaitaient) que la poche de Dunkerque eut pu sans doute tenir plus longtemps...

Je ne pense pas que les compétences militaires du roi soient à mettre en cause mais plutôt son état d'esprit le portant à des "chimères romantiques" (j'ai apporté des éléments plus haut) plutôt qu'à l'analyse pragmatique d'une situation militaire difficile.
C'est l'impression que laisse la lecture d'Henri BERNARD… pas nécessairement des plus objectifs tant une certaine frustration du vétéran transpire dans ses écrits.

Quid des Alliés laissant l'armée belge à son sort et se repliant sur la Somme, bis repetita ?
Je vois 2 raisons qui s'y opposent :
1. c'est ce que GAMELIN voulait éviter ;
2. la vitesse à laquelle les Allemands s'enfoncent dans le dispositif français (7 jours de Sedan à Abbeville).

Les 2 facteurs ne se multiplieraient-ils pas pour empêcher cette retraite stratégique du corps de bataille français ?

Prosper Vandenbroucke a écrit:En ce qui concerne le "rien n'avait été prévu" je crois que le terme est peut-être mal choisi, car il ne faut quand même pas passer sous silence que le Corps de Cavalerie de Prioux est monté en Belgique plein d'allant. A mon avis c'est la manœuvre Breda et la percée de Sedan (traversée de la Meuse) qui ont engendrés une désorganisation quasi complète des Armées Alliées en Belgique. Il y à également le fait que des positions d'accueil n'avaient pas été parfaitement organisés par l'Armée Belge (je parle de la ligne K-W (Koningshooik-Wavre) Il y eut sans doute également le manque de communication entre Armée belge , Armée française et Armée britannique qui à joué un rôle important.


Dans le contexte de la Drôle de guerre les termes me semblent pourtant bien choisis Prosper ;)
De novembre 1939 (naissance du concept Dyle ?) au 10 mai 1940, la collaboration fut-elle menée avec l'énergie nécessaire ?

Je suis contre la neutralité choisie par la Belgique en 1936. Je l'ai déjà écrit. Elle a ses raisons dictée par la candeur du moment qui ouvre une voie royale aux exigences hitlériennes de Bruxelles à La Haye, Paris et Londres.
En se soustrayant à une défense commune, la Belgique ne se donne pas la chance de voir entrer les Alliés sur son territoire dès septembre 1939, se placer en ordre de bataille sur le canal Albert et à travers l'Ardenne.
Mais c'est du what if à cause d'HITLER a su jouer des intérêts particuliers et des tiraillements des Occidentaux pour les affronter "en ordre dispersé" un peu "comme si rien n'avait été prévu".
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12449
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers ANNÉE 1940




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  La Nuit des Longs Couteaux 
Aujourd’hui, 00:34
par: alfa1965 
    dans:  [DU 1er juillet au 31 juillet 2020]:Stèles et/ou monuments commémoratifs de la SGM 
Aujourd’hui, 00:01
par: Signal Corps 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
Hier, 23:35
par: François 
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 18 
Hier, 23:31
par: Powerhouse 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 22 
Hier, 23:27
par: François 
    dans:  500 000e MESSAGE SUR NOTRE FORUM - GRAND CONCOURS DE L'ETE 
Hier, 21:50
par: dynamo 
    dans:  Quand les Nazis voulaient débarquer en Grande-Bretagne depuis le nord de la France 
Hier, 20:56
par: Clauster 
    dans:  Adresse inconnue bis 
Hier, 20:22
par: Powerhouse 
    dans:  La percée du bocage de Stéphane Jacquet 
Hier, 18:36
par: lepic34 
    dans:  Recherche de lieu. PARIS 
Hier, 17:55
par: tistou48 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll
cron