Connexion  •  M’enregistrer

révolte de S.S. croates.

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

révolte de S.S. croates.

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de betacam  Nouveau message 05 Avr 2006, 15:31

Villefranche de rouergue 1943.

En cette année villefranche va vivre un évènement inattendu qui plongera ses habitants dans un drame dont ils seront pour la plupart des spectateurs impuissants.

28 juin 1943 : ce jour là, le capitaine Aberg de la kommandantur de Rodez s'informe auprès du maire de villefranche , Louis Fontange de la possibilité de loger un bataillon de 1000 à 1500 hommes, 20 à 25 officiers et sous-officiers.

Le 4 août, huit wagons de matériel de couchage arrive en gare de Millau.

Le 5 août, un colonel et ub premier lieutenant S.S. viennent visiter les écoles de la ville E.P.S. ( école de jeunes filles ) ..... A la gare arrive un autre wagon de matériel.

Le 5 août, un détachement de trois soldats allemands et 14 civils français commandé par un lieutenant d'intendance, assisté d'un interprète lorrain décharge le matériel et l'entrpose au palace ( ancienne salle de cinéma ).

Le 11 août, arrive pour intaller le matériel, un petit détachement : c'est l'unité S.S. n° 56975 encadrée par un feldwebel croate et un S.S. nommé Ritz. Ritz prévoit que le collège sera occupé en premier lieu par environ 500 pontonniers ( croates et S.S. d'encadrement ).

le 12 août arrivent 50 croates et le 14 240 hommes de plus.

Le 16 août, arrive le médecin sous-lieutenant Schweiger, originaire de Carniole ( province voisine de la Croatie ) . Ritz rentre à Mende et est remplacé par le feldwebel Lehman, originaire de Stuttgart. L'installation se poursuit.

Le 25 août l'Obersturmfhürer vient prendre le commandement du bataillon et s'intalle à l'hôtel moderne ( actuellement crédit lyonnais ). Il s'appelle Heinrich Kuntz, Serbe né à Alt Werbas, près de Zagreb.

le 5 septembre arrive un lieutenant-colonel qui va commander la place de Villefranche. C'est Oscar Kirchbaum, croate. Le P.C. est installé à l' E.P.S.


louis Fontange ( le maire ) tient un journal qui relate les principaux évènements.

Il signale qu'à la date du 7 septembre les officiers sont installés à l'hôtel moderne.

le 14, d'autres contingents arrivent.

Des prés voisins sont affectés aux baraquements-écuries qui reçoivent 104 chevaux balkaniques.

Ainsi se trouve rassemblé le 13ème bataillon croate, un élément de la 13ème division S.S. cantonnée en lozère ( avec son poste de commandement à Mende ) et dans l'aveyron.

Le chiffre exact des effectifs est inconnu ent raison des fluctuations qui se sont produites, mais il se situe entre 500 ey 1000 hommes.

Qui sont ces croates ? Il convient de ne pas prendre à la lettre le terme bataillon croate et révolte des croates. Le pays des soldats du 13ème bataillon était la yougoslavie, démembrée par les nazis.
Le gouvernement dirigé par Ante Pavelitch, chef des Oustachis et chef du prétendu pays croate indépendant qui s'était annexé la Bosnie et l'Herzégovine. Une partie des Soldats venaient de ces deux provinces et d'ailleurs le mémorial érigé à leur mémoire indique " aux martyrs yougoslaves".

L'action de recrutement avait commencé en Bosnie puis s'était étendue à certaines régions de croatie. Devant le peu de succès du recrutement, des rafles furent éxécutées et des jeunes gens ainsi rassemblés dans un camp près de Zagreb. Les "volontaires" partirent un jour pour Wildfleken-Rou en vue d'un emploi technique. On prétendait en faire des pontonniers et on avait remplacé les oustachis par des S.S.

Peu après ils partirent pour Strasbourg où ils s'exercèrent à des manoeuvres de pontonniers, et avant de les faire partir pour la france on les revêtis de l'uniforme allemands.


Arrivés à Villefranche, ils subissent , aux cours d'exercices des vexations et des brutalités difficilement supportables pour eux et la population. Des liens d'amitié se nouent entre les soldats et les français. Ainsi, avant la révolte plusieurs croates se sont enfuis et des français les aident à échapper à leurs bourreaux.
Dans ces conditions la révolte n'est pas surprenante et en la préparant, les instigateurs tenaient compte du mécontentement qui régnait au 13ème bataillon et dans la population. Ils étaient au courant du débarquement des alliés en Italie et des défaîtes subies par les armées hitlériennes sur le front de l'est.

Le 14 septembre, les officiers pro-allemands tienne une réunion d'où sont évincés les " conspirateurs ". La teneur de la réunion, très inquiétante, est parvenue à la connaissance de ces derniers, grâce au soldat allemand Bayer.

le 15 a lieu une violente discution entre les pro-allemands et les autres.

le 16, armés pour la pemière fois et casqués ils défilent au pas cadencé. On leur fait entrevoir un possibilité : la lutte contre les maquis français.

Le 16, vers 19 heures les conjurés décident de ne plus attendre et de passer à l'action.

qui sont les chefs ?

Le lieutenant Férid Dzanic. Il rejoint les partisans yougoslaves en 1942. Durant une offensive ennemie, il est fait prisonnier, au cours d'une embuscade, et est envoyé au camp militaire de Sarajevo et au centre d'instruction de la 13ème division S.S. de bosnie à Dresde.
Là Dzanic réuni autour de lui tous ceuc qui semblenr prêts à déserter oo à participer à une action.

Le 2ème est un jeune homme : le sous-lieutenant Nikolas Vukelic. Malheureusent on possède peu de renseignement sur lui. En 1968, la presse yougoslave avait lancé un appel aux familles. Sa mère et sa soeur se sont présentées mais ignoraient ce qu'il était devenu. Il est parti en juin 1943 pour Dresde et n'avait pas 20ans quand les balles nazis l'abattront à Villefranche.

Le 3ème des Bozo Jelenek, le seul survivant de cette époque. Il est né en 1920 à Zagreb. Il fait huit mois de prison en 1941 pour appartenance au parti communiste . Après un passage au camp de rassemblement de Zemun il est dirigé sur Dresde ou il rencontre les deux autres et décident tous les trois de se laisser enrôlés pour encadrer les croates.

Dzanic est bien informé sur la résistance en france

D'autres hommes sont intervenus dans la préparation de la révolte. Ils se trouvaient en France

...../.....

vétéran
vétéran

 
Messages: 2296
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de betacam  Nouveau message 05 Avr 2006, 16:31

..../....

il y milan Kalifatich ( fernand dans la clandestinité) un yougoslave.

Après la guerre il deviendra ministre.

Apolino de Carvalho, brésilien bien connu des résistants français

Martin, un roumain, qui deviendra lui aussi après la guerre, ministre.


le 17 septembre au soir, à 0 heure , Jelenek et une dizaine de soldats de dirige vers l'hôtel moderne.

Ils font irruption dans la chambre du commandant du bataillon et le font prisonnier ainsi que les autres officiers. Dans le même temps des rebelles se rendent au collège pour y neutraliser les sous-offociers et les enferment au premier étage. Mais l'inprudente mansuétude des insurgés leur vaudra, quand la situation aura basculée, d'avoir une dizaine de bourreaux en plus pour merner la répression.

A deux heures du matin, les officiers et sous-officiers sont condamnés à mort. Ils seront fusillés. D'après Jelenek il y en avait une dizaine.

4 heures après le début de la révolte, les soldats reçoivent des munitions.

200, environ décident de quitter la ville.


Brusquement, vers 4h20, des coups de feu éclatent aux points stratégiques de la ville.

Dzanic et une quarantaines d'hommes décident de percer le cercle, mais la situation est dramatique.

Schweiger, le sous-lieutenant médecin , croate, aurait trahi ses compagnons.

Le maire s'est levé en entendant les coups de feu pour se rendre à l'hôtel de ville et y trouve un détachement de S.S. surexités et y voit passer Schweiger, une mitraillette à la main, surexité lui auusi.

Une chasse à l'homme d'une sauvagerie inouïe s'engage.

Les croates résistent mais sont vite débordés.

Combien sont-ils tombés ? Louis Fontange a vu une quarantaine de cadavres. D'autres avoir vu plusieurs camions remplis de morts partir vers rodez.

Les allemands ont été enterrés au cimetière de Rodez.

Après la répression s'organise. Des croates sont conduits dans un pré où ils seront fusillés au bord d'une fosse.

Plusieurs dizaine de cadavres, enterrés si rapidement par les nazis qu'une odeur insupportable monte du charnier.

Le S.S. Ritz devra revenir et aller chez un chaufournier de la ville où il va chercher 600kg de chaux vive.

Il faut signaler l'aide que la population a apporté aux insurgés, par la suite et que, fait exceptionnel pour l'époque il n'y aura pas une seule lettre de dénonciation.


la loi martiale est promulguée le 18 septembre. Investigations et arrestations se multiplient.

Jenelek donne le chiffre de 156 victimes.

Le soulèvement a été pour les allemands un choc brutal qui a eu une répercution internationale ( la BBC en a parlé ).

Jenelek s'est réfugié chez Mme plo et sa fille qui l'ont hébergéet l'ont aidé à fuir. Recueilli par Mr. Marre qui le fait engagé comme ouvrier agricole chez Mr. Verdier. A la fin de 1944, il rejoint la yougoslavie avec 600 yougoslaves et rejoint les partisans de Tito et restera dans l'armée jusqu'en 1953 avec le grade de capitaine.

la médiathèque de rueil fermant ses portes, je dois partir. Il reste encore un petit paragraphe. A demain :)

vétéran
vétéran

 
Messages: 2296
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 05 Avr 2006, 21:01

Bonsoir pouvez vous citer vos sources svp


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 06 Avr 2006, 07:16



 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de betacam  Nouveau message 06 Avr 2006, 12:57

il s'agit d'un ouvrage collectif -ceux qui ont fait la résistance vous parlent- où chaque chapitre concerne un épisode de la résistance ( 2 volumes) publié par les éditions "France d'Abord" qui ne publie plus aujourd'hui que le journal de la résistance ( a.n.a.c.r.). Le chapitre sur les croates est écrit par Louis ERIGNAC.

Effectivement Jelenek prendra le maquis, en novembre 1943 ( la montagne noire) et rejoindra, avec son corps franc la 1ère armée Française, où sa conduite vaudra au lieutenant " léopold" la croix de guerre.


Le 17 septembre 1966 au approche du 25ème anniversaire de la révolte, Jelenek qui a renoué avec ses camarades de la montagne noire demande à la municipalité de Villefranche de participer à la cérémonie.
Demande évidemment acceptée. Chaque année, depuis 1968, il sera fidèle, jusqu'à sa mort le 13 mai 1987.


La division S.S. a ensuite été dirigée sur les Balkans, où une nouvelle révolte aura lieu ( les hommes passeront au maquis).


Le 5 octobre 1944, le maire, Henri Pascal écrit au préfet pour demander au préfet l'exhumation et la réinhumation des corps. On compte donner une sépulture plus décente que celle du charnier, situé sur un terrain privé.

Le 4 août, la croix rouge yougoslave demande qu'il soit sursis à la réinhumation pour identifier les morts.

Le 11 octobre 1945, le préfet annonce l'accord du ministre des anciens combattants pour la maintien en place de la sépulture, si le rapport de l'inspection départementale de la santé est favorable.

le 14 juin 1951, l'ordonnance d'expropriation est prononcé et le terrain est frappé d'exterritorialité.
Les Croates reposent désormais, en terre Aveyronnaise, mais dans une enclave Yougoslave.

vétéran
vétéran

 
Messages: 2296
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici



Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 21 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 33 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 36 minutes
par: iffig 
    dans:  Bataille du Garigliano 
il y a 47 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 22:20
par: pierma 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Aujourd’hui, 21:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le HMS Edinburgh et les lingots d’or soviétiques. 
Aujourd’hui, 20:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Groupe de résistance VIRA Raymond Viadieu Toulouse ; membres 
Aujourd’hui, 18:40
par: Andrée Balagué 
    dans:  venue de la femme et de la fille d'un pilote US en France 
Aujourd’hui, 15:36
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 12:47
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aldebert, Facebook [BOT], manudread, thucydide et 17 invités


Scroll