Page 2 sur 2

Nouveau messagePosté: 24 Oct 2005, 07:10
de Daniel Laurent
Thierrybulle a écrit:En tous cas, il semble bien que le soldat allemand de 40 était plus respectueux que le soldat de 14.

Les troupes allemandes sur le front de l'Ouest ont eu un comportement Korrekt envers les civils et ce sur ordre de l'OKW.
Et ils sont reste "corrects" tant que la Resistance etait inexistante ou embryonnaire, soit jusqu'a la mi 41 quand les communistes se sont jetes dans la bagarre suite a Barbarossa. J'ai meme lu l'histoire du soldat allemand, coupable de viol, fusille sur le champ par un peloton de son unite et ce devant la victime et sa famille. Desole, je ne retrouve plus ma source, mais c'etait serieux.

Pourquoi ?

Il faut se mettre dans la peau d'Hitler pour comprendre (Oui, c'est dur, je sais).
La guerre a l'Ouest n'etait PAS sa guerre. Lui, c'etait ver l'Est qu'il voyait, vers le Lebensraum a conquerir chez les Slaves.
Quand la France et la Grande Bretagne lui ont declare la guerre, il en a ete surpris et decu. Il pensait que les "ploutocrates" allaient lui laisser la Pologne comme ils lui avaient deja laisse la Sarre, l'Autriche et la Tchecoslovaquie.
Pendant toute la duree de la guerre, il n'a jamais cesse d'esperer pouvoir signer la paix avec la Grande Bretagne, au point que Rudolf Hess a cru bien faire en s'envolant pour aller en parler avec Churchill.

Il convenait donc en 1940 de montrer aux Britanniques et aux Francais que les allemands n'etaient pas des sauvages, que les Nazis etaient des braves gens, dans le fond, d'ou toute l'agit-prop au sujet du respect des civils pendant la campagne de France.

Cordialement
Daniel