Connexion  •  M’enregistrer

le major martin

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

le major martin

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de reconnaisant  Nouveau message 16 Juin 2005, 16:40

bonjour

a t'il vraiment existé si oui quelq'un pourrai m'en dire plus?

merci d'avance


 

Voir le Blog de reconnaisant : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Alexandra  Nouveau message 16 Juin 2005, 16:51

Bonsoir à tous
Il me semble que quelques petites précisions seraient nécessaires:
Nationalitée? Armée de quel pays? L'arme en elle meme (cavalerie, aviation, etc...)? A quelle date avait-il ce grade? Bref, un point de départ... :wink:
Cordialement Alex


 

Voir le Blog de Alexandra : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de reconnaisant  Nouveau message 16 Juin 2005, 17:26

il a eu ce grade après sa mort, il faisait partie de l'armée américaine


les américain voyant que en Sicile il y avait beaucoup de troupes il on chercher a faire croire qu'il aller débarqué en Grèce !

alors un officier a eu une idée, trouver un cadavre de noyé, lui mettre des papier top secret disant que le débarquement alliées aller avoir lieu en Grèce, les progeait étant la Sicile.

Ils on trouver un cadavre de simple soldat lui on donnée le grade de major et l’on donnée des papiers d’identité etc.

Il l’on largué au large de l’Espagne, pour une raison dont je ne me souvient plus, sa tombe y est toujours.

Martin n’est pas sont vrai nom, car la famille a accepté de leur donnée le corps mais a la condition qu’il ne dévoile pas sont identité.


 

Voir le Blog de reconnaisant : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Alexandra  Nouveau message 31 Aoû 2005, 11:28

Bonjour à tous
J'ai un peu bossée pendant mes vacances ...
Les services de renseignements anglais mirent au point en 1942 une supercherie pour répandre de fausses informations sur le débarquement en Sicile dans les rangs de l'ennemi allemands. Eux même devinaient qu'un autre débarquement aurait lieu et leur but était de savoir où.
Les Alliés qui progressaient de manière correcte en Afrique du Nord et ne voulaient à aucun prix que les Allemands sachent quel était le prochain débarquement prévu. Un officier de des services de renseignement de la Marine eu une idée géniale: un porteur de documents truqués qui aurait du faire un amerrissage forcé au large de l'Espagne, serait décédé d'une noyade et que les courants auraient ramené sur la grève espagnole. Avec un peu de chance un réseau d'espionnage allemand s'intéresserai au cadavre et surtout à ses précieux documents.
Après accord des autorités hiérarchiques, et surtout de Winston Churchill, les services de renseignements de Sa Majesté se mirent en quête du porteur. Il leur fallait un homme jeune, sportif et surtout mort par noyade. En effet si on récupère un cadavre qui n'est pas mort par noyade et qu'on immerge dans l'eau, les poumons ne se remplissent pas d'eau et la supercherie est éventée (d'autant plus que si les Allemands "découvrent" l'importance des plans, ils feront une autopsie du cadavre dans le but de vérifié la véracité des documents et du cadavre).
L'institut médico-légal fournit un cadavre dont la mort ressemblait fortement à la noyade: la pneumonie, et les poumons du malheureux étaient remplis de liquide. La famille de la victime fut rapidement et succinctement mis dans la confidence et donna son accord à condition que l'identité du mort ne soit jamais connue. A partir de se moment le cadavre s'appel le "Major Martin William des fusiliers marins" né à Cardiff. Son corps fut stocké dans une chambre froide en attendant l'élaboration des documents qu'il transporterait.
Pour "appâter" les Allemands, les documents devaient émaner de très hautes autorités.
Le premier de ces documents provenait du Chef adjoint à l'état-major pour le Général Alexander commandant alors le 18eme corps d'armée. Il exposait de manière officieuse les raisons pour lesquelles il n'avait pas pu avoir entière satisfaction des chefs d'état-major (sous entendu que le débarquement n'aurait pas lieu en Sicile). Les services Anglais voulaient faire croire que le point de débarquement pouvait être la Grèce, mais aussi un autre point de la cote Méditerranéenne occidentale non précisé et que le débarquement en Sicile ne serait qu'une manœuvre de diversion.
Un autre document était une note de lord Louis Mountbatten à l'amiral de la flotte, commandant en chef en Méditerranée, Sir A.Cunningham. Cette note expliquait la mission du Major Martin et qui concluait par:" Je crois que vous trouverez en Martin l'homme qu'il vous faut. Renvoyer-le moi, je vous prie, dès que l'attaque sera terminée. Peut être pourra-t-il nous rapporter des "sardines"..., elles sont rationnées ici". Jeux de mot soi disant douteux pour attirer l'attention des Allemands sur la Sardaigne qui se dit "Sardinia" en Anglais.
Restait à construire une vie au Major Martin.
Il était un sujet brillant, spécialiste dans le matériel de débarquement et envoyé à ce titre en Afrique du Nord avec une carte des opérations spéciales combinées. Il était quelque peu dépensier: il avait dans sa poche une lettre, datée du 14 Avril 1943, du siège central de la Lloyd Bank lui réclamant le remboursement d'un découvert de près de 80 livres. Martin venait de rencontrer une jeune fille charmante: Pam . Deux lettres et une photo d'elle étaient dans son porte-feuille. Les lettres furent pliées et dépliées pendant toute une nuit pour donner l'impression quelles avaient lues et relues par le fiancé. Son découvert s'expliquait peut être par la facture d'une bague d'un montant de 53 Livres qu'il avait dans sa poche. Pour compléter le tout, il avait le bazar habituel qu'on trouve dans toutes les poches: plaques d'identité et une carte d'identité de la marine (n°148228), montre, vieux ticket d'autobus, papiers divers, clefs, 2 moitiés de billet pour la représentation du 22 avril de "Strike a new note".
Le corps du major Martin fut amener par le sous-marin Seralph, commandé par le Lieutenant de vaisseau Jewell qui appareillait pour Malte, prés de la petite ville de Huelva proche de la frontière portugaise. En partant le 19 avril à 18 h, et ne faisant surface que la nuit, le sous-marin mis 10 jours pour y arriver. Le corps du Major est sorti de la glace le 30 Avril, à 4h30, une mess est dite et l'on équipe Martin d'une Mae-west. Il est ensuite déposé à 1500 m du village dans un radeau pneumatique d'avion et est muni d'une seule pagaie en aluminium pour simuler la précipitation du crash.
Le matin même un pécheur repère le corps, les autorités s'en emparent, l'autopsie et conclues à une mort par "asphyxie par immersion".
Le 2 mai 1943, le vice-consul de Grande-Bretagne est alerté, le corps lui fut rendu et est enterré avec les honneurs militaires dans la petite ville de Huelva où il fut découvert. Mais où sont les documents?
Le 4 Mai une note "très secrète" informait le vice-consul que le Major Martin transportait des papiers secret, et que s'il le désirait, avec une demande officielle, il pourrait récupérer ses papiers.
La demande fut faite, et le 13 Mai, le chef d'état-major de la marine Espagnole remis les papiers à l'attaché militaire Anglais en l'assurant que les documents "avaient été gardés en lieu sûr".
Pour achever la mise en scène, une stèle fut placée sur sa tombe(elle y est toujours), Pam envoya une couronne de fleurs et le nom de Martin William fut inséré dans la rubrique nécrologique du Times, à la date du 4 Juin 1943.
Il fallut attendre la fin de la guerre pour savoir à quel point les Allemands se sont fait berner, mais les forces Alliées surent que leur ruse avait fonctionnée: le peu de résistance que les Allemands leur opposèrent au débarquement en Sicile au mois de Juillet en fut une preuve.
Peu de temps après la guerre, un officier Anglais épluchant les archives Allemandes téléphona au sous-directeur de l'intelligence service pour l'informer qu'un officier Anglais, haut gradé, avait fait parvenir aux Allemands des plans extrêmement confidentiels... Une copie des lettres que transportait le Major était jointe au dossier découvert.
LE PLAN AVAIT FONCTIONNE!
Un dossier avait été préparé pour l'amiral Doenitz quatorze jours après que le corps de Martin fut découvert. L'état-major de l'armée allemand avait conclu à l'authenticité des documents.
Une panzer-division avait été en Grèce afin de défendre les voies d'accès aux 2 plages de Kalamata et du cap Araxos, des mines furent mouillées, des bases de vedettes lance-torpilles furent aménagées, des services de patrouilles en mer furent mis en place et une flottille de vedettes rapide fut envoyée de Sicile en Grèce au mois de Juin.
Le feld-maréchald Keitel contre-signa un ordre émanant du commandement suprême des forces armées, relatif "au renforcement de la Sardaigne". D'importantes forces blindées furent déployées en Corse et les défenses Nord de la Sicile furent renforcées en vue de parer "à une attaque de diversion pendant l'assaut de la Sardaigne".
L'invasion de la Sicile avait déjà commencé que, le haut commandement allemand exigeait une surveillance étroite du détroit de Gibraltar.
La cerise sur le gâteau: l'amiral Doenitz relate dans son journal:" Le führer ne croit pas que le lieu d'invasion le plus vraisemblable soit la Sicile. Il pense que les documents découverts confirment que l'attaque principale sera dirigée contre la Sardaigne et le Péloponnèse".
Cdlt Alex .


 

Voir le Blog de Alexandra : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Jules Lafontaine  Nouveau message 31 Aoû 2005, 18:07

Une formidable opération ! Même sa supposée soeur existait vraiment ! Le MI-6 lui avait enjoint de les prévenir si quelqu'un lui posait des questions sur sa famille ! Un chef d'oeuvre d'intoxication !


 

Voir le Blog de Jules Lafontaine : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de webmastersignal  Nouveau message 01 Sep 2005, 08:36

Alexandra a écrit:Bonjour à tous
. Il leur fallait un homme jeune, sportif et surtout mort par noyade. En effet si on récupère un cadavre qui n'est pas mort par noyade et qu'on immerge dans l'eau, les poumons ne se remplissent pas d'eau et la supercherie est éventée (d'autant plus que si les Allemands "découvrent" l'importance des plans, ils feront une autopsie du cadavre dans le but de vérifié la véracité des documents et du cadavre).
L'institut médico-légal fournit un cadavre dont la mort ressemblait fortement à la noyade: la pneumonie, et les poumons du malheureux étaient remplis de liquide. La famille de la victime fut rapidement et succinctement mis dans la confidence et donna son accord à condition que l'identité du mort ne soit jamais connue. A partir de se moment le cadavre s'appel le "Major Martin William des fusiliers marins" né à Cardiff. Son corps fut stocké dans une chambre froide en attendant l'élaboration des documents qu'il transporterait.
Pour "appâter" les Allemands, les documents devaient émaner de très hautes autorités.


J'ai vu un documentaire sur ce sujet, il semble que le mystère persiste car le candidat noyé "originel" aurait été remplacé par un autre cadavre noyé ("du jour") lui aussi mais qui n'aurait pas été conservé en chambre froide ceci pour eviter une possible detection a l'autopsie


 

Voir le Blog de webmastersignal : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 01 Sep 2005, 20:55

J'ai vu ce reportage, on voulait utiliser un itinérant, mais un marin britannique noyé récemment avait changé les plans. L'opération s'appelait "viande hachée" ou quelque chose de semblable.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5798
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici



Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 13:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  le cuirassé Courbet 
Aujourd’hui, 12:32
par: P. Vian 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 12:30
par: Meteor14 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 12:28
par: P. Vian 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 12:13
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 12:11
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Aujourd’hui, 12:05
par: Rogers 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 10:32
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 09:58
par: François Delpla 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: thucydide, Yahoo et 22 invités


Scroll