Page 3 sur 3

Re: Mésalliance

Nouveau messagePosté: 13 Jan 2021, 17:18
de pierma
Dog Red a écrit:En 1943 les USA n'ont pas encore la bombe et le 10 août 1945 ils n'en ont plus. En attendant l'Armée rouge à un fusil chargé sur le coeur de l'Europe et le doigt sur la détente il me semble.

+1
Ajoutons à cela que Staline fait tout pour que l'état dans lequel les nazis ont laissé l'URSS ne soit pas connu. Ce qui peut donner l'impression que ses 200 divisions (ou davantage, je ne suis pas certain du chiffre, 200 doit représenter les divisions de tête, organisées et équipées au meilleur niveau...) sont prêtes à remettre ça, et le pays en pleine forme.

C'est ainsi par exemple que Staline refuse la présence d'enquêteurs alliés à l'est du Rideau de Fer pour instruire le procès de criminels de guerre nazis qui se sont illustrés en Russie ou ailleurs. Le transfert de ces hommes vers l'URSS ou rien.

Côté américain, Eisenhower soucieux de limiter ses pertes laisse Berlin aux Soviétiques, au grand dépit de Patton, mais la bataille promet d'être coûteuse.

On est bien loin d'une volonté d'affrontement avec les Soviétiques, dont le coût humain aurait été exorbitant.

(Que des stratèges d'arrière-cour, dans telle ou telle annexe US officielle fassent ce rêve est inévitable. J'ignore totalement jusqu'où ça a pu aller, mais le proposer à des généraux de la Wehrmacht constituerait dans les faits une opération d'intoxication involontaire, propre à les démotiver à l'ouest. Concernant l'OSS, on en verra bien d'autres en Indochine, où celle-ci fait tout bonnement la guerre à la France...)

Re: Mésalliance

Nouveau messagePosté: 13 Jan 2021, 17:37
de Alfred
JARDIN DAVID a écrit:Le projet OSS de 1943 (monté à Alger et Berne) n'est pas un bruit de couloir non plus !
JD

Oui,il existe toute une série de rapports du SR français sur la question à l'époque, mais depuis le 24 juin 1940 la France n'a plus d'influence possible :elle est sur la "touche"pour ne pas dire sur la "couche" sans forces assez importantes pour peser puisque les alliés envisagent même de "l'occuper" administrativement

Re: Mésalliance

Nouveau messagePosté: 13 Jan 2021, 17:43
de Loïc Charpentier
A dater, à la louche, de l'été 1941, avec la connaissance"semi-publique" des exactions, déjà, perpétrées par le régime nazi sur les populations (entre autres) occupées, c'était "rapé"! Cà avait, déjà, commencé, dès 1936-1937, avec des rapports très circonstanciés et détaillés, par exemple, de notre ambassadeur de France à Berlin - que j'avais eu l'honneur de les récupérer, dans une valise, qui roupillait entre plusieurs étendards du 3ème Reich et un superbe lot de photos de sous-verres des PK - il ne m'en reste, désormais, qu'une douzaine! :( - dans les greniers de l'entreprise, créée à la fin des années 20 , dont le superbe immeuble avait servi de Kommandantur strasbourgeoise jusqu'en novembre 1944- que dirigeait, alors, mon paternel, et que j'avais pu lire, dans les années 60-61, mais que je n'ai pas pu conserver à l'occasion de "rangements parentaux" - entre autres... mais que fout-il avec ce genre de vieilleries dans les étagères de sa chambre... au lieu de réviser son Bac?... les plus vieux d'entre nous pigeront de quoi je cause! ::mortderire:: .

Le sort de l'Allemagne "nazie" était, dès 1940, sans aucun espoir, sauf victoires militaires décisives, face aux Russes, à l'Est, et aux Brits, "en Cyrénaïque", en 1941. Son "passif" était, déjà, trop lourd, comparé à ce qu'on avait pu reprocher au règne du Kaiser, en profitant, souvent, en 1918-1919, du "boxon" existant. Pour des questions de priorités militaires, les motifs humanitaires avaient été, "officiellement", passés au "second plan", mais, en 1945, après la capitulation sans conditions, ils avaient clairement "refaits sur surface", ne serait-ce qu'à l'occasion du Procès de Nuremberg, une grande première, au travers de 2000 ans (après JC !), d'affrontements guerriers.

Re: Mésalliance

Nouveau messagePosté: 13 Jan 2021, 18:44
de Alfred
Comme aurait dit Staline en 1941,lors d'une rencontre avec Anthony Eden"Les Allemands ont un Führer qui a des qualités géniales mais qui a un grand défaut,il n'a pas de limites,il ne sait pas s'arrêter,moi si......"En fait,il semblerait que même après Stalingrad,l'Allemagne revendiquait toujours l'Ukraine........

Re: Mésalliance

Nouveau messagePosté: 13 Jan 2021, 18:55
de Aldebert
En effet ce projet de guerre semble ...curieux, néanmoins Mark Aarons et John Loftus sont d'excellents historiens, bien documentés, qui ont mené de sérieuses enquêtes.

J.Loftus M.Aarons.jpg
J.Loftus M.Aarons.jpg (364.56 Kio) Vu 178 fois

M. Aarons J. Loftus.jpg
M. Aarons J. Loftus.jpg (338.31 Kio) Vu 178 fois

Re: Mésalliance

Nouveau messagePosté: 13 Jan 2021, 19:58
de Alfred
Dans ce cas de redistribution des armes à des formations allemandes,qui savait et a fait sauter le dépôt de la caserne jean Bart après le rassemblement partiel des prises ???

Re: Mésalliance

Nouveau messagePosté: 14 Jan 2021, 11:59
de Aldebert
Alfred a écrit:Dans ce cas de redistribution des armes à des formations allemandes,qui savait et a fait sauter le dépôt de la caserne jean Bart après le rassemblement partiel des prises ???


Staline savait grâce à Philby via Turkul donc le PCF a pu être informé. L'Armée française possédait dans ses rangs de nombreux officiers communistes, surtout à l'arrière. Théorie du complot, bien entendu !!! ;)

Re: Mésalliance

Nouveau messagePosté: 14 Jan 2021, 14:25
de Alfred
Il est à remarquer que les Anglais n'ont même pas tenté de récupérer les grosses pièces des batteries du détroit,ils ont tout fait sauter un peu avant le départ de leurs troupes de la région......Certaines casemates en béton furent elles aussi dynamitées a l'aide d'explosifs extra-puissants

Re: Mésalliance

Nouveau messagePosté: 14 Jan 2021, 18:49
de Aldebert
Détruire rapidement les pièces d'artillerie de gros calibre dont le tir était dirigé vers la GB, à partir des cotes continentales européennes, était une mesure préventive de sécurité. Il en a été d'ailleurs de même pour l'ensemble des pièces d'artillerie qui garnissaient les bunkers du mur de l'Atlantique. Calibres et matériels très hétérogènes. Par contre la nouvelle artillerie représentée par les V1 V2 a été amplement étudiée et récupérée.