Connexion  •  M’enregistrer

Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave erreu

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de pili  Nouveau message 24 Avr 2020, 18:34

En 1942, à mon avis, tout était joué.

Russie : plus de 110 millions d'âmes.
USA : plus de 110 millions.
Royaume-Uni : 40 millions
Empires français et britanniques : plusieurs centaines de millions (avec l'Inde).
Empires belge, Hollandais... : plusieurs dizaines de millions.

Soit environ près d'un milliard de population. Des dizaines de millions de km2. Matières premières : tout !

Grande Allemagne : 70 millions.
Bulgarie : 6 millions.
Italie : 40 millions
Japon : 75 millions
Roumanie : 18 millions
Hongrie : 8 millions

Soit environ 220 millions. Moins de 2 millions de km2. Matières premières : limités (Charbon, bois, fer...).

La France révolutionnaire a tenu le coup car elle regroupait à elle seule autant de population que ses ennemis réunis. Bonaparte a fait l'imbécile.
"Voilà; le Débarquement a commencé". Charles de Gaulle à Philippe. 5/6/1944

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 919
Inscription: 23 Nov 2013, 16:34
Localisation: Brest
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de pili : cliquez ici


Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 24 Avr 2020, 19:07

Bonsoir.
Il faut citer la phrase complète:
Je souhaite la victoire de l'Allemagne,parce que sans elle,demain,le bolchevisme s'installerait partout.
Je précise que je n'ai aucune complaisance vis a vis de ce personnage.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5326
Inscription: 16 Mai 2009, 19:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Avr 2020, 20:09

pili a écrit:Empires belge, Hollandais... : plusieurs dizaines de millions.


Il n'y a jamais eu d'"empire belge"… mais une colonie, unique d'ailleurs : le Congo (certes l'un des plus grands, si pas le plus vaste pays africain).
Ni hollandais par ailleurs.
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12701
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Avr 2020, 20:11

Richelieu a écrit:Il faut citer la phrase complète:
Je souhaite la victoire de l'Allemagne,parce que sans elle,demain,le bolchevisme s'installerait partout.


Dans la bouche du bonhomme ce pouvait être implicite mais merci d'avoir rappelé l'ensemble de la citation.
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12701
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 24 Avr 2020, 20:22

Oui Alain, citer la phrase en son entièreté est très bien, seulement cela prouve néanmoins que Laval avait quand même un penchant pour l'Allemagne et qu'il ne faisait pas l'éloge des Allés, même en 1942.
Bien entendu il passe par le Bolchevisme mais........................... de nombreux français et de nombreux observateurs retiendront surtout le début de la phrase.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 80848
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 24 Avr 2020, 21:58

Plus antibolchevique que pro-Allemand ?
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12701
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 24 Avr 2020, 23:06

Cela me semble compliqué, voir impossible et pas sérieux de juger sur une petite citation de 6 mots.
Cette phrase est extraite d'un discours et ce discours est fait dans un contexte.
Loin de moi de prendre la défense de Laval et de faire l'apologie du régime de Vichy, mais en avril 42 l'Etat français a peu de marge de manœuvre. Laval est chef du gouvernement par la volonté de l'occupant.
La France est dans une situation terrible, qui en 1942, en France peut prédire que l'Allemagne sera battue ?.
L'Allemagne ne sera pas battue, elle sera écrasée.
Laval a le souci d'organiser, au printemps 42, sous la pression de Ribbentrop et d'Abetz, la Relève, consistant à envoyer des ouvriers français dans les usines allemandes pour faire libérer des prisonniers français.
La Relève est basée sur le volontariat, ce n'est pas encore le STO, qui viendra plus tard et qui sera une obligation.
Laval dans son discours justifie l'après guerre dans une Europe dominée par le Reich victorieux et fait un placement qui s'avérera sans intérêt.

Discours de Laval.
|
« Je veux vous parler, aujourd’hui, avec simplicité et avec une grande franchise. Nous vivons des moments difficiles, nous aurons encore à subir des privations. Ce moment durera autant que durera la guerre (…). De cette guerre surgira inévitablement une nouvelle Europe (…).
Pour construire cette Europe, l’Allemagne est en train de livrer des combats gigantesques. Elle doit, avec d’autres, consentir d’immenses sacrifices et elle ne ménage pas le sang de sa jeunesse : pour la jeter dans la bataille, elle va la chercher à l’usine et aux champs.
Je souhaite la victoire allemande, parce que, sans elle, le bolchevisme demain s’installerait partout. (…)
Ouvriers de France ! C’est pour la libération des prisonniers que vous allez travailler en Allemagne !
C’est pour notre pays que vous irez en grand nombre ! C’est pour permettre à la France de trouver sa place dans la nouvelle Europe que vous répondrez à mon appel.
Cette guerre, je l’ai déjà dit, n’est pas une guerre comme les autres. C’est une révolution d’où doit surgir un monde nouveau. Vous n’avez rien à redouter, mais tout à espérer du régime qui s’instituera chez nous. Une République plus jeune, plus humaine, plus forte, doit naître ; le socialisme s’instaurera partout en Europe, et la forme qu’il trouvera en France sera dessinée par notre caractère national.
Français, un grand soldat, dont toute la vie est un exemple de sacrifices et de discipline, préside aux destinées de notre patrie. Je vous parle ce soir en son nom. Le Maréchal vous dirait que la France n’a jamais laissé l’Histoire se faire sans elle et qu’on ne remonte des abîmes du malheur que par les sentiers du courage. »
Pierre Laval, Discours radiodiffusé du 22 juin 1942 (cité dans « Les Nouveaux temps », 24 juin 1942).
Cité dans « Histoire Terminale », éditions Magnard, 1998, p. 72.
Autre extrait du même discours
« J’ai la volonté de rétablir avec l’Allemagne et avec l’Italie des relations normales et confiantes.
De cette guerre surgira inévitablement une nouvelle Europe. On parle souvent d’Europe, c’est un mot auquel, en France, on n’est pas encore très habitué. On aime son pays parce qu’on aime son village. Pour moi, Français, je voudrais que demain nous puissions aimer une Europe dans laquelle la France aura une place qui sera digne d’elle.
Pour construire cette Europe, l’Allemagne est en train de livrer des combats gigantesques. Elle doit, avec d’autres, consentir d’immenses sacrifices et elle ne ménage pas le sang de sa jeunesse. Pour la jeter dans la bataille, elle va la chercher à l’usine et aux champs.
Je souhaite la victoire de l’Allemagne, parce que, sans elle, le bolchevisme, demain, s’installerait partout.
Quand je vous dis que cette politique est la seule qui puisse assurer le statut de la France et garantir son développement dans la paix future, vous devez me croire et me suivre.
Ainsi donc, comme je vous le disais le 20 avril dernier, nous voilà placés devant cette alternative : ou bien nous intégrer, notre honneur et nos intérêts vitaux étant respectés, dans une Europe nouvelle et pacifiée, ou bien nous résigner à voir disparaître notre civilisation (…) Seule l’adhésion du pays peut faire d’une politique sensée une politique que féconde. Je sais l’effort que certains d’entre vous doivent faire pour admettre cette politique. L’éducation que nous avons généralement reçue dans le passé ne nous préparait guère à cette entente indispensable (…)
Pendant ce temps (…) le chômage s’aggrave. De nombreux ouvriers sont sans travail alors que l’Allemagne a un besoin urgent de main d’oeuvre. Dans cette situation, un nouvel espoir se lève pour nos prisonniers.
(…) C’est la relève qui commence. Ainsi, s’établissent dès maintenant entre les collectivités humaines les plus importantes de notre pays les sympathies profondes sur lesquelles se constituera notre société nouvelle.
Ouvriers de France, c’est pour la libération des prisonniers que vous allez travailler en Allemagne ! C’est pour notre pays que vous irez en grand nombre. C’est pour permettre à la France de trouver la place dans la nouvelle Europe que vous répondrez à mon appel. (…) La reconnaissance de la nation montera vers vous.
Cette guerre, je l’ai déjà dit, n’est pas une guerre comme les autres. C’est une révolution d’où doit surgir un monde nouveau. Vous n’avez rien à redouter, mais tout à espérer du régime qui s’instituera chez nous. Une République plus jeune, plus humaine, plus forte, doit naître. Le socialisme s’instaurera partout en Europe, et la forme qu’il trouvera en France sera dessinée par notre caractère national.
Français, un grand soldat, dont toute la vie est un exemple de sacrifices et de discipline, préside aux destinées de notre patrie. Je vous parle ce soir en son nom. Le Maréchal vous dirait que la France n’a jamais laissé l’Histoire se faire sans elle et qu’on ne remonte des abîmes du malheur que par les sentiers du courage. »
Pierre Laval , discours du 22 juin 1942, paru dans Les Nouveaux Temps, 24 juin 1942.
source : Clio-texte.clionautes.com
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 4193
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 24 Avr 2020, 23:28

Bonsoir,
Oui le discours de Pierre Laval parle de la grandeur de la nation française, n'empêche qu'il glorifie l'Allemagne quand même:
Pour construire cette Europe, l’Allemagne est en train de livrer des combats gigantesques. Elle doit, avec d’autres, consentir d’immenses sacrifices et elle ne ménage pas le sang de sa jeunesse : pour la jeter dans la bataille, elle va la chercher à l’usine et aux champs

Il parle également d'une Europe nouvelle, c'est pas une doctrine que certains collaborateurs, en France mais également ailleurs, mettaient au premier plan????
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 80848
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 25 Avr 2020, 05:58

Je note :
dynamo a écrit: le socialisme s’instaurera partout en Europe
Que de scandales dans ce discours !
Mais faut-il, comme le souligne Dynamo, juger de tout un discours en quelques mots ? Ce n'est, effectivement, pas très sérieux.
Sur l'analyse, je vous renvoie à un très bon "Laval" de Renaud MELTZ. Un ton (auvergnat ?) très juste, ni accusateur fachile ni juchtificateur facho.
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8773
Inscription: 22 Aoû 2009, 21:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Prononcer en juin 1942 la phrase : "Je souhaite la victoire de l'Allemagne" était-ce une grave e

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 25 Avr 2020, 07:53

::Merci:: Patrick.

Le contexte du discours, sa date même ! Anniversaire du déclanchement de Barbarossa ! donnent une autre dimension à la phrase (comme souvent lorsque l'on replace une phrase dans l'ensemble dont elle est extraite).
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12701
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LE FRONT OUEST ET LA GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Photos étonnantes (39-45 uniquement !) 
Aujourd’hui, 00:09
par: alfa1965 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 22 
Hier, 22:48
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 18 
Hier, 22:44
par: kfranc01 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
Hier, 22:42
par: François 
    dans:  [DU 31 août au 30 septembre 2020] et dans le cadre du 80°anniversaire: Le ‘’ Blitz’’ 
Hier, 21:57
par: pascal GUERIN 
    dans:  Les femmes suisses face à la Deuxième Guerre mondiale 
Hier, 20:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Imposteurs, affabulateurs 
Hier, 19:28
par: Aldebert 
    dans:  Des fous furieux dégénérés sans coeur ni âme 
Hier, 18:59
par: fbonnus 
    dans:  Émil BAUER, soldat de la Wehrmacht à Valréas le 12 juin 1944 
Hier, 13:41
par: Dog Red 
    dans:  demande d'identification ?? 
Hier, 12:03
par: Didier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités


Scroll