Connexion  •  M’enregistrer

BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 28 Nov 2015, 15:26

Bonjour à tous.

L'odyssée de la Kampfgruppe PEIPER dans les Ardennes du 17 au 22 décembre 1944 est connue du plus grand nombre. Les équpiages de Panzer SS obligés de s'échapper à pied dans la nuit du 24 au 25 décembre, abandonnant quantité de Panther et Tiger à La Gleize, faute de carburant, a fortement marqué les esprits. Esprits d'autant plus marqués par l’épouvantable navet "La bataille des Ardennes" de Ken ANNAKIN (1965) où d'arrogants jeunes SS stéréotypés doivent atteindre la Meuse selon un scénario minuté où chaque litre d'essence compte.

La réalité est à nuancer fortement.

Voici quelques éléments de comparaison.

Dès la fin des années '40, l'historien officiel US Hugh M. COLE présente l'avis suivant :
- à la veille de l’offensive dans les Ardennes, les réserves allemandes de carburant à l'Ouest sont équivalentes à celles de juin 1944 ;
- le Heeresgruppe B, chargé de l'attaque, dispose de 15 millions de litre de carburant ;
- MODEL réclamait 5 unités de consommation(*) pour l'offensive, 1,5 à 2 étaient disponibles sur le front le 16 décembre, 9 ou 10 étant disponibles sur les têtes de ligne à l'ouest du Rhin.

Les besoins théoriques étaient donc couverts, et par delà.

COLE relève au moins 3 raisons qui privèrent les formations de combat allemandes du carburant nécessaire à la progression :
1. la logistique fut incapable d'amener en suffisance le carburant des dépôts de corps aux divisions de pointe et des têtes de ligne aux dépôts de corps ;
2. le mauvais temps et le terrain défavorable aux unités mécanisées augmentèrent la fréquence des ravitaillements ;
3. l'hypothèse de pouvoir se ravitailler sur du carburant de prise était erronément optimiste (2.000 m3 furent capturés au 18 décembre pour une consommation quotidienne de 1.000).

On peut considérer 2 phases dans le ravitaillement allemand au cours de cette bataille :

Phase 1, avant le 23 décembre : la faiblesse du réseau routier et les embouteillages empêchent l'acheminement des carburants et lubrifiants vers les formations en pointe. Ainsi, le 20 décembre, la 12.SS-Pz.-Div. attend l'acheminement de son carburant, le 21 décembre la 2.Pz-Div. perd 36 heures à attendre son ravitaillement, à partir du 22 décembre, le XLVII.Pz-Korps ne reçoit plus suffisamment de carburant au-delà de Bastogne.

Phase 2, à partir du 23 décembre : les conditions météorologiques changent, d'une part d'importantes chutes de neige paralysent la logistique allemande dans l'Eiffel et l'aviation alliée commence à matraquer les têtes de ligne à l'ouest du Rhin. Du 23 au 25 décembre, la 6.Pz-Armee ne reçoit plus rien ; la 5.Pz-Armee le 24. Lorsque la météo permettra à la logistique de redémarrer de manière sporadique, le ravitaillement repartira au compte-goutte. Fin décembre 8 unités de carburant sont disponibles dans les dépôts à l'ouest de Bonn... ...sans moyens de les acheminer jusqu'au front.

Une analyse plus récent de Yves BUFETAUT (Batailles n°67 de janvier 2015) va dans le même sens.

En septembre 1944, lorsque HITLER ordonne la planification d'une attaque à l'Ouest, 10.000 tonnes de carburant sont estimés disponibles au 20 octobre 1944. Les besoins de l'offensive sont alors estimés à 17.000 tonnes.

Les 28 octobre, les besoins en carburant de l'offensive sont arrêtés à 15 millions de litre. L'hypothèse de dépôts capturés est établie mais n'entre pas en ligne de compte dans la planification (sorte de bonus pris à l'ennemi par les unités de pointe).

Durant tout l'automne 1944, l'OKW rationne drastiquement les livraisons de carburant à l'Ouest pour constituer la réserve nécessaire.

Dès lors, à l'image de ces 2 sources (l'une classique et l'autre plus contemporaine), le carburant ne manque pas à la veille de l'offensive allemande dans les Ardennes.

(*) selon la logistique allemande, 1 unité de consommation permet de déplacer de 100km, 100% des véhicules figurant à l'ordre de bataille.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7147
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 28 Nov 2015, 23:49

Merci d'avoir clarifié ce détail important de la bataille des Ardennes.
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5923
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 29 Nov 2015, 00:14

"2. le mauvais temps et le terrain défavorable aux unités mécanisées augmentèrent la fréquence des ravitaillements "

Est-ce le besoin qui augmente du fait d'une sur-consommation liée aux difficultés du terrain?
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3998
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Alcide NITRYK  Nouveau message 29 Nov 2015, 07:49

Tri martolod a écrit:"2. le mauvais temps et le terrain défavorable aux unités mécanisées augmentèrent la fréquence des ravitaillements "
Est-ce le besoin qui augmente du fait d'une sur-consommation liée aux difficultés du terrain?

Par temps froid, il faut faire tourner régulièrement le moteur pour éviter son blocage. Sinon, les lubrifiants gèlent.
"Une nation qui ne respecte pas son passé ne mérite pas le respect de son présent et n'a pas droit à l'avenir. "
(Maréchal Piłsudski)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 914
Inscription: 18 Nov 2015, 21:54
Région: PARIS
Pays: France

Voir le Blog de Alcide NITRYK : cliquez ici


Re: BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 29 Nov 2015, 09:51

Alcide NITRYK a écrit:
Tri martolod a écrit:"2. le mauvais temps et le terrain défavorable aux unités mécanisées augmentèrent la fréquence des ravitaillements "
Est-ce le besoin qui augmente du fait d'une sur-consommation liée aux difficultés du terrain?


Par temps froid, il faut faire tourner régulièrement le moteur pour éviter son blocage. Sinon, les lubrifiants gèlent.


Ajoutons à cela un réseau routier Est/Ouest de faible densité qui dans les premières heures va agir comme un entonnoir dans lequel les colonnes blindées sont entassées. En résulte d'énormes embouteillages où les véhicules sont à l'arrêt... moteur tournant!

Les Américains vont rapidement mettre en place quantités de barrages routiers aux différents points stratégiques du champ de bataille limitant encore les facultés de mouvement des Allemands. Devant remonter de l'arrière, les unités logistiques sont bloquées à leur tour.

C'est un véritable cercle vicieux dont souffrent également les apports en munitions et nourriture.

Plus mobiles et contrôlant les grands axes Nord/Sud, les grandes unités américaines ne souffrent pas de cet inconvénient stratégique.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7147
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 29 Nov 2015, 10:27

Bonjour,

Je pense, qu'il y a essentiellement 2 faits qui vont perturber grandement le ravitaillement allemand
dans les premiers jours de l'offensive et jusqu'à l'intervention massive de l'aviation alliée :
1. La bonne tenue des unités américaines sur le flanc nord à Elsenborn et Bütgenbach, ce qui va priver
les Allemands de la grande route Losheim-Bütgenbach-Malmédy
2. L'extraordinaire rapidité de déplacement de la 7th Armored, qui réussira de rejoindre St.Vith à partir
de Heerlen, 130 km, en à peine 12 heures ( les premiers éléments de la division quittent Heerlen à
4h30 le 17.12., Clarcke prenant le commandement de la défense de St.Vith à 14h30 le 17.12.44) . Cette
division va empêcher les Allemands d'utiliser toutes les routes principales rejoignant Houffalize, La Roche,
Lierneux et ce jusqu'au 23 décembre .
A partir de là, les Allemands seront obligés d'utiliser des routes secondaires et même de routes forestières
pour acheminer le ravitaillement vers les premières lignes .
Quant au flanc sud, le ravitaillement posait de toute façon d'importantes problèmes . Entre Bitburg et
la frontière Luxembourgeoise, il devait passer par un réseau de routes secondaires, puis remonter le la
vallée de l'Our par des routes dans un état épouvantable .
D'autre part, l'échec de l'offensive sur le flanc nord, va rendre nécessaire un redéploiement des unités
blindés vers le centre de l'attaque avec en conséquence une augmentation de la consommation et comme l'a
dit Daniel une diminution des routes utilisables par le ravitaillement .

Roger

vétéran
vétéran

 
Messages: 875
Inscription: 13 Avr 2013, 10:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Re: BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 29 Nov 2015, 21:24

Merci Roger pour ces quelques exemples sur les axes est/ouest (point1) et nord/sud (point2).
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7147
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 30 Nov 2015, 11:25

Merci Daniel et Roger pour cette intéressante clarification.

Cela me rappelle beaucoup les conditions du front de l'est, ou le temps et le terrain en mauvais état rendaient les déplacements très difficiles, les problèmes de logistiques pour acheminer carburant et munitions devenant énormes pendant les fortes tombées de neiges ou pire pendant la raspoutitsa.
Pendant la raspoutitsa, seuls les véhicules entièrement chenillés pouvaient se déplacer au prix d'une consommation presque 10 fois supérieure et à une vitesse de quelques km/h tellement la boue offrait de résistance au déplacement...
La tenue des axes principaux et des rares routes en état correct devenant un objectif militaire majeur.

vétéran
vétéran

 
Messages: 677
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 30 Nov 2015, 12:33

Bonjour,
Je l'ai déjà écrit dans un autre fil, et il faut quand même tenir compte que:

Les Allemands ont misé sur leurs réserves de carburant, ce qui ne les a pas empêchés de saisir ou tenter de saisir les dépôts alliés.
Comme celui de Bullange (Büllingen) et je pense également à celui de Samrée.
Par contre, ils ne sont pas parvenu, ni à saisir le dépôt de Spa (enfin entre La Gleize et Spa), ni le dépôt important de Stavelot.
Ceci est valable pour la 1° SS PzD., mais le ravitaillement en carburant fut certainement et également un gros problème pour les autres divisions.


Bien amicalement
Prosper
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61662
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: BATAILLE DES ARDENNES - PAS D'ESSENCE - MYTHE OU REALITE ?

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 30 Nov 2015, 12:42

Les "mécanos" pourraient-ils préciser si le carburant US était utilisable par les moteurs allemands? Je pense à la question de l'indice d'octane.
"Aux jeunes, je veux dire: ne vous portez jamais volontaire pour la guerre" Tony Vaccaro. GI photographe

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3998
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Suivante

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Opération Neptune sur cartes... 
Aujourd’hui, 00:48
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 00:21
par: Marc_91 
    dans:  Amazon et Ebay sommés de retirer des faux Lego représentant des soldats du IIIe Reich 
Aujourd’hui, 00:17
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 00:11
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 00:05
par: kfranc01 
    dans:  identification de soldats 
Hier, 23:21
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:46
par: P. Vian 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Hier, 21:57
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
Hier, 21:56
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 21:49
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités


Scroll