Connexion  •  M’enregistrer

Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 16 Déc 2014, 20:44

"…l'Allemagne joue son existence; une vague d'épouvante doit précéder l'offensive, toute résistance doit être brisée par la terreur."

Ainsi s'adressait Adolf HITLER à ses généraux à Bad-Nauheim le 11 ou 12 décembre 1944, quelques jours avant l'offensive dans les Ardennes.

Jusqu'à quel niveau dans la troupe cette incitation au terrorisme a-t-elle été intégrée? Quelle a été la conséquence directe ou indirecte de la guerre d'extermination menée par les Waffen-SS à l'Est dans son importation à l'Ouest? Que représentait la pression morale des proches laissés au pays sous les bombardements quotidiens?

Autant de facteurs parfois évoqués dans le cadre des crimes de guerre commis par les Allemands durant la Bataille des Ardennes.

Les crimes les plus nombreux ont été dus à la 1.SS-Panzer-Division "Leibstandarte Adolf Hitler" et notamment à ses Kampfgruppen PEIPER et KNITTEL.
D'autres, plus ciblés, sont à l'actif de groupes spécifiques liés à la Gestapo ou à la SD, sortes d'Einzatsgruppen agissant dans le sillage de l'armée et éliminant des personnalités spécifiques ou non.

J'entamerai demain, 17 décembre, cette sordide chronique non telle une sorte de sensasionalisme macabre mais parce qu'en ce septantième anniversaire de la Bataille des Ardennes,il me semblait intéressant d'évoquer ce sujet, largement laissé en friche sur le forum m'a-t-il semblé.

Il m'a semblé également intéressant de choisir une relation au jour le jour.

J'espère que ce sujet souvent évoqué en marge des combats alimentera votre réflexion sur une forme de guerre particulièrement dérangente mais, malheureusement, pas si anodine.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7137
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 17 Déc 2014, 22:18

17 décembre 1944 au matin - HONSFELD

Dans la nuit du 16 au 17 décembre 1944, la Kampfgruppe PEIPER arrive et se regroupe à Lanzerath après une première journée d'offensive qui tourna au fiasco.
Toute la journée du 16, le carrefour stratégique de Losheimergraben resta aux mains des "Battle Babies" de la 99th Infantry Division.
Ce n'est qu'en fin de journée que PEIPER et sa colonne sont déroutés via la trouée de Losheim d'où la cavalerie US a été chassée. Mais PEIPER n'avait pas fini de fulminer.
Un pont détruit lors de la retraite de septembre et un champ de mines non répertorié gâchent définitivement une journée qui avait si mal commencé.

C'est dire l'état d'esprit des Waffen-SS ! Division personnelle du Fhürer et fer de lance vers la Meuse !

Il est un peu plus de 3h30 du matin ce dimanche 17 décembre, lorsque la Kampfgruppe PEIPER se met en route, bien décidée à rattraper le temps perdu la veille.
Les paras du Fallschirmjäger-Regiment.9 de l'Oberst HOFFMAN sont réquisitionnés comme infanterie d'accompagnement (et plus particulièrement des Tiger II qui ferment la marche).
La nuit est noire et la progression est particulièrement pénible... mais à l'insu des Américains.

Le village suivant est Honsfeld. Un centre de repos du 394th Infantry Regiment (99 ID). Au cours de la première journée de l'offensive allemande, diverses petites unités ont rejoint la centaine d'hommes présents sur place. Mais aucun n'imagine la proximité du danger. Officiellement, la ligne tient toujours, quelques kilomètres plus à l'est et tous sont endormis à cette heure avancée de la nuit.

Il est 5h15 lorsque la pointe de la Kampfgruppe pénètre dans Honsfeld et traverse le village sans coup férir ! Lorsque les premiers GI's se lèvent précipitamment, il est trop tard !
Waffen-SS et paras sont déjà dans le village. Quelques uns se barricadent et ouvrent le feu sur la colonne allemande, d'autres profitent de la confusion pour échapper aux assaillants mais la plupart seront capturés, bien souvent hébétés et en sous-vêtements.

Image

Les prisonniers sont nombreux. Michael REYNOLDS cite les rapports américains : "9 canons, 2 chefs de pelotons et 108 hommes à la B/612TDBat., 8 canons et 21 hommes à la A/801TDBat. et les 125 hommes du 394th furent portés disparus".

Mais c'est Charles B. Mc DONALD dans son magnifique ouvrage " A Time for Trumpets" qui décrit les exactions qui vont être commises contre plusieurs GI's:

"Personne ne put dire quand le massacre commença ni quelle fut son importance. Mais il eut lieu.

A trois maisons du centre du village, sur la route de Bullange [Büllingen dans la partie germanophone à l'est de la Belgique], un officier SS, sous l'influance de son arme, chassa à l'extérieur de la maison huit Américains, encore à moitié endormis, pieds nus et dans leurs sous-vêtements, les aligna contre le mur et les faucha à la mitraillette. Cinq soldats américains sortirent d'une autre maison avec un drapeau blanc. Un groupe de soldats allemands ouvrit le feu avec des fusils et des mitraillettes, en tuant quatre et blessant le cinquième et, comme le soldat blessé appelait à l'aide, un char roula sur lui et l'écrasa. D'une autre maison, quatre hommes sortirent, portant un drapeau blanc, et tentèrent de se rendre mais le mitrailleur d'un char allemand ouvrit le feu, les tuant tous les quatre.

[Retranchés dans une maison, 17 hommes du 612TDBat. commandés par le [i]Lt
. Laurens B. GRANDY tirèrent un certain temps]. Quand GRANDY et un de ses hommes sortirent, brandissant une nappe en guise de drapeau blanc, un soldat allemand leur dit d'ordonner à tous d'abandonner leurs armes et de sortir avec les mains en l'air. Les dix-huit se trouvaient en un rang, les mains levées, lorsqu'un sous-officier allemand sauta d'un half-track, leva sa mitraillette et tua les deux hommes à la fin de la rangée. Un des Américains réagit en s'enfuyant. Le First Sergeant Major Billy F. WILSON courrut derrière la maison puis se glissa d'un bâtiment à l'autre pour atteindre une prairie où il se cacha derrière une haie. Environ quatre heures plus tard, il s'enfuit.

Image

[Le PFC William T. HAWKINS se trouvait au milieu d'un groupe d'une centaine d'hommes] Ils étaient en groupe serré, les mains sur la tête, quand des mitrailleurs allemands ouvrirent le feu, tuant, à ce qu'il sembla à HAWKINS, vingt à trente hommes. Ensuite, sans raison apparente, le tir s'arrêta soudain et les survivants durent descendre la route vers Lanzerath.

Image

Tandis qu'environ 250 prisonniers se traînaient sur un côté de la route étroite, d'autres chars et half-track du Kampfgruppe PEIPER continuaient à avancer. Certains des chauffeurs dirigeaient leurs véhicules vers les prisonniers comme pour les écraser. Des soldats se trouvant sur les chars frappaient les prisonniers avec les crosses de leurs fusils, en assommant quelques uns. D'autres encore les prenaient comme cibles et les tiraient au fusil [...] Un mitrailleur sur un char tira quelques rafales en l'air. Il abaissa ensuite son arme et tua deux prisonniers. Un officier SS tira un coup de pistolet dans le front d'un des hommes.

Image

Quand la colonne de prisonniers atteignit Lanzerath, on y avait ajoué deux civils belges. Comme la queue de la colonne passait devant le café Palm,juste en face de la maison d'Adolf SCHÜR, un soldat sauta d'un char, empoigna les deux civils et les fit entrer dans une grange. Plusieurs coups de feu retentirent. Une heure plus tard, un des hommes se traîna, à travers la route jusque à la grange SCHÜR où Adolf le trouva. [Le survivant, l'autre homme était mort, dut la vie à Madame SCHÜR qui le soigna et protesta lorsqu'un officier SS voulut l'achever].[/i]".

Deux nuits plusn tard, cinq SS apostrophèrent quelques uns des deniers civils n'ayant pas fui Honsfeld et passant leurs nuits dans la cave de la maison la plus solide. Les cinq hommes cherchaient la route de Bullange. André SCHROEDER, âgé de 17 ans, se proposa pour les guider. Mais ils repérèrent Erna COLLAS (16 ans), que tous s'accordaient comme étant la plus jolie fille du village, et l'emmenèrent et elle ne revint jamais. Au printemps suivant, à la fonte des neiges, on retrouva son corps sous une mince couche de terre, le long de la route de Bullange. Elle avait reçu plusieurs coups de fusil dans le dos.

nb. Les quelques photos ci-dessus ont été prises par la propagande allemande. Elles mettent en évidence l'air misérable de GI's capturés dans le secteur Honsfeld/Lanzerath. Elles sont très connues et illustrent de nombreux ouvrages consacrés à la Bataille des Ardennes et dont elle sont tirées.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7137
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 17 Déc 2014, 22:48

Bonsoir et merci Daniel, c'est un très beau travail.
A ce sujet, il existe un très bon ouvrage de Matthieu Longue "Massacre en Ardenne" paru aux éditions Racine.
Image
Amicalement
Prosper ;)
P.S. Je n'ai pas mis la source de l'ouvrage car il s'agit d'un scannage fait par moi-même.
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61506
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 17 Déc 2014, 23:14

Excellent ouvrage en effet!

J'ai prévu quelques extraits du travail de Matthieu LONGUE pour mon évocation des crimes de la Kampfgruppe KNITTEL autour de Stavelot.

Mais ce sera pour dans quelques jours.

Bonne nuit.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7137
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 18 Déc 2014, 15:18

Bonjour,
Un lien vers une vidéo de la télévision locale (TVLUX) où l'on parle des victimes civiles de Noville (+/- à 2min30):
http://www.tvlux.be/video/noville-inaug ... 18067.html
Bien amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61506
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de jmh  Nouveau message 18 Déc 2014, 21:14

Je vais essayer de me procurer ce livre, j'ai un peu tendance a ne résumer l'offensive des Ardennes qu'a Bastogne, et je me rends compte, a la lecture de ce post, que j'ai de grosses lacunes... :oops:

Merci pour ce post... :cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1082
Inscription: 28 Déc 2012, 08:55
Région: Occitanie
Pays: France

Voir le Blog de jmh : cliquez ici


Re: Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 18 Déc 2014, 22:37

Bonsoir Jean Marc,
Va voir ici,
portailv2/produit/produit-16+bataille-des-ardennes.php
mais ce n'est pas là toute la littérature.
Un livre à ne surtout pas oublier c'est celui-ci:
viewtopic.php?f=21&t=40655&p=521945#p521945
il y en a un autre:
viewtopic.php?f=21&t=40663&p=521983#p521983
sans oublier un HS de notre Histomag et de la plume de H.Rogister:
portailv2/download/download-93+histomag-44-hors-s-rie-n-1.php
Mais il y en a encore d'autres, parfois généraliste, parfois plus local.
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61506
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 18 Déc 2014, 22:59

Bonsoir Jean-Marc,

Pas grand chose à ajouter au commentaire de Prosper.
Reste attentif à la rubrique "Bibliothèque" dans les prochains jours. J'y présenterai plusieurs ouvrages de référence.

Et dans les prochains jours, je poursuivrai l'évocation des crimes... il y a malheureusement beaucoup à écrire.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7137
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de jmh  Nouveau message 18 Déc 2014, 23:55

Merci a vous deux, je vais me mettre au travail, suivre l'aide précieuse de Prosper et surveiller le post de Dog Red... :cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1082
Inscription: 28 Déc 2012, 08:55
Région: Occitanie
Pays: France

Voir le Blog de jmh : cliquez ici


Re: Décembre 1944 - Crimes de guerre en Ardennes

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 27 Déc 2014, 23:19

17 décembre 1944 après-midi – BAUGNEZ
Il ne m'appartient pas dans le présent fil de traiter du "Massacre de Baugnez" (aussi connu aux Etats-Unis sous le nom de "Massacre de Malmedy"). Bien d'autres bien plus compétents que moi ont traité de ce douloureux épisode, à commencer par Henri ROGISTER dans le premier hors-série de notre Histomag (portailv2/download/download-93+histomag-44-hors-s-rie-n-1.php) et surtout dans l'ouvrage présenté ici : viewtopic.php?f=21&t=22312&hilit=Baugnez.

Le sujet à également été déjà débattu sur le forum (notamment viewtopic.php?f=17&t=28002&hilit=Baugnez et viewtopic.php?f=17&t=20308&p=317638&hilit=Baugnez#p317638).

Mon propos consistant plutôt à évoquer d'autres crimes des guerre "éclipsés" par le massacre de Baugnez, je me contenterai donc d'en rappeler brièvement les faits.

Très tôt ce 17 décembre 1944 au matin, la colonne de la B Battery du 285th Field Artillery Observation Battalion quitte les environs de Aachen (Aix-la-Chapelle) pour rejoindre la 7th Armored Division qui file à tombeau ouvert en direction de Saint-Vith où la 5.Panzer-Armee menace de percer !

C'est peu après la halte de midi que la colonne traverse Malmedy pour rejoindre, par Ligneuville, la route de Saint-Vith.
Remontant depuis Malmedy, la colonne arrive au carrefour de Baugnez où officie un MP et bifurque vers la droite, par la route de Ligneuville. Au même moment, les Panzer en pointe de la Kampfgruppe PEIPER débouchent sur la route Waimes/Malmedy. La colonne US est rapidement encadrée par les tirs et s'arrête. Il est inutile pour cette compagnie de techniciens d'espérer résister aux Panzer.

Image
Une vue aérienne du carrefour de Baugnez

La pointe blindée remonte la tête de colonne US sans s'arrêter mais elle est suivie par le gros de la KG et, rapidement, les Panzergrenadier SS rassemblent les GI's dans une pâture et ce, sans ménagement! Les Waffen-SS fouillent et pillent les Américains et leurs camions. Deux Panzer et un SPW font face aux GI's maintenant prisonniers de guerre.

Image
Si la nouvelle du massacre est connue dès la fin de journée du 17 décembre, les corps ne seront découverts qu'en janvier 1945

Saura-t-on jamais comment tout cela a commencé? En tous les cas, après quelques minutes, les mitrailleuses allemandes vont crépiter, fauchant les malheureux prisonniers, rassemblés désarmés dans la pâture. Après quelques minutes, le carnage est terminé.

Image

Le calme revenu, des Waffen-SS pénètrent alors dans la pâture et achèvent, à bout portant, les blessés qui gémissent ou les rescapés qui, malheureusement, ne parviennent pas à se dissimuler parmi leurs camarades sauvagement tués.

Les corps de 72 GI's seront retrouvés sur "le champ du massacre".
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7137
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Suivante

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 01:59
par: carcajou 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Hier, 23:18
par: Manu 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  transmission électrique / chars 
Hier, 20:39
par: alain adam 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 19:16
par: kfranc01 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
Hier, 19:12
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités


Scroll