Connexion  •  M’enregistrer

La GB met Hitler dans l'embarras

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Puyol  Nouveau message 14 Sep 2013, 13:09

Hitler gardait l'espoir d'un arrangement avec l'Angleterre jusqu'à ce que la tragédie de Mers-el-Kébir lui fasse (presque) définitivement admettre que Churchill était déterminé à poursuivre le combat.
Avant l'été 1940 l'idée d'Hitler était simple : terminer la guerre à l'ouest pour se préparer à la prochaine croisade contre la Russie bolchévique. Un compromis entre la GB et l'Allemagne, au lendemain de l'effondrement de la France, serait le moyen le plus simple de terminer la guerre à l'ouest.

Le 13 juillet 1940 Franz Halder note dans son journal : « Hitler est très perplexe face au refus obstiné de la Grande-Bretagne de faire la paix. Il se l'explique (comme nous) par l'espoir que place la Grande-Bretagne dans la Russie et compte donc la contraindre par la force brute à accepter la paix. »

Comme le montre Ian Kershaw, la décision britannique de poursuivre le combat met Hitler dans l'embarras.

La décision britannique de poursuivre le combat signifiait que Hitler n'était pas à même de mettre fin à la guerre à l'ouest. Cela amplifia considérablement son énorme pari. Il lui faudrait maintenant envisager d'attaquer l'Union soviétique — l'ennemi juré sur le plan idéologique — dans la guerre jurée qu'il avait toujours voulu mener pour l'« espace vital », et détruire le « judéobolchévisme » alors que la guerre de l'ouest était inachevée. [...] La décision britannique de rester en guerre imposait donc à Hitler un nouveau sentiment d'urgence. Si le gouvernement britannique ne voulait pas d'accommodement, il ne voyait que deux options : infliger une défait militaire à la Grande-Bretagne, ou la forcer à reconnaître la suprématie allemande sur le continent en écrasant l'Union soviétique dans une défaite rapide, avec pour effet ultime de tenir les Américains à l'écart des hostilités.

Source : Kershaw, 2009, p. 94


« La Russie écrasée, le dernier espoir de la Grande-Bretagne serait anéanti. L'Allemagne dominera l'Europe et les Balkans. Décision : la destruction de la Russie doit donc faire partie de ce combat. Printemps 1941 [...]. Si nous commençons en mai 1941, nous aurons cinq mois pour achever le travail. » C'est par ces phrases étonnantes qu'Adolf Hitler annonça à ses généraux, réunis le 31 juillet 1940 dans sa retraite alpine du Berghof, au dessus de Berchtesgaden, son choix le plus fatidique de la Seconde Guerre mondiale.

Source : Kershaw, 2009, p. 95


La décision britannique de rester en guerre imposait à Hitler un nouveau sentiment d'urgence. D'où la "perplexité" dont parle Halder. Il est évident que Hitler aurait aimé une paix de compromis avec la Grande-Bretagne. Quant à l'admiration de Hitler pour l'Angleterre et le peuple anglais, elle n'est pas un mythe.
Cette admiration pour l'Angleterre est commune à tous les dirigeants allemands [depuis la fin du 19è siècle], même s'ils veulent lui faire la guerre. Cependant, en 1914 les Allemands espéraient que l'Angleterre n'entrerait pas en guerre. En 1940, après la bataille de Dunkerque, Hitler a cru qu'il pourrait faire la paix avec elle, mais Churchill s'est opposé à cette hypothèse. Il incarne bien cette puissance qu'Hitler admire et redoute à la fois.

Source : Ferro, 2011, p. 89



Ian KERSHAW, choix fatidiques, Éditions du Seuil (trad. fr.), 2009
Marc FERRO, “Le seigneur de guerre”, in Pierre ASSOULINE (dir.), A la recherche de Winston Churchill, Perrin, 2011, pp. 71-103.


 

Voir le Blog de Puyol : cliquez ici


Re: La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de pierma  Nouveau message 14 Sep 2013, 14:38

En fait la Grande-Bretagne met Hitler en échec, tout simplement. On peut remercier et admirer Churchill pour cela.

Il y a en 1914 comme en 1940 une incompréhension allemande du fonctionnement des démocraties et spécialement du Royaume-Uni, dont la politique face au "perturbateur continental" (la formule est de l'amiral Casteix) est pourtant bien connue depuis Napoléon.

Le courage de Churchill, qui va bientôt affronter la bataille d'Angleterre, repose sur la conviction que les Etats-Unis entreront en guerre lorsque les villes anglaises seront bombardées, comme le rapporte De Gaulle dans ses mémoires.

Moyennant quoi Churchill va devoir subir le Blitz et patienter un peu. Mais les premières informations sur Barbarossa arrivent au début de 1941, ce qui va lever un poids de ses épaules.

Curieux cette réflexion de Halder :"Churchill compte sur les Russes..." Tout se passe comme si les Etats-Unis étaient oubliés. Il est vrai qu'à l'été 40, les USA sont bien loin et bien démunis sur le plan militaire. Mais c'est encore une incompréhension du fonctionnement des démocraties : longues à bouger, mais qui ne cessent plus le combat lorsqu'elles y sont contraintes.

vétéran
vétéran

 
Messages: 689
Inscription: 16 Jan 2011, 18:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de norodom  Nouveau message 14 Sep 2013, 16:30

Puyol a écrit:Le 13 juillet 1940 Franz Halder note dans son journal : « Hitler est très perplexe face au refus obstiné de la Grande-Bretagne de faire la paix. Il se l'explique (comme nous) par l'espoir que place la Grande-Bretagne dans la Russie et compte donc la contraindre par la force brute à accepter la paix. »

Cela ne colle pas avec les écrits de Denis Richards historien britannique...
Le 2 juillet 1940, Hitler donna des instructions formelles pour l'étude d'une invasion de la Grande-Bretagne...
Le 19 juillet, il présenta ses propositions de paix...
Le 22 juillet, les Britanniques les rejetèrent...

Les propos de Halder sont d'autant plus surprenants que cet officier n'était pas en odeur de sainteté avec son Führer... alors !... qu'il anticipe par une confidence avec Hitler six jours avant que ce dernier présente ses propositions de paix ???...
Quant à l'espoir des Britanniques placé sur les Russes... Hum !
François Delpla est demandé au parloir...


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 14 Sep 2013, 18:55

Le journal de Halder n'a jamais été pris en défaut de fabulation sur des entretiens ou des réunions qu'il rapporte.

Hitler a donc bien dit cela, et commencé à réorienter vers l'est les regards de la Generalität, ce 13 juillet : dix jours après Mers el-Kébir et beaucoup moins après le constat que les incidents navals vichysso-britanniques se calmaient et ne risquaient plus de déboucher sur une guerre.

Hitler est donc devant une réalité des plus inquiétantes : la chute de Churchill, logique après l'armistice franco-allemand, attendue d'un jour à l'autre comme le fruit inéluctable d'un débat du cabinet londonien sur les options qui restent ouvertes, devient imprévisible. Dans le langage de sa folie, cela donne : la Juiverie s'est donné un maître, aussi capable que moi de faire couler le sang et de n'être pas chassé du pouvoir pour autant, alerte !

Il décide donc d'attaquer l'URSS sans en avoir fini avec Londres... ou du moins de tout miser sur ce tableau, quitte à faire un effort désespéré pour arracher in extremis la paix avec Londres, au nom de l'anticommunisme, juste avant (ce sera la mission Hess).

Mais il doit et veut aussi laisser espérer le plus longtemps possible à Staline qu'il n'attaquera pas, ou pas sans lui avoir présenté des demandes (voir Gorodetsky) etc.

Donc les projets de débarquement en Angleterre restent d'actualité, à titre de leurre.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de norodom  Nouveau message 14 Sep 2013, 22:51

François Delpla a écrit:Le journal de Halder n'a jamais été pris en défaut de fabulation sur des entretiens ou des réunions qu'il rapporte.

Règlons cela avant de passer à toute autre chose...

Donc Halder serait un témoin infaillible selon vous ?... J'ai retenu par le passé que vous n'aviez pas toujours eu cette opinion. Je rechercherai cela, ici ou ailleurs, mais ça n'a aucune importance... On fera comme si dans le cas présent, Halder ne s'était pas trompé...

Denis Richards par contre aurait péché par manque de précision !
Dans quel cas il ne serait pas le seul, puisque une incursion dans les pages 359 et suivantes des "Mémoires de Guerre" de Winston Churchill, m'a permis d'en extraire ce qui suit:

" Le 19 juillet, Hitler prononça un discours triomphal au Reichtag : ayant prédit que j'irais prochainement chercher refuge au Canada, il fit ce que l'on a appelé sa <<proposition de paix>>. Ce geste fut accompagné les jours suivants de démarches diplomatiques effectuées par l'intermédiaire de la Suède, des Etats-Unis et du Vatican......... plus loin........ Je pensais d'abord organiser un débat formel et solennel devant les deux Chambres du Parlement, mais mes collègues estimèrent que c'eût été faire trop de cas d'une affaire sur laquelle nous étions tous d'accord. On décida donc plutôt que le ministre des Affaires étrangères rejetterait la proposition d'Hitler au cours d'une allocation radiophonique. Dans la nuit du 22 juillet, il <<balaya d'un revers de la main>> la sommation faite par Hitler <<de se plier à sa volonté>>.
Il opposa le tableau de l'Europe selon Hitler à celui de l'Europe pour laquelle nous nous battions, et déclara <<Nous ne cesserons de lutter que lorsque la liberté sera sauvegardée>>
Mais en fait, la presse britannique et la BBC avaient déjà repoussé toute idée de pourparlers, sans aucune instruction du gouvernement de Sa Majesté, dès que le discours d'Hitler avait été entendu à la radio."

Sans commentaires !... Si ce n'est que j'ai quelques doutes sur la fiabilité de la traduction des écrits de Halder... Mais cela est un autre sujet sur lequel nous nous sommes longuement entretenus sur un autre forum... n'est-ce pas Mr Delpla ?

Bonne nuit !


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de ulysse57  Nouveau message 15 Sep 2013, 09:28

::chapeau - salut::

Merci pour ce démarrage de fil , construit , sourcé et bibliographié Puyol.

L'Angleterre mets tellement tellement Adolf en Führer ( je pouvais pas m'en empêcher ) qu'il va lui aussi tenter de jouer sur les nationalismes pour gêner les britanniques . En soutenant ( ou tentant de soutenir ) les indépendantistes en Irak et en Inde.
Une danse de séduction unilatérale malheureusement , vu que Churchill n'est pas pour l'accouplement.

Mais est ce l'Angleterre ou Winston qui crée réellement cet embarras ?


 

Voir le Blog de ulysse57 : cliquez ici


Re: La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 15 Sep 2013, 09:41

Churchill ment dans ses mémoires.
Il prolonge sa propagande de guerre suivant laquelle il n'avait d'autre mérite que d'avoir conduit une nation unanime dans sa volonté de vaincre Hitler, particulièrement au moment de la chute de la France.
Il cache donc non seulement la division extrême de son cabinet et le miracle qui lui a évité d'être renversé par Halifax soit fin mai soit fin juin, mais le manque de sérieux des projets de débarquement de Hitler en Angleterre.
Il faut absolument, pour l'économie de sa démonstration, que la bataille d'Angleterre en ait été vraiment une, et que les pilotes de la RAF aient vraiment repoussé un envahisseur déterminé.
Ces légendes ont régné sans partage jusqu'en 1990. Un Kershaw, aujourd'hui, en est encore bien mal affranchi.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 15 Sep 2013, 10:49

PS.- Voir aussi mon débat avec Guillaume Piketty dans le livre d'Assouline : www.delpla.org/article.php3?id_article=482 .

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Puyol  Nouveau message 15 Sep 2013, 15:23

norodom a écrit:[...] Denis Richards
Le 2 juillet 1940, Hitler donna des instructions formelles pour l'étude d'une invasion de la Grande-Bretagne...
Le 19 juillet, il présenta ses propositions de paix...
Le 22 juillet, les Britanniques les rejetèrent...

Toutes ces dates sont parfaitement connues. Pas besoin de Denis Richards.


norodom a écrit:Les propos de Halder sont d'autant plus surprenants que cet officier n'était pas en odeur de sainteté avec son Führer... alors !... qu'il anticipe par une confidence avec Hitler six jours avant que ce dernier présente ses propositions de paix ???

Pour quelle(s) raison(s) Halder aurait-il menti à lui même ?
Les propositions de paix du 19 juillet sont une des dernières tentatives de Hitler d'obtenir la paix à l'Ouest. Hitler n'y croit pas vraiment. Mais il tente.
Le rejet du 22 juillet était prévisible. Hitler a-t-il dit que les Britanniques allaient certainement accepter la proposition du 19 juilllet ?
Dans les jours qui suivent l'armistice du 22 juin, l'Allemagne n'a reçu aucune demande de pourparlers de la part de l'Angleterre.
Après Mers el-Kébir le 3 juillet, il était facile de comprendre que l'Angleterre était déterminée à poursuivre le combat.
Quant à l'opération "Seelöwe", Hitler n'a pas dit qu'elle serait facile, ni qu'elle serait effectivement mise en oeuvre.



norodom a écrit:Quant à l'espoir des Britanniques placé sur les Russes... Hum !

C'est l'analyse qui est faite par les Allemands. Halder écrit en toutes lettres : « comme nous ». Le "nous" désigne la hierarchie militaire allemande à laquelle Halder appartient.
Dernière édition par Puyol le 15 Sep 2013, 15:38, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de Puyol : cliquez ici


Re: La GB met Hitler dans l'embarras

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de norodom  Nouveau message 15 Sep 2013, 15:32

François Delpla a écrit:Churchill ment dans ses mémoires.

Il me reste donc à intenter un procès aux éditions Taillandier pour publication de fausse documentation, en citant Mr Delpla comme témoin à charge !
François Delpla a écrit:Il prolonge sa propagande de guerre suivant laquelle il n'avait d'autre mérite que d'avoir conduit une nation unanime dans sa volonté de vaincre Hitler, particulièrement au moment de la chute de la France.

Avec la bénédiction de Mr Delpla ce matin même: http://www.empereurperdu.com/tribunehis ... 570#p15142


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Suivante

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 19 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 39 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Médecin urgentiste 
il y a 51 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 21:54
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Aujourd’hui, 20:50
par: alain adam 
    dans:  Le sous-marin Le Héros 
Aujourd’hui, 20:39
par: brehon 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 19:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  la marine Française en 1939-1945 
Aujourd’hui, 18:51
par: P. Vian 
    dans:  uniformes marine française 1939-1940 
Aujourd’hui, 18:31
par: P. Vian 
    dans:  Maurice Juncker 
Aujourd’hui, 18:26
par: virlo-junk 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Mat02 et 23 invités


Scroll