Page 5 sur 6

Nouveau messagePosté: 09 Mar 2006, 16:53
de St Ex
Un tour à la proportionnelle pour les législatives et 2 tours pour la présidentielle, je crois (à vérifier).

St Ex

Nouveau messagePosté: 09 Mar 2006, 17:06
de Audie Murphy
Une chose est sûre, le nombre élevé d'élections en un si court laps de temps s'explique par les nombreuses dissolution du Reichstag.

Nouveau messagePosté: 09 Mar 2006, 19:29
de tachy
tout de meme , l'allemagne est un pays aux abois après la crise de 29 qui a jeté des millions d'allemands à la rue sans ressources.
l'année derniere lorsque j'ai etudié les nationalismes(en 1ere s) j'ai lu un texte ou il etait question de pauvres chomeurs allemands dans la rue; un stand du NSDAP leur distribuait gratuitement une soupe un peu de chaleur humaine...bref c'est un exemple qui permet de comprendre comment un partie très minoritaire(moins de 5% des vois en 29) a pu prendre de l'importance.

ne nous leurons pas ; durant es années 30 tous les payx européens ont ete tenté par l'autoritarisme. beaucoup ont succombé(tout ceux de l'europe de l'est): meme la france a ete violemment tenté( le 4 fevrier 1934 vous y avez pensé?)

Nouveau messagePosté: 10 Mar 2006, 03:20
de Daniel Laurent
tachy a écrit:Ne nous leurrons pas ; durant les années 30 tous les pays européens ont ete tenté par l'autoritarisme. Beaucoup ont succombé(Tout ceux de l'Europe de l'Est): Meme la France a ete violemment tentée (Le 4 fevrier 1934, vous y avez pensé?)

Tres bonne remarque.
L'Italie, l'Espagne, le Portugal, l'Europe du Sud aussi est passee a des regimes autoritaires.
N'oublions pas non plus que, avant 1939, le roi d'Angleterre a montre de la sympathie pour Hitler a plusieurs reprises.

Etre pro-fasciste a l'epoque n'avait pas du tout la meme connotation que de nos jours. Il en va de meme d'ailleurs quant a l'anti-semitisme qui n'etait, a l'epoque, qu'un petit peche veniel.

Ce que nous en pensons aujourd'hui n'est que le resultat de ce qui s'est passe ensuite .
Cordialement
Daniel

Nouveau messagePosté: 10 Mar 2006, 12:35
de Franz57
Il est vrai que lorsqu'on voit ce que Daudet ou Maurrs pouvaient sortir, il y a de quoi être horrifiés!
Si n'importe qui disait le quart de la moitié du huitième de leurs paroles, il se retrouverait avec une vingtaine de procès au bas mot. Et à juste titre, d'ailleurs !

Nouveau messagePosté: 10 Mar 2006, 12:54
de Daniel Laurent
Franz57 a écrit:Il est vrai que lorsqu'on voit ce que Daudet ou Maurras pouvaient sortir, il y a de quoi être horrifiés!
Si n'importe qui disait le quart de la moitié du huitième de leurs paroles, il se retrouverait avec une vingtaine de procès au bas mot. Et à juste titre, d'ailleurs !

Bonjour Franz,
Ce que vous dites est tout a fait exact.

Mais, pour essayer de comprendre le pourquoi du comment de la chose quant a cette époque, il faut bien considérer que, dans le contexte des années 30, cela n'horrifiait pas ou du moins pas tout le monde.

A part sur certains sujets précis, du style crime de guerre ou crime contre l’humanité, je n'aime pas trop les condamnations a posteriori avec effet rétroactif.

Le contexte. Se remettre dans le contexte. Cela clarifie beaucoup de choses qui, vu du XXIeme siècle semblent inexplicables.

Cordialement
Daniel

Nouveau messagePosté: 10 Mar 2006, 17:09
de Franz57
Il est vrai qu'il a fallu le traumatisme des camps pour se rendre compte à quel point l'antisémitisme ou quelque autre racisme était destructeur. Auparavant, les juifs ont toujours été persécutés, depuis le Moyen-Age: cela était "de bon ton".

Nouveau messagePosté: 10 Mar 2006, 23:18
de Audie Murphy
Je crois qu'avant que les Allemands n'entreprennent leur élimination systématique, les USA auraient été vraiment mal placés pour critiquer la répression avec toute la ségrégation raciale qui sévissait dans leur pays. Une intervention de leur part n'aurait fait que donner des arguments à Hitler pour un discours où il aurait pu dérider l'assistance pendant des heures...

Nouveau messagePosté: 11 Mar 2006, 05:31
de Daniel Laurent
Bonjour,
Tout ceci nous ramene au sujet d'origine, la honte ou pas ?

Le peuple allemand n'a peut etre pas elu Hitler mais a laisse les Nazis prendre le pouvoir sans s'y opposer, a part les communistes, puis a ensuite massivement soutenu Hitler qui les sortait, a sa facon, de l'epouvantable crise economique que l'Allemagne traversait.

Ce que avant 1938-39 on pouvait reprocher aux Nazis n'etait pas si terrible, encore une fois vu de l'epoque : Elimination musclee du Parti Communiste (La France en fait autant), des lois racistes (La France de Vichy en fera autant sans que Hitler ne le lui demande), non-respect du Traite de Versailles (Ca peut se comprendre).
Les portes de l'enfer ne s'ouvriront que plus tard.

Donc, non, le peuple allemand n'a pas a avoir collectivement honte sauf, peut etre, honte de s'etre fait avoir, mais meme cela peut se discuter.
Cordialement
Daniel

Nouveau messagePosté: 11 Mar 2006, 19:00
de Igor
Daniel Laurent a écrit:Le peuple allemand n'a peut etre pas elu Hitler mais a laisse les Nazis prendre le pouvoir sans s'y opposer, a part les communistes, puis a ensuite massivement soutenu Hitler qui les sortait, a sa facon, de l'epouvantable crise economique que l'Allemagne traversait.


Vu le climat de violence qui précède et accompagne l'arrivée au pouvoir des nazis, on peut comprendre qu'un certain nombre d'Allemands n'ait pas osé résister. Entre le 14 juin et le 20 juillet 1932, les combats de rue firent 99 morts en Prusse. Le 17 juillet des émeutes près de Hambourg causent la mort de 17 personnes (plus une centaine de blessés).
Les nazis faisaient régner l'insécurité et la terreur dans le but d'inquiéter l'électorat. Une manoeuvre qui s'est révélée payante.