Page 1 sur 1

Un survivant d'Oradour condamné pour des propos sur l'enrôlement d'Alsaciens

Nouveau messagePosté: 03 Mar 2013, 01:44
de alsa.se
de fbonnus » 02 Mar 2013 23:20

J'ai réouvert ce fil pensant qu'il était correct de laisser aux Alsaciens un droit de réponse à l'interview qu'à donné ce monsieur sur Europe 1, maintenant deux choses :

1 - si vous ne voulez pas utiliser ce "droit de réponse", on re-verrouille et point barre
2 - comme le dit très bien Prosper, ce n'est pas pour régler des comptes !

Qu'on se le dise !

--------------------

Edit : Ah, je viens de voir que Prosper a re-verrouillé ce fil au moment où je postais celui-ci

dont Acte !

Je trouve dommage que vous n'ayez pas su argumenter, en l'espèce c'est ce Monsieur qui gagné. tant pis.


Je me permet ce "up".
Quand on verrouille un sujet il faut éviter de rajouter une phrase qui peut faire mal, qui enfonce le clou sans permettre un droit de réponse.
Je ne trouve pas celà très fair-play.

Argumenter sur quoi ??? Que veux-tu encore argumenter sur ce sujet précis. On sait pourquoi M. Hebras a été condamné et ce qui en est la cause.
Ce monsieur à gagné... ??? Quoi ? Comment peut-on employer ce terme sur un sujet aussi grave. Ce personnage stigmatise les Alsaciens au travers des Malgré-nous. Un procès a eu lieu, un jugement rendu et l'intime conviction de cet homme devrait balayer une décision de justice ?
Il n'y a pas de gagnant, ni de perdant. La justice a tranché. Chacun, M. Hebras, les Alsaciens et tous ceux qui ont pris connaissance des faits ont un avis. Leur avis, et il doit être réspecté. Il n'est pas admissible de faire pencher les avis des uns et des autres vers une vérité ou une autre. Seule la justice a pouvoir de rejuger et je ne crois pas que ce soit à l'ordre du jour. Restons-en là, tout simplement. Réspectons l'intime conviction de chacun.

Eric

Re: Un survivant d'Oradour condamné pour des propos sur l'enrôlement d'Alsaciens

Nouveau messagePosté: 03 Mar 2013, 02:00
de dynamo
alsa.se a écrit:Il n'y a pas de gagnant, ni de perdant. La justice a tranché. Chacun, M. Hebras, les Alsaciens et tous ceux qui ont pris connaissance des faits ont un avis. Leur avis, et il doit être réspecté. Il n'est pas admissible de faire pencher les avis des uns et des autres vers une vérité ou une autre. Seule la justice a pouvoir de rejuger et je ne crois pas que ce soit à l'ordre du jour. Restons-en là, tout simplement. Réspectons l'intime conviction de chacun.

Eric


C'est sur cette formule conclusive pleine de bon sens que nous allons fermer ce fil.