Page 1 sur 3

Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 29 Juin 2012, 23:06
de dynamo
Peut on imaginer que si Heydrich n'avait pas été abattu, il aurait pu réussir un « 20 juillet 44 », déposer Hitler et prendre le pouvoir avec les SS ?

Re: Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 30 Juin 2012, 06:00
de JARDIN DAVID
C'est une uchronie ça ! Personnellement je ne suis pas très fan du procédé en général, mais ici, la question mérite d'être posée.
Personnellement, je ne pense pas qu'il aurait pu réussir. Nous avons vraiment très peu d'exemples de telles réussite. Et statistiquement rien de réussi face à Staline, Franco, Mao, ........

Re: Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 30 Juin 2012, 09:55
de dynamo
JARDIN DAVID a écrit:C'est une uchronie ça ! Personnellement je ne suis pas très fan du procédé en général, mais ici, la question mérite d'être posée.
Personnellement, je ne pense pas qu'il aurait pu réussir. Nous avons vraiment très peu d'exemples de telles réussite. Et statistiquement rien de réussi face à Staline, Franco, Mao, ........


Oui... mais c'est de l'uchronie contextuelle ::pipo:: On évoque un personnage ayant réellement existé dans son véritable contexte et ayant pu réaliser l'action décrite dans la question du départ.
Rien de comparable avec les soucoupes volantes du IIIe Reich, le ranch d'Hitler en Argentine ou l'armée luxembourgeoise envahissant l'Allemagne... grossesurprise
La question posée à travers le cas Heyndrich est celle de l'opposition à Hitler, conspiration des généraux de la Heer ou trahison de la SS.

Re: Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 30 Juin 2012, 22:53
de orpo57
Heydrich avait de l'ambition mais celle ci avait ses limites : remplacer un jour Himmler comme chef des SS et de la Police ou Ministre de l'intérieur pourquoi pas
mais au delà pour reussir un coup d'état ou s'imposer au sommet de l'état, il faut des appuis dans les différentes sphères du IIIe Reich
L'armée + La Waffen-SS + le NSDAP ne l'aiment pas.
Il était craint mais pas aimé. Il avait l'intelligence mais pas le charisme.

Re: Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 01 Juil 2012, 14:01
de François Delpla
Mais surtout, les SS sont les jésuites de Hitler et on ne les voit pas déposer Benoît XVI !

Et encore moins déposer une bombe à ses pieds.

Re: Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 01 Juil 2012, 15:48
de dynamo
François Delpla a écrit:Mais surtout, les SS sont les jésuites de Hitler et on ne les voit pas déposer Benoît XVI !

.


Mouais...
Ils ont un devoir d'obéissance au Pape, quelque soit le Pape.
Pour les SS, c'est pareil, ils ont un devoir vis à vis du Führer, quelque soit le Führer.
Si Hitler avait été tué lors du 20/07/44, l'ordre n'aurait il pas pris le contrôle du Reich ?
Je ne vois pas les SS faire obédience à un gouvernement social démocrate.

Re: Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 01 Juil 2012, 15:54
de Audie Murphy
Moi non plus Patrick, mais le plan prévoyait l'arrestation de la plupart des chefs et l'armée aurait neutralisé le reste de la SS. L'inertie des complices de Stauffenberg a empêché la réalisation de ce plan, mais avec la certitude de la mort du Führer, peut-être en aurait-il été autrement?

Re: Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 01 Juil 2012, 16:14
de dynamo
Audie Murphy a écrit:Moi non plus Patrick, mais le plan prévoyait l'arrestation de la plupart des chefs et l'armée aurait neutralisé le reste de la SS. L'inertie des complices de Stauffenberg a empêché la réalisation de ce plan, mais avec la certitude de la mort du Führer, peut-être en aurait-il été autrement?


Salut Eric !
ça c'est valable pour les premières 72 heures, et après ?

Re: Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 01 Juil 2012, 16:24
de François Delpla
Ce que je veux dire surtout, c'est que l'une des missions premières des SS, une fois que Hitler sent la guerre mal engagée, c'est d'intriguer avec les puissances occidentales pour leur seriner qu'ils sont prêts à renverser Hitler, moyennant une belle et bonne alliance antisoviétique.

L'hypothèse, voire la certitude de beaucoup d'historiens (parmi les rares qui se posent la question, car il y a encore bien peu d'études sur elle), c'est qu'ils sont sincères.
La mienne, c'est qu'on comprend beaucoup mieux les choses si on considère que Hitler lui-même les pilote.

Exemple : le comportement en Grande-Bretagne de l'agent Zech-Nenntwich alias Colombine : www.39-45.org/viewtopic.php?f=17&t=29607&p=358249

Re: Un « 20 juillet » par les SS.

Nouveau messagePosté: 01 Juil 2012, 16:54
de orpo57
dynamo a écrit:
François Delpla a écrit:Mais surtout, les SS sont les jésuites de Hitler et on ne les voit pas déposer Benoît XVI !

.


Mouais...
Ils ont un devoir d'obéissance au Pape, quelque soit le Pape.
Pour les SS, c'est pareil, ils ont un devoir vis à vis du Führer, quelque soit le Führer.
Si Hitler avait été tué lors du 20/07/44, l'ordre n'aurait il pas pris le contrôle du Reich ?
Je ne vois pas les SS faire obédience à un gouvernement social démocrate.


je ne partage pas cette analyse.
En effet, le serment institué le 2 aout 1934 est une sermnet de loyauté à la personne de Adolf Hitler et non à la fonction qu'il a instauré en fusionnant celle de Président et Chancelier du Reich.
Il est inconcevable que du vivant de Hitler les SS aient pu le renverser parce que ce n'était pas dans leur système de valeur.
En outre, comme cela était convenu dans le testament politique de Hitler du 30 avril 1945 puis repris dans le gouvernement provisoire du Reich de Dönitz, les fonctions ont été à nouveau scindées en 2.
Aucune dignitaire du Reich n'avait la stature pour cumuler la direction unique de l'Etat et du Parti.