Connexion  •  M’enregistrer

Un texte

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Un texte

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 03 Juil 2010, 21:43

Bonsoir,
Je ne trouve pas d'endroit pour ce sujet, je le pose là.

Voici donc un texte extrait d’un album de Ouest-France : L’Ouest en guerre: l’occupation- le débarquement, la bataille-la renaissance-la mémoire. Réalisé et écrit par J.F ERCKSEN. Ce texte est illustré par une photo du cimetière militaire allemand d’Orglandes.

Image

..."On pénètre dans le cimetière d’Orglandes par un portail obscur, qui s’ouvre sur un bocage plein de douceur et de lumière ; c’est un joli vallon plongeant vers la rivière. L’herbe est tendre, les arbres s’embrasent des couleurs de l’automne, les haies scintillent à chaque printemps. Ceux qu’on vient visiter ici, enterrés par trois sous une croix discrète, entourés de vétérans qui avaient parfois l’âge de leur grand-père, et d’un peuple d’inconnus, s’appellent Andréas, 16 ans, Helmut et Jürgen, 17 ans. C’est un jardin d’enfants.

Ces inconnus, victimes de la guerre, de ce que le nazisme a fait à l’Allemagne, on pourrait leur donner des noms. Ici reposent les ombres de Bach, qui donna à l’infini une musique ; Mozart, le jeune homme en état de grâce ; Kant, l’explorateur de notre cerveau platonicien. ; Beethoven, l’homme qui déclenchait les tourments du ciel avant de les poser sur les ailes d’un papillon ; Goethe, Schiller, et le tendre Hölderlin, notre grand frère à tous.

Ici reposent aussi, mutilés, défigurés, Nietzsche et Heidegger, les deux plus grands penseurs de leur siècle, l’Expressionnisme, le Bauhaus, et tout ce qui fut l’avenir d’une terre où chaque flocon de neige apportait un conte, où les légendes croissaient aux arbres des forêts, où on ne rêvait qu’en musique. Ci-gît ce qui fut l’âme allemande.

La grandeur, la pensée, l’art c’est bien ; mais les gens ont besoin pour vivre de choses simples et modestes. Les Allemands d’après 1918 vivaient dans l’humiliation patriotique, la violence civile, la détresse morale, la misère. Hitler leur proposa fierté retrouvée, réarmement et regain économique. Il avait avec lui les aristocrates, qui détestaient la démocratie; la hiérarchie des Eglises, qui voyait le diable dans le bolchévisme; l’armée qui voulait sa revanche ; les banques qui voulaient un pouvoir fort ; les grandes entreprises, qui voulaient un carnet de commande ; les chômeurs qui voulaient du travail. Il disait que le moteur du monde n’est pas la lutte des classes, mais la guerre entre les races pour la domination du monde. Il donna pour remporter cette guerre un rôle et un uniforme à chacun, dans une sorte de cité idéale héritée de Sparte, au civisme totalitaire, à l’éducation intransigeante, à l’esthétisme noir et glacé, toute tendue vers la réalisation d’un rêve crépusculaire. Ceux qui n’étaient pas de la cité, de la bonne race ou de la bonne pensée, républicains ou insoumis, internationalistes communistes ou juifs, humanistes socialistes ou chrétiens, ceux d’Allemagne d’abord, ceux ensuite des pays conquis, devaient être bannis ou exterminés.

Les soldats enthousiastes de l’an 40, qui se voulaient héroïques et chevaleresques, ont-ils vu ce qui se passait dans le sillage de leurs victoires ? Ont-ils avant d’être ensevelis dans les vastes plaines de l’Est, participé au crime ? Leurs petits frères de 44, qui n’avaient pas 5 ans quand Hitler est venu au pouvoir, avaient, eux, un destin tiré d’un conte. Ils devaient mourir en musique et en rang, payer la dette de leurs parents à ce nouvel ogre, ce nouveau joueur de flûte de Hamelin.

La plus grande, la plus formidable des lois humaines, la loi prométhéenne, veut que les enfants naissent libres et innocents des crimes de leurs parents. Les jeunes gens d’Allemagne qui se promènent aujourd’hui à Orglandes sont purs. Ils ont à se souvenir et à s’interroger pour que la paix ne soit pas un néant de la pensée, et, pour s’aventurer dans les chemins sombres qui les guettent, ils disposent de quelques mots d’ordre clairs : cultiver leur différence essentielle, intime et irréductible, parce qu’elle est la liberté ; veiller à ce que tout partage respecte l’égalité, par exemple en contredisant ceux qui veulent une démocratie soumise à des identités supérieures, ethniques, géographiques, linguistiques, ou religieuse ; détromper fraternellement ceux qui, au nom des aïeux ou n’importe quoi, revendiquent la propriété d’une terre, alors que ce qui peut leur arriver de mieux, c’est d’aimer un jour cette terre à laquelle finalement ils appartiendront…


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Un texte

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 04 Juil 2010, 06:04

Bonjour,
Ce texte est trop beau, Pierre, pour rester au bar de l'estampille, je l'ai donc deplace.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: Un texte

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Petit_Pas  Nouveau message 17 Juil 2010, 13:04

Salut,
sublime hymne à la paix et à la tolérance...


 

Voir le Blog de Petit_Pas : cliquez ici



Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 26 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  les sous-marins Français 
il y a 28 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Nikola Tesla, génial inventeur 
il y a 48 minutes
par: alfa1965 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 17:43
par: François Delpla 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 17:17
par: Jumbo 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 17:02
par: dominord 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 16:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  le cuirassé Courbet 
Aujourd’hui, 12:32
par: P. Vian 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Aujourd’hui, 12:05
par: Rogers 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 10:32
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Master, Qwant et 21 invités


Scroll