Connexion  •  M’enregistrer

L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de George Patton  Nouveau message 18 Avr 2010, 12:17

Des spécialistes, réunis en colloque à Paris en 1997, ont livré leur interprétation sur la défaite française. A l'invitation du professeur Maurice Vaïsse, d'éminents spécialistes américains, allemands et anglais dressaient le bilan de leurs travaux sur l'effondrement militaire de la France.

Ce colloque fait l'objet d'un ouvrage collectif sous la direction de Maurice Vaïsse.

La première partie est axée sur les questions strictement militaires d’ordre tactique et opérationnel. Elle s’intitule "l’Etrange Victoire allemande".

Dans la seconde partie, intitulée "l’Etrange Défaite française", on aborde plus généralement les questions d’ordre géopolitique et géostratégique, avec exclusivement des articles d’historiens britanniques : "l’Accueil des réfugiés français en Grande-Bretagne" (Nicholas Atkin); "Les Britanniques considéraient-ils la défaite française comme irrémédiable ?" (Philip M.H. Bell); "L’Empire français en 1940 : un atout vital ?" (Martin Thomas).

Dans cet ouvrage collectif, l'article de Martin Thomas s'intitule "L'Empire français en 1940 : un atout vital ?". A la page 145, Maurice Vaïsse, historien français, présente brièvement l'article de son confrère britannique :

Pourquoi l'Empire colonial français ne joua-t-il qu'un rôle marginal en 1940 ? Et pourquoi les autorités civiles et militaires françaises ne décidèrent-elles pas de s'y replier afin de continuer afin de poursuivre la lutte contre l'Allemagne ? Martin Thomas analyse la fragilité stratégique de cet empire et le peu d'efforts déployés dans les décennies précédant 1940 pour en augmenter la valeur militaire, économique et industrielle. C'est donc au nom de telles faiblesses qu'au printemps et à l'été 1940 les rares velléités de mettre à profit l'Empire tournent très vite court et que les autorités françaises, tant civiles que militaires, et tant en métropole que sur place, se rallient à la décision du maréchal Pétain de cesser la lutte. (Vaïsse, 2000, p.145)


M. Vaïsse, Mai-juin 1940, Défaite française, victoire allemande sous l'oeil des historiens étrangers, actes du colloque publiés par les éditions Autrement en 2000. ISBN : 2-86260-991-9


 

Voir le Blog de George Patton : cliquez ici


Re: L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 18 Avr 2010, 13:11

Et toi, tu en penses quoi ?
C'est un bon sujet, l'Empire. Avantage ? Atout ? ..
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7296
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 20 Avr 2015, 21:16

Bonsoir à toutes et à tous,
Je remonte un ancien fil dont l'initiateur ne fait plus partie des membres de ce forum mais à qui J.D. posait la question de ce que justement ce même initiateur en pensait.
Je trouve la question assez pertinente et vous, que pensez vous à ce sujet: L'Empire français, un atout vital en 1940 ??
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61534
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 20 Avr 2015, 23:46

Jusqu'au 10 mai 1940, il est difficile d'affirmer que l'empire n'est pas un atout.
La marine française détient des bases navales stratégiques en Méditerranée, en Atlantique, dans les océans indien et Pacifique, en Indochine, à St Pierre et Miquelon, etc.
Des matières premières proviennent de l'empire.
C'est un réservoir d'hommes.
L'aviation a également des aérodromes stratégiquement bien placés, que ce soit au Levant, aux Antilles, à Madagascar et dans toute l'Afrique.
C'est effectivement, après le 25 juin 40, qu'on s'aperçoit que les territoires sont sous industrialisés, mais sous la III e République peu de stratèges ou d'experts pouvaient imaginer qu'un jour l'armée française aurait à se replier en AFN.
L'AFN et une partie de l'empire reprend toute son importance en novembre 42.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3324
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 21 Avr 2015, 08:36

Vu de la lointaine Belgique...
...y a-t-il, en France, une volonté politique de poursuivre la guerre depuis l'empire ?

Il me semble que non et pour 2 raisons :
1. le coup de massue est tel en juin '40 que la volonté des décideurs de poursuivre la guerre a été comme annihilée ;
2. PETAIN lui-même n'a-t-il pas un intérêt, une ambition politique de signer la paix et se saisir du pouvoir ? (je pose la question n'étant pas connaisseur du sujet).

De plus, au tournant du XXe siècle, j'ai l'impression que l'empire colonial français est resté une sorte de friche exploitée superficiellement par une minorité de colons chargés de faire remonter les matières premières vers la métropole où celles-ci sont véritablement exploitées, transformées. Dès lors, comme en 14-18, l'empire est certes un réservoir d'hommes mais guère plus...

En comparaison (n'est pas raison?) avec la Grande-Bretagne qui, en 1940, peut encore s'appuyer sur le Canada et l'Australie qui ont une capacité industrielle outre-mer et ne sont pas seulement des réservoirs d'hommes (il y a pour cela en plus la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud et bien sûr l'Inde) il y a une grande différence quant à la manière dont l'empire français a été exploité et développé au XIXe siècle... un siècle où c'est la métropole elle-même qui devait se trouver une stabilité.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7137
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de frontovik 14  Nouveau message 21 Avr 2015, 10:01

En fait le Canada la Nouvelle Zélande l'Australie et l'Afrique du Sud sont des dominions et des colonies de peuplement dont la population est très majoritairement d'origine européenne, à part la dernière citée. Elles disposent d'une très large autonomie et ont pu faire le choix de s'industrialisée, en particulier le Canada. Rien de tel en effet dans l'Empire français.
Pour plus d'infos sur l'Empire et son apport ou pas, à la France, on peut lire les écrits de Jacques Marseille.
"Je ne vous apporte pas la liberté, je l'ai trouvée ici, parmi vous". Skënderbeg.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3248
Inscription: 24 Oct 2005, 18:44
Localisation: Lisieux.
Région: Normandie subséquanaise
Pays: France

Voir le Blog de frontovik 14 : cliquez ici


Re: L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 21 Avr 2015, 10:19

En 1940 après la défaite initiale, 2 camps politiques s'affrontent: l'un est partisan de continuer la lutte à partir de l'AFN, un certain nombre partiront à bord du Massilia pour préparer le transfert du gouvernement en AFN. L'autre camp partisan de l'armistice et de la collaboration fera tout pour s'emparer du pouvoir:

Le 16 juin 1940, à peine arrivé à Bordeaux, le Gouvernement français envisage de s'installer à Alger. Le Conseil des ministres du 18 juin décide que le président Lebrun, accompagné d'une partie des ministres et des présidents des deux chambres, doit s'embarquer à Port-Vendres, tandis que le paquebot Massilia sera mis à la disposition des parlementaires au départ de Bordeaux.
Sous l'influence de Laval, la décision n'est pas exécutée et le 20 juin 1940, 27 parlementaires seulement s'embarquent sur le Massilia à destination de Casablanca. Ils ne seront pas présents lors des débats et du vote du 10 juillet à Vichy.
Le 19 juin 1940, le gouvernement français décide de partir à Alger pour se soustraire à l’avance allemande. Les parlementaires reçoivent l’ordre de gagner le Verdon où un paquebot , "le Massila" est mis à leur disposition. C’est l’amiral Darlan, ministre de la Marine qui signe la note officielle.
Qualifiés de traîtres et de fuyards par Vichy et Darlan, ils n’ont bien sûr pas pu prendre part au vote du 10 juillet 1940. Huit de ces parlementaires ont été arrêtés ou déportés par la suite, deux furent assassinés.
(...) "Le 21 juin 1940, vingt-sept parlementaires - vingt-six députés et un sénateur - embarquent à Bordeaux avec leurs familles sur le Massilia, dans la chaleur d’un premier jour d’été. Ils ne savent pas encore que c’est déjà l’automne d’une République, dont la politique incarnée par le Maréchal Pétain jettera bas les fondements et les institutions. Affrété sur les instructions du gouvernement, le paquebot réunit à son bord des Français qui ont dit « non » à la défaite et qu’un seul désir anime : résister. Conformément à la décision prise par le Conseil des Ministres siégeant à Bordeaux, sous la présidence d’Albert Lebrun, ils espèrent voir transférer le siège des pouvoirs publics dans les départements d’Algérie, afin de poursuivre la lutte contre l’ennemi sur les terres africaines françaises. Refusant le déshonneur et la honte auxquels l’envahisseur les condamne, les élus de la nation font le choix de quitter la métropole pour incarner en ses territoires la légitimité de la République.(...)tous partent avec la conviction que c’est en quittant la France qu’on peut mieux la servir.
Extrait du Discours de M. Raymond FORNI. jeudi 22 juin 2000
Le Massilia est un paquebot de ligne réquisitionné par le gouvernement Paul Reynaud replié en juin 1940 à Bordeaux en raison de la déroute de l'Armée française, afin de permettre à des hommes politiques (dont 27 parlementaires) de quitter la France avec l'intention de constituer un nouveau gouvernement en exil qui abandonnerait à l'Allemagne les territoires de métropole afin de mieux reprendre l'offensive militaire à partir des départements d'Afrique du Nord.
Le départ a été organisé par Édouard Barthe, questeur de la Chambre.
Parmi les passagers les plus connus :
• Édouard Daladier, ancien ministre de Guerre ;
• Georges Mandel, ancien ministre de l'Intérieur ;
• Pierre Mendès France, ancien sous-secrétaire d'État au Trésor, lieutenant d'aviation ;
• Jean Zay, ancien ministre de l'Éducation Nationale et des Beaux-Arts, sous-lieutenant.
Plusieurs députés font défection au moment du départ, comme Édouard Herriot et Louis Marin.
Embarqués du port du Verdon en aval de Bordeaux, le Massilia appareille le 20 juin 19401, soit quatre jours après la formation du Gouvernement Pétain et la veille de la signature de l'armistice. Il arrive à Casablanca le 24 juin2.
À leur arrivée, les passagers sont consignés dans un grand hôtel de Casablanca par le Résident général Noguès.
Ceux qui étaient considérés mobilisés comme officiers, Pierre Mendès France, Pierre Viénot, Alex Wiltzer et Jean Zay, sont arrêtés le 31 août 1940 à Casablanca, rapatriés en métropole et traduits devant le Tribunal militaire de Clermont-Ferrand pour « désertion devant l'ennemi » et trois d'entre eux condamnés le 4 octobre 1940 à des peines de prison et à dix ans de privation de droits civils. D'autres, comme Édouard Daladier et Georges Mandel, sont accusés d'être responsables de la défaite et jugés avec d'autres officiers comme le général Maurice Gamelin au cours du Procès de Riom. Ces décisions ont été annulées en 1946.
Les 18 juillet 1940, les vingt-deux autres parlementaires étaient autorisés à regagner la France, soit sept jours après que l' Assemblée nationale ait mis fin à la IIIe République et voté les pleins pouvoirs constutuants au maréchal Pétain. Ainsi, ils avaient été écartés des débats. Il est remarquable que les parlementaires invités à embarquer soient quasiment tous de gauche ou de centre-gauche, dont des personnalités de premier ordre.

C'est un coup d'état orchestré par les partisans de l'armistice et de la collaboration qui a fait que la France a renoncé à continuer la lutte à partir de son Empire.

Alors oui l'empire français était peu industrialisé, mais avec l'aide matérielle des USA, continuer la lutte était possible, d'autant plus qu'une partie importante de l'armée se trouvait dans les bases de l'AFN.
L'industrialisation progressive d'une partie de l'Empire aurait été possible afin d'acquérir une certaine indépendance au fil des années de guerre, cela aurait concerné la maintenance, la modification de véhicules/navires/avions et la production de produits semi-finis, de munitions et de pièces simples.
En tout cas la production et l'exportation de minerais et denrées agricoles aurais permis de rapporter des ressources pour payer les commandes aux USA en plus du stock d'or de la Banque de France évacué, après le programme prêt-bail américain de 1941 aurais pris la suite.
La France serait restée dépendante des USA pour la production directe de chars, véhicules, navires et avions.
Les allemands eux-mêmes reconnaitront que si le gouvernement et l'armée française s'était repliés en AFN, ils ne disposaient pas de moyens pour les poursuivre en 1940, la France et l'Angleterre disposant de la suprématie navale en Méditerranée.

vétéran
vétéran

 
Messages: 677
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 21 Avr 2015, 10:45

Merci Tomcat pour cet intéressant développement.

Un sujet intéressant que Prosper a bien fait de "remonter".
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7137
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 21 Avr 2015, 11:01

A mon humble avis la volonté opiniâtre de résister n'y était pas,dès avant la guerre elle même.L'opinion était trop divisée et la politique de dispersion des centres d'armement dans les colonies,même embryonnaire de Mandel est écrasée dans l' oeuf.La seule colonie"valable" au point de vue financier était l'Indochine,ensuite venait L'Algérie.les comptes d'escale des compagnies maritimes montraient clairement que pour l'Indochine les bateaux partaient et revenaient pleins.Pour l'Algérie les comptes étaient à peine équilibrés,pas de gros profit quant au reste c'était l'état qui empêchait la faillite par ses subventions......Pour l'Afrique française,il aurait fallu des investissements gigantesques d'infrastructures,une poulation instruite.......

vétéran
vétéran

 
Messages: 1335
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: L'Empire français en 1940 : un atout vital ?

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Lusi  Nouveau message 21 Avr 2015, 21:35

Bonjour,

A mon humble avis, pour que l'Empire soit autre chose qu'un réservoir de "chair à canon", il aurait fallu que les politiques de tous temps et tous bords réfléchissent à long voir très long terme.

C'est peut-être facile à dire aujourd'hui, mais il est évident qu'une colonie éloignée (par exemple l'Indochine) est ou sera une proie tentante pour un pays plus proche, à un moment ou à un autre.
Soit l'État est capable d'assurer une présence constante et massive de forces, est capable d'assurer un ravitaillement continue, ..., soit il faut que la colonie soit capable de se défendre seule pendant un temps assez long, pour que se conquête soit suffisamment couteuse à l’adversaire.

De plus une guerre sur le sol métropolitain peut être perdue totalement ou partiellement (occupation de tout ou partie de la France métro). L’Empire n’a de sens que s’il peut en temps de paix livre des « richesses » à la nation mère, soit à aider et au besoin « suppléer » la maison mère en cas de conflits et besoins.

Cela implique que chaque territoire de l’Empire soit en mesure d’apporter quelque chose au bien commun. Tout les pays constituant l’Empire ne pouvaient être industrialisés, mais des grands ensembles (comme l’AFN ou l’indo) pouvaient l’être (pas en quelques années, mais sur le long terme).

Il aurait fallu ; aussi et surement ; avoir une vision moins colon/indigène de seconde classe.
Avoir une vision plus « grand frère/petit frère », celui qui n’est pas là pour spolier, s’enrichir ; je sais il y avait aussi beaucoup de petits colons travailleurs et pas riches ; mais qui est là pour aussi faire grandir le peuple du pays. Le conduire de plein droit vers la communauté nationale Française. Bref faire un vrai Empire.
Bien évidemment une vision comme celle-ci reste du rêve, surtout lorsque les gouvernements changent tous les 3 ou 4 matins, ou les politiques de tous bords pensent aux élections prochaines, …, ou « culturellement » la notion du blanc supérieur était partout présente.
Pourtant un Empire fort et puissant, préparé sur le long terme (même avant la 1ère guerre) était une des solutions.

Un transfert du gouvernement dans l’Empire lors de la défaite, même si celui-ci n’avait pas été industrialisé, était un impératif pour la France et sa grandeur. Elle était défaite sur le sol national, mais le combat continuait.
Si l’Angleterre avait le fossé de la Manche, celui de l’AFN était autrement plus large. La Flotte serait restée opérationnelle et non attaquée/saisie par l’Angleterre. Nous aurions continués à nous épauler avec les Anglais. Le réservoir en soldat de l’Empire pouvait fonctionner, les USA pouvaient fournir des moyens.

Bien évidemment, si le gouvernement avait rejoint l’Empire, cela ne voulait pas dire que la France ne saurait pas vaincue. Mais outre que le gouvernement pouvait reculer jusqu’aux confins de l’Empire, même si le bateau France devait couler, au moins il aurait coulé pavillon haut.

A+
JP
Pour les enfants, aimez-les, aidez- les, soutenez- les !
http://www.associationrebondir.com/
http://www.nathangrainedesoleil.org/ http://www.asso-louis-carlesimo.com/ Tout le monde chante contre le cancer http://toutlemondechante.net/ Les enfants protégés - Ecoutez –les : http://www.enfants-proteges.fr "
" Un homme n'est jamais aussi grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant "

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4248
Inscription: 13 Juin 2013, 10:41
Région: Loiret
Pays: FRANCE

Voir le Blog de Lusi : cliquez ici


Suivante

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
il y a 2 minutes
par: alain adam 
    dans:  les sous-marins Français 
il y a 4 minutes
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
il y a 24 minutes
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la situation désespérée de l’Allemagne 
il y a 33 minutes
par: Manu 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 44 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:34
par: kfranc01 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 23:29
par: kfranc01 
    dans:  Identifications de pseudos 
Hier, 23:18
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:15
par: kfranc01 
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
Hier, 22:49
par: kfranc01 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités


Scroll