Connexion  •  M’enregistrer

Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Signal  Nouveau message 03 Mar 2010, 18:11

En fait la rubrique enfance est là justement pour ça. On ne peut pas la diviser en sous-sections sinon on n'en sortirait plus, il faudrait faire pareil avec toutes les autres rubriques...
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 03 Mar 2010, 19:17

Bjr,
Je ne mérite pas ma nouvelle promotion...J'ai écrit une réponse à Richelieu, j'ai cliqué sur envoyer, mais le message a disparu. Bon je recommence.
Signal m'a doublé dans la première partie de ma réponse et a répondu. Merci à lui.
Pour le reste il s'agit de Maréchal me revoilà.
J'ai consulté ce jour, deux anciennes du village qui avaient à l'époque entre 13 et 18 ans. S'agissant du Maréchal l'une est certaine de n'avoir jamais vu sa photo affichée dans la commune. L'autre est certaine aussi de la même chose et certifie en outre que les enfants de l'école non jamais chanté la chanson "Maréchal nous voilà". Mais...là ....Par contre ....je dois faire amende honorable, la photo devait exister en Mairie...Elle le pense... Merci Richelieu d'avoir réagi. J'espère que tu ne vas pas mettre de corvée de lavage de pont...!!!

Le maire de cette commune entretenait des liens étroits avec la résistance.Il a hébergé dans sa ferme à proximité du bourg, des aviateurs britanniques qu'il cachait dans des grands fûts. Chaque jour il leur apportait de la nourriture jusqu'à leur prise en charge par un réseau qui les acheminait en zone libre. Il a aussi fait passer des polonais recherchés par la gestapo. Il a été décoré après guerre pour ces faits dont la présente énumération n'est pas exhaustive. C'est peut être pour cela qu'il n'assurait pas la promotion du Maréchal.
Cordialement
Dernière édition par Aldebert le 04 Mar 2010, 19:13, édité 1 fois.
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2900
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 03 Mar 2010, 23:25

La volonté de ne pas afficher la photo du chef de l'Etat français vous rendait suspect d'emblé.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4614
Inscription: 16 Mai 2009, 18:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 05 Mar 2010, 19:44

L'école était située comme la majeur partie des maisons du village, en bordure de l'axe principal càd la RN Rennes- Brest. Juste en face, de l'autre coté se tenait la maréchalerie, il suffisait de traverser la rue au sortir de l'école et hop, je me retrouvais dans un de mes territoires, sans risque de se faire renverser par une voiture automobile: Pas de carburant pas de voitures. Même le médecin de la commune limitrophe avait une carriole tirée par un cheval, nous n'avions pas de médecin dans le village. Un véhicule de transport hippomobile de l'armée française, recyclé par les allemands, tiré par deux chevaux passait très souvent dans le village. C'était un allemand passablement âgé qui le conduisait. Il effectuait la navette entre plusieurs lieux de stockage de matériel disséminés autour de Rennes. Les chevaux étaient donc très importants, il fallait s'en occuper, les entretenir soigneusement , la maréchalerie prenait là, toute sa dimension
Je sentais dans la forge, des odeurs que j'aimais. La corne du sabot du cheval qui grille au moment du ferrage, l'odeur de fer brulé, celle de la graisse des machines agricole en attente de réparation. L'entrée de la forge était libre, on ne se privait pas de regarder, on admirait les opérations successives de fabrication d'un superbe fer à cheval à partir d'une simple barre de fer. Combien de coups de marteau a t'il fallu donner pour réaliser cette transformation. Le fer repartait souvent au feu, je ne laissais pas ma place pour actionner le grand soufflet. Le forgerons n'ignorait pas le plaisir et la fierté que nous avions en actionnant ce soufflet, il prenait plaisir à nous faire plaisir. A portée de chaque enclume, il y avait un fût rempli d'eau dans lequel le forgeron trempait le fer qu'il travaillait pour le refroidir, cela provoquait de la vapeur et ajoutait à l'odeur particulière de la forge, cette odeur que j'aimais tant. Contre les murs étaient disposés quantité d'outils, presque tous fabriqués pour des opérations particulières. C'était surtout les pinces que je remarquais. C'était une grande maréchalerie, constamment en activité, les chocs des marteaux sur les enclumes étaient comme une musique et donnaient un air de gaité au village. Le dimanche était triste, la forge ne fonctionnait pas, mais elle avait toujours ses portes grandes ouvertes, il n'était pas interdit d'y jouer. L'ensemble des bâtiments se composait d'une grande maison de construction moderne avec un étage, construite en schiste rouge . L'étage était réservé pour les appartement privés et le rez de chaussée pour le café. On y servait du cidre à la bolée et au litre. Les fûts étaient à la cave et on tirait le cidre à partir du bar.Pour les enfants il existait des sodas. Je les appelait les verts, les jaunes et rouge, je ne connaissais pas les appellations Menthe, Citron ou grenadine. Les bouteilles étaient en verre blanc épais, afin qu'on distingue bien la couleur du produit. Pour ouvrir cette bouteille il fallait appuyer sur une bille bloquée dans le goulot. Quand on l'ouvrait j'aimais bien entendre le bruit du gaz qui s'échappe brusquement. La clientèle du café était la plus nombreuse de tous les cafés du village qui en comptait je pense au moins six. Il possédait la cabine téléphonique numéro 1. On téléphonait, on buvait un coup d'cid. Quand il y avait la sonnerie du téléphone qui fonctionnait pour annoncer un appel, personne dans les parages ne pouvait l'ignorer, car Tailleau, mon copain, le bon chien du patron se mettait à hurler tant que la sonnerie n'avait pas cessé. On en "cause" encore maintenant chez les anciens. Le patron avait le verbe haut mais combien il était brave et les services qu'il rendait ne se comptait plus, il avait perdu une main et travaillait avec un crochet. Son épouse le dépassait encore en gentillesse, elle était d'une grande bonté. Le fils, Pierrot, travaillait aussi à la forge, c'était mon idole. C'est lui qui portait la bannière de l'église à chacune des processions.
Parmi les évènement périodiques qui se déroulaient publiquement au village à partir de la maréchalerie il y avait le ferrage des roues de charrette avec le charron et la castration des chevaux de traits, plein de spectacles gratuits et intéressants que les enfants ne manquaient pas.
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2900
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 06 Mar 2010, 18:01

Bjr,

Richelieu a t'il appris cette chanson, pendant la guerre, si oui ...un grand merci de me la compléter ou de la corriger

Dans le pays de cocagne on a construit un ch'min d'fer.
Qui traverse la montagne entre deux rangs d'arbres verts
Sur les fils télégraphiques où sont perchés les oiseaux
Et les vaches mélancoliques...(j'ai oublié)..................
On entend siffler le train... Non..!!... c'est l'café qui bout.

Schuss
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2900
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allem

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 06 Mar 2010, 19:02

Les roues des chartes ou charrettes et des tombereaux étaient fabriquées sur place. Le charron et menuisier intervenait sur tout ce qui était bois: moyeux, rayons et jantes et le forgeron fabriquait le cerclage et les fixations. L'opération d'assemblage se passait en haut du bourg,chez le charron sur une aire aménagée à cet effet. La roue était disposée à plat, chaque rayon était emboité dans le moyeu et disposait d'un un arc de jante à son extrémité extérieure, l'ensemble des rayons avec son arc formaient le cercle. L'opération de cerclage était délicate, le cercle en fer était chauffé sur "un feu" circulaire. Il fallait bien sûr que le métal se dilate pour permettre l'ajustement autour de la roue. Quand le fer était jugé suffisamment " à point" quatre intervenants munis chacun d'une pince adaptée saisissaient le cerclage et venaient l'emboiter autour de la roue. Il fallait faire très vite, car si cette opération trainait le bois risquait de brûler. Des hommes, avec des arrosoirs attendaient le signal pour verser de l'eau sur le ferrage, celui ci se rétractant compressait tous les assemblages et une belle roue était née. C'était un beau spectacle, nous étions une flopée d'enfants à nous en réjouir. Après coup, plus d'un coup d'cid était bu au café de la maréchalerie.
Dernière édition par Aldebert le 17 Mai 2010, 07:06, édité 2 fois.
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2900
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 06 Mar 2010, 20:27

Bonjour Aldebert,
Serait-il possible de connaitre le nom du village près de Rennes, les descriptions que vous en faites me laisse penser que certains lieux existent toujours en l'état et je pourrais, étant sur place, en faire quelques photos.
A bientôt,
Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Richelieu  Nouveau message 06 Mar 2010, 23:27

Désolé pour cette chanson,je ne la connais pas.A l'ecole,c'était Stenka Razzin,le vieux chalet,et une autre qui débutait ainsi,très "ordre nouveau".
Le ciel est bleu(bis)
Reveille toi(bis)
C'est un jour nouveau qui commence.
Y a du soleil dessus les toits
Ah qu'il est bon d'avoir notre age
Ah qu'il est bon d'avoir vingt ans
Et de marcher le coeur content
Vers le clocher de son village etc etc...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4614
Inscription: 16 Mai 2009, 18:48
Localisation: Cote d'Emeraude

Voir le Blog de Richelieu : cliquez ici


Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 07 Mar 2010, 12:54

Bjr Pierre,

Merci pour l'intérêt que tu sembles porter à mes "écrits". j'attendais en fait que la question me soit posée et je me disais "mais quank cé ti qui vont me la poser"....ah, le vieux beau....!!!!
Il s'agit de Vezin le Coquet le bien nommer. Si dans les années quarante, Vezin était un tout petit village; il est maintenant devenu une petite ville, une cité dortoir de Rennes. Les responsables successifs de l'administration de Vezin ont su, avec bonheur bien organiser les constructions et réserver une grande place aux espaces verts: Une vraie ville à la campagne comme écrivait A.A. J'habite actuellement avec mon épouse, à coté de Bergerac et nous ne manquons pas de retourner à Vezin chaque année et d'y retrouver des vieux Vezinois du bas Vezin. Je retrouve de rares témoins de cette époque et avec eux j'essaye de valider mes souvenirs. Ils sont plus âgés et sont étonnés de constater ce qu'une mémoire d'enfant peu enregistrer et conserver. Le petit enfant s'intéresse à tout ce qu'il voit, les plus grands, souvent, sélectionnent. J'ai retrouvé le hangar où j'allais tourné la meule pour aider le boucher à aiguiser les couteaux , l'endroit du pylône. L'école a été démolie et remplacée par une autre, bien sûr, plus grande et très moderne, le café de la maréchalerie est maintenant pharmacie, les forges recyclées en café et autre commerce. Beaucoup de maisons situées de part et d'autre de la route principale, construites en partie en pisé ont disparu. Il en reste quand même un peu, par exemple la salle du café où nous avons vécu 5 années. Comme cette salle semble petite à présent.
Dis moi Pierre où habites tu en Bretagne?
Bien cordialement
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2900
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Vécu, impressions d'un enfant pendant l'occupation Allemande

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 07 Mar 2010, 13:50

Bonjour Aldebert, bonjour à tous,

J'hésitais entre St Gilles...(un peu trop loin), Le Pont de Pacé et Vezin, ces lieux sont proches de mon chez-moi d'adoption, Acigné. Je suis un finistérien immigré (..Carantec en baie de Morlaix).

Cordialement,

Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 07:47
par: dominord 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:00
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Hier, 22:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 21:53
par: P. Vian 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 19:54
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Un peu d'humour (morbide) 
Hier, 19:49
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Enigma - Help 
Hier, 18:08
par: medicairborne 
    dans:  Un mémoire de l'Empereur Hirohito vendu aux enchères 
Hier, 16:05
par: Shiro 
    dans:  Vacances 1946 
Hier, 13:31
par: Meteor14 
    dans:  Était-il possible de vaincre l’URSS ? 
Hier, 13:11
par: alias marduk 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll